Comme un bon pirate :) 9

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

Selon vous quelle serait la meilleure combinaison afin de combattre comme les pirates des films? C'est à dire avec un pistolet et un sabre sans pour autant avoir de gros malus. Merci de votre aide.

avatar

Tu fais quoi de ton pistolet une fois que t'as tiré ?

tu le lache et t'en prend un autre. Et comme t'as pas de pistolet main gauche tu lâches ton sabre pour le prendre de la main droite pour pas louper ton coup. Le tout pendouille accroché à une écharpe pour les pistolets ou à une cordelette à ton poignet pour ton sabre. Enfin c'est ce que j'ai compris. C'est moins glamour que dans les films c'est sur mais on est pas à Hollywood.

avatar

À vérifier dans PN2 mais je crois me souvenir qu'en v1 le pistolet était la seule arme à ne pas souffrir du malus de main secondaire. Parfait pour férailler de la main directrice et tirer de la secondaire.

Un Bon gros pistolet déchargé tenu par le canon fait un honorable casse-tête mais avec malus si manié en secondaire.

avatar
C'est moins glamour que dans les films c'est sur mais on est pas à Hollywood.
captainbells

Comment ça c'est moins glamour ? Tu rajoutes à la fin une rotation sur soi pour assommer/trancher la soldatesque qui t'entoure... et tu pries pour que ça ne finisse pas dans tes parties.

avatar

on neglige toujours les armes primitives au profit d'un certain "romantisme"...

Un bon casse tête (la crosse de pistolet vide mais pas que, un vieux gourdin fait l'affaire), un epissoir, une bonne chaine, une corde avec un bon vieux gros noeud de bouline voir un simple seau ou un bon coup de latte dans les noix / une oreille arrachée avec les dents font souvent autant de dégâts que toutes les armes plus sophistiquées.

Ce n'est pas "classe" un abordage. C'est sale, rapide et sans aucune pitié.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Danilo1822
avatar

Ça...

En visite sur un musée paléontologique un chercheur passionné nous apprenait que les javelots à pointe d'obsidienne lancées avec la puissance d'un propulseur perçaient les cuirasses des conquistadors à leur grande surprise et grand désarroi. Le silex serait comparable.

avatar
Phil

Je rejoins ta philosophie Phil (désolé pour le jeu de mots laid) ! Un abordage, c'est hyper crade et c'est chacun pour sa gueule et Dieu pour tous ! C'est l'endroit et le moment rêvés pour déverser sa haine de l'ennemi ou, tout du mois, sa rage de survivre... Et tous les coups sont permis, même et surtout les plus bas, les plus vils, les plus tordus, tant que ça te permet de prendre le dessus sur ton adversaire jusqu'à ce que le suivant n'arrive...

avatar

Pas chacun pour soi c'est le plus sur moyen de se faire tuer ainsi que les collègues. Surtout que les pirates sont souvent inférieurs en nombres ils doivent donc avoir un maximum de cohésion et combattre ensembles pour l'emporter. Avec leur rage et leur violence ça suffit le plus souvent.

avatar

Un abordage, c'est hyper crade et c'est chacun pour sa gueule et Dieu pour tous !

Danilo1822

Dans l'imagerie populaire, oui, mais dans les faits, un abordage se fait en gagnant le pont du navire adverse pied à pied. Abordeurs comme abordés (s'ils ne sont pas terrorisés) sont très organisés, en particulier la Royale, les corsaires et les pirates (les flibustiers je ne sais pas). Chaque action est préparé par plusieurs autres, sinon, escalader la muraille ennemie mènerait au casse-pipe.

Le seul pirate connu qui soit passé à l'abordage seul pour montrer qu'il était le plus fort, c'est Barbe Noire à bord du navire du lieut Maynard. Alors que par un abordage organisé, c'était gagné, il s'est fait tuer à un contre dix, et son équipage a dû se rendre. Faire n'importe quoi, ce n'est pas se battre pour sa propre survie, c'est courir à sa mort. J'en reparle dans le T2 des Carnets...