Lettre ouverte à Sans Détour 5

Forums > Communauté

avatar

bonjour à tous,

J’ai reçu ce jour un message de Sans-Détour pour m’expliquer que votre activité était dans la tourmente, que votre projet kickstarter était menacé, que le monde du jeu de rôles était en péril.

En temps normal, je ne prend pas la plume quand je reçois un e-mail. En temps normal, je soutiens par défaut les éditeurs indépendants contre les grosses maisons d’editions. En temps normal, je suis assez chauvin pour préférer à qualité égale un produit français plutôt qu’un produit américain.

Mais bien que ne participant pas à votre kickstarte Choose Chtulhu, et ne participant pas non plus aux vindictes populaires qui enflamment les réseaux sociaux, je me dois de répondre à votre message de ce jour tellement je suis outré par votre culot et estomaqué par votre mauvaise foi.

Vous avez pris une plainte de la part de Chaosium rappelant à Kickstarter votre conduite malhonnête voilà un an quand au paiement des royalties. Et vous criez au scandale ? Vous essayez d’attirer la sympathie du roliste moyen que je représente en vous apitoyant sur votre sort ? En nous assenant qu’au travers de vos déboires, c’est le jeu de rôles tout entier qu’on assassine ?

Allez-vous ouvrir les yeux et faire amende honorable ou continuerez vous de vous enfoncer inexorablement dans le déni ? Si le jeu de rôles français peut se lamenter d’avoir perdu l’exploitation de l’Appel de Chtulhu, vous en portez l’entiere responsabilité. Après Hadopi, la médiatisation du droit d’auteur autour de procès à l’encontre de sites de téléchargement, les discussions quotidiennes depuis 10 ans sur la propriété intellectuelle et le détournement des œuvres cinématographiques, musicales, picturales , quel espèce d’ermite vivant au fond d’une grotte peut imaginer une seule seconde qu’il va pouvoir exploiter une marque, une licence, un contenu littéraire, sans s’affranchir en contrepartie d’une participation financière.

Si vous l’avez cru, vous êtes des andouilles. Si vous l’avez fait sciemment, vous êtes malhonnêtes. Dans les deux cas, c’est nous joueurs et consommateurs qui y avons perdu. Mais ne venez pas en prime nous faire prendre des vessies pour des lanternes en jouant les vierges effarouchées. Vous avez tenté un mauvais coup, et vous avez perdu. Vous en tentez un second et le détenteur des droits vous mets à nouveau à l’amende.

on récolte ce qu’on sème disait ma grand-mère. Il est déjà bien assez pénible de subir en tant que consommateur innocent les affres de vos erreurs. Si en plus on doit se farcir vos justifications fallacieuses, là c’est la goutte...

avatar

Euh, j'ai pas tout suivi... Pour un observateur extérieur, c'est à n'y rien comprendre. Un doué en synthèse pour résumer le début, le milieu et la fin de l'affaire en question en moins de 10 lignes ?

Challenge accepté ? (comme dirait Barney)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sauriak
avatar
Edwin

Une lettre ouverte de la part d'un média (journal, TV, magazine,etc), c'est un engagement à publier une éventuelle réponse du contradicteur ou de la personne impliquée dans un article.

Mais ici, sur le forum de BBE, qui n'a aucun rapport avec Chaosium ou SD, ne publie rien sur le sujet, est une entreprise commerciale conccurente et quand l'auteur n'est pas un membre de BBE ou de Casus Belli communiquant officiellement, j'avoue que ça m'échappe totalement.

Je me dis que quelqu'un n'a pas compris le principe de la lettre ouverte...

Mais que fout ce texte ici ?!?

avatar

Ça a peut être été publié ailleurs ....

avatar
Communauté

Le rôliste reconnaîtra les siens