Être MJ et PJ 13

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Hello, je me demandais si certains d'entre vous avaient déjà essayé de masteriser des scénarios ou même des campagnes en jouant un des PJ du groupe (et je ne parle pas de Pnj suiveur)

Que ça soit parce qu'il y a eu un départ dans l'équipe, que vous ne trouviez pas de remplaçant, que des problèmes d'équilibre se posaient, ou encore que vous en aviez marre de tjrs être le MJ et que jouer un PJ dans votre campagne ça peut etre cool.

Personnellement le cas s'est présenté et j'ai tenté l'expérience. A la base c'était l'idée des mes joueurs. Et je dois avouer que faire monter son PJ dans la campagne dont on est le MJ ben c'est pas mal.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • NoObiwan
avatar

Ah oui. Comme au tennis, quand le juge de chaise joue aussi sur le terrain !

Wait...

avatar

Pour ma part, je laisse la gestion de ces PJs additionnels éventuels aux joueurs...quitte à reprendre la main pour certaines scènes particulières.

Sinon je ne vois pas comment ce PJ peut être autre chose qu'un suiveur...

avatar
Akuna Aglagla

A mon avis, il est mieux que les joueurs aient deux personnages à gérer plutôt que le MJ soit joueur en même temps. Il y a toujours le risque de voir la partialité arriver petit à petit, et je ne parle pas forcément des situations de combat à l'avantage du "PJ du MJ" ou des recompenses taillées sur mesure, mais du risque de voir le "PJ du MJ" tenir un rôle de moins accessoire et finir par se tailler la part du lion dans l'histoire.

Les rares fois où j'ai vu un MJ faire quelque chose de ce genre, ça a plutôt nuit l'ambiance de la table.

Et puis, il y a bien assez de travail comme ça quand on est juste est MJ !

avatar

Comme je l’ai dit sur un autre fil de discussion, cela m’arrive lorsqu’il n’y a qu’un seul joueur à ma table. Dans ce cas, des PJ/PNJ l’accompagnent.

Mais je veille à ce que ce soit toujours le PJ qui prenne les décisions importantes. Les PNJ sont là pour être des faire-valoir, du renfort dans les combats, apporter leurs compétences complémentaires...

À la rigueur, si je trouve que le joueur fait une grosse bêtise, j’effectue des jets d’intelligence derrière le paravent pour le ou les PNJ qui sont avec lui (3 maximums, sinon, on n’arrive plus à leur donner une personnalité intéressante). Et en cas de réussite, le PJ/PNJ averti le joueur : « Euh… Tu es sûr que c’est une bonne idée de descendre dans cette cave avec une simple lampe de poche à la main ? »

avatar

La plus grosse problématique à mon sens, c'est que le PJ du MJ n'a pas de consistance réelle.
Ou alors tu fous en l'air une partie de la trame.
Mais clairement, quand les autres PJ se creusent la tête pour savoir où aller, comment s'y prendre, quelles sont les bonnes idées à mettre en place, etc..., soit le PJ/MJ est forcé de jouer le crétin sourd/muet pour ne pas interférer dans le processus de réflexion, et du coup il n'a pas de consistance, soit il donne les clés du scénario aux "vrais" PJ et ça gâche une bonne partie du jeu, à savoir quasiment tout sauf les combats.
Et même pour les combats, le PJ/MJ sait combien il y a de mobbs, sait que derrière les 14 gobelins se planquent un shaman et un boss avec sa garde et qu'il ne faut pas lâcher tous ses sorts d'un coup, sait qu'il y a un trésor à la clé si on ne tue pas le shaman mais qu'on l'interroge pour qu'il crache l'emplacement de la cache, bref il sait trop de choses pour ne pas gâcher une partie de l'intérêt du scénario. A mon humble avis.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Manyack

Tout à fait. C'est pour ça que les PJ/PNJ sont au mieux des faire-valoir des héros. Et que ce n’est pour moi qu’un pis-aller… que je n’utilise que lorsque je n’ai qu’un seul joueur à ma table.

avatar

Personnellement, j'ai déjà accompagné mes joueurs en tant que MJ avec un personnage dont les compétences étaient complémentaires pour contribuer à la réussite de la quête, et ça s'est très bien passé.
Au contraire, je trouve que cela permet de donner un coup de pouce au groupe lorsqu'il est en manque d'idées. Jouant avec des débutants, leur proposer de se faufiler derrière l'ennemi plutôt que de foncer dans le tas ou même simplement leur glisser une information sur les créatures qu'ils ont face à eux peut les aider dans leur réflexion. Et puis personnellement, j'y ai trouvé mon plaisir.

Bien entendu, il faut se déconnecter de son rôle de MJ le temp que l'on joue son personnage, mais ce n'est pas une tâche bien compliqué je trouve...

avatar

Donner de la consistance au PJ/MJ, tout le problème est la ! Je vous rejoins complètement la dessus.

Dans mon cas il m'est impossible de jouer au jdr en tant que PJ par manque de temps. Le temps que j'accorde au jdr correspond uniquement à mon temps de prepa de ma campagne, et de notre seule et unique séance que nous faisons par mois. Du coup jouer un PJ dans la campagne que je masterise est pour moi une aubaine ! D'autant que ce sont mes joueurs qui ont insistés.

Pour contourner le problème des choix en cours de partie que le PJ/MJ peut être amené à faire, il y a, à mon avis, des solutions. Car le PJ/MJ muet ben c'est pas fou on est d'accord !

Pour exemple une des parties que j'ai faite en tant que MJ/PJ, je jouais un personnage dont tout le background était tourné autour d'une pièce d'argent qu'il avait en permanence en sa possession. Une sorte de porte bonheur. Il était persuadé que le destin dirigeait son existence. Du coup pour toutes les décisions qu'il prenait, il jouait à pile ou face. Et hop problème en parti régler face aux décisions à prendre avec les autres PJ et on avait le respect du RP du perso. Amener ce côté aléatoire dans sa prise de décision, a donné lieu à des scenes inattendus avec les autres PJ.

Dernier personnage en date, une âme forgée. Trouvée lors de fouilles dans un sanctuaire. Mes PJ ayant perdu un des leurs (suite au départ du joueur) ils ont décidé en association avec l'académie de magie, de transférer l'âme de leur ami décédé, dans l'âme forgée. J'ai ainsi joué celle ci façon nouveau né qui redouvre le monde, du genre maladroit avec les autres un peu comme un enfant. Idem ça a donné lieu à de bonnes scènes et du coup les PJ ne se basent pas trop sur ses décisions car ils le considèrent comme un "enfant".

Bref,si vous avez d'autres idées du genre, qui permettrait de respecter le RP et de gérer le côté prise de décision du perso, je suis preneur !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Manyack
avatar

Et tu t'amuse et c'est ce qui compte... Mais au final c'est un PNJ qui évolue au même rythme que les PJ des joueurs. Dé lors que tu ne prend pas de décision, ou que tu le fait de façon aléatoire, ton PJ est un PJ suiveur ou un PNJ.

Y a rien de mal à ça... Mais c'est, à mon sens, ce qui fait la différence entre un PJ ou un PNJ : il n'influe pas sur la partie. Ce sont les PJ des joueurs qui le font.

avatar
Akuna Aglagla

En effet, dans ces conditions, c'est un PNJ, et là ça passe.
Moi même, j'ai recours à des PNJ, que ce soit par absence d'un des PJ pour un scénar ou pour apporter quelque chose en plus, mais je ne le joue pas en tant que PJ, c'est un PNJ au service des PJ et joué par le MJ, c'est très différent.
Par exemple, les PJ recrutent un ou deux mercenaires à leurs ordres pour les accompagner car il manque des joueurs à la table, ça permet de continuer la campagne sans que ce soit trop galère, les PNJ obéissent aux PJ et je joue leurs jets de dés mais ce sont les PJ qui décident de tout.
Je peux à la limite, si besoin, utiliser les PNJ pour réorienter/donner un coup de pouce aux PJ (ce sont des joueurs débutants et jeunes donc ça peut les aider à ne pas bloquer/ne pas foncer dans un mur/ne pas perdre le fil et se désintéresser du scénario par frustration), mais clairement ça n'est pas du tout comme si j'étais à la fois PJ et MJ, c'est entièrement intégré au rôle de MJ, puisqu'on doit jouer autant les mobbs antagonistes que les PNJ neutres ou alliés.

avatar

Oui, je l'ai fais une fois.

C'était un PNJ-PJ : créé comme un PJ, progresse comme un PJ, gagne des XP comme un PJ, a une fiche complète comme un PJ, etc. Mais joué par le MJ...

C'était un personnage combattant qui manquait dans un groupe sans la moindre capacité de combat. Personne ne voulait en jouer, mais le groupe s'en inquiétait.

Comme je ne suis pas du genre à forcer un joueur à jouer ce qu'il ne veut pas, j'ai créé un personnage et je le jouais.

Je faisais lancer les dès par un joueur au hasard, mais je décidais de ses actions en fonction de la stratégie générale décidée par les joueurs.

Quand, par l'expérience, le groupe a été capable de combattre lui-même, ou du moins se défendre de manière autonome, le PNJ-PJ intervenait de moins en moins. Mais il est resté actif 3 ans sur une campagne qui a duré 4 ans environ.

avatar

Oui pareil que J2N, je le fait régulièrement. On est sur du PNJ++ ou du PJ--. C'est le perso complémentaire, il a sa fiche mais lors des prises de décisions il est en retrait. ça ne me pose auun problème et c'est toujours sur des groupes restreints.