[COF] Voies de prestige Panzer-Bear 9

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Salut à tous,

Sur ma table Anathazerin, j'ai deux joueurs nains qui sont partis sur l'idée de faire de Monteur d'ours. Du coup une petite mythologie s'est faite autour de ça. J'ai réfléchi pour leur proposer une voie de prestige et du coup j'aurais voulu avoir des avis sur l'équilibrage et la puissance réelle des différents rangs. Je me suis pas mal inspiré d'autre voies pour avoir des équivalent mais je ne suis pas toujours convaincu du résultat.

En réalité j'ai fait deux voies différentes qui sont plus vraiment liée et adaptée à mes joueurs si cela vous intéresse vraiment, je pense qu'il faut comme pré-requis là voie du cavalier et utiliser la seconde voie (de l'officier).

- Voie du Guerrier d'élite Panzer-Bear, destinée à un guerrier, donc plus orienté pour lui permettre de monter un ours et plus orienté combat.

1. Compagnon Ours : Le Guerrier fait son entrée dans l'unité Panzer-Bear après avoir pris le dessus sur un ours sauvage qui deviendra plus tard sa monture. Le Guerrier gagne un bonus de +2 par rang dans la voie pour tous les tests liés au dressage. Il gagne également un bonus de +5 à tous ses tests d’intimidation lorsque l’animal est à ses cotés. L’ours n’attaque que pour se défendre s’il est blessé. Caracs de l'ours : ?? à confirmer ?? Ours noir : Init 15, DEF 17, PV [niveau x 5], attaque au contact = [niveau du Guerrier+2], DM 1d6+5, FOR +5*, DEX +2, CON +5, INT -4, SAG +2, CHA -2

2. Monture Ours : Le guerrier est maintenant en capacité de monter son Ours. Un lien se crée également entre le Guerrier Panzer-Bear et son compagnon. En présence de l'animal il bénéficie d'un bonus +1 au jets d'initiative ainsi qu'au jet pour éviter les embuscades. Le bonus passe à +3 au rang 4. La monture lui offre également à chaque tour un déplacement bonus de 10m.

3. Empathie animale : Le guerrier Panzer-Bear peut monter et descendre de sa monture par une action gratuite. L'ours bénéficie de la même défense que le Guerrier. Le Guerrier sait également prendre soin de sa monture et peut la soigner d'un 1D8 + SAG(dressage) par une action limitée (je suis pas convaincu pour ce dernier point). Et/Ou Le Guerrier le guérir à distance en dépensant ses propres PV (1 PV du Guerrier pour 1 PV octroyé au compagnon animal)

4. Télépathie animale : Le lien se renforce entre le Guerrier et sa monture. Un lien télépathique se crée. Le Guerrier peut communiquer et utiliser les sens de son compagnon. La communication doit rester simple et se limiter à une compréhension animale. L'ours peut attaquer à la même initiative que le Guerrier.

5. Attaque bestiale (L) : Le Guerrier et l'ours réalise une attaque concertée et d'une violence inouïe qui provoque une hémorragie. L'attaque se fait avec les bonus du Guerrier. En plus des DM normaux du guerrier ET de son ours, l’attaque produit un saignement qui inflige à la victime +2d6 DM à chaque tour suivant jusqu’à ce que la cible réussisse un test de CON difficulté [12 + Mod. de FOR] ou qu’elle soit soignée. On ne peut cumuler plusieurs effets de saignement. (C'est inspiré de la voie du demi-orc niveau 4)

- Voie de l'officier Panzer-Bear, destinée à un chevalier avec la voie du Cavalier déjà acquise, plus orienté meneur d'homme

1. Ordre des Panzer-Bear : Le Chevalier rejoint l'unité Panzer-Bear et peut désormais invoquer un ours comme monture. Le Chevalier utilise son bonus de CHA pour tous les tests liés au dressage. Il gagne également un bonus de +5 à tous ses tests d’intimidation lorsque l’animal est à ses cotés. Le Chevalier gagne également +1 par rang dans la voie pour tous les tests d'héraldique et d'interaction avec la noblesse. Caracs de l'ours : TBD, Il n'y aura pas d'évolution ce sera plutôt des stats évolutives en fonction du rang ou du niveau. ? Ours noir : Init 15, DEF 17, PV [niveau x 5], attaque au contact = [niveau du Chevalier+2], DM 1d6+5, FOR +5*, DEX +2, CON +5, INT -4, SAG +2, CHA -2

2. Affinité Ours : Un lien se crée entre l'Officier Panzer-Bear et sa monture. En présence de l'animal il bénéficie d'un bonus +1 au jets d'initiative ainsi qu'au jet pour éviter les embuscades. Le bonus passe à +3 au rang 4. Il double également les bonus d'attaque et DM de la voie cavalier de rang 2 (+4 au lieu de +2) et 4 (2D6 au lieu de 1D6)

3. Cri de ralliement (L) : Le chevalier et sa monture lance un cri qui effraie leurs adversaires. Les ennemis dont la FOR et les PV maximum sont inférieurs à ceux du chevalier ou de l'ours subissent un malus de -2 à leurs tests d'attaque au contact contre le personnage et ses alliés. (Inspiré de la Voie de la rage Barbare rang 1)

4. Télépathie animale : Le lien se renforce entre le Chevalier et sa monture. Un lien télépathique se crée. Le Chevalier peut communiquer et utiliser les sens de son compagnon. La communication doit rester simple et se limiter à une compréhension animale. L'ours peut attaquer à la même initiative que le Chevalier, si il possède le rang 5 de la voie du cavalier, l'ours peut à la place de l'attaque effectuer une manoeuvre de désarmement ou de renversement. Le Chevalier est également immunisé à la peur et à tous les sorts ou effets magiques qui asservissent l’esprit ou le corps tant que son compagnon animale l'accompagne (possession, charme, paralysie, ralentissement, etc.)

5. Meneur d'homme (L) : Une fois par jour, le personnage peut haranguer ses compagnons, les motiver et les conseiller pour attaquer un adversaire particulier. Pour le reste du combat, tous les alliés qui peuvent l’entendre ou le voir bénéficient d’un bonus de +2 en attaque et +1d6 aux DM sur chacune de leur attaque (en mêlée, à distance ou magique)

Je vous mets juste en dessous le petit histo qui tourne autour des voies, juste pour le fun.

avatar

La légende de Kaer Undün

Kaer Undün, le joyau des nains, leur plus grande et plus fière cité a été abandonnée aux ténèbres environ 80 ans avant l'actuel calendrier nain qui démarre avec l'avènement de Kaerimbor comme capitale naine. Des légendes raconte qu'une force terrible venant des profondeurs rongea lentement et inexorablement la cité de l'intérieur.

Le culte de Bungrowhir

Avant l’avènement des hommes, les nains révéraient un panthéon plus primaire aujourd'hui repris comme les anciens dieuxs. Ces dieux n'ont pas disparus, mais le mélange progressif avec la culture des autres races et surtout avec la volatilité des humains a fait muer leur culte vers des formes humanisées.

Ainsi le culte de Bungrowhir, autrefois révéré comme l'ours primordial, gardien des montagnes et protecteur des nains, s'est peu a peu transformé pour donner naissance au culte actuel de Lugannor, dieu des Montagnes et des Géants. Dans les plus anciennes représentation de Lugannor, il apparaissait accompagné d'un puissant ours marquant cette filiation. Même si dans la culture éphémère des humains cette filiation a été oubliée, les plus érudits en ont encore conscience.

Bien qu'en déclin depuis le traité de Monastir, le culte de Bungrowhir est encore connu et pratiqué chez les nains, principalement à Kaerimbor. Il est d'ailleurs à la base de la tradition des panzer-bear nain, dont le lien avec la monture est un héritage direct de la déité Ursidée.

La disparition de l'ordre d'Ourselerie en 2352 a pourtant mis un terme à cette dernière forme de culte la plus fervente. Il n'existe d'ailleurs plus non plus de lieu de culte dédié si ce n'est dans certains temples familliaux. Suite à ce drame, toutes les représentations d'Ursidé ont même était proscrite de Fort-Colline, berceau de l'ordre.

Quelques expressions naines font encore référence à bungrowhir :

  • frapper comme un ours : fait référence à la puissance des coups dont faisaient preuve les prêtres de bungrowhir a la bataille
  • il a pris la tanière : prendre un congé sabbatique - fait référence à une forme de retraite spirituelle des prêtres du culte pratiquée il y a plusieurs siècles. Elle nécessite de passer plusieurs semaines en hibernation en compagnie d'un ours pendant l'hiver. le pratiquant ne pouvant emporté aucun vivres dans la tanière de l'ours apprivoisé et devait ne pas en ressortir avant au moins un mois. Cette pratique inspirait l'admiration de clans entiers aux héros réussissant cet exploit mais on rapporte aussi que plusieurs accidents malheureux y seraient liés et auraient notamment conduit à sa disparition.

L'ordre des Panzer-Bear

L'ordre d'Ourselerie nain des Panzer a été créé vers autour de l'an 2 000 à Kaerimbor dans les Monts Argentés. Les conflits des nations au nord les affaiblissant et la région grouillant de vermine issue de l'est et du sud. Les armées naines nécessitaient une force de frappe puissante efficace et rapide quelque soit le terrain et les conditions.

Fondé par Jorrin Fils de personne, qui réussi à unir les lignées des clans Topplehill et Thunderbear sous sa bannière et obtînt le droit de fonder le 15ème clan nain : le clan Topplebear.

Jorrin érigea par la suite une forteresse secondaire à Fort Colline, ou son fils obtint le titre de Thaan et eu une lignée prolifique mais passéiste. Toujours fort de ses liens avec les clans Topplehill et Thunderbear, l'ordre grandit accumula un prestige certain auprès des nains les plus jeunes et les plus aventureux. Et Jorrin pris le titre de premier des Panzerfather avant de trouver la mort dans une bataille contre le dragon Duhknirr.

Le titre de panzerfather échoua alors au premier capitaine de Jorrin, Alderrin qui dirigea les panzer avec bravoure et droiture. En l'an 2 351, Alderrin pris la route avec la totalité des panzerbear pour libérer Kaer Undün, malgré les recommandations contraires du culte de Bungrowhir. Mais les nains savent se montrer tétus et orgueilleux.

Nul ne sait ce qui est arrivé la-bas, et seul une poignée de panzer survécu à la bataille, pour la plupart trainé en dehors de la ville par leur fidèles compagnons ours. À ce jour, 70 ans après la débacle, il n'existe plus que 4 survivants.

  • Ghettrün Proudrock, dit l'amputé, qui a perdu ses deux jambes et une main et n'est plus que l'ombre du guerrier qu'il fût
  • Berrin Topplebear, amnésique, il a perdu toute combativité et a gravement sombré dans l'alcool.
  • Ondin Blackhill, retiré auprès de son clan dans un monastère et vivant en totale autarcie
  • Gardin Topplerock, dit le fou, qui errerait dans les serres du monde et compagnie de sa monture.

Ces deux derniers seraient porteur d'une malédiction inconnue, leur infligeant d'atroces douleurs et selon certains les rendant déments.

Rejoindre l'ordre

Pour rejoindre l'ordre Panzer-Bear, le nain doit acquérir son compagnon par ses propres moyen. Il doit traquer et dompter sa monture. Généralement, une fois la bête débusquée un duel de force s'engage et la tradition veut que ce soit la tête du nain qui achève le travail.

Dans ma partie …

Berrin Topplebear est celui qui est parti dans la voie du Guerrier Panzer-Bear et il doit aider un de ses neveu, Sermac Topplebear à refonder l'ordre. On va surement devoir passer par Kaer-Undun pour régler ça, donc si certains ont développé un peu de Lore autour je suis interessé plaisantin.

avatar

Excellent, je kiffe clin d'oeil

avatar

idem, je trouve le concept excellent amoureux vive les zwergbärenkrieger !

pour quelques détails à voir : le principal problème est que monter/combattre sur un ours ne donne pas d'avantage particulier listé au rang 2 du Guerrier d'élite Panzer-Bear - mais c'est impliqué dans les règles :

- l'ours agit à l'initiative du PJ
- un PJ monté sur un ours utilise les actions de mouvements de celui-ci pour se déplacer
- donc par suite, il peut faire un déplacement via l'ours suivi d'une action limitée.
- l'ours peut attaquer en même temps... si rang 5 voie du cavalier - le prévoir au rang 4 du guerrier d'élite ?
- si l'ours et le guerrier d'élite attaquent, peut-être peuvent-ils faire une attaque concertée ? ou bénéficier du combat en phalange ?
- si le PJ a la voie du bouclier, il peut absorber un coup / un sort qui cible sa monture ?

Le hic : est-ce que l'ours a la même vitesse de déplacement qu'un cheval en combat, soit 10 m (soit la moitié d'un déplacement en étant à terre) ou comme une monture fantastique volante, soit 30m ? ou 20 m pour ménager la chèvre et le chou ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • CharlSka
avatar

En même temps qui peut ne pas aimer des nains monteur d'ours !?

Mon problème … en fait MES problèmes, c'est que je suis MJ débutant et que je suis trop sympa. J'ai géré les voies de prestiges plus de manière RP que sur des contraintes technique, donc mon chevalier a que deux rang de cavalier. J'ai aussi deux joueurs qui partent là dessus et je trouvais ça plus adapté et plus sympa de faire des voies séparées. Là mon guerrier doit rattraper les bonus de la voie du cavalier sans la dépasser et l'officier doit avoir des trucs vraiment intéressant en plus …

Si il fallait reprendre l'idée en respectant un peu plus les règles il faudrait comme pré-requis avoir la voie du cavalier rang 5. Après c'est beaucoup plus simple à définir. On reprend celle que j'ai défini comme la voie de l'officier.

Au rang 4, faudrait ajouter un truc parce que l'attaque de la monture est déjà donnée par la voie du cavalier. L'ours au lieu d'attaquer peut renversé la cible ?

Au rang 5, je laisserai le choix entre les deux, voir même la possibilité d'acheter le second comme une capacité épique content.

avatar
JyP

En effet, j'avais zappé ce petit mouvement bonus de 10m, je vais la mettre pour le guerrier.

Pour le rang 4 de l'officier, l'attaque est là parce que je ne suis pas sur que mon joueur monte cavalier juisqu'au rang 5 :p. Je sais c'est stupide. Je vais remplacer ça pas la possibilité de faire faire une manoeuvre de combat à l'ours, désarmer / renverser.

Je ne veux pas donner trop de force de frappe au guerrier parce qu'il est déjà un guerrier de base et plutôt efficace … c'est plus une histoire de feeling vis-à-vis du perso qui me fait faire ce choix.

Bonne question pour la voie du bouclier … mais peut-être qu'elle ne se posera jamais :p. En réfléchissant de manière réaliste j'aurais tendance à dire non mais pourquoi pas.

Pour le déplacement de la monture, moi je resterais sur les 10m classique. Si la voie devait être reprise ailleurs avec la condition de voie de cavalier rang 5, je ne sais pas entre 20 et 30m. Un ours qui vole ça me semble ridicule … qui saute dans la mélée, admettons.

D'ailleurs je viens de penser, le rite de passage et d'acquisition de la monture n'est pas détaillé, faudra que je vois avec mes joueurs pour le formaliser un peu et le mettre ici. Un histoire de maitriser un ours à main nue et à coup de boule joyeux. (j'ai fait un ajout vite fait là dessus)

avatar

après plein de mises à jour, ce que j'obtiens :

Voie de prestige du monteur d'ours

prérequis : race naine
prérequis : Voie du montreur d'ours rang 2 (profil de rôdeur)
1. Impressionnant : ours apprivoisé, +5 intimidation
2. Dressage : commander l'ours
prérequis : Voie du cavalier rang 2 (profil de chevalier)
1. Fidèle monture -> permet de se déplacer avec l'ours de 10m
2. Cavalier émérite -> l'ours partage la DEF du cavalier

Rangs de la voie de prestige :
1. Ordre des Panzer-Bear (rang 1 voie du chevalier dragon)
2. Hibernation (rang 2 voie du béornide)
3. Fourrure d'acier (rang 3 voie de la fusion lycanthropique) prérequis montreur d'ours rang 3, -> RD 3 pour l'ours en plus
4. Etreinte de l'ours (rang 4 voie du béornide) prérequis montreur d'ours rang 4, -> l'ours peut étrangler
5. Furie bestiale (rang 5 voie du béornide) prérequis montreur d'ours rang 5, -> l'ours devient berserk

avatar

Ha oui tiens, j'avais pas vu la voie du béornide content. J'ai l'impression que s'appuyer sur les règles et poser des contraintes techniques ça aide un peu à définir les choses plutôt que de faire ça free-style en disant qu'on fera du RP joyeux.

Après j'aimais bien mon Cri de ralliement (rang 3 de l'officier) et l'attaque bestiale (rang 5 du guerrier)

Et l'hibernation je trouve pas ça foufou non plus content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • JyP
avatar
CharlSka

pas de problème, tu peux changer - comme tu vois, j'ai juste pioché dans les pouvoirs présents dans les voies de prestige pour faire la mienne.

par exemple, on pourrait prendre :

2. Eventration ( voie de la fusion lycanthropique) -> prérequis montreur d'ours rang 3
3. Hourras (voie des voix), c'est un peu comme le cri de ralliement
5.Puissance colossale (voie du golem de chair)

pour le rang 5, je ne sais pas - j'aime beaucoup l'ours qui fait une étreinte au rang 4, avec le nain qui en profite pour taper la cible qui a perdu 5 en DEF ^_^