Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

GODS 388

Forums > Jeux de rôle

avatar

Depuis quelque temps je vois un peu de teasing sur ce jeu, des illustrations superbes, et des communiqués uniquement en anglais (bien qu'il soit français), mais pas grand chose de concret, si ce n'est qu'il s'agit d'une création de Julien Blondel proposée en FP sur Kickstarter le 26 février et éditée par Arkhane.

Après une enquête en profondeur basée sur le titre, je suppose que les PJ incarneront des dieux, et vu qu'ils ne m'évoquent aucune des mythologies populaires je pencherais pour les "premiers dieux", époque sumérienne, mais ce ne sont là que des suppositions... (Pas sûr que les épées existaient déjà).

avatar

Je viens d'apprendre l'existence de ce jeu, qui est abolument magnifique. Sait-on pourquoi il n'est pas proposé en français ?

Edit : je viens de trouver la réponse. moqueur

Sur le FB de Julien Blondel (le 26/02) :

Ca démarre aujourd’hui ! content

La campagne de financement pour la version américaine de GODS se lance à 17h00 (heure française) sur Kickstarter, et ça va faire trembler les murs comme un concert de Tool.

Du coup, ça me laisse tout juste le temps d’enfiler mon t-shirt “10,000 Days” spécial démarrage de Kickstarter qui fait trembler les murs et de rappeler que OUI : il y aura bien une version française du jeu – qui sera écrit, développé et testé à la fois en français et en américain – ET une phase de souscription spécifique pour cette version française, en vue d’une livraison rapprochée (si ce n’est simultanée) des deux versions courant de l’année prochaine. On ne sait pas encore quand, ni combien, ni comment, mais on sait déjà que OUI.

Du coup, pour les joueurs francophones, on tient aussi à dire que NON : il n’y a aucun risque que cette version américaine contienne des trucs de ouf collector exclusifs trop stylés qui ne se retrouveraient pas dans la version française – parce que ce serait vraiment tout pourri d’inciter à prendre les deux versions, d'autant qu’elles contiendront toutes les deux des trucs de ouf trop stylés.

Du coup, j’ai envie de dire que OUI : il est sans doute plus sage d’attendre l’année prochaine pour la version française avant de se jeter sur GODS – ce qui ne vous empêche pas de suivre le démarrage du projet, de croiser les doigts pour nous et de faire trembler les murs par solidarité.

Edit : j'ai mis en bold pour la version française. content

avatar

Il y a 2 choses qui m'étonnent sur ce projet, qui sont peut-être liées. Le fait qu'un jeu français sorte d'abord en anglais, et aussi le fait qu'on en parle très peu, voire pas du tout...

avatar

Pour l'anglais, Probablement que ça rapporte plus, plus rapidement

Alors qu'en vf, y'a beaucoup moins de monde

avatar

Pas forcément. Le marché anglophone est effectivement plus important, mais faut-il encore arriver à trouver son public... Alors qu'en France, l'éditeur possède déjà un bon réseau qui lui assure une bonne visibilité. Les expériences passées sur des financements participatifs anglais n'ont pas forcément atteints les sommets (bien que plusieurs soient réussis tout de même).

avatar

En effet, on ne trouve quasiment aucune info sur le jeu en cherchant sur Google. Ce qui explique peut-être que le financement décolle lentement. Ya même pas une info sur la page FB, ni sur le site d'AAP... c'est dommage, car niveau setting, règles et illustrations il a tout pour cartonner. confus

avatar

Ca donne limite l'impression d'être snobé troublé Le descriptif du jeu n'est même pas traduit en français. Des infos, on en trouve quelques unes sur FB, mais en anglais. Je trouve ça franchement risqué, parce que si le jeu se plante aux US, au moment où il paraîtra en français, les éventuels intéressés ne seront peut-être pas très chauds pour passer en "second choix".

avatar

J'ai lu la page Kickstarter. Vraiment dommage qu'il n'est pas plus communiqué dessus car il a beaudoup de choses pour plaire.

L'absence de traduction est par contre assez incompréhensible effectivement.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Melnuur
avatar
Helicon38
C’est inexacte un financement dans la langue de Molière est prévu en fin d’année
avatar

Si le financement avait commencé en français ,ou carrément anglais et français (comme cela a pu se faire), le financement serait déjà un gros succès. C'est dommage parce que le jeu semble prometteur.

avatar

Pour ce que j'en ai compris, la campagne Kickstarter s'adresse avant tout au marché anglophone. Pour la francophonie, il y aura une campagne similaire, plus tard dans l'année (sur Ulule, a priori) et les deux devraient être livrées à peu près dans les mêmes délais, voire simultanément, si possible. Je pense qu'il faut chercher les raisons du ciblage prioritaire du marché américain dans le fait que l'initiateur du projet, à la fois co-auteur et illustrateur principal, Bastien Lecouffe Deharme, vit et travaille aux États-Unis, et qu'il écrit ses textes à la fois en anglais et en français. Ça et le fait que, côté France, l'autre co-auteur bien connu, Julien Blondel, est actuellement occupé par le lancement du kit de survie de Vermine 2047 avec Agate Éditions. L'impression de snobisme n'est donc… qu'une impression. plaisantin

D'après les infos glanées sur Kickstarter, les deux campagnes proposeront des offres similaires, tant au niveau du contenu que des options et des bonus ; personne, des deux côtés de l'Atlantique, ne devrait avoir besoin de lorgner sur l'herbe du voisin. Et avec 80 % du financement atteint au terme des trois premiers jours, nul doute que la campagne américaine de GODS sera un succès.

Le système de jeu est le même que celui utilisé pour Vermine 2047 (Totem System), à base de d10 et de succès obtenus contre une difficulté, ainsi que de réserves de dés. Le système met l'accent sur le groupe avant même le personnage, sur une gestion commune de certaines réserves, et sur la possibilité qu'ont les joueurs d'influencer le cadre de jeu par un système de votes (les fameuses rumeurs pas rumeurs de Vermine/Vermine 2047).

Et ça fait méchamment envie ! joyeux

avatar

GODS est financé en VO.

avatar

Je n'ai pas mis le lien, d'ailleurs. 333 contributeurs pour tout le public de jdr anglophone c'est pas fou-fou non plus. Ca me fait penser à Bloodlust Métal, mais d'après que ça n'a rien à voir... Un "core rulebook" et un "gamemaster book" sont vendus séparément, je ne suis pas fan du concept, j'aime bien acheter un seul livre qui suffit pour jouer. Les stretch goals ne sont pas dingues non plus... J'ai l'impression qu'ils misent bcp sur les visuels, j'attendrai la campagne française pour voir si ça me tente un peu plus.

avatar

Mais ça parle de quoi ce JDR ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • No.oB-61-35143
avatar
alanthyr

Ben heu... C'est toute la question mort de rire Apparemment d'anciens dieux, très anciens si j'ai bien compris, des dieux oubliés qui s'incarnent dans des élus.

avatar

C'est Bloodlust sans l'Antarctique en gros.

avatar

Facile de réduire ainsi un concept, Bloodlust n'a pas inventé la poudre non plus.

avatar

Mon but n'était pas de réduire, c'est juste la façon la plus simple d'expliquer le jeu. Bloodlust n'a pas inventé la poudre, mais c'est un référenciel commun.

avatar

Les personnages incarnent des "porteurs de flamme", des élus, qui seront amenés à réveiller les dieux anciens. Avec la disparition de ces derniers, un culte - du "Soleil Noir" - s'est imposé comme seul culte autorisé et donc sera un des obstacles aux personnages.
De ce que j'en ai compris, les joueurs devront choisir une divinité pour leur personnges et ces derniers agiront dans le but de la réveiller. Je ne sais pas s'ils deviennent leur champion/héraut ou s'ils deviennent à terme cette divinité. Je ne sais pas non plus s'il y a une liste de divinité à choisir ou si les joueurs peuvent la créer (comme pour Scion par exemple).

GODS is, above all, a game based on adventure, epic quests, and exploration: a journey to the far reaches of the Wildlands, its lost cities, titanic scenery, primeval forests, and forgotten ruins. Attached to the standards of Dark Fantasy, the game is full of action, magic, rituals, and epic battles. It will satisfy players with a taste for atmosphere, mystery, and diplomacy, with a subtle dose of poetry: a brutal world, epic and dark, where fighters, shamans, thieves and other heroes often have to write their legend in blood.

GODS invites players to play exceptional people – characters who all have this little “something” special that make them step out of the ordinary. Whether they are the most talented hunter of the village, the warrior who never gives up, the blacksmith whose craft makes people travel from long distances or even the weirdo of the town who claims that she can hear voices, they all have this energy that makes people wonder if they might have been chosen by the gods…

avatar

[EDIT : une paire de corrections]

Pour les anglophobes curieux, j'ai pris la liberté de traduire la présentation de la page d'accueil (à l'exception des biographies, des descriptions des produits, des niveaux de pledge et des options). C'est du vite fait, dans le sens que je me suis contenté d'une traduction au plus proche du texte brut, en limitant au maximum le nécessaire travail d'adaptation que demanderait une traduction dans les règles de l'art. Du coup, si certaines tournures peuvent ressortir de manière moins sexy qu'en angliche (voire franchement laides), c'est normal, c'est du français de supermarché (et relu une seule fois, tout aussi vite fait). Ceci mis à part, le fond devrait être à peu près correct. ^^

Aussi, parce que cette version n'a rien d'officiel et que la traduction française pourra présenter des choix différents, j'ai noté la terminologie originelle entre crochets.

Lien vers la page d'accueil sur Kickstarter

INTRODUCTION

Les Anciens dieux [Old Gods] ne sont plus. Les batailles ont cessé. Les titans sont tombés.

De l’âge de la révérence, il ne reste que des mythes. De l’âge des sacrifices, des citadelles de cuivre, des Sœurs-Lames d’obsidienne [Sister-Blades of obsidian] et des hérauts divins, il ne reste que des cendres. Rituels perdus, tombeaux oubliés, fresques sans visages et idoles brisées. Et pourtant, toute pierre finit un jour par se fendre, et tous les dormeurs doivent s’éveiller. Votre temps est venu.

Vous êtes un Élu [Chosen One] , un porteur de flamme, un héros des Terres sauvages [Wildlands].

Quelle divinité éveillerez-vous ? Comment forgerez-vous votre légende ?

Voici GODS. Bienvenue dans les Terres sauvages !

GODS

GODS est un jeu de rôle de dark fantasy créé par Bastien Lecouffe Deharme et Julien Blondel.

Conçu par des amis de longue date, joueurs de jeux de rôle et amateurs de Dark Fantasy, GODS est un chant d’amour aux écrivains et artistes légendaires qui définirent le genre, tels Robert E. Howard, Karl E. Wagner, Michael Moorcock, Glen Cook ou Frank Frazetta.

Le jeu invite les joueurs à incarner des héros à la recherche de la grande aventure dans les Terres sauvages, un monde brutal abandonné et oublié des dieux. Des aventures sans lendemain jusqu’aux imposantes campagnes, GODS offrira une variété de modes de jeu et procurera une expérience de jeu moderne et adulte, soutenue par un système à base de d10 qui favorise la jouabilité, la narration et l’amusement, sans délaisser la simulation ni le réalisme.

GODS est, par-dessus tout, un jeu basé sur l’aventure, les quêtes épiques et l’exploration : un voyage dans les immensités des Terres sauvages, de leurs cités perdues, paysages titanesques, forêts primitives et ruines oubliées. S’attachant aux standards de la Dark Fantasy, le jeu est rempli d’action, de magie, de rituels et de batailles épiques. Il satisfera les joueurs avec un goût pour l’ambiance, le mystère et la diplomatie, avec une dose subtile de poésie : un monde brutal, épique et sombre, où combattants, shamans, voleurs et autres héros doivent bien souvent écrire leur légende dans le sang.

LES TERRES SAUVAGES

Une terre si vaste que nul cartographe ne pourrait jamais en dresser la carte tout entière.

Une terre qui fut jadis le terrain de jeu de géants et de créatures fantastiques, et où les humains bâtissent aujourd’hui empires et civilisations.

Une terre oubliée par ses propres divinités.

Des villages insignifiants jusqu’aux cités et aux capitales, les hommes sont livrés à eux-mêmes dans leur combat pour la survie. Leur destin est entre leurs mains et les civilisations semblent s’effondrer plus vite qu’elles ne croissent. Le sinistre Culte du Soleil noir [Cult of the Black Sun] se répand comme la peste, prêchant les Paroles de l’Unique [the Words of the One], et apportant la connaissance aux hommes et aux femmes en quête de réponses, en échange de leur allégeance.

Indomptées, les Terres sauvages réclament des héros. Hommes et femmes pourchassant leur propre destinée. Aventuriers suffisamment courageux ou fous pour prendre la route et partir à la découverte des sombres secrets abandonnés dans les ruines d’un monde oublié.

ÉLUS

Les dieux anciens et oubliés préparent leur réveil.

Pour ce faire, ils ont besoin que les hommes et les femmes des Terres sauvages se souviennent d’eux. Qu’ils croient en eux encore une fois. Ils choisissent leurs héros. Ils choisissent les hommes et les femmes qui deviendront leur voix et leurs mains parmi les mortels.

GODS invite les joueurs à interpréter des individus exceptionnels – des personnages qui auront ce petit « quelque chose » de spécial qui les fait sortir de l’ordinaire. Qu’ils soient le chasseur le plus talentueux de leur village, le guerrier qui n’abandonne jamais, le forgeron dont on vient de loin pour acquérir les œuvres ou même la folle du village qui prétend qu’elle peut entendre des voix, tous sont dotés de cette énergie qui fait que les gens se demandent s’ils pourraient avoir été choisis par les dieux…

Et vous êtes l’un d’entre eux.

Vous êtes un Élu.

LES ÉCLATS

Pour atteindre les humains qu’ils ont choisis, sur les plans spirituel et matériel, les Anciens dieux infusent des objets manufacturés de leur esprit. Armes, outils, bijoux ou n’importe quels types d’artefacts. Ces objets manufacturés investis d’un fragment d’âme divine sont appelés Éclats [Shards]. Ce sont les vecteurs des faveurs divines, procurant aux Élus un symbole matériel du dieu, un outil, un emblème, un lien, un compagnon qui les aidera à accomplir leur destin.

Sur la voie qu’ils suivront, les personnages pourraient découvrir et manier ces rares et précieux objets. À travers les Éclats, les Élus développent un lien avec leur dieu, reçoivent des faveurs et des pouvoirs pour les aider à forger leur légende et à éveiller leur divinité.

Dans le jeu, les Éclats évolueront et accumuleront des pouvoirs en accord avec les choix des personnages et la force du lien bâti entre les Élus et leur dieu.

MAGIE SACRIFICIELLE

Il existe plusieurs types de magies dans les Terres sauvages. L’une d’elle est la « magie sacrificielle ».

Les relations entre dieux et humains ont toujours été fondées sur l’échange de services et de faveurs, les serments de révérence et les signes de reconnaissance, les pensées interdites et les actions encouragées. Prêtres et croyants avaient l’habitude de communier avec leur dieu au travers de rituels et de cérémonies.

Depuis que les dieux ont disparu, le lien entre le divin et l’humain s’est rompu. Mais récemment, des hommes et des femmes ont trouvé un moyen de se reconnecter aux divinités. Les étranges [odd ones], les shamans et les druides, les devins et les oracles, tous sentent croître l’énergie des dieux. Quand les Élus reçoivent des faveurs divines par le biais des Éclats, ceux-là s’adressent aux divinités par la pratique de la magie sacrificielle.

La magie sacrificielle requiert des rituels qui varient selon la divinité à laquelle ils sont adressés. Des sacrifices de sang jusqu’à la destruction de matériaux précieux, ils nécessitent parfois l’accomplissement d’actions spécifiques. Les rares à recevoir des réponses de la part des énergies divines à travers ces rituels sont également considérés comme des Élus.

LE CULTE DU SOLEIL NOIR

À travers les Terres sauvages, le Culte du Soleil noir se répand comme de l’encre noire sur un parchemin vierge. Ses prêtres fanatiques prêchent l’arrivée d’un nouveau Prophète, la Parole de l’Unique [the Word of the One] et l’avènement de son dogme. Par les armes de ses Prêtres-soldats [Priest-Soldiers], le Culte prépare les Terres sauvages au retour du Soleil noir.

Pour les sectateurs, le soleil est « L’Œil de l’Unique » [Eye of the One]. Quand les hommes seront enfin dignes de la confiance de l’Unique [the One], alors seulement le Dieu Unique [the One God] fermera son œil et le soleil deviendra noir, et les hommes trouveront la voie jusqu’à leur créateur, dans le confort des « Ténèbres primordiales et de la Sainte confiance » [Primordial Darkness and the Holy Trust].

Les Élus sont considérés comme des ennemis du Dieu Unique, et le Culte les pourchassent activement. N’importe quelle forme de magie mise en œuvre par n’importe qui d’autre qu’un prêtre du Soleil noir est considérée hérétique. Ceci inclut l’utilisation des Éclats, ainsi que les individus qui tissent tout type de lien avec les Anciens dieux.

TOTEM SYSTEM ©

Les règles de GODS sont basées sur le TOTEM SYSTEM et utilisent des dés à 10 faces pour gérer les phases de jeu. Combat, magie, négociation, enchantement d’objet ou simples voyages et aventures : tous les aspects techniques partagent les mêmes mécanismes. Les personnages sont définis par des Traits associés à un nombre de dés. Quand un personnage tente une action, le joueur lance simplement un nombre de dés égal au score du Trait utilisé, généralement entre 1D et 3D. À chaque fois qu’un personnage entreprend une action dont l’issue est incertaine, le joueur lance un nombre de dés à 10 faces égal au score du Trait à l’œuvre et compare le résultat de chaque dé à une Difficulté s’échelonnant de 1 à 10. Plus il y a de résultats égaux ou supérieurs à la Difficulté, plus le personnage est performant.

  • Pour tirer avec un arc, on utilise le Trait Précision. Disons que le score du personnage est de 2D, ce qui signifie que le joueur lance deux dés contre une Difficulté de 5, 7 ou 9 selon la distance, la taille et la vitesse de la cible. Si au moins l’un des deux dés est égal ou supérieur à la Difficulté, le tir atteint sa cible. Si les deux dés sont des succès, le tir pourrait atteindre une zone vulnérable et infliger davantage de dégâts, reflétant un plus haut degré de succès.

En fonction de l’expérience pratique de leur historique, et de leur profil d’Élu, les personnages des joueurs auront aussi des Compétences et des Spécialités qui conféreront des Bonus à leurs actions, ainsi que des réserves de dés appelées Réserves et dans lesquelles ils pourront piocher pour améliorer leurs chances. Toutefois, ces Réserves représentent les ressources les plus profondes d’un personnage, et puiser dedans s’avérera éprouvant. Alors qu’ils voyageront ensemble et s’habitueront les uns aux autres, les personnages renforceront l’unité de leur Groupe et acquerront de nouvelles aptitudes collectives, depuis de simples Bonus jusqu’à des options narratives innovatrices comme les points de sauvegarde.

Options de jeu

En complément de ces règles de base, GODS inclut des phases de vote, des options et des règles avancées qui permettront aux joueurs de personnaliser leur expérience de jeu et d’influer directement sur leur univers.

L’Influence divine ajoute aussi une dimension supplémentaire au jeu. Elle met à profit des dés de trois couleurs différentes que les joueurs piocheront à l’aveugle dans une bourse. En fonction de la couleur des dés lancés et gardés, le résultat de l’action aura des conséquences différentes qui altéreront la relation des personnages avec le monde.

MODES DE JEU

Tout comme certains jeux vidéo offrent plusieurs niveaux de difficulté, GODS permet aux joueurs de choisir leur Mode de jeu et de décider à quel point réaliste, surnaturel et dangereux sera le monde de leurs personnages. Certains joueurs auront soif d’action, d’événements grandioses, de combats titanesques contre des créatures gigantesques ; d’autres préféreront une ambiance réaliste, mystérieuse, fantastique. Après tout, pourquoi se limiter à un seul style de jeu quand d’autres s’avèrent tout aussi appropriés dans le même univers ?

GODS propose trois Modes de jeu principaux, qui influenceront non seulement l’univers et son ambiance, mais aussi les règles, les options et les aptitudes accordées aux joueurs et au meneur de jeu.