Nouveau profil : Métatron 44

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Le métatron, mortel élu des dieux, est au service des cinq Principautés. Les Principautés sont les seigneurs des archanges (Aïdé, Samaël, Meïlani, Massahara, Arianis, et Korgoss), représentants directs de tous les dieux et défenseurs des croyances.

Deux grands principes prévalent sur tous les autres : la Concorde divine (relations entre les divinités) et l'Alliance (relations entre les dieux et les mortels). Si l'adoration d'un dieu est affaire personnelle, rendre grâce à tous les dieux est une obligation pour tous, que ce soit pour demander leur bénédiction ou pour implorer leur clémence.

Le rôle du métatron est de veiller au respect de l'Alliance, à l'équilibre de la Concorde entre les religions, à la protection de tous les lieux de culte. Il combat tous ceux qui blasphèment, désacralisent les lieux consacrés, qui mettent en péril la survie d'un dieu et tous les apostats qui servent les dieux bannis.

Dé de vie : On utilise 1d6 pour déterminer ses PV.

Armes et armures : Le métatron sait manier toutes les armes sacrées de prêtre*. Il peut porter jusqu'à une chemise de mailles mais ne manie pas de bouclier.

* : bâton, dague marteau, arbalète légère, arcs, épée courte, épée longue, épée à 2 mains, faux, fléau, fouet, fléau à 2 mains, hache, hache à 2 mains, marteau, masse, masse à 2 mains, pioche, rapière, trident.

Attaque magique : Le métatron utilise son modificateur de SAG pour calculer son score d’attaque magique.

Equipement de départ : Bâton ferré (1d6 DM), épée longue (1d8 DM), armure de cuir (DEF +2)

Caractéristiques principales : SAG, CHA

Caractéristiques supérieures : CON, DEX, SAG, CHA

Option de Mana : Si vous jouez avec l’option de mana, le métatron gagne 2 PM par niveau. Avec l’option de mana totale, il gagne 1d10 PM.

Voie de l’élysée

Pour chaque rang dans cette voie, le métatron obtient un bonus de +2 aux tests d’INT basés sur les connaissances des religions, des plans célestes et de leurs habitants.

  1. Lumière (L)* : compagnon, page 50
  2. Un phare dans la nuit (L)* : compagnon, page 92
  3. Armure de feu (L)* : compagnon, page 56
  4. Zone de vie (L)* : Voie du guérisseur, COF page 115
  5. Phénix : Voie du guérisseur, COF page 115

Voie de la puissance angélique

  1. Injonction (L)* : compagnon, page 50
  2. Détection du mal (L)* : compagnon, page 94
  3. Ailes célestes (L)* : Voie de la foi du prêtre (COF page 54)
  4. Aspect angélique (L)* : Le métatron prend l’apparence d’un ange pendant [5 + Mod. SAG] tours. Il gagne +2 en attaque au contact, en DEF et à tous les tests de résistance physique et magique (FOR, DEX, CON, SAG).
  5. Appel céleste (L)* : Une fois par combat, le métatron invoque un ange à son service pour [5 + Mod. de SAG] tours. Ce messager céleste possède l’apparence d’un ange en plus petit (environ 1,90 m) armé d'une épée longue. L'ange divise par deux tous les DM non magiques subis. Les sorts et les armes magiques lui infligent des DM normaux. Il est capable de voler à une vitesse équivalente à un déplacement normal. Lorsque le métatron atteint le niveau 10, l'arme de l'ange devient une épée à deux mains (DM 2d6 + 4).

Ange : FOR +4, DEX +3, CON +3, INT +2, SAG +2, CHA +2, DEF 17, PV [niveau x5], Init 17, attaque au contact = [niveau du métatron], DM 1d8 + 4

Voie de la justice divine

  1. Flammes sacrées (L)* : Le métatron inflige [1d6 + Mod. de SAG] DM à une cible située à portée de 20 mètres sur un test d’attaque magique. Les DM sont du type Feu et Saint.
  2. Arme d’argent (L)* : Voie de la foi du prêtre, COF page 54
  3. Juste rétribution (L)* : compagnon, page 80
  4. Feu divin (L)* : Le métatron doit réussir une attaque magique contre une cible à une portée de 30 mètres. En cas de réussite, il inflige [4d6 + Mod. de SAG] DM de feu. Les démons et les morts-vivants sont plus particulièrement sensibles à cette attaque et subissent [6d6 + Mod. de SAG] DM.
  5. Mot de pouvoir (L)* : Voie de la guerre sainte du prêtre, COF page 54

Voie du gardien des âmes

  1. Bénédiction (L)* : Voie de la prière du prêtre, COF page 54
  2. Protection contre le mal (L)* : Voie de la spiritualité du prêtre, COF page 55
  3. Exorcisme (L)* : En touchant sa cible, le métatron annule les pénalités infligées par les sorts, les malédictions et les capacités spéciales d’autres personnages ou de créatures (douleur, mutilation, poisons, pétrification, etc.). Il peut aussi chasser un esprit qui possède le corps de la cible en réussissant un test opposé d’attaque magique.
  4. Protection contre le mal supérieure (L)* : compagnon, page 84
  5. Bannissement (L)* : Le métatron cible une créature venue d’un autre plan (élémentaire, démon etc.) à moins de 20 mètres. S’il réussit un test d’attaque magique difficulté [10 + NC de la cible], la créature doit faire un test de SAG difficulté 1 Si elle le rate, elle est immédiatement renvoyée dans son plan d’origine, si elle le réussit, elle perd 50% de ses PV actuels.

Voie de l’apôtre

  1. Parole divine : Voie de la foi du prêtre, COF page 54
  2. Compréhension des langues : compagnon, page 54
  3. Banquet (L)* : compagnon, page 80
  4. Quête (L)* : compagnon, page 65
  5. Messie * : Voie de la spiritualité du prêtre, COF page 55

_________________________________________________________

Création de personnage (optionnel, avec accord du MJ) :

Peu nombreux sont les mortels élus par les dieux qui sont dignes de les représenter en devenant un métatron. C'est dans leur jeune adolescence qu'ils vivront une théophanie qui leur révèlera leur destin et leur mission sacrée : voix dans le ciel, buisson ardent, animal parlant, annonce faite par un ange, ...

Pour incarner un métatron, le personnage gagne, en plus de sa capacité raciale, la capacité raciale Volonté sacrée et la limitation raciale Martyr.

Capacité raciale - Volonté sacrée : le personnage obtient un bonus de +5 à tous les tests réalisés pour résister à la peur ou aux influences mentales.

Limitation raciale - Martyr : le personnage possède 1 point de chance en moins (minimum 0).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
NekoTenshi

Petite description :

Le metatron est la Voix des dieux, de tous les dieux. Il apporte la bonne nouvelle, enseigne aux croyants comment vivre en conformité avec les lois célestes, exerce la justice divine contre les pécheurs et protège les vertueux.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • NekoTenshi
  • et
  • Boze
avatar
Alaric

Description ajoutée au début content

avatar

Pour un bon metatron.... Dogma est as voir.... 😁

avatar
Alaric

Ben dit comme ça on dirait.... un prêtre !

Et si il est la voix de tous les dieux, pourquoi exerce-t-il la justice divine contre les pécheurs et protège-t-il les vertueux ? Ça exclut un peu les dieu pas très "bons", non ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar

C'est un peu le reproche que je ferais à ce profil : je trouve qu'il ressemble beauccoup trop à un prêtre (cf. la moitié de ses capacités).

avatar

Present plaisantin

avatar
Boze

Je proposerais plus tard des modifs à neko tenchi plus.tard mais...

Oui, il y a beaucoup de points communs. Sauf qu'un prêtre, en théorie vénère un.seul dieu et suit ses uniques commandements. Bon, les règles de COF ne facilitent pas ca.

Je suis d'accord, à jouer, ça serait pas facile. Et je devrais affiner un peu plus la description. Le metatron se placerait dans une position neutre car même les dieux "mauvais" ont leur place sur Osgild. Tant que ces dieux restent dans leurs attributions et ne menacent pas l'équilibre.

On a un.exemple évident d'intervention possible d'un metatron, c'est.dans Anathezerin. Je ne peux pas en dire plus...

On a le cas de desacralisation, de sorcellerie, voir même, si un MJ les utilise, d'action contre les serviteurs de mes dieux bannis.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar
Alaric

Oui, il y a beaucoup de points communs. Sauf qu'un prêtre, en théorie vénère un.seul dieu et suit ses uniques commandements. Bon, les règles de COF ne facilitent pas ca.

Un prêtre ne vénère pas forcément un dieu unique, mais peut se consacrer à un principe ou un panthéon entier. C'est même particulièrement sous-tendu par l'encadré de la p.55 : toutes ces voies sont génériques et le MJ peut personnaliser s'il en éprouve le besoin.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
Balanzone

Chroniques oubliées fantasy va répondre pour moi grace aux pages 53 et 55 :

Le prêtre utilisé l'énergie transmise par son dieu...

Plus une arme sacrée qui dépend de son dieu...

Mot de pouvoir : ... le prêtre peut prononcer un mot avec la voie de son dieu.

Intervention divine : le prêtre fait appel à son dieu...

... Et bien sûr l'encadré en bas de page 55 sur les pouvoirs divins qui n'infirme absolument pas l'unicité du dieu du prêtre, bien au contraire. Dans un panthéon monothéiste fantasy, une religion ne concerne jamais le panthéon entier.

Et en voici la preuve dans COF :

Page 318, Kroril Forgepierre, nain prêtre...

Religion : Gorom dieu de la Pierre et des Architectes. Marteau, Armure naturelle (Voie de la résistance- Guerrier)

Donc 1 dieu = 1 religion.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar
Alaric

Tu as tout à fait raison sur l'ensemble de ces points.

D'un autre côté, on peut aussi remarquer que l'auteur a été contraint de faire tenir l'ensemble du profil de prêtre sur deux pages format mook, se dire que pour des raisons de place il a dû viser l'essentiel et comprendre qu'on peut tout à fait jouer un prêtre d'un panthéon sans trahir l'esprit du profil. Cela se fait dans d'autres jeux (D&D 3.5 par exemple, qui a fait plus que servir de socle à COF après tout) et le métatron, tel qu'il est décrit ici, rentre tout à fait dans ce cadre.

avatar

D'ailleurs, je me permets de faire ma petite proposition pour le métatron :

Profil hybride - métatron*

Profil technique : d6, Prêtre (voie de la foi, voie de la prière, voie de la spiritualité), Chevalier (voie de la noblesse), Barde (voie du musicien)

Voie de prestige : le métatron peut arpenter la voie de l'archange (COF p. 113) s'il le désire.

avatar

Profil hybride - métatron*

Profil technique : d6, Prêtre (voie de la foi, voie de la prière, voie de la spiritualité), Chevalier (voie de la noblesse), Barde (voie du musicien)

Voie de prestige : le métatron peut arpenter la voie de l'archange (COF p. 113) s'il le désire.

Balanzone

Je comprends l'intérêt de la voie de la noblesse pour ses rangs 1 et 2. Mais est ce suffisant, sans justification dans une description, pour justifier Écuyer et Massacrer la pietaille (surtout pour l'immunité des grandes créatures et des cavaliers qui se justifie pour un chevalier cavalier) ?

La voie du vagabond de barde pourrait également marcher, quoi que certaines de ses capacités devraient elles aussi être justifiées .

À part, c'est une.bonne possibilité de profil hybride clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar
Alaric

pour justifier Écuyer

Le métatron est rejoint par une personne dévôte, désireuse de l'assister dans sa charge et qui fera office de serviteur.

Massacrer la pietaille

Il faut parfois chatier la vermine qui refuse la volonté des dieux ! Ensuite on brode un peu.

(surtout pour l'immunité des grandes créatures et des cavaliers qui se justifie pour un chevalier cavalier)

Cette capacité peut s'utiliser sans cheval... Pourquoi s'embêter à chercher des justifications pour un profil hybride là où il n'y en a pas dans le profil de base ?

À part, c'est une.bonne possibilité de profil hybride clin d'oeil

Merci.

Ma doctrine : si la moitié des capacités d'un nouveau profil sont issues d'un même profil ABC, alors il faut se contenter de faire un profil hybride à base de ABC.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
Balanzone

J'avoue, je suis fort en coupage de cheveux en 4. Et dans ma centaine d'hybrides, on doit bien pouvoir en trouver de litigieux.

N'empêche, l'ecuyer, tu le vois affûter la masse du metatron ? Certes il existe des masses à ailettes, mais on est sensé, sauf arme sacrée, n'utiliser que des armes contondantes. Ça s'affute comment ?

Et pour l'arme sacrée représentative de tous les dieux, que choisit on ?

Je dis ça vite fait, mais je me demande si l'apprenti de l'érudit, un jeune novice quoi, ne serait pas mieux que l'ecuyer.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar
Alaric

Au début des années 90, Mike Pondsmith expliquait dans Cyberpunk 2020 qu'écrire un programme tuant son adversaire d'une crise cardiaque ou dans une gerbe d'énergie violette revenait au même : dans les deux cas la victime était morte et les deux programmes devaient avoir le même niveau de difficulté. C'est l'effet qui compte, pas l'habillage.

N'empêche, l'ecuyer, tu le vois affûter la masse du metatron ?

J'imagine qu'il devrait se contenter de la nettoyer, huiler, vérifier que le manche est en bon état... Bref, l'entretenir, comme le reste de l'équipement de son maître. Oui, le texte dit "Grâce à l'écuyer, les armes du chevalier sont parfaitement affutées.", mais il faut garder à l'esprit que les textes descriptifs ne sont que des textes descriptifs, avant tout présents pour servir de guide. Ici, le terme "affuter" est juste là pour justifier l'extention de la zone de critique. Remplace-le par "fourbir", écris que "Grâce à l'écuyer, les armes du métatron sont parfaitement fourbies." et conserve le même effet, à savoir étendre la zone de critique : tu respectes l'esprit de la voie.

mais on est sensé, sauf arme sacrée, n'utiliser que des armes contondantes.

Ah bon ? Je me souviens avoir vu passer cette règle dans la boite rouge de D&D, mais c'était à la fin des années 80. Pour COF, c'est marqué où ? Ne te mets pas martel en tête : ce point n'est qu'une survivance du JdR tel qu'on les concevait à la fin des années 70. Si ça peut te réconforter, la marge p.54 précise que le prêtre sait manier les armes contondantes à une main, mais ne précise pas qu'il est interdit de manier ou mieux de se former à d'autres types d'arme.

mais je me demande si l'apprenti de l'érudit, un jeune novice quoi, ne serait pas mieux que l'ecuyer.

"Ecuyer" n'est qu'un mot pour décrire. Techniquement, le personnage reçoit l'aide d'un PNJ (Init 14, Def 14, PV 13, Att +3, DM 1d8+1) qui est là pour entretenir son matériel, préparer la tambouille, s'occuper des chevaux, etc. Tu peux l'appeler serviteur, assistant, page, écuyer, apprenti, novice... Techniquement, tant qu'il conserve ses Init 14, Def 14, PV 13, Att +3, DM 1d8+1 et qu'il fait ce pour quoi il est prévu à la base, tu es dans les clous. Le reste ne relève que de la cosmétique, que tu peux changer à ta guise sans déséquilibrer le jeu.

Et pour l'arme sacrée représentative de tous les dieux, que choisit on ?

Quel que soit ton choix, ce sera forcément une arme utilisée par au moins un clergé donc tu resteras dans les clous. Mets-toi d'accord avec ton joueur ou impose celle qui te plait.

  • La masse parce qu'après tout, c'est l'arme "par défaut" ;
  • L'arme du roi des dieux du monde de ta campagne, parce que c'est lui qui décide ;
  • L'épée à deux mains parce que c'est l'arme qui fait le plus de dégâts et que les dieux ont fini par perdre patience ;
  • L'arme que choisit ton joueur parce que tu es un MJ sympa ;
  • Etc.

Là, ce n'est qu'un choix qui n'aura au final que peu d'impact (et vu son profil, le métatron n'ira de toute façon que très rarement au corps à corps).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alaric
avatar
Balanzone

Et Gygax disait que les dés ne servent qu'à faire du bruit derrière le paravent !

Les.programmes de Cyberpunk ne font que griller les cerveaux, mais leur représentation graphique reste la signature du programmeur.

On peut très bien jouer et faire jouer comptablement ( tu touches, tu fais X dégâts, tu bouges de Y mètres...) comme dans un wargame... c'est un choix.

Mais pour moi, et c'est de moi : Le maître du jeu est avant tout un conteur, pas un comptable.

Donc la cosmétique compte pour certains, pas pour d'autres, parce qu'un mot évoqué quelque chose, et et l'évocation alliée à l'imagination naît le conte.

J'ai aussi commencé avec la boîte rouge, et le clerc, dans cette version comme dans toutes les versions successives n'utilisait que les armes contondantes pour ne pas répandre le sang (mais la cervelle, on a le droit mort de rire). Idée reprise par Gygax d'une histoire de je ne sais plus quel évêque des croisades, et dont l'histoire n'est pas si avérée que ça.

Ceci dit, le prêtre, COF, Armes et armures : le prêtre sait manier les armes contondantes à une main... (Et l'arme sacrée de son dieu toussa toussa).

C'est écrit comme la parole divine sur les tables de la loi données à Moïse ange

avatar

Après les remarques justifiées de Balanzone et surtout de Boze (imparable argument sur l'exclusion des dieux pas très "bons"), ma description est à revoir complètement. Trop vague, trop bateau (un vrai slogan publicitaire) et ne permet pas de distinguer les différences qu'il y aurait entre un prêtre de n'importe quelle religion "bonne", ou même "neutre", et le métatron.

.

Description :

Le métatron, mortel élu des dieux, est au service des cinq Principautés. Les Principautés sont les seigneurs des archanges (Aïdé, Samaël, Meïlani, Massahara, Arianis, et Korgoss), représentants directs de tous les dieux et défenseurs des croyances.

Deux grands principes prévalent sur tous les autres : la Concorde divine (relations entre les divinités) et l'Alliance (relations entre les dieux et les mortels). Si l'adoration d'un dieu est affaire personnelle, rendre grâce à tous les dieux est une obligation pour tous, que ce soit pour demander leur bénédiction ou pour implorer leur clémence.

Le rôle du métatron est de veiller au respect de l'Alliance, à l'équilibre de la Concorde entre les religions, à la protection de tous les lieux de culte. Il combat tous ceux qui blasphèment, désacralisent les lieux consacrés, qui mettent en péril la survie d'un dieu et tous les apostats qui servent les dieux bannis.

.

Neko Tenchi, n'oublie pas d'ajouter à chaque fois dans le nom de la capacité (L)* si c'est un sort (ou juste * si c'est un rituel magique).

Si on garde le d6 pour les PV, et toujours pas de bouclier (moi, ça me va), je pense qu'on peux pousser l'armure jusqu'à la chemise de maille sans que ça risque le déséquilibre. On passe de toutes les armes de contact à toutes les armes sacrées.

Armes et armures : Le métatron sait manier toutes les armes sacrées. Il peut porter jusqu'à une chemise de mailles mais ne manie pas de bouclier.

Attaque magique, OK.

Equipement de départ : La dague, ajoutée comme ça, ça fait trop magicien je trouve. Et le bâton de pèlerin, ça ne se refuse pas... Pour remplacer la dague, je pense plutôt à l'épée longue, symbole d'autorité, justice devoir et du combat. Une masse faisant les mêmes dégats, étant également contondante, le métatron ne portant pas de bouclier, ça n'aurait quère d'intérêt.

Equipement de départ : Bâton ferré (1d6 DM), épée longue (1d8 DM), armure de cuir (DEF +2)

Caractéristiques principales : OK pour la SAG, mais la CON ? J'imagine bien que c'est pour compenser le faible DV, mais le CHA aurait bien plus d'importance pour un prêcheur que la CON :

Caractéristiques principales : SAG, CHA.

Caractéristiques supérieures : Pourquoi l'INT ? L'INT ne sert ici que pour une capacité qui est déjà à +2/rang. c'est déjà suffisant, non ? En réalité, on devrait pas mal se rapprocher du prêtre, et à la rigueur on peut rajouter la DEX :

Caractéristiques supérieures : CON, DEX, SAG, CHA.

Option de Mana, vu qu'il a maintenant une majorité quasi-absolue de capacités de sortilèges, on peut augmenter sa mana :

Option de Mana : Si vous jouez avec l’option de mana, le métatron gagne 2 PM par niveau. Avec l’option de mana totale, il gagne 1d10 PM.

________________________

.

Voie de l’angélologie :

Je me demandais quel était ce néologisme... mais en faites, ça existe joyeux

Cependant, on a pas beaucoup d'anges ici. Et la connaissance donnée par la voie ne concerne pas uniquement les anges...

Je remplacerais le nom de la voie par : Voie de l'élysée

L'élysée (ou champs élysées, ou champs élyséens) est le lieu des enfers grecs où les héros et les gens vertueux goûtent le repos après leur mort. Aucun rapport avec notre président content

Et petite reformulation :

Pour chaque rang dans cette voie, le métatron obtient un bonus de +2 aux tests d’INT basés sur les connaissances des religions, des plans célestes et de leurs habitants.

1. Aura féerique : je mettrais plutôt Lumière (L)*, plus utile pour savoir où on va et pour chasser les ténèbres.

2. Lecture de la magie : je pense que d'autres sorts iraient mieux...Protection contre les éléments (L)* peut-être, ou mieux, en restant dans la lumière céleste, Un phare dans la nuit (L)* (compagnon page 92).

3. Armure anti-magie (L)* : OK pour le sort inversé de Flou. Mais j'appellerais plutôt cette capacité Armure de la foi (L)*. Ou alors prendre le sort d'Armure de feu (L)* qui irait assez bien avec la capacité Phénix...

4. Zone de vie : OK, on garde. Et ça colle bien avec Lumière.

5. Phénix : ... et ça collerait avec Lumière comme avec Armiure de feu.

.

Voie de l’ange :

On peut trouver mieux comme nom de voie... Voie de la transcendance angélique. Ou Voie de la puissance angélique...

(Intervertion avec feu sacré) 1. Homme de loi : Ca ne sert à connaître que les lois des hommes là où tu te trouves. Pas la loi des dieux, ce qui est le job du métatron. Remplaçons le plutôt par Injonction (L)*, c'est bien pour se faire obéir ! C'est la Voix tout de même, noms des dieux de noms des dieux content

2. Détection des malédictions (L)* : Pas convaincu par cette capacités. Les malédictions sont bien trop rares et pas vraiment définies. Ni dans le jeu, ni dans la description de la capacité. Je pense qu'il vaudrait mieux la remplacer par :

2. Détection du mal (L)* : compagnon, page 94

3. Ailes célestes (L)*: OK, très bien.

4. Sens de la magie : Bof, c'est vraiment une capacité spécifique pour un serviteur d'une déesse de la magie. Et ceci ?

4. Aspect angélique (L)* : le métatron prend l’apparence d’un ange pendant [5 + Mod. de SAG] tours. Il gagne + 2 en attaque au contact, en DEF et à tous les tests de résistance physique et magique (FOR, DEX, CON, SAG).

5. Appel céleste (L)* : On peut presque le copier-coller de l'invocation du démon...

5. Appel céleste (L)* : une fois par combat, le métatron invoque un ange à son service pour [5 + Mod. de SAG] tours. Ce mesager céleste possède l’apparence d’un ange en plus petit (environ 1,90 m) armé d'une épée longue. L'ange divise par deux tous les DM non magiques subis. Les sorts et les armes magiques lui infligent des DM normaux. Il est capable de voler à une vitesse équivalente à un déplacement normal. Lorsque le métatron atteint le niveau 10, l'arme de l'ange devient une épée à deux mains (DM 2d6 + 4).

FOR +4, DEX +3, CON +3, INT +2, SAG +2, CHA +2, Init 17, DEF 17, PV [niveau × 5], Attaque au contact = [niveau du métatron], DM 1d8+4.

.

Voie du vengeur :

Idem pour le nom de la voie... Voie de la justice divine.

(Intervertion avec homme de loi) 1. Feu sacré (L)* : On peut améliorer le bestiau... :

1. Flammes sacrées (L)* : le métatron inflige [1d6 + Mod. de SAG] DM à une cible située à portée de 20 mètres sur un test d’attaque magique. Les DM sont du type Feu et Saint.

2. Arme d’argent (L)* : OK pour moi.

3. Juste rétribution (L)* : Oui, pas mal. On garde.

4. Rayon ardent : reformulons le un peu :

4. Feu divin (L)*: le métatron doit réussir une attaque magique contre une cible à une portée de 30 mètres. En cas de réussite, il inflige [4d6 + Mod. de SAG] DM de feu. Les démons et les morts-vivants sont plus particulièrement sensibles à cette attaque et subissent [6d6 + Mod. de SAG] DM.

5. Mot de pouvoir (L)* : C'était évident plaisantin

.

Voie du protecteur :

Et pourquoi pas plutôt... Voie du gardien des âmes ?

(Intervertion avec bénédiction) 1. Statut : il faut intervertir avec Bénédiction (L)*. C'est plus dans le ton du protecteur. En plus, le bonus de +5 de Statut est trop typique d'une voie de prestige (au lieu de +1/rang).

2. Protection contre le mal (L)* : Oui.

3. Délivrance : Il y a mieux. La même capacité boostée "exorcisme" dans CO Contemporain. Ca donne, avec un nouveau nom bien sympa :

3. Exorcisme (L)* : en touchant sa cible, le métatron annule les pénalités infligées par les sorts, les malédictions et les capacités spéciales d’autres personnages ou de créatures (douleur, mutilation, poisons, pétrification, etc.). Il peut aussi chasser un esprit qui possède le corps de la cible en réussissant un test opposé d’attaque magique.

4. Protection contre le mal supérieure (L)* : Comme c'est cumulable, cumulons content

5. Bannissement (L)* : le métatron cible une créature venue d’un autre plan (élémentaire, démon, etc.) à moins de 20 mètres. S’il réussit un test d’attaque magique difficulté [10 + NC de la cible], la créature doit faire un test de SAG difficulté 15. Si elle le rate, elle est immédiatement renvoyée dans son plan d’origine, si elle le réussit, elle perd 50% de ses PV actuels.

.

Voie du prêcheur :

Voie de l'apôtre,ça pourrait le faire aussi (éthymologiquement parlant, pas besoin d'être un des 12 du Christ)

(Intervertion avec bénédiction) 1. Statut : Vu que j'ai replacé Statut par Bénédiction plus avant, pour un prêcheur, Parole divine (COF page 54) est un must-have à la place de la capacité précédente.

2. Compréhension des langues (L)* : Je n'y avais pas pensé, mais comme outil de communication, et comme en sont capables également les anges, c'est une idée brillante plaisantin

3. Rêve prémonitoire : je ne vois pas son lien avec le prêche, enfin pas tant que ça... Multiplions plutôt les pains et les poissons avec Banquet (L)* (compagnon, page 80).

4. Défendre les siens : pas convaincu par ce choix... je penserais plutôt à Quête (L)*, compagnon page 65. C'est pas le sort le plus glamour, mais c'est celui que j'ai trouvé qui est le plus dans le ton de la voie.

5. Messie* : Yes ! joyeux

_______________________

.

Création de personnage (optionnel, mais recommandé) :

Peu nombreux sont les mortels élus par les dieux qui sont dignes de les représenter en devenant un métatron. C'est dans leur jeune adolescence qu'ils vivront une théophanie qui leur révèlera leur destin et leur mission sacrée : voix dans le ciel, buisson ardent, animal parlant, annonce faite par un ange, ...

Pour incarner un métatron humain, le joueur doit remplacer sa capacité raciale Instinct de survie par la suivante :

Capacité raciale - Trois fois béni : le personnage gagne un bonus de +3 pour tous ses tests de résistance contre les attaques magiques.

.

Pour incarner un métatron non humain, le personnage gagne, en plus de sa capacité raciale, la capacité raciale Trois fois béni et la limitation raciale Martyr.

Limitation raciale - Martyr : le personnage possède 1 point de chance en moins (minimum 0).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Balanzone
avatar

C'est tout corrigé !

Et non, angélologie n'est pas un néologisme mais bien le vrai nom de l'étude des anges mort de rire (Et je ne connaissais pas non plus ce mot avant de chercher.)

Pour exorcisme, je dois avouer ne pas du tout avoir lu COC. Je m'y pencherai le jour si un jour on y joue.

Pour la création de personnage, pourquoi Martyr : -1 PC en limitation racial ? Je comprends pas vraiment la logique pour le coup ...

avatar

Pour exorcisme, je dois avouer ne pas du tout avoir lu COC. Je m'y pencherai le jour si un jour on y joue.

Pour la création de personnage, pourquoi Martyr : -1 PC en limitation racial ? Je comprends pas vraiment la logique pour le coup ...

NekoTenshi

Dans COC la capacité s'appelle également délivrance, dans la voie de l'exorciste, sauf qu'il y a le petit paragraphe en plus sur la possession que j'ai rajouté.

Pour Martyr, déjà il était 6h du matin et j'arrivais pas à décrocher mort de rire

Donc j'ai cherché un truc simple.

Ensuite, si tu lis bien, un non-humain se retrouverait avec 2 capa raciales ! Ou alors un elfe perdait sa vision sous les étoiles par exemple...

Donc il fallait équilibrer. Souviens toi pour ta sirène, les +1 -1 pour au final obtenir un total de +1.

Bien voilà, maintenant un non-humain reste à +1. CQFD cool

Mais si tu as d'autres idées pour la limitation raciale, on peut en discuter clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • NekoTenshi