Trop de jeu tue le jeu ? 263

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Bon, petite réflexion du soir...

Je n'ai pas vraiment de problème de budget comme je pouvais en avoir dans mes vertes années étudiantes, mais la profusion de projets et de sorties, que ce soit dans le jdr ou dans le j2s, me stupéfie ! Entre les rééditions, les nouveautés, les auteurs qui se lancent en financement participatif, les gros éditeurs qui font feu de tout bois, je ne sais plus où donner de la tête !

Sauf qu'il y a plein de trucs qui me font de l'oeil, des petits projets que j'aimerai bien soutenir, des gros projets qui me font rêver avec leurs tonnes de kiloplastiques et plein de trucs entre les deux. Sauf que... je n'ai qu'une vie et mes clones ne sont pas encore opérationnels. moqueur

Pourtant, mon temps consacré aux jeux a fortement augmenté ces deux dernières années, jusqu'à devenir je trouve plus que satisfaisant, que ce soit avec mes enfants, avec des potes, des inconnus en initiation, dans des salons. Donc, oui je joue, mais quand même je suis aujourd'hui incapable de suivre le rythme de sorties qui est absolument hallucinant !

Donc, ok, abondance de bien ne nuit pas, mais si c'est pour acheter des trucs qui vont pourrir dans un placard pour le jour où peut-être je jouerai, ou sortir un jeu une fois et le ranger ad vitam eternam et bien je refrenne clairement mes ardeurs.

En soit tout cela n'est pas vraiment un problème, mais quand je vois la masse de sorties, je me dis qu'à un moment çà ne va plus être possible. Le consommateur devra faire des choix, et le marché est limité malgré toute notre bonne volonté de joueurs addicts. Ce qui veut dire que des projets vont rester sur le bord de la route, ne pas trouver leur équilibre financier, ce qui risque de ne pas améliorer la rémunération des auteurs, et de briser les rêves de nombreux auteurs débutants...

En clair, X est la somme d'argent dépensée en jeux. Y est le nombre de projets. Et alors que X reste relativement stable je pense, j'ai l'impression que Y croit à une vitesse incontrôlée, surtout quand je vois les annonces de KS qui se multiplient sur mon mur FB. Jusqu'à aller dans le mur ???

Ce message a reçu 2 réponses de
  • alanthyr
  • et
  • Sammy
avatar

Ou alors, il en faut pour tous les goûts. Tu n’es pas obligé de tout acheter.

L’offre est en effet plethorique. Sûrement trop.

Mais en même temps, si de mon côté, je ne vais pas acheter « Mon petit poney, le JdR », il y en a sûrement qui le feront...

avatar

On se faisait la même réflexion avec mon groupe habituel il y a quelques temps. Là où c'était possible de connaître, voire d'essayer tout ce qui sortait ou presque dans les années 90, maintenant c'est juste impossible. Il y a des pans entiers du hobby dont je ne suis même pas au courant de leur existence.

Mais je pense que c'est le prix à payer de la démocratisation du jeu sous toutes ses formes, et de l'évolution du hobby vers un truc protéiforme qui ne se cantonne plus aux nerds et vise le grand public. Tu trouves de tout et pour tout le monde. Et dans un environnement de médias sociaux prenant le pas sur les médias de référence, tu te retrouves avec une sorte de mini-communauté des gens qui jouent aux mêmes jeux que toi, avec de temps en temps la découverte de qqc qui vient d'en dehors de la bulle.

avatar
Judge Ju

En fait, je suis comme toi mais je ne sais pas si ça peut te rassurer clin d'oeil
Oui il y a une multiplication des KS et autres PP, et nous sommes forcément tenter de participer parce qu'entrainé par notre passion, par l'envie de faire parti d'une aventure, etc ...
Et puis le temps passe, ça retombe (au moins pour moi) et soit je revends le pledge, soit j'attends la livraison puis je dévore les bouquins et je les revends, soit finalement je me décide à maîtriser. Mais la dernière possibilité n'est pas la plus courante, je dois bien l'avouer.
Après sur le site de Game On, je n'ai pas le sentiment de voir bcp d'échec de PP, mais un grand nombre à des montants plutôt raisonnable. Même BBE pense à revoir sa copie (cf la grosse news) et à ne plus proposer des PP monstrueuses comme PN ou H&D. Donc le mur n'est peut être pas si proche que ça ...
Mais je ne suis pas toute l'actualité des KS de JDR, donc mon point de vue n'est sans doute pas totalement exact ...

avatar

Pour le jeu de role, pour suivre il faut accepter d'être autant (voir plus) lecteur de jdr que joueur ou mj content.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dohnar
avatar
Judge Ju

Je pense que X peut encore augmenter énormément. Le nombre de joueur grandit, mais on est encore très loin d'un marché saturé...

C'est justement la diversité des jeux qui peut aider à toucher toujours plus de monde.

J'ai reçu la semaine dernière un premier CV avec "jeux de rôle" en hobby. Dans mon secteur d'activité, c'est hyper rare. J'y vois un signe que l'image du JDR a évolué.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Judge Ju
avatar

" J'ai reçu la semaine dernière un premier CV avec "jeux de rôle" en hobby. Dans mon secteur d'activité, c'est hyper rare. J'y vois un signe que l'image du JDR a évolué. "

c'est pas forcément aux mêmes jdrs que tu penses !mort de riremort de riremort de rire

Moi, quand j'en ai parlé à mes collègues, ils m'ont regardé avec des grands yeux et un grand sourire, j'ai dû leur expliquer...

N'empêche que sur la pléthore de jdr, je suis épaté également, et parfois, mais c'est mon caractère, un tantinet inquiet en comparant les PP à des espèces de bulles spéculatives.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sammy
avatar
Nome

J'ai posé quelques questions du coup... D&D, vampires et bientôt Meute ! content

avatar
Lord Musashi

Même en lisant beaucoup c'est dur à suivre. Je m'intéresse beaucoup à la scène "indé et alternative" et c'est "pire", le volume de pages par jeu est moins important par contre c'est pas loin d'un jeu par jour qui sort (en tout cas dans ce qui est susceptible de m'intéresser).

avatar
Sammy

Je pense que X peut encore augmenter énormément. Le nombre de joueur grandit, mais on est encore très loin d'un marché saturé...

Ce n'est pas l'écho que j'ai de profesionnels du secteur... Eux aussi trouvent qu'il y a pléthore de sorties et se font du souci. Si je prends le j2s, la fenêtre de vente d'un jeu en boutique, c'est 2 mois max. Si tu perces pas à ce moment là c'est mort...

Donc oui X augmente, mais pas aussi vite que Y...

Le problème c'est qu'on en vient à la pérénité économique du truc. Si a un moment tu ne dégages pas suffisamment d'argent sur un jeu, il y a quelqu'un qui va payer les pots cassés... Et souvent au bout de la chaîne tu as les auteurs !

Un exemple ? Quand je vois le nombre de jeux en KS qui proposent de la figurine, j'hallucine vraiment ! Et franchement je ne vois pas comment le marché va pouvoir absorber cette profusion. J'ai l'impression d'ailleurs que cela se voit avec des projets qui marchent beaucoup moins bien.

avatar

J'ai eu le même type de pensées que toi, Judge Ju, quand je pense à... l'Oeil Noir !

Il n'y a rien de péjoratif dans ce que je te dis là. Mais comme toi, je me dit qu'il commence a y avoir trop de jeux pour le marché. Oui, il en faut pour tous les goûts, c'est sur, mais au final, comment jouer à tout ?

Perso, j'ai fait mon choix : Je vais me limter à quelques jeux. H&D/D&D sans doute... Star Trek et Mega aussi... et puis stop ! J'ai aucun moyen d'en faire rentrer plus dans ma vie de toute façon. Faudra que je fasse confiance aux amis pour jouer à d'autres jeux. Pour le moment ça veut dire Warhammer et Tales From The Loop, et après on verras bien.

Et quand j'y pense c'est même mieux ! A trop en faire, on effleure les sujets et les jeux, mais en profite-on vraiment ? Pour ma part je ne pense pas. Je préfère restreindre mon horizon mais "user" le jeu à la corde. Au moins si je change de jeu ensuite, je n'aurais pas de regret.

Et l'Oeil Noir dans tout ça ? Je devrais revendre mon pledge, mais je ne parviens pas à m'en convaincre. Je vais l'attendre et je vais sans doute le lire et le garder, mais je doute d'y jouer un jour. C'est dommage, mais c'est comme ça. Peut être pour mes enfants dans quelques années ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Daniel15027
avatar

Ah oui, sur le rythme, c'est très possible qu'il y ait un décalage.

D'ailleurs, bbe a vraisemblablement raison de sortir des BI, de soutenir rôle n play, et de faire des salons etc. Il y a encore de la place pour tous, mais il faut de nouveaux clients.

PS: moi aussi j'use aussi les jeux jusqu'à la corde plaisantin

avatar

Et l'Oeil Noir dans tout ça ? Je devrais revendre mon pledge, mais je ne parviens pas à m'en convaincre. Je vais l'attendre et je vais sans doute le lire et le garder, mais je doute d'y jouer un jour. C'est dommage, mais c'est comme ça. Peut être pour mes enfants dans quelques années ?

Athabaska

Je ne sais pas quels âges ont tes enfants ... Mais ils risquent fort d'avoir 200 autres jdr devant eux lorsqu'ils joueront. Et voudront-ils alors de l'oeil Noir ? Je projetais de la même façon sur les jds, mais à la réflexion je pense qu'il y aura mieux lorsque mes enfants seront en âge de jouer, ou à minima je trouverai d'occasion, donc pas forcément utile de stocker.

Je fais du jdr depuis 15 ans, mais qu'ai-je usé ? DD3.5 ? Et autour il n'y a que trop d'offres, depuis le début, pour un joueur comme moi, même des centaines d'heures ne permettent pas d'user L5A ou Vampire, les autres ne sont que survolés. Mieux vaut laisser les enfants aller vers ce qui les attirera le moment venu, peut-être même sera-ce alors une licence issue d'un film / livre d'alors.

Je vais garder appérationnel que H&D, AiME, Warhammer v4 le moment venu, et RT si besoin en SF. Revendre le reste ? Pourquoi pas après tout.

avatar

On se faisait la même réflexion avec mon groupe habituel il y a quelques temps. Là où c'était possible de connaître, voire d'essayer tout ce qui sortait ou presque dans les années 90, maintenant c'est juste impossible. Il y a des pans entiers du hobby dont je ne suis même pas au courant de leur existence.

Thomas Robert

C'est à relativiser, je me souviens des catalogues Descartes de la fin des années 90, ce n'est pas que l'argent qui me manquait pour tout acheter, c'était déjà impossible de tout lire et encore plus de jouer à tout.

Est-ce qu'il y a plus de jeux édités qu'avant ? Probablement. L'avènement des financements participatif y est probablement pour beaucoup, cela dit je pense que le marché finira par se réguler, c'est le jeu du capitalisme, même si le jeu de rôle est probablement un peu à part dans la mesure où c'est l'oeuvre de passionnés qui sont prêts à faire des concessions pour partager leur création, même à un nombre restreint de personnes. De ce point de vue c'est probablement comparable à la musique (bien que je connaisse très mal ce milieu, je dis peut être une connerie).

Par contre c'est vrai qu'il y aura malheureusement pas mal de pots cassés quand les choses vont se tasser.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Senrad
avatar
Carmody

Ben si, c'est vrai, à la fin des années 80/ début des années 90, avec plusieurs groupes de joueurs, on arrivait à jouer à tout ce qui sortait (et qui se trouvait effectivement recensé dans les catalogues annuels de Jeux Descartes, que je conservais pieusement : je dois les avoir encore dans un coin...). Il suffisait de se répartir l'achat des jeux, selon les thèmes et les goûts de chacun, et l'on jouait effectivement à tout.

Je m'en sens bien incapable aujourd'hui, d'une part parce que je consacre moins de temps au jeu de rôle qu'auparavant (je n'ai plus qu'une équipe "régulière", et on se voit une fois l'an, avec train à la clef pour une bonne moitié d'entre nous), d'autre part parce que l'offre est effectivement pléthorique. Je fais jouer mes filles et leurs copines à l'¼il noir V1. Initiatiation à Maléfices V1 pour Halloween, bientôt Cthulhu avec l'Affaire Deluze. Elles évolueront vers l'¼il noir V5 (avec des incursions dans Laelith) et Mélfices V4. C'est dire que j'attends l'arrivée de ces PP avec impatience... Et quand elles voleront de leurs propres ailes, j'ignore quels jeux elles choisiront, une fois qu'elles auront usé les jeux susdits.

Mais je suis sincèrement épaté par toutes ces sorties (même si elles ne sont pas pour moi : vous aures compris que je vais plutôt vers les vénérables Anciens réédités...). Je suppose que pour nombre d'entre eux, ce sont des niches suffisantes pour des petits tirages. Je ne participe pas, car je sais que je n'aurai pas le temps d'y faire jouer. Mais de mon point de vue, il s'agit simplement de l'opportunité pour des jeux autrefois amateurs (qui restaient alors dans la semi-clandestinité, avec parfois une édition très bricolée : je pense encore à la première édition des Chevaliers de l'apocalypse, scénario pour Bitume, dans lequel Croc vantait le cadeau offert au lecteur: l'agrafe centrale du scénario...) de trouver un public (via le net) et des conditions de publication semi-professionnelles.

Tant que ça dure, tant mieux : beaucoup de jeux, beaucoup de sujets, beaucoup d'époques abordées. Qui l'eût cru il y a simplement 10-15 ans, époque à laquelle le jeu de rôle me semblait au fond du trou.

Voilà, voilà, ma modeste contribution au débat de ce soir.

Bonne nuit.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Eric6820
avatar
Athabaska

J’ai pas bien saisi le rapport avec l’Oeil Noir ...

Dans cette profusion de jeux et projets qui inondent le marché du JDR il faut distinguer la poignée de JDR qui ont les épaules solides (une base de joueurs massive sur le long terme ) et les autres.

L’Oeil Noir ... par ses ventes massives dans les pays germanophones... est dans la catégorie des JDR solides comme D&D et son énorme marché anglo-saxon (à un niveau moins massif bien sûr mais largement suffisant). Ces poids lourds n’ont pas grand chose à craindre de la saturation du marché ...

Le souci possible existe pour des projets aux moyens moins larges ... au propos plus clivant ou complexe ... qui pourraient à terme ne pas trouver leur public malgré la manne miraculeuse des financements participatifs.

Au delà de cela ... il faut aussi se dire que le JDR s’ouvre en effet à des publics plus larges aujourd’hui. L’accessibilité des produits JDR est fortement optimisée et les produits d’initiation se multiplient ... les jeunes enfants ont de vrais choix adaptés à leur sensibilité ...

Donc oui le marché se développe ... mais soyons franc l’offre va bien plus vite ...

avatar

Dans mon cas, je dois avouer que je suis sidéré par la quantité de projet et de jeux qui sont lancés chaque jour. J'ai rapidement rationaliser ma consomation de jeux et surtout mon exposition au battage médiatique autour de certain jeu. J'ai trois jeux (AdC, Forbidden Lands et Coriolis), et j'ai tout ce qu'il me faut pour jouer, et sinon j'ai juste à bidouiller un peu. Je crois que sur la durée cette effervéscence va diminuer et se rationnaliser, les financements participatifs permettent de lancer des projets dont l'avenir était précaire autrement, mais le passage du temps et le suivie de gamme sont des éléments qui montrent le succès d'un jeu de mon point de vue. Pour moi, l'exemple de la saturation possible du marché est Dragons/ Héros & Dragons / Donjons et Dragons, qui sont des jeux auquels je souhaite le plus grand des succès, mais qui partage tous les trois la même niche, med-fan avec les règles de D&D 5...moqueur

De nombreux jeux disparait sans un bruit, là une grande quantité est créée en grande pompe.

avatar
Senrad

User Laelith ? Quelle ambition ! La version 1 propose une telle richesse que des tablées qui l'ont découverte y jouaient encore au moment de " 20 ans après". Si le PP est aussi bon que l'original, et que tes filles accrochent, va savoir si dans 30 ans elles n'y serony pas toujours accrochées ? D6

avatar

Si on parle de JdR il n'y en a pas tant que ça si on regarde bien, pour les francophones on doit compter à peine 25 éditeurs dont seule la moitié sont réellement actifs ou réguliers. Il y a actuellement un vrai dynamisme rôliste qui fait bien plaisir et ça bouge de partout, beaucoup de créations de qualités, des traductions au top mais le JdR reste pour le moment encore et malgré tous ces efforts de reconquête un "produit" de niche (on est loin des chiffres de ventes des 80's/90's) alors que paradoxalement les jeux n'ont jamais été d'aussi bonne qualité.

Par contre si on parle des jeux de société dans leur ensemble (jeux de plateau, jeux de cartes, jeux de fig', etc) alors là ok c'est la saturation, il y effectivement énormément (trop ?) de sorties et de financements et c'est impossible de tout suivre.

Je crois d'ailleurs que c'était Mr Phal de Tric Trac qui disait dans une vidéo interview qu'on allait arriver très prochainement (en années ?) à la ligne de saturation et que fatalement le marché du jeu (de société) allait redescendre, qu'on ne pouvait pas continuer ainsi, en tout cas sur le créneau du jeu de société pur (le JdR semblant lui au contraire etre en montée permanente car beaucoup moins pléthorique) car avec autant de propositions, forcement il y aura à un moment donné de la "casse". Tous les jeux ne pourront se vendre ou alors en plus petites quantités et comme ça reste malgré tout un business, on sera confronté comme partout à la loi de l'offre et de la demande avec tout ce que cela implique.

avatar

En ce qui me concerne cela fait quelques mois que j'ai rationnalisé ma consomation

En Boardgame je ne fait quasi plus de KS depuis debut 2018 j'en suis a 2 tous les autres ont ete revendus et je ne ferais surement qu Assasin screed selon le feeling ou Reichbuster.

En terme de jeu de figurines j'attend Mythic Battle Ragnarok.

Et en JDR je suis pratiquement complet (j'attend la sortie de Warhammer et l'oeil noir) ou du moins je complete les gammes que je possede deja.

En fait ce constat je l'ai fait un matin en regardant ma ludotheque (pas loin de 200 jeux dont meme pas 30 de joué plus de 2 fois) et ma bibliotheque (beaucoup de gammes et finalement je joue toujours avec les memes) et le temps que je peut degager pour jouer (je bosse du lundi au vendredi et j'ai surtout 4 gosses donc entre leurs loisirs et le boulot je suis rarement disponible pour autre chose).

Pour ma part je pense que le modele economique actuel va droit dans le mur pas maintenant ni dans un an ou 3 ans, mais il y vas droit.