John Constantine? COC, CHill etc 59

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Après avoir vu deux excellent animés de DC, justice league Dark et Constantine city of demon, Je me demande comment adapter cela à différent jeu.

COC comprends, ange et démon et un peu de tout mais pour Constantine on fait quoi ? On prend les règles de Pulp pour faire un hybride détective magicien ?

Parce que c’est quand même du très haut niveau comme univers. Il a quand même une maison magique téléportable.

Prends t’on le côté super héros ? et dans ce cas c’est la section super héros de COC ?

Quel système se prêterait le mieux ? Savage world que je ne connais pas assez ? Vampire ? Gurps Super ? COC ? vampire ?

avatar

Il faut faire attention quand on adapte une série/film/fiction, c'est que les héros sont parfois pas des niveaux 1, clairement. Et que donc en soit adapter, cela ne sera pas faisable tel quel en retrouvant les possibilités des héros, ou alors en désiquilibrant le jeu.

avatar

Je conseillerai de jeter un oeil sur le jeu (Dresden Files en VO uniquement) qui pourrait proposer un système intéressant pour faire du constantine puisqu'on parle également d'enquêtes ésotériques (y'a juste le côté super-héros en moins)

https://www.evilhat.com/home/dresden-files-rpg/

Le jeu utilise le système Fate et a été primé plusieurs fois content

avatar

Alors oui, pourquoi pas mais la tel quel le système fate ne parles pas du tout. C'est quoi le principe de base? curieux que tu mention les dresden files. J'ai voulu esayer les romans en vf et j'ai pas accroché pourtant je vois la similarité.

avatar

beaubarbu. c'est pas temps le personnage en lui même mais plutôt son univers ou la niche d'univers qu'il représente.

avatar

Il faut faire attention quand on adapte une série/film/fiction, c'est que les héros sont parfois pas des niveaux 1, clairement. Et que donc en soit adapter, cela ne sera pas faisable tel quel en retrouvant les possibilités des héros, ou alors en désiquilibrant le jeu.

BeauBarbu

Je suis tout afait d'accord avec Beaubarbu. Quand on veut adapter un film, un roman, une BD, on a souvent tendance à penser à des jeux qui octroient de grandes capacités aux PJ (moi le premier). Mais c'est une erreur. Sherlock Holmes, Dresden, Constantine, MacGiver, James Bond, Gandalf et tous les autres ont un lourd passé lors de leur première apparition. Ce ne sont pas des débutants, de simples niveaux 1. Pour voir ce que sont des débutants dans leur monde, il faut penser à ceux qui les entourent : Watson, Frodon, Luke Skywalker (dans l'épisode 4)... Là d'un seul coup, il y a moins besoin de pouvoirs...

Sinon, pour le choix du jeu, je dirai que tous ceux que tu cites sont bien. Le mieux est d'utiliser celui avec lequel tu es le plus à l'aise.

Et pour GURPS, le Basic Set me semble amplement suffisant.

avatar

Alors oui, pourquoi pas mais la tel quel le système fate ne parles pas du tout. C'est quoi le principe de base? curieu que tu mention les dresden files. J'ai voulu esayer les romans en vf et j'ai pas accroché pourtant je vois la similarité.

Tiramisu Rex

On a écrit quasiment en même temps et, comme j'étais un peu pressé, j'ai fermé mon téléphone sans lire tes deux nouveaux messages une fois le mien posté... Désolé.

Si tu n'aimes pas les romans de Dresden, tu peux essayer la série TV qui, sans être extraordinaire, est assez sympa... Et je trouve aussi que l'esprit est proche de ce que je connais de Constantine. Mais je connais peu de choses de Constantine...

Sinon, le principe de Fate est d'être un jeu narratif qui se joue avec 4 dés fudges (dés à 6 faces notés +, +, rien, rien, - et -). N'hésite pas à taper Fate sur le Net, tu en auras des descriptions en long, en large et en travers.

avatar

beaubarbu. c'est pas temps le personnage en lui même mais plutôt son univers ou la niche d'univers qu'il représente.

Tiramisu Rex

Et une autre interruption au moment où je t'écrivais... Décidément !

Dans ce cas, je te conseillerais COC, en utilisant du pulp ou, au moins, pas les règles d'horreur pour que les personnages puissent quand même devenir héroïques, et le biclassage dont tu parlais (détective/magicien), assez facile à faire avec COC : il suffit de remplacer une des trois voie du détective par de la magie, voire ajouter une quatrième voie.

Sinon GURPS est très bien aussi. Peut être plus la 4ème édition que la troisième, avec Thaumatology pour remplacer la magie plus classique...

Mais, bon je connais mal les autres jeux que tu cites, donc, ma première réponse reste sans doute la meilleure : choisis celui avec lequel tu es le plus à l'aise. Tous peuvent le faire.

avatar

Je suis intéressée par suivre l'avancée de tes réflexions sur le sujet. Cela rejoint mes problématiques (mais en moins badass chez moi). Dès que j'ai avancé sur mes réflexions, je viens en parler aussi.

avatar

J'avoue, Gollum que j'ai le même problème avec mon téléphone. 😀

A la lecture de vos messages,j' ai réduit mes options à gurps et coc.

Miss mopi qu'entend tu par moins badass?

avatar

Je veux jouer sur les mythes et légendes de la région du Berry, pays qualifié de pays de sorcières, sans compter l'alchimie, les meneu' des nuées, les meneu' de loups, les rebouteux, les barreurs de feu, les jeuteu' de sorts, différents types de lycanthropes, des dames blanches, des lavandières maudites, des farfadets, des fades, des créatures de cauchemards, la chasse sauvage, etc... Et rajouter de la technomagie.

Les personnages ne sont clairement pas du niveau de Constantine, à part peut-être quelques PNJs légendaires, et ce n'est pas mon but de les faire arriver à ce niveau là. Et si un personnage veut tendre vers ce type de capacité, ce sera au prix de son humanité.

Tout le monde, en particulier les PJs, peut avoir un petit pouvoir, mais ces pouvoirs ne définissent pas les gens, à côté ils sont électriciens, flics, assistantes maternelles, etc...

Mais clairement on aura de l'enquête ésotérique. Et je cherche à concilier ces pouvoirs avec une création "COC" plus classique. Sans compter que je voudrais que les personnages aient accès à l'étendue des capacités d'un pouvoir, mais que plus il progresse dans la voie, plus il peut en jouer - mais là on sort du scope de tes interrogations.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar
Miss Mopi

Alors Coc est clairement plus adapté que Gurps pour le même résultats avec "moins d'efforts" en terme de temps investit dans la mîtrise du sujet; Puis COC est moins haut niveau que Gurps.Toutefois GURPS peut être jouer à bas niveau.

Gurps a de part son existence plus ancienne a plus de choix.

Ahhh le Berry toujours voulu essayer la gastronomie.

avatar
Je suis tout afait d'accord avec Beaubarbu. Quand on veut adapter un film, un roman, une BD, on a souvent tendance à penser à des jeux qui octroient de grandes capacités aux PJ (moi le premier). Mais c'est une erreur. Sherlock Holmes, Dresden, Constantine, MacGiver, James Bond, Gandalf et tous les autres ont un lourd passé lors de leur première apparition. Ce ne sont pas des débutants, de simples niveaux 1. Pour voir ce que sont des débutants dans leur monde, il faut penser à ceux qui les entourent : Watson, Frodon, Luke Skywalker (dans l'épisode 4)... Là d'un seul coup, il y a moins besoin de pouvoirs...

Et à mon avis, ce n'est qu'une manière d'envisager l'adaptation d'une oeuvre, c'est à dire en l'envisageant par l'univers. Sauf que l'univers, dans une oeuvre, n'existe pas seul.

Le personnage principal d'une oeuvre (ou les personnages principaux) sont en fait le référent de puissance de l'univers. C'est à dire que l'auteur fait tourner l'univers, ses possibilités et ses intervenants, autour du ou des protagonistes. Il pose aussi le point de vue et l'ambiance de l'univers. Surtout dans une oeuvre comme Constantine. Vouloir séparer l'un et l'autre, c'est un peu comme dire qu'on va faire jouer du Avengers mais en disant "bon mais ouais les avengers sont niveau 20, faut penser à gérard le plombier qui est niveau 1 et qui est tout juste capable de serrer des écrous par la pensée" (je caricature volontairement).

Or non, quand on veut faire du Avengers, on veut jouer des aventures équivalentes à ce qu'on voit dans Avengers. Donc avec un niveau de puissance et de capacités équivalent à ce qu'on y voit. C'est pour moi toute la problématique de plein de jeu adaptés de licences (the witcher, tu me vois ?) qui préfèrent prendre l'univers et ensuite mettre des persos qui commencent au niveau 1 et un jour peut-être auront la chance d'être comme Geralt. Sauf que quand je lis les romans ou que je joue au jeu vidéo, je vois déjà un Geralt badass avec son passé, ses capacités, etc...

Alors la question devient : comment est-ce que je peux émuler les principes de l'oeuvre ? Dans le cas d'une oeuvre mettant en scène des groupes (le SdA, Buffy, Star Wars, etc...) on peut essayer de réfléchir à comment émuler ce groupe. C'est parfois complexe et demande d'aller plus loin que de se poser la question de la puissance intrinsèque mais se poser la question de l'utilité narrative. Certains jeux le font très bien, comme Heroquest 1&2 qui permettraient sans soucis de créer le scooby gang de Buffy et où on ne modélise pas la puissance du perso mais bien l'utilite de sa compétence sur la narration. Si on émulati star wars avec Heorquest, par exemple, Luke aurait la capacité Apprenti Jedi au niveau X, et Han Gentil Vaurien au niveau X : tous deux pourraient influer sur l'histoire avec les mêmes chances de succès dans des scènes différentes, sans pour autant que Han soit "physiquement" aussi puissant que Luke : ils ont juste une capacité d'influer sur la narration équivalente.

D'autres jeux, comme Dr Who, gèrent autrement ces disparités entre le Docteur et ses Compagnons, mais émulent toujours le fait que le Docteur est peut-être vachement plus compétent, le Compagnon a toujours une influence importante sur l'histoire.

Pour moi, quand on se pose la question de "quel système pour du Constantine", il font donc déterminer ce qu'on veut. Est-ce que je veux juste prendre l'univers et coller des péquins dedans qui un jour peut-être arriveront à son niveau ? Bien, COC sera cool (mais perso du coup si on me dit "on va faire du Constantine", je vais me sentir un peu lésé de jouer des niveaux 1 dans l'univers de Constantine). Mais si je veux émuler les histoires de Constantine, il me faut un système où je puisse créer un groupe capable d'avoir les capacités nécessaires et d'influer de la même manière sur l'histoire. Et de se demander quel système supporte le mieux ce genre d'histoires et ses codes.

En gros, system matters quoi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ulti
avatar

J'aime CO pour son absence de liste de compétences à rallonge. J'ai très vite abandonné l'idée de GURPS qui est trop poussé pour ce que je veux faire content J'ai regardé différents systèmes dont tu parles dans ton premier post :

- Savage World : ouvert, intéressant, mais je me demandais à chaque page comment j'allais pouvoir concrètement l'utiliser et j'avais l'impression de devoir réinventer le système pour mon jeu. Autant en créer un de zéro dans ce cas. Ca remonte à plus de deux ans, je n'en garde pas un grand souvenir.

- GURPS : Je l'ai lu il y a encore plus longtemps. Il m'a fait l'effet d'un système à l'ancienne, et aussi trop de différents GURPS à lire pour trouver ce que je veux, liste de compétences à rallonge et des choses comme une armure différente selon les différentes parties du corps très peu pour moi (sauf erreur de ma part pour ce dernier point).

COF/COC me paraît plus à même de mixer les différents "univers" : contemporain, magie, horreur sur certains scénarios, pulp sur d'autres, ... Et avec pleins de voies différentes sur lesquelles partir pour créer les siennes. Et puis pour les créatures/PNJ que je veux créer, je peux me tourner vers D&D pour trouver une base à transformer a priori, sans me demander pendant 10 ans si c'est cohérent ou équilibré.

Honnêtement, je me fatigue très vite dans mon analyse quand les systèmes ne sont pas clairs dès le départ. Et aussi dès que je vois des problèmes du style être un personnage très physique ayant de la force mais être incapable de monter une simple échelle de corde. Pour l'instant je n'ai rien trouver de tel dans CO, mais je me suis concentrée sur les règles de bases et les voies. Il me reste pas mal d'autres choses à étudier.

J'espère rester dans l'objet de la discussion. J'ai essayé en tout cas content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar
Miss Mopi

COC est un bon choix. J'ai prévu, si je choisis COC de faire un cross over avec les créatures haut niveau du compagnon de COF. J'ai pas le nom là mais j'éditerais le poste si nécessaire.

Pour Gurps, j'ai déja horreur, steampunk, cliffhanger etc donc j'ai ce qu'il faut. Par contre, je suis d'accord cela demande beaucoup plus de travail.

avatar
Julien Dutel

Le mieux pour ce que tu veux faire me semble du CoC avec une voie de mutant (ou de profil de COF) en plus des voies de base du métier.

avatar

GURPS : Je l'ai lu il y a encore plus longtemps. Il m'a fait l'effet d'un système à l'ancienne, et aussi trop de différents GURPS à lire pour trouver ce que je veux, liste de compétences à rallonge et des choses comme une armure différente selon les différentes parties du corps très peu pour moi (sauf erreur de ma part pour ce dernier point).

Miss Mopi

Il n'y a que demi erreur de ta part. GURPS propose bien des armures détaillées pour chaque partie du corps... Mais iniquement si on le souhaite. Sinon, il y a aussi les armures plus génériques, qui couvrent tout le corps : cuir, 2 ; cotte de mailles, 4 ; etc.

avatar

Sinon, je comprends votre choix de Chroniques Oubliées, Miss Mopi et Tiramisu Rex.

Personnellement, je trouverais plus simple de faire tout ça avec GURPS, parce qu'il permet à chaque personnage d'avoir accès à n'importe quelle compétence et n'importe quel pouvoir, magique ou non, sans avoir besoin de choisir une classe ou une voie spécifique pour cela. Il est donc plus générique et permet plus facilement les mélanges de genre.

Mais je reconnais qu'il demande beaucoup d'investissement de la part du MJ et lors de la création des personnages (il faut choisir parmi des centaines de possibilités). Donc, à moins de bien le connaître, ou d'avoir vraiment envie de se plonger dedans, Chroniques Oubliées sera moins chronophage.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Tiramisu Rex
avatar

Sinon, je comprends votre choix de Chroniques Oubliées, Miss Mopi et Tiramisu Rex.

Personnellement, je trouverais plus simple de faire tout ça avec GURPS, parce qu'il permet à chaque personnage d'avoir accès à n'importe quelle compétence et n'importe quel pouvoir, magique ou non, sans avoir besoin de choisir une classe ou une voie spécifique pour cela. Il est donc plus générique et permet plus facilement les mélanges de genre.

Mais je reconnais qu'il demande beaucoup d'investissement de la part du MJ et lors de la création des personnages (il faut choisir parmi des centaines de possibilités). Donc, à moins de bien le connaître, ou d'avoir vraiment envie de se plonger dedans, Chroniques Oubliées sera moins chronophage.

Gollum

Tu n'as du lire que chroniques oubliées Fantasy, Chroniques oubliees contemporrain se comporte differement.

Je connais mal Constatine mais le peu que je connaisse me fait un peu penser a New York Gygant, un setting COC fourni dans Casus. Bien sur, il y a des adapatations a faire mais a mon avis c'est tres jouable

avatar

Le mieux pour ce que tu veux faire me semble du CoC avec une voie de mutant (ou de profil de COF) en plus des voies de base du métier.

Ulti

Pour ce que je veux faire ? Moi je ne veux rien faire du tout là. plaisantin

(et si je voulais faire du Constantine, sans me prendre la tête, j'irais vers Heroquest plaisantin )

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Spark5262