Dis papa, c'était comment CB, première version? 41

Forums > Magazine & Site Internet > Parlons du magazine

avatar

C'est fou les artefacts que l'on peut trouver dans les rebuts d'une maison de ludistes...

Car oui, j'ai retrouvé les "vieux" (désolé, Monsieur Guisérix) CB de mon père! Et ciel! comme c'était différent. Pour ma part, je trouvé qu'il y a une chose ou l'autre qui manque à la version actuelle par rapport à l'ancienne: l'illlustration et l'énumération des scénars, et les cases-crapous pour les critiques (les fameux "à qui s'addresse ce jeu?", avec un coup de c½ur pour "si vous aimez les jeux à la croc).

Bref, tout ça pour discuter avec nostalgies des bons souvenirs et des moins bons, mais avec légerté.

Un rôliste né après les années 90.

avatar

Un rôliste né après les années 90.

PokejulRPG

Pas de bol....

avatar

Et les crapous, toujours égaux à eux-mêmes! Certes, ils sont moins nombreux que dans la V1, mais on a le Casus Club, version 3.5, donjons service... Le casus garde quand-même des bijoux d'humour rôliste! (D'autant plus que WE warriors doit bientôt sortitr.)

avatar

Et y'avait des bellaminettes

https://bellaminettes.com/blog/

avatar

Aaah les bellaminettes ! Souvenirs...

avatar

Et surtout des aventures avec de vraies histoires et pas une succession de bastons...

avatar

J'ai connu toutes les versions de Casus (oui je suis un vieux de la vieille), dont la fameuse v1 que j'attendais, je me souviens, fébrilement à chaque parution. Je m'étais abonné pour soutenir le mag' (déjà à l'époque) mais aussi pour ne pas avoir à le chercher partout car c'était assez difficile à dégoter.

A l'époque pas d'internet, pas de réseaux sociaux donc pour connaitre la parution il fallait soit appeler les boutiques de jeux, soit fouiner chez le buralistes qui n'y connaissait généralement rien, combien de fois je demandai et on me regardai avec des yeux ronds : "Casus quoi ? Ca parle de quoi ça ? Regardez dans le rayon jeux vidéos, si c'est arrivé peut-être que c'est là" ou pire ceux qui disaient ne pas l'avoir reçu et en fouillant quand même je le trouvait mélangé avec les magazines de BD, etc, ha ha toute une époque !

Bref Casus Belli m'a accompagné toute ma jeunesse et encore après jusqu'à son horrible v2, puis le retour éclair avec la v3 sympa mais trop légère niveau contenu et enfin la v4 actuelle, la version dite blindée, relancée par BBE et qui est, pour moi, la version la plus complète (260 pages !) sortie à ce jour. Le mag' a réussi à faire revenir les anciens et interesser les nouveaux rôlistes et rien que pour ça chapeau ! J'y participe d'ailleurs de temps en temps avec plaisir clin d'oeil

avatar

Je peux le confirmer: je ne rates aucun numéro! (N'empêche, les cases-crapous de la V1 me manquent quand même)

avatar

Et surtout des aventures avec de vraies histoires et pas une succession de bastons...

Selfedrick

C'est... je sais pas. Méprisant?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar
LeoDanto

Non pourquoi ? Je pense surtout aux productions US du style Officiel D&D bien sur... Aucunement à CB v4, par exemple, qui est, effectivement, "blindé" !

La production Française ce distingue à ce niveau : les aventures sont différentes.

Rien de méprisant à constater un état de fait.

avatar

Non pourquoi ?

Selfedrick

Parce que dans un sujet qui traîte de "C'était comment CB première version", ta phrase est forcément interprétée dans un contexte de comparaison avec les générations ultérieures de CB. Sur quelle base peut-on l'interpréter en comparaison des parutions US?

Bref, avec l'explication c'est forcément plus clair.

avatar
Bof non pas plus, c'est très clair tout de suite que c'est méprisant. L'explication le confirme.
Ce genre de réflexion sur la production US nulle parce-que n'étant que de la baston et / ou du PMT, je l'entendais déjà à la glorieuse époque du sublime et parfait CB v1. Franchement les scénarios de CB v1 il n'y pas que des chef-d’½uvre. Dans les 1ers temps c'était franchement pas terrible. Mais comme c'était le seul fournisseur de scénarios ainsi que d'aides de jeu et autres matos en français pour Ad&D et parfois d'autres jdr, on était heureux donc on fermait les yeux. Sauf pour ceux qui lisait aussi White Dwarf et Dragon magazine et pouvait comparer, pas en faveur de Casus Belli.
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Selfedrick
avatar

Ouais, et les stations service n'étaient pas bien fournies au temps des voies romaines. Heureusement que le visionaire Léonard a changé le futur en inventant le béton et le goudron.

Dites, vous voulez bien arrêter de comparer ce qui ne l'est pas et simplement accepter que quelqu'un puisse s'émerveiller d'antiques reliques ? clin d'oeil

avatar

Heureusement que le visionaire Léonard a changé le futur en inventant le béton et le goudron.

Sauriak

Leonard Hofstadter j'imagine content.

avatar
WolfRider4594

Y'avait des scénario dans White Dwarf et Dragon magazine ???

avatar

Et je ne trouve pas que les campagnes US actuelles de D&D5, par exemple, soient une succession de baston.

Je les trouve au contraire beaucoup plus travaillées que ce qui pouvait sortir dans les années 80, du temps du premier Casus.

Donc l’argument en défaveur des scénarios US ne tient pas non plus...

Bref, pour revenir à nos moutons, c’est vrai que c’était sympa ces premiers Casus. Pour autant, c’est plus une histoire de nostalgie que de qualité. Je trouve la production actuelle très bonne aussi.

Et surtout, ce que j’apprécie particulièrement par rapport à la première version, c’est que tout est en couleur. C’est vraiment plus agréable. Globalement la maquette est aussi plus professionnelle. Ça fait moins magazine d’amateurs. On a l’impression qu'il y a un peu plus de moyens.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • LeoDanto
  • et
  • Selfedrick
avatar
FredDeLyon

Je pense qu'il y avait les moyens mis dans CB v1 (qui était dispo en kiosque quand même!). Les standards et les coûts de production n'étaient peut être pas les mêmes ?

avatar

Si on parle de budget ou de coûts de production, pour comparaison, CB v1 était tiré entre 50000 et 60000 exemplaires par numéros (oui !), était distribué en kiosques, soutenu par un gros groupe de presse, bref une autre époque. Donc les moyens étaient peut-être là mais c'était pas forcément mieux. La grosse différence c'est qu'ils étaient les premiers, ils pouvaient expérimenter, il n'y avait pas encore de comparaison possible, tout était à créer et ils l'ont fait, leur héritage perdure encore aujourd'hui, merci Monsieur Guiserix (et les autres évidemment : Pierre Rosenthal, Tristan Lhomme, tous les vétérans de la première heure... sans oublier Thierry Ségur et sa patte graphique ainsi que Bruno Bellamy et ses Bellaminettes, etc).

La version actuelle, la v4, à d'autant plus de mérite que c'est un petit éditeur de JdR (BBE) qui tiens le magazine à bout de bras, seul avec forcément un budget plus limité et qui distribue le mag' dans un circuit très restreint puisque disponible uniquement en boutiques spécialisées et par abonnements (sa seule ressource pour que le magazine reste pérenne). Les tirages, changement d'époque oblige, ne sont pas du tout les mêmes, de l'ordre de quelques milliers tout au plus aujourd'hui (trois zéros et plus quatre comme c'était le cas dans les 90's).

avatar
FredDeLyon

Bien sur il faut comparer ce qui est comparable : c'est à dire avec les productions D&D officielles de l'époque... Celle d'aujourdhuit je ne les connais pas car je ne les achète pas.

Ceci-dit CB v1 il n'y avait pas Graal pour comparer ? Le gagnant étant CB v1 pour pleins de raisons à mon avis.

avatar

C'est aussi à cette époque que naît Alarian, non?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • greuh