Difficultés à réunir les joueurs : vos avis 25

Forums > Jeux de rôle

avatar

Bonjour à tous,

Je suis MJ sur une partie COF (Anathazerïn) et depuis juillet, il a été impossible de réunir tous les joueurs pour une partie. Le jeu est plus ou moins à l'arrêt, et j'ai un peu peur qu'il ne reprenne jamais.

Du coup, j'ai décidé de revoir les modalités du jeu. Pour l'instant, on ne joue qu'en physique et on ne joue pas s'il manque quelqu'un.
Mais les différentes occupations de chacun sont devenues tellement difficile à marier qu'il y a toujours quelqu'un d'indisponible. Parfois la motivation aussi fait défaut à l'un des joueurs, et ça paralyse tout (la dernière fois il s'est endormi en plein session.....)

J'hésite à dire aux joueurs qu'on ne peut pas continuer comme ça. Je vois deux solutions :

  1. que les joueurs s'engagent à joueur au moins une fois par mois (ex premier samedi du mois). Ca ne serait pas gravé dans la pierre mais il faudrait essayer de s'y tenir.
  2. jouer quand même si quelqu'un manque à l'appel. Pas cool pour celui qui n'est pas là, mais c'est moins pas cool que si personne ne peut jouer...

J'imagine que je ne suis pas le seul à avoir été dans cette situation. J'aurais voulu connaître votre avis sur la question.

Merci d'avance et longue vie au JDR !

Ce message a reçu 3 réponses de
  • Tharabbor
  • ,
  • Draksider
  • et
  • Grand_Ancien
avatar

Tu as combien de joueurs ?

avatar
xurei

Tu trouveras sur le lien le type de "Contrat social" que nous passons avant de commencer une campagne ! Il s'agit de parties en virtuel mais je pense que cela vaut également pour les parties IRL. L'id&ée c'est de se mettre d'accord en amont de la partie de manière à ce que tout ceux qui s'engagent le fasse en connaissance de cause !

https://jdrvirtuel.com/viewtopic.php?f=885&t=27896

avatar
xurei

Pendant un an nous avons procédé aussi en annulant si un joueur manquait. Ensuite, il est arrivé à plusieurs reprises que des joueurs annulent la partie à cause d'une fête trop tardive, ou autre, quelques heures avant le début de la partie.
Ce que je leur ait proposé, c'est que si quelqu'un annulait le jour de la partie, l'aventure aurait quand même lieu, dans la limite d'un seul absent.

Quand il y en a plus je propose un scénario annexe pour le plaisir de jouer, avec souvent des petites choses (révélations,objets magique, etc.) en lien avec la campagne, Depuis cette décision on a pas annulé une seule partie je crois.

Si jouer te manque fort, tu peux toujours proposer de jouer des scénarios annexes quand un joueur manque à l'appel ? Ou si ils sont d'accord en amont d'avancer dans la campagne... Anathazerin peut être une campagne assez longue alors j'imagine si vous ne réussissez pas à vous retrouver régulièrement ça doit être dur et frustrant...

A combien êtes vous autour de la table ? content

avatar

Problème du 1: Le soucis derrière n'est pas d'être dispo, mais d'être dispo en même temps que les autres. Donc demander à tes joueurs de s'engager c'est bien mais peu pertinent à mon avis. Par exemple un joueur qui serait dispo Tous les week end sauf un car il a prévu une sortie en famille; pas de bol tous les autres sont dispos uniquement ce week end là, etc.

Par contre, tu peux essayer au début d'une partie de fixer déjà la suivante. ça demande que les gens connaissent leurs agendas, mais ça peut aide run peu.

Le 2: oui. Et je dis ça en étant un joueur peu dispo donc à même d'être impacté par une telle règle.

Autrement, si tu as par exemple peu de joueurs très peu dispos et les autres beaucoup plus open, tu peux demander à ces joueurs très peu dispo de voir ensemble leur dates communes de disponibilité pour ensuite voir si ça convient aux autres.

avatar

Auparavant, j'avais pour habitude de continuer mes campagnes en présence de tout le monde. Et en effet, c'est très difficile de trouver une date commune à tous.

Désormais, avec ma table de 6 joueurs, j'ai annoncé la couleur : dès que j'ai 4 joueurs, je continue. Et bizarrement, les gens font l'effort pour se libérer clin d'oeil

avatar

C'est un problème qui s'est posé plusieurs fois à notre table, voici quelques trucs qu'on a fait pour réduire le problème :

  1. Essayer de jouer à date fixe (tous les lundi soirs, premier samedi du mois, etc) : cela permet aux joueurs de s'organiser à l'avance. Tu auras beaucoup plus de chance que les gens soient disponibles que si tu cherches un créneau disponible dans les agendas de chacun.
  2. Accepter de jouer avec un absent. Je considère que le bon nombre de joueurs c'est 3 ou 4 joueurs et un meneur. Du coup j'ai monté une table de 5 : si tout le monde est là on a 4 joueurs, s'il y a un absent ça fait 3 joueurs. Dans les deux cas ça fonctionne. Bien sûr certains scénarios clés (début et fin de campagne en particulier) nécessitent que tout le monde soit là.
  3. Accepter que pendant les vacances ça marche moins : en particulier pour les grandes vacances.
avatar

doublon, désolé

avatar

S'il est compliqué pour certains de se réunir - notamment à cause du trajet (mine de rien, s'il y a 25-30 minutes de route à faire, ça se transforme en 1h et tout le monde n'a pas forcément envie de rouler 1h dans un emploi du temps chargé), jouer ponctuellement en virtuel est une bonne façon de contourner ce problème.

avatar

Je maîtrise six fois par quatre semaines (tous les vendredi et 1 samedi sur deux) pour quatre tables différentes.

J'ai quatre à six joueurs par table (certains jouent à plusieurs tables).

Le calendrier est établi au moins six mois à l'avance (c'est moi qui le rédige et je le communique aux joueurs).

On joue s'il y a au moins trois joueurs présents (sinon il arrive qu'on fasse un jeu de plateau).

Les joueurs absents sont priés de prévenir aussi tôt que possible de leur absence et si possible de me faire parvenir une copie de sa feuille de perso (via mail ou physiquement).

Celui à qui ça ne convient pas peut s'inscrire à un club de bowling.

avatar

Il y'a des jeux qui gèrent bien le surbooking.
Je pense notamment à Rippers qui permet de jouer en loges. Une partie des joueurs (ceux dispo IRL) participent à la mission (qui doit tenir sur la scèance). Les autres doivent maitenir la sécurité de la loge et de ses environs, trouver et conserver des mécènes, recruter de nouveaux membres, effectuer les recherches/fabrications/chirurgies/soins mentaux et je ne sais plus quelles autres tâches. Ces tâches de fond sont à la fois essentielles et s'accomodent très bien d'une réalisation en ligne en dehors de la partie physique.

Se réunir souvent et régulièrement pour jouer c'était facile avant 30 ans. Mais avec une vie rangée, des enfants et un corps qui supporte moins les nuits blanches, c'est plus compliqué.

avatar

Woah tant de réponses en si peu de temps !

@Zemb 4 joueurs

@Jeremy7435 En effet, le 1 me semble un peu trop "dictature". Cela dit, je m'engagerait au même titre que les joueurs, bien entendu. L'idée est plutôt de fixer une date "par défaut", comme @Carmody le suggère

@Tharabbor Merci pour le contrat social ! Je vais lire ça avec une grande attention.

@Siorac et ça marche ? J'ai proposé un truc similaire et je me suis pris une levée de boucliers, j'ai plus rien osé proposer après...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Andre VAN MALDER
avatar

Personnellement, je considère que réunir les joueurs est LA grande difficulté du jdr. Cela dépend aussi du milieu social dans lequel on évolue, je pense. Les vies familiales avec les arrivées d'enfants ne simplifient pas les choses. De mon côté, on peut abandonner les solutions type "premier mardi du mois" : beaucoup ont des boulots intermittents, dans le spectacle ou l'évènement, bossent WE et semaines. On essaie de lancer une partie de Mutant Year 0 depuis le début du mois avec 4 joueurs et on ne parvient pas à trouver une date... Il n'y a rien à faire, pour beaucoup, c'est un loisir, et donc pas une priorité. Il n'y a sans doute pas de recette pour parvenir à réunir une tablée, ça dépend beaucoup du contexte de chacun. Moi j'ai un conseil : tenir bon, s'entêter, proposer des dates et des dates, et ne pas se décourager si certaines tombent à l'eau et s'il y a un ou deux absents (selon la taille de la table)

Et puis, dès qu'on est de part et d'autre de l'écran, c'est tellement cool que tout le monde se jure de recommencer au plus vite.

Soit dit en passant, la reprise après les vacances est toujours un moment délicat. Tout le monde doit se remettre dans le rythme. Bon allez, je vais faire deux-trois doodle pour planifier les parties à venir, tiens !

avatar

J'ai ce souci là aussi avec mes tables. Ce que je fais maintenant c'est de prendre 6 joueurs et de jouer avec les présents. Je vais aussi inclure cette année le jour unique de jeu (premier ou second dimanche du mois suivant la table), histoire de leur permettre de se libérer.

Mais je ne cherche plus le 100% de présence, c'est impossible, et c'est souvent celui qui fait le moins d'effort qui pénalise les autres.

avatar

Perso, je fais bloquer une soirée en semaine à tous les joueurs du groupe et pour toute l'année (excepté les vacances scolaires) et ça marche très bien. Ce sont généralement des parties de 3h (rdv à 19h, début à 20h, fin 23h, tout le monde rentre) donc si c'est bien choisi, ça ne gène personne (comme c'est mon emploi du temps de prof qui est le plus galère avec des journées plus chargées, c'est moi qui donne mes jours de dispo à la base et on fait avec).

Certes, des fois, on annule la partie car on a des impondérables mais ce sont des exceptions et comme c'est en semaine, il y a moins de chance d'avoir des weekends ou soirées qui s'interposent avec le jdr (bon et c'est surtout que nous sommes quasiment tous chefs scouts et qu'on est donc souvent occupés le weekend avec les réunions).

Après, tout le monde n'est pas toujours là mais globalement, on s'en fout car on joue souvent (une partie programmée par semaine ne nous empêche pas d'en rajouter à d'autres moments) et qu'on est plusieurs MJ, donc si besoin, on change de jeu.

avatar
xurei

Cela fonctionne très bien.

Les joueurs apprécient de recevoir un calendrier annuel (là je vais faire celui de 2019) pour s'organiser et sont conscients que si on annule à chaque fois qu'il manque quelqu'un, on ne jouera pas souvent.

Je demande juste à chacun combien de fois il veut jouer par mois (de 1 à 6 fois) et s'il est libre le vendredi, le samedi ou les deux.

On tourne avec 10 à 12 joueurs que je répartis sur les tables en fonction des disponibilités.

On se réunit à 19.30hr et on commence à 20hr, jusque +- minuit

avatar

Ma méthode est la suivante :

  • une partie 1 mois sur 2 (les mois impairs, pour éviter juillet et décembre content )
  • à la fin de chaque partie, la date de la prochaine partie est décidée collectivement
  • une joueur absent 2 parties de suite est sorti et remplacé

La raison est simple : si la personne ne peux pas être disponible ou se rendre disponible, c'est que le JdR passera toujours après tout le reste, donc au lieu de toujours mettre son personnage en retrait très souvent, je préfère pragmatiquement remplacer le joueur.

Si un joueur est absent, son personnage est soit mis hors jeu (blessure incapacitante, coma, envoyé en mission secondaire lointaine, etc.), soit joué par un autre joueur (qui jouera 2 personnages durant la partie).

Sur ma table actuelle, j'ai remplacé 2 joueurs sur les 5 initiaux. Et avec le temps, toutes les personnes qui sont la ont *vraiment* envie de jouer. Je n'ai plus eu aucune absence depuis 2 parties, ce qui n'était pas arrivé depuis des années (où il y avait toujours au moins une personne absente).

avatar

Généralement, j'essaie de réunir autant de joueurs que possible. Mais si ça ne va pas, je programme quand même la partie et les personnages des absents sont gérés comme PNJ, qui participeront seulement si c'est utile - et sans immunité. Je n'annule pas quand un joueur fait simplement faux bond, du moment que j'ai encore assez de monde autour de la table. Ca marche particulièrement bien avec les jeux "à équipage" ou "bac à sable", comme Pavillon Noir, Penrdragon, Ars Magica, Cthulhu.

Il faut éviter de placer une séance "gestion bouche-trou" quand il y a trop peu de joueurs : ce serait pénaliser ceux qui se donnent la peine de venir. Tu passes à un jeu de plateau, un one-shot d'un autre jeu, ou un épisode de la même campagne mais ailleurs avec d'autres persos (effet de campagne-fresque), ou encore tu leur organise un mini-scénario pour petit groupe, assez gratifiant de préférence (je sais, c'est pas toujours facile de s'adapter comme ça).

Le mieux, quand c'est possible, est de faire jouer un épisode indépendant et de le clôturer en une séance. Et si tu ne peux pas clôturer cet épisode, tu organises une autre partie avec les joueurs présents (oui, sans inviter les absents en principe).

Evidemment, si tu as terminé ta dernière partie sur un cliffhanger et que le joueur dont le perso est accroché à la falaise ne peut vraiment pas venir, ça marche moins bien. Si ce joueur ne veut pas trop venir alors que son perso est en danger, je te conseille de ne pas annuler la partie et d'informer tout le monde. Peut-être bien qu'il trouvera le moyen de se libérer ? Sinon, c'est peut-être qu'il n'a plus envie de participer, à voir avec lui.

avatar

Pour les tables où je suis MJ, à la fin de chaque séance on decide de la suivante, ou au pire un doodle . La decision en fin de partie est la plus efficace.

On joue, qu’il y ai des absents ou pas. Pas question d’annuler le plaisir des plus motivés à cause de ceux pour qui le jdr (et le respect des autres joueurs) passe après tout le reste. Et je donne les XP en fonction des présences.

Les seuls cas de force majeure sont si le MJ (moi) a un empêchement de dernière minute. Ce qui reste rare puisque je met la date comme prioritaire sur le reste (sinon j’handicape tout le monde). Ou si celui qui héberge la partie ne peut pas.

Mais je dois dire que depuis que l’on book les agendas en fin de séance c’est plus simple.

avatar

Pas de recette miracle mais le plus simple est de jouer malgré l'absence d'un personne (ou deux, selon la taille initiale du groupe). Avec le boulot et les enfants, c'est perdu d'avance d'avoir tout le monde à chaque fois content

Comme le dit Sigfrid, programmer la date à la fin de la séance ou à minima assez rapidement avant la semaine où vous comptez jouer facilite les choses. En général à ma table on se met d'accord comme ça ou via Whatsapp pour une date qui colle au plus grand nombre (et au MJ, forcément!)

Le facteur "motivation" compte aussi beaucoup, un absent de manière récurrente s'exclura de fait - même si on laisse toujours la porte ouverte à un retour régulier.