Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Campagne des 5 Soleils - Avancement [spoilers : MJs seulement] 1

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

DISCLAIMER : Simples joueurs de Pavillon Noir, passez votre chemin ! Dans ce sujet, je traite de pas mal d'éléments narratifs liés à la Campagne des 5 Soleils. Je les traite à ma sauce, mais je suis une trame générale qui pourrait largement vous gacher le plaisir. MJs des 5 Soleils, vous et vos commentaires êtes les bienvenus !

Bonjour,

Je ne vois pas beaucoup de threads sur les chapitres avancés de cette campagne, aussi me suis-je permis ce petit compte-rendu. Nous en sommes à 27 séances de jeu, et nous digressons en ce moment au moment où les joueurs doivent aller chercher le troisième fragment

L'Espadon de cette partie intègre les PJs suivants :

  1. Francis de Vercourt a longtemps été pris pour un insupportable couard par la majorité de l'équipage. Il a longtemps poursuivi la motivation de n'être l'ennemi de personne et de trouver une issue pacifique à tout conflit. Depuis quelques séances, et un duel contre un toréadordans l'arène d'une corrida, il est passé à l'offensive et donne du canon.
  2. Ange, Canonnier, représentoire le contrepouvoir du Capitaine. Son "secret" ne m'interesse pas et n'est pas vraiment traité au quotidien : il reste un marin comme un autre. Il a récemment convaincu un grand nombre de marins à rejoindre l'équipage au prix d'une action audacieuse, aussi tient-il une place importante.

(( La mutinerie, qui a éclatée à la 11 ème séance, a vu disparaitre pas mal de PNJs :
- Colin ne l'a pas soutenue, et à demandé à quitter le bord et se faire débarquer.
- Jean François Ringuet n'a pas accepté qu'on abatte le Second M. De Jarnac, et a été débarqué.
- Erreur de bonté, quelques garde-marines prisonniers ont été abandonnés au Nord de Saint Domingue, et on regagné Petit Goave où ils ont dénoncé les mutins. A leur tête, le jeune Enseigne De Bergnot a confirmé leurs dires.
- De Jarnac a joué la carte de "vous avez besoin d'un second", et a convaincu le capitaine. Mais pas Ange, qui l'a froidement abattu alors qu'il rendait les armes.
- M. De Bourg, qui avait déclaré sa flemme a Eglantine, avait posé genou à terre pour faire sa demande en bonne et dûe forme, s'est vu fendre un poignard sous la gorge par sa belle et douce, faisant instantanément gagner à celle-ci le respect de tout le reste de l'équipage.
- Honorin, N'Serengi, Gwen Lossec, Bichon, "Bras d'Acier", sont les principaux personnages issus du livre de campagne dont je me sers. les autres sont de mon cru, à commencer par mes deux autres PJs : )))

3. Martin Monnier, dit "Biquette" est le chef des boucaniers rencontrés au Nord de Saint Domingue. Son surnom lui vient de la pau de mouton qu'il utilise pour chasser. Dans mon scénario, ils ont abandonné leurs familles dans un village dans la frontière française, afin de braconner en territoire espagnol plus giboyeux. L'opportunité de s'emparer des caisses du Capitan a signé leur rencontre avec l'Espadon, comme indiqué dans la Campagne. Mais cet acte a au pour mes joueurs de très grosses répercutions. J'y reviendrai. Pour le moment, les espagnols ont annoncé 100 000 pièces de huit volées. Martin a annoncé à l'équipage en posséder 10 000, enterrés à l'endroit où a eu lieu la bataille. L'équipage a confiance en Martin, mais attend de récupérer 50% de son magot quand il l'aura récupéré.
4. Un nouveau joueur joue un charpentier défiguré, pour lequel je garde encore un peu de mystère, histoire de me donner une orientation crédible. Il a quelques notions de Caraibe pour avoir fait du troc avec eux quelques années auparavant. Ca devrait leur être utile puisqu'ils n'ont pas pu sauver Nanire en martinique (j'y reviens aussi).

Les évènements et les nouveaux PNJs :

Jusqu'au repaire du Requin, je suis resté cohérent avec les évènements avancés par Renaud. L'attaque de Vane, et le tir sur la misaine n'était pas très crédible et n'en n'a pas fait un adversaire vraiment interessant, mais je me suis rattrapé avec deux PNJs qui ont donné un peu plus de corps à ce personnage. Voici comment je les ai inclus :

Sur la Tortue, les mutins ont rencontré Marc Read et Jack Rakham, comme prévu. Celui-ci a montré un intérêt plus qu'affirmé pour l'Espadon, sa sauvegarde, et l'opportunité d'en faire usage lorsqu'il aura eut découvert (désolé pour la tournure) le plans de son capitaine. EN guise de bonne foi, il a donc fourni aux mutins français un second (Byrd) et une vingtaine de gabiersmené par un pirate vétéran, ainsi que le Pélican. C'est grâce à cet équipage qu'ils ont affronté le deux pont et la frégate.

Mon Byrd est un aristocrate anglais, ingénieur naval, membre d'une loge maçonnique londonienne. Déchu de ses titres suite à un abus de confiance, il s'est vu voler les plans de 4 frégates à l'armature révolutionnaire (Oui, ces 4 frégates là). De charybde en scylla, il s'est retrouvé à la solde de Rakham et Vane, puis adjoint à l'Espadon. Il est excellent en terme de connaissances nautiques, mais c'est un très mauvais donneur d'ordre.

Scarecrow commande aux nouveaux gabiers. C'est un pirate dont tout le monde se méfie à bord, et qui file un peu comme il le souhaite. Le capitaine n'imposant aucune autorité à bord, les "vrais" pirates du bord (opposés aux "marins bretons" pour généraliser) ont pris leurs aises et imposer leur loi. Scarecorw opère pour Rakham, mais est en réalité proche de Vane (pour qui il fait le sale boulot - il l'a notemment accompagné lors de sa visite à San Juan lors de la récupération des cartes des routes commerciales), ce qui en fait un personnage très ambigu dans ses allégeances, et pas du tout fiable.

J'ai quelque peu modifié la fin de la partie se déroulant à Basse-Terre de la Tortue. Mes joueurs ont un peu trainé, et je voulais mettre l'accent sur Woodes Rogers, sa puissance représentant l'Angleterre, et son influence, nouvelle mais déjà ancrée, sur les Caraibes. Aussi les anglais sont-ils intervenus à Basse-Terre pour confondre Charles Joubert de la Bastide et son complicité avec Vane. Ils ont entendu les officiers de l'Espadon (De Vercourt et Ange) en leur qualité de témoins (soupçonnés, tout de même). Pendant ce temps, l'Espadon s'est vu araisonné par des officiers de la Royal. Ceux-ci, présents à bord mais pacifiques, ont joué sur la nervosité des membres de l'équipage, Scarecrow et Byrd en tête.
Le plan était simple : De Vercourt et Ange devrait faire un choix. L'équipage devrait se tenir tranquile. Bien entendu, ça n'a pas vraiment fonctionné .. Les choix étaient les suivants :

  1. Les anglais ont tenu à De Vercourt le discours suivant : "Donnez à ce tribunal les preuves indiscutables que le Gouverneur a eu des contacts avec le pirate Charles Vane et l'a laissé librement pirater à ce compte, et une lettre de clémence vous permettra de plaider votre cause et demander la grâce de Woodes Rogers"
  2. Eglantine en parrallèle, est venue voir Ange dans sa cellule après s'être entretenue avec le Gouverneur De La Bastide, et lui a indiqué : "Si vous affirmez que le Gouverneur est innocent, il vous laissera les mêmes avantages qu'à Vane, ainsi qu'une justification de la mutinerie".

Ange et De Vercourt choisirent de placer leurs billes chez les anglais. Manque de chance, leur équipage passa les officiers par dessus bord au même moment. L'espadon quitta le port de Basse-Terre au moment où les anglais retrouvèrent les cadavres de leurs officiers ...

Aventures en Martinique :

La Martinique n'était pas le meilleur de nos scénarios. Je n'ai pas correctement réussi à expliquer les enjeux des villages de l'ombre et de la lumière, et les PJs (avec des marins "d'emprunt", comme recommandé dans la campagne) ont expédié la présentation au planteur à grand coups de mousquet, mettant ainsi fin aux explorations discrètes de la plantation. A la fin de cette partie du scénario, M. Lamarque investit la plantation de son opposant, pendant que le rite du choix se fait dans une caverne, et que les membres du village de la lumière se sacrifient dans la retraite de Nanire, lui donnant le pouvoir dont il a besoin pour se rendre invisible aux yeux des zombis. Les PJs suivent le boyer jusqu'à l'entrée de la caverne, puis tentent de le suivre à l'intérieur. L'un d'eux s'y fait dévorer, les deux autres s'enfuient, bredouilles.

En parrallèle, un autre groupe de PNJs (Eglantine, Bras d'Acier et quelques autres), apprennent que certains des mutins - dont Ringuet - ont été pris et ramenés à Saint Pierre. Ils mènent leur enquète en même temps que les PJs dans la plantation, et tout le monde rentre ensutie sur l'Espadon. J'ai donné les informations suivantes : M. De Clichy, vivant mais dans l'impossibilité de reprendre la mer, lance une campagne pour récupérer son navire et en punir les mutins. Il a rassemblé des fonds et armé un navire pour s'associer à Woodes Rogers et chasser du mutin. Je développerai cette partie un peu plus tard.

Santo Domingo :

Passées ces différentes séances, les hommes de l'Espadon ont choisi Santo Domingo pour vendre leur cargaison et faire de l'eau et du biscuit. Ils sont alors tombés sur les conséquences de pas mal d'évènements décrits plus haut :

  • La partie espagnole, depuis les exactions créées par les 30 boucaniers et le vol du butin, est sur les dents. Le fils du Capitan assassiné réclame vengeance, et a lancé des représailles sur la partie française. Il a mis plusieurs villages à feu et à sang, dont celui des boucaniers de l'Espadon. Les familles ont été envoyées à la Bocca del Diablo, une mine ouverte, durant les derniers mois.
  • La partie française de l'île, future Haiti, est dorénavant menée par Charles Joubert de la Bastide, qui, déchu de son titre de Gourverneur par les armées de Rogers (suite à la dénonciation des PJs à Basse Terre) compte bien redorer son blason en menant cette rébellion.
  • La guerre est ouverte entre les deux camps : Le fils du Capitan et son armée régulière qui a dû mal à trouver sa position d'un côté, contre les franc-tireurs français, désorganisés mais très bon en embuscade.

Cette scalade a eu lieu après le passage de l'Espadon à Saint Domingue : ils y ont semé un certain chaos. Alors qu'il pensaient simplement aider les tenanciers français d'une auberge locale, ils se sont confronté au "chef de la pègre" (un contrebandier importat), l'ont tué, ainsi que le toréador adulé de la foule, et l'un des principaux prètres de la ville, une heure avant la grande messe du Dimanche (j'ai fait de Santo Domingo une ville très pieuse et religieuse).
En fuyant Santo Domingo pour rejoindre leur navire, les PJs ont dû sacrifier N'Srengi qui s'est suicidé en tentant de sauter par dessus les remparts, poursuivis par des gardes de la ville. C'était d'ailleurs plutôt émouvant, Bichon étant incapable de sauver son ami, et retenir ses larmes.

A l'heure actuelle :

Les PJs ont différents enjeux, pas vraiment très éloignés de la campagne. Voici les pistes que nous suivons :

  • Les familles des boucaniers sont toujours retenues prisonnières dans la Bocca del Diablo. De Vercourt sait à quel point ces hommes sont précieux, et devra mener une expédition à travers toute l'île pour investir cette mine. Le trésor enfoui, n'est pas encore trouvé non plus.
  • Ils hésitent à prendre part au conflit ouvert entre les espagnols et De la Bastide. Ils ont commis trop d'exactions à Santo Domingo et ont trahi l'ancien Gouverneur par le passé. Pourtant, celui-ci connait les ambitions (sur le trésor) d'Eglantine et pourrait s'avérer assez interessé par l'appât du gain pour s'allier avec les PJs.
  • Le trésor de Cosme de Laserna est toujours à découvrir. Ils n'ont pas encore mis voile vers l'île de l'Enfer Vert, aussi est-ce encore un peu flou pour eux. Mais ils n'auront pas Nanire pour mener des négociations sans encombre.
  • Jack Rakham, par l'intermédiaire de Scarecrow, contactera les PJs à la fin de cette partie à Saint Domingue. Il leur informera que les petites antilles sont trop dangereuses pour hiverner avec la présence de Rogers et des pirates transfuges. Aussi leur donnera-t-il rendez-vous en Décembre à Charlestown, et leur conseillera de venir en aide à Teach, pour lancer les évènements du scénario suivant.

Qu'en pensez-vous ?

Je serais vraiment curieux de savoir ce que vous qui avez lu la campagne pensez de nos différentes aventures. J'en ai ommis pas mal (les PJs ont par exemple tué le Capitaine Sans-Nom dès leur rencontre, ont rencontré une flotte néenlandaise pleine d'or qui leur a cédé un repaire et des canons pour leur navire, ils ont fait quelques prises, aussi).

J'aimerais savoir jusqu'où vous êtes allés dans ces aventures, et si vous trouvez que ce que je vous décris est plutôt cohérent. S'il y a des manques, des choses grossières ou pas vraiment sérieuses. J'attends vos retours avec impatience.

Au niveau de la suite de la Campagne, j'ai lu pas mal de pistes glissés dans les différents chapitres de cette Partie 1, mais est ce que quelqu'un a des pistes pour la suite ? Est-ce que BBE va la publier, ou republier le tout ? Je me vois mal avancer sur la suite avec si peu d'éléments, notamment concernant les fameux disques de Moctzetloc.