PJ absent 20

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Bonjour à tous,

Comme tous les joueurs de ma table ne sont pas (tous) adultes, il est assez difficile de toujours tous se réunir. On essaye une partie toutes les 3 semaines, mais ce n'est pas toujours possible, malgré le fait que je prévienne assez à l'avance. Donc, je joue un PJ absent, mais comment on pourrait faire si il y en a deux ? Sachant qu'on est 5 joueurs et que, étant un MJ débutant et préparant beaucoup les parties, je ne joue qu'un seul PJ, pour rester concentré sur la partie qui m'a pris plusieurs heures à préparer.

Comment faites-vous ? Vous annulez la partie ? Vous jouez les 2 PJs absents ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Delpher
avatar

L'idéal, à mon sens, est de trouver une justification rp ig de l'absence des personnages.

avatar

Oui. Mais, une fois perdus dans un donjon... Comment justifier ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Delpher
avatar
Thranduil

De mon côté, si nous sommes en train de faire une campagne ( type Anathazerin actuellement ), je reporte tout simplement la partie car elle peut être très intéressante à jouer et ce serait dommage que le joueur absent n'en profite pas également ! troublé

Sauf s'il s'en fout, et dans ce cas, je vois pas pourquoi il continuerai à venir à notre table car je n'ai pas envie d'impacter mes autres joueurs, qui eux, sont motivés démon

avatar
Thranduil

Un monstroplante l'a gobé et pouf, disparu !

Pratique d'être MJ cool

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Thranduil
avatar
Delpher

Oui, mais comme dit dans mon premier post :

tous les joueurs de ma table ne sont pas (tous) adultes, il est assez difficile de toujours tous se réunir

- Thranduil -

Donc, non, aucun personnage ne s'en "fout" de ne pas venir, et annuler la partie (qu'ils attendaient, et qui m'a pris plusieurs heures à préparer, surtout les donjons...), c'est très pénible. Comme tu l'as dit toi-même :

car je n'ai pas envie d'impacter mes autres joueurs, qui eux, sont motivés

- Delpher -

Certes, toi tu parles d'enlever le joueur car il impacte de manière néfaste sur la table, mais je ne veux pas non plus impacter toute la table. Je pars du principe que mes joueurs doivent faire le maximum pour se libérer ce jour-là. S'ils ne sont pas là, je ne "punis" pas tous les autres joueurs. Je préviens quand même plus de deux semaines à l'avance. Cela me paraît largement suffisant pour se débloquer 3/4h un samedi...

Je pense que je suis fortement influencé par le fait que, sur ma (très nombreuse) table d'Anathazerïn (en tant que joueur) de 7 joueurs, le MJ fait quand même jouer avec deux absents (voire 3), sans même faire une excuse RP, ou les jouer lui-même, même sur la super campagne d'Anathazerïn !

Cela vient sans doute de cette habitude là.

Je vous résume une dicussion :

MJ : Il y a une partie samedi prochain, tu peux venir ?

Moi : C'est Anathazerïn ?

MJ : Oui. Tu es disponible ?

Moi : Non, malheureusement, je suis chez ma famille...

MJ : Bon tant pis...

Moi : Ont peut décaler à dimanche ? Je serais là comme ça...

MJ : Ah non, on a dit samedi.

Donc, par habitude, je fais un peu pareil, mais en jouant le PJ absent (pas +, sinon c'est trop).

Merci (d'avance) de vos retours sur la question !

avatar

La vie IRL fait qu'il est presque impossible que tout le monde soit présent.

Tu passes le PJ absent à un autre joueur. Tu te dis que si tu as trois joueurs, c'est bon. Demande aux présents de faire un résumé et passe le aux autres joueurs avant.

Je vois ça comme ça. Parce qu'il n'est pas possible de tout prévoir et que si tu as des joueurs qui vivent en couple avec des enfants, il y a trop souvent des imprévus. Dans un couple, il y en a peut-être un qui veut jouer et que l'autre préfèrerait qu'il fasse autre chose. La gestion de ces choses n'est pas toujours facile...

Bon jeu quand même plaisantin

avatar

Personnellement, j'ai les fiches des joueurs et si l'un d'eux est absent, sa fiche atterrie dans les mains d'un autre joueur.

C'est simple et même s'il est sous-joué, il est présent par l'intermédiaire de l'autre joueur.

avatar

C'est étrange. De mon côté, c'était jeu de rôle quasiment toutes les semaines tant que nous n'étions pas encore majeurs parce qu'au collège et au lycée, on n'avait que ça à faire tellement c'est bien le jeu de rôle ! Puis arrivés à la majorité, jouer est devenu plus rare et aujourd'hui quelques années plus tard impossible, parce que les études compliquent durablement le tableau des disponibilités de chacun. Bien plus de boulot, bien plus de choses à gérer, contrainte géographique. Être majeur c'est pas la joie tous les jours de ce point de vue. Donc que tu dises qu'il est difficile de réunir les joueurs de ta table parce que tous ne sont pas adultes, laissant entendre qu'être adulte est donc gage de disponibilité pour du jeu de rôle, cela me dessine un sourire bien nostalgique en travers du visage.

Tu peux aussi demander aux joueurs présents de gerer les personnages dont les joueurs sont absents, du moins quant à leurs statistiques et aux tests qu'ils devront effectuer, pas le RP. Sinon même perdus dans un donjon, il est possible de faire disparaître un personnage assez facilement : vous reprenez la route dans les sombres couloirs du château, (...) quand vous vous rendez compte que [insérer nom du personnage] ne vous suit plus. En dehors des donjons, les possibilités sont encore plus grandes. Le monde entier est ouvert. Il suffit de sortir l'excuse que le personnage dont le joueur est absent a une affaire à gérer liée à son historique ou une piste à suivre concernant également la "quête principale", ce qui peut en plus donner l'occasion de parties de rattrapage en tête à tête entre deux parties pour jouer cette mini aventure individuelle. C'est encore plus simple quand l'absence d'un joueur est prévue, car ça permet d'écrire avant la partie la raison de son absence et pourquoi pas de quelle manière il est séparé du groupe.

S'il y a trop d'absents, par exemple trois absents sur cinq joueurs, il suffit de jouer une aventure subsidiaire, de faire exploiter une piste secondaire aux PJ présents, de sorte que les présents jouent et que les absents ne ratent rien de l'arc narratif principal.

avatar

4 façons de gérer. A toi de choisir selon les situations :

  • Autre campagne ou scénario one shot (si beaucoup d'absents par rapport au nombre habituel de joueurs)
  • Le MJ ou un autte joueur prend le rôle du personnage pour la partie
  • Le personnage est absent lors de la session (blessé, occupé ailleurs, etc...)
  • Le personnage est joué façon fantôme : il accompagne les autres PJ mais n'intervient jamais vraiment dans les dialogues, et lors des combats, il sera en train de prendre à partir d'autres ennemis (aussi fantôme) à part.

Pour le 2eme, il faudra être sur que le joueur soit d'accord. Pour les deux derniers, il faudra tout de fois faire un travail sur le niveau des rencontres pour correspondre au PJ présents.

avatar

OK merci à vous,

Je réponds juste à vos commentaires :

Tu passes le PJ absent à un autre joueur. Tu te dis que si tu as trois joueurs, c'est bon. Demande aux présents de faire un résumé et passe le aux autres joueurs avant.

-Troumad -

Ca se fait déjà clin d'oeil.

C'est étrange. De mon côté, c'était jeu de rôle quasiment toutes les semaines tant que nous n'étions pas encore majeurs parce qu'au collège et au lycée, on n'avait que ça à faire tellement c'est bien le jeu de rôle.

- Ismaren -

Pour la partie en gras, je suis tout à fait d'accord avec toi clin d'oeil. Le problème étant les parents des joueurs. On entend souvent qu'on en a déjà fait il y a 2 semaines (ca va quand même), que untel a un truc tel week-end. les activités rendant impossible les soirs de semaines et les mercredis après-midis, ne reste que les weeks-ends. De plus, sur 5 joueurs, seuls 2 maisons "accueillent" les parties : la mienne et une autre, car les autres, c'est compliqué (ou alors, c'est la maison du frère et de la soeur clin d'oeil). Donc, les parents, c'est aussi : encore à la maison ? C'est pénible !

quand à le faire à un autre endroit, c'est difficile. On habite un petit village, pas d'association pour faire de jdr, pas de salles "communes" au village...

Puis arrivés à la majorité, jouer est devenu plus rare et aujourd'hui quelques années plus tard impossible, parce que les études compliquent durablement le tableau des disponibilités de chacun. Bien plus de boulot, bien plus de choses à gérer, contrainte géographique. Être majeur c'est pas la joie tous les jours de ce point de vue.

On est pas encore majeurs (aucun, en fait).

Donc que tu dises qu'il est difficile de réunir les joueurs de ta table parce que tous ne sont pas adultes, laissant entendre qu'être adulte est donc gage de disponibilité pour du jeu de rôle, cela me dessine un sourire bien nostalgique en travers du visage.

peut-être que non, mais tes parents ne sont alors plus là pour t'interdire de sortir tel ou tel week-end ...

Encore merci pour vos solutions !

avatar

Oui. Mais, une fois perdus dans un donjon... Comment justifier ?

Thranduil

- le personnage traverse un portail magique et disparaît
- le personnage déclenche un piège magique et se retrouve piégé dans un bloc de cristal géant (Hyuga inside)
- le personnage déclenche un piège avec une fléchette empoisonnée qui le fait tomber dans les pommes
- le personnage disparaît sans raison au détour d'un couloir - kidnappé ?
- le personnage choppe le mystérieux mal des donjons en ayant touché du lichen vert, qui le rend particulièrement amorphe, incapable de réfléchir, et se prend pour une chèvre. Il faut lui faire brouter du lichen violet pour qu'il reprenne ses esprits. Mais pour l'instant, il bêle dès qu'un monstre apparaît.
- le personnage rentre soudainement en transe, ayant reçu une vision de sa divinité protectrice. Il se retrouve dans un cercle magique / sanctuaire que rien ne peut percer, à méditer.

avatar

Moi je conseille le mode "fantome", avec des explications plus ou moins RP à chaque fois.

Parfois le personnages est en retrait parce qu'il est malade (on mange souvent des trucs pas frais au fond des donjons). Si il a été bien blessé pendant la partie précédente, il peut être en train de se remettre de ses blessures. Ou parfois il a juste un jour sans.

Si ce n'est pas au fond d'un donjon, il est occupé ailleurs par des obligations personnelles.

Bref, le PJ est là, mais pas très présent.

Si vraiment sa présence est importante pour les combats, c'est aux autres joueurs de gérer sa fiche (les MJs ont déjà trop de choses à gérer). Ça implique que le MJ garde les fiches de perso d'une partie sur l'autre (certains joueurs n'aiment pas trop.)

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ismaren
  • et
  • Renfield
avatar
MRick

Ou une copie (de préférence actualisée) de la fiche de personnage du moins. Comme ça les joueurs gardent leur fiche de personnage et le MJ a les infos nécessaires sur les PJ.

avatar
MRick

Je ne comprendrai jamais ce qui peut bien justifier qu'un joueur garde sa fiche avec lui plutôt que de la laisser à son MJ. C'est pas comme s'il était courant d'utiliser un même PJ avec différents MJ... Et encore moins si le PJ est embarqué dans une campagne. Alors que pour un MJ qui prepare son scenario c'est tout de même super pratique d'avoir les fiches des PJ sous la main. Et notamment ça facilite la gestion d'un joueur absent, ou même seulement en retard d'une heure ou deux...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • NekoTenshi
avatar
Renfield

Je ne comprendrai jamais ce qui peut bien justifier qu'un joueur garde sa fiche avec lui plutôt que de la laisser à son MJ.

Et si le PJ a sa fiche sur tablette ? Il laisse sa tablette au MJ ? moqueur

.

Alors que pour un MJ qui prepare son scenario c'est tout de même super pratique d'avoir les fiches des PJ sous la main.

Par curiosité, pourquoi le MJ aurait besoin des fiches des PJ pour préparer son scénario ? Mis à part pour un scénario maison écrit par le MJ.

(Je ne parle pas des absences, dans ce cas ça se comprend si la partie n'est pas reportée clin d'oeil )

avatar

Par curiosité, pourquoi le MJ aurait besoin des fiches des PJ pour préparer son scénario ? Mis à part pour un scénario maison écrit par le MJ.

Pour personnaliser le scénario en fonction des PJs bien sûr, faire intervenir leur background, leurs ennemis, leurs points faibles... Raconter une histoire qui les engage personnellement plutôt qu'un donj' random. Et parfois aussi pour éviter de leur filer un objet magique qu'ils ont déjà, pour voir qui est capable de nager et éviter un TPK si tout le monde se noie dans la première mare venue.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • NekoTenshi
avatar
JyP

Effectivement, dans ce cas, ça peut être pas mal content

avatar

Je ne comprendrai jamais ce qui peut bien justifier qu'un joueur garde sa fiche avec lui plutôt que de la laisser à son MJ.

Et si le PJ a sa fiche sur tablette ? Il laisse sa tablette au MJ ? moqueur

NekoTenshi

Non, il lui partage par mail ou par tout autre moyen informatique clin d'oeil

avatar

Pour ma part, j'ai deux tables, composées "d'adultes" (entre 35 et 40 ans, avec des enfants, des contraintes professionelles, etc...):

Je suis joueur sur la première (DD5), avec un groupe de trois joueur-ses assidu-es (CAD présent-es toutes les semaines, sauf exceptions) et trois autres qui sont là de manière plus erratique. Pour cette table, on a fixé un jour par semaine (en l'occurence le lundi soir) ou on joue quoi qu'il arrive. Lorsqu'il y a des absent-es, on considère que les persos sont présents, mais en mode "fantôme". c'est à dire qu'on joue sans eux, et quand les joueur.ses concerné.es sont de retour, on leur fait le récap des épisodes précédents et on es intègre dans l'histoire. c'est un peu bancal sur le plan narratif, mais ça permet une évoulution du groupe à peu près harmonieuse et ça marche car il s'agit d'une campagne maison relativement ouverte.

Sur l'autre table, je suis MJ à chroniques oubliées. C'est une table "secondaire", on est moins nombreux et la campagne est assez directive. du coup, on ne joue que quand tout le groupe est présent ( à la rigueur avec un absent, on maintient la séance et on joue le PJ absent).