Guetteur du Druide et combat. 13

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées

avatar

Bonjours à tous.

Le Prêtre/Druide de mon groupe de joueurs va bientôt pouvoir prendre la capacité "le Guetteur" et disposé d'un compagnon aigle.

Sur le principe de ce qui se passe aujourd'hui avec le compagnon ours du rôdeur, j'imagine que le joueur va vouloir faire combattre son aigle, tout en restant lui même à distance. Comment dans ce cas gérez vous le "partage de PV" prévu dans le texte de la capacité ?

avatar

Et bien je suppose que les PVs sont dans un pot commun en vase communiquant. Chaque point de vie perdu par l'un ou l'autre fait descendre le nombre de PVs. Si ce nombre tombe à 0, les deux s'écroulent. Je ne pense pas qu'un nombre de PV fixe soit attribué à l'animal et déduit du nombre de PV du rôdeur. ça veut dire aussi que l'aigle peut "consommer" l'ensemble des PVs s'il venait à combattre par exemple à distance de son maître.

avatar

Les pv sont partagés, donc en gros, pour moi, l'aigle n'a pas vraiment de "pv" propre, s'il est touché c'est le druide qui prend les DM. Et si le druide tombe à 0 PV, l'aigle tombe avec lui.

avatar

Et réciproquement du coup : si l'aigle tombe, le druide tombe avec bien que n'ayant peut-être jamais été la cible d'une attaque, donc on est d'accord qu'ils ont donc entre eux un lien psychique fort à ce point ?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Sansfi
  • et
  • NekoTenshi
avatar
Renfield

c'est ça!

avatar
Renfield

C'est bien ça, comme pour tous les familiers qui partage les PV avec leurs maîtres. Si l'un tombe, l'autre tombe avec (et si plusieurs familiers avec partage de PV sont liés, ils tombent tous également).

avatar

On peut donc envoyer le familier au charbon avec une équipe de soigneurs autour de son propriétaire. Parce que les PV récupéré par un le sont aussi par l'autre.

avatar

Ou envoyer le druide qui doit faire beaucoup plus de dégats que l'aigle et soigné celui-ci à bonne distance clin d'oeil

avatar

Personellement (mais je suis tout à fait d'accord que rien ne l'indique dans la règle) j'aurais tendance à dire qu'on ne peut soigner que les PV du druide.

Imagine un gros réservoir, le druide, qui peut déverser son eau dans un plus petit (l'oiseau) situé en aval lorsqu'il perd de l'eau. Pour autant le petit réservoir situé en aval, ne peut pas servir à remplir le plus gros.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sansfi
avatar
Laurent Kegron Bernasconi

oui, c'est ce que je ferais aussi. c'était juste une remarque.content

avatar

Je reviens à l'attaque à propos du Guetteur. content

Le druide de mon groupe (bon en fait c'est un chaman demi-orque) a trouvé une super tactique à faire avec son aigle. A chaque tour il fait réaliser à l'aigle une manoeuvre de diversion en "attaque risquée". L'idée est très bonne, on imagine très bien l'aigle harceler sa cible pour la distraire, donc je n'avais aucune raison de lui refuser (je lui ai refusé "aveugler"). En pratique, face à un adversaire unique ça leur facilite vraiment grandement la vie et ça change des attaques à 1d4 de DM qui ne servent pas à grand chose... C'est là une très bonne utilisation tactique du familier je trouve.

La strategie employée à la dernière session (et avec ça ils ont plié un pauvre troll solitaire (aidé par 3 PNJ, en plus)

  • 1er tour : l'aigle se deplace au contact + divertit le troll - si il rate il se retrouve en position de faiblesse certe avec une DEF -5.
  • 2nd tour l: l'aigle divertit le troll + s'eloigne pour se mettre hors de portée - si il rate et écope d'une DEF -5 c'est pas grave puisqu'il n'est plus à portée...
  • Et ainsi de suite... Donc à chaque tour l'aigle tente de divertir la créature, et seulement un tour sur deux elle prend le risque de subir un -5 en DEF...

De plus, et c'est ce qui a particulierement séduit le druide, en cas d'echec c'est l'aigle et pas lui qui souffre du retour de flamme. Mais bon, comme ils partagent leurs PV ca n'est tout de même pas complétement annodin pour le druide si derrière l'aigle se retrouve avec -5 en DEF !

Après j'ai fait une erreur dans l'interprétation d'un échec de la manoeuvre risquée : j'ai appliqué à l'aigle l'effet de la manoeuvre (diversion : DEF -5), alors que les règles permettent de choisir un effet au choix. Donc la prochaine fois je piocherai dans :

  • aveuglé : l'aigle se prend un coup sur le museau qui le sonne (ATT -5, DEF -5, DM -5).
  • diverti : l'aigle baisse sa garde (DEF -5)
  • renversé : l'aigle se prend un coup qui le projette au sol (DEF -5)
  • repousser : l'aigle se fait chasser (1d6m)
  • tenu à distance : l'aigle se fait repousser et ne pourra attaquer la cible au prochain tour.

Et là il apparaît comme une évidence que l'effet de la manoeuvre "aveugler" est sacrément plus handicapant que les autres manoeuvres ! C'est d'ailleurs la seule manoeuvre que tente parfois mes joueurs... Je me demande si je ne vais pas la retirer des règles et les aiguiller vers "faire diversion" à la place...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar
Renfield

Mais bon, comme ils partagent leurs PV ca n'est tout de même pas complétement annodin pour le druide si derrière l'aigle se retrouve avec -5 en DEF !

Renfield

C'est même pire que ça.

  1. La DEF de l'aigle se retrouve à 10 face à une créature dont le bonus d'attaque est de +9. Ca fait 95 % de chances de se prendre une bonne claque de troll à sa prochaine attaque.
  2. Au fait, il ont combien en CON le druide et l'aigle (indice pour l'aigle p. 235 de COF, sachant qu'un +3 correspond à un 16) ? Parce que p. 177, la règle optionnelle des blessures graves indique que si tu subis des DM supérieurs ou égaux à ta CON, tu en reçois une. Face à une créature possédant 95 % de chance de t'infliger 2d6 + 6 DM, ça fait réfléchir (sachant en prime que l'aigle et le druide partagent leurs PV donc les 2 d6 + 6 DM s'appliquent aux deux donc le troll peut gravement blesser les deux en une seule attaque).
  3. L'aigle attaque et se met à l'abri avant que le troll réagisse ? La règle d'interruption (COF p. 173) est faite pour toi : en échange d'un test de DEX gratuit, le troll peut attaquer avant que l'oiseau s'enfuit (avec son malus de 5 en DEF). Bien sûr, le troll sera limité à une action d'attaque ou une action de mouvement, mais comme il ne possède aucune attaque (L)...

Pour finir, un peu de roleplay. Le guetteur est un compagnon pourvu de sensibilité, pas un esclave docile. Rien ne l'oblige à rester et à force de se ramasser des coups à cause d'un druide qui le traite moins en allié qu'en ressource sacrifiable, peut-être ira-t-il chercher ailleurs un maître qui fera la différence entre un compagnon et un punching ball.

avatar

Je dirai que l'aigle y va bien, jusqu'à ce qu'il ait pris une bonne grosse blessure.... Puis ensuite le druide devra réussir des tests en Cha pour le convaincre d'y retourner