Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

Points de vie et description des coups 9

Forums > Jeux de rôle

avatar

Dans les jeux de rôle à points de vie (traduction approximative de Hit Points, généralement), les PVs ne représentent pas tant l'état de santé que la capacité à esquiver, contrer ou encaisser des attaques. C'est du moins ainsi que c'est décrit dans les règles. Seuls certains coups puissants, ou alors le coup qui amène les PVs à 0 ont un effet visible.

Ma question, c'est comment vous décrivez ces coups qui se contentent de faire baisser les PV ? J'essaie de décrire des éraflures, des blessures superficielles, voire parfois des esquives, mais je manque un peu d'inspiration pour rendre ça intéressant, surtout quand certains protagonistes ont beaucoup de PV. Vous avez d'autres idées ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar
Ulti

Franchement, j'ai arrêté de décrire ces coups là, et je décris plus les blessures qui font arriver à 0 puisqu'elles ont un plus gros impact sur l'histoire.

Et puis au final, mes joueurs arrivent toujours à trouver une description donc autant les laisser.

Par contre, je devrais leur demander après le combat comment leur perso se sent ...

avatar

Dans les jeux de rôle à points de vie (traduction approximative de Hit Points, généralement), les PVs ne représentent pas tant l'état de santé que la capacité à esquiver, contrer ou encaisser des attaques. C'est du moins ainsi que c'est décrit dans les règles.

Ulti

trolltrolltroll

Mais alors, pourquoi on peut en regagner avec des sorts de soin, guérison, etc. si on n'est pas blessé ??

trolltrolltroll

Pour essayer d'être quand même un peu constructif, tes descriptions sont bonnes, tu peux y ajouter des meurtrissures, qui guérissent vite.

D'autre part, comme le dit Fytzounet, tu n'es pas obligé de toutes les décrire, surtout si les personnages ont beaucoup de PV et qu'il faut de nombreux tours pour terminer le combat. Tu peux te contenter des plus importantes (en nombre de PV perdus) et de la blessure qui fait passer le personnage sous les 0 PV. Les autres sont aussi une accumulation de fatigue, etc.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • NoOb38217
avatar

On peut aussi y rajouter des mises en difficulté : manoeuvre qui épuise, coup de pommeau qui coupe le souffle, plat de la lame, déviation à la dernière minute qui va frapper l'avant bras au lieu du torse et laisser un bel hématome (et c'est pour ça, Carmody, que les sorts de soin soignent : des blessures superficielles... :p )

C'est toujours compliqué au début mais on finit par prendre le pli et réfléchir en comment cette baisse de PV met en réalité à terme le personnage à la merci d'une blessure mortelle (0PV).

avatar
Carmody

Égratignures, contusions, épuisement… des blessures sans gravité, quoi ! content

avatar

Pour ma part je décris chaque blessure avec plus ou moins de gravité selon la proportion de PV perdu par rapport au total de départ et j'ai tendance souvent à faire des descriptions assez gores, assez réalistes.

Je tiens aussi compte de marge de réussite ou d'erreur pour décrire le coup en tenant compte de la morphologie (et de la CA) de la créature.
Par exemple une créature avec une carapace ou peau épaisse a une CA dont le plus gros bonus sera lié à cette protection naturelle et pas forcément sur sa rapidité/agilité. Du coup si un PJ rate de peu je vais dire "la lame de ton épée rippe sur la carapace de la créature sans lui faire de dommage", tandis que pour une créature agile ce sera plutôt : "la créature très rapide esquive ta lame qui fend l'air"
Enfin, je traduis son état général par rapport à la quantité totale de PV perdu. (blessures légères, entailles importantes, ses ailes sont en lambeaux ou des écailles arrachés laissent voir sa chair rouge, plusieurs de ses tentacules ont été tranchés, jusqu'à "elle semble très mal en point et perd beaucoup de sang"). Jusqu'à sa mort...
Ca peut paraitre lourd ou peu évident pour certains, mais en fait je fais ça à la volé facilement. Assez instinctif et improvisation.

avatar
Mais alors, pourquoi on peut en regagner avec des sorts de soin, guérison, etc. si on n'est pas blessé ??

Dans le cas du plus connu et du plus ancien des JDR : c'est un relicat des éditions précédentes... ils ne sont pas allé jusqu'au bout de l'abstraction (du "saut") qu'ils ont commencé à faire en 3e édition. Certaines versions "modernes" ou "futuristes" proposent d'ailleurs des adaptations où la "vitalité" et le "moniteur de condition / blessures" sont deux choses distinctes.

avatar

Merci à tous pour vos réponses !

avatar

Au début, je décrivais tout les coups, ratés comme touchés. J'ai vite arrété, car c'est fastidieux. Et surtout, surtout, mes joueurs sont déjà très, très lent en combat . Ils n'anticipent pas leur attaques et limite " aide " les autres PJ en disant " tu devrais faire ça ", ce qui fait que quand c'est à leur tour, ils sont en mode " alors ... euh ... * prends sa feuille perso * je vais faire ... euh ... ". J'exagère un peu, mais je trouve les combats d'une lenteur ...

Bref, depuis, je ne décrits plus les coups touchés / ratés. Les seuls que je vais décrire sont les coups fatals sur les PNJ " ton marteau lui enfonce la tête dans les épaules ! " ou ce genre de chose. Dès fois, je décris aussi les dégats assez importants qui sont fait, surtout sur les PNJ.

J'ai un gros dés de localisation des dégats, je m'en sert parfois quand le coeur m'en dit ou quand le combat ne s'éternise pas. C'est sympa aussi, genre "et là tu lui met un gros coup d'épée dans ... * lance le dé * le bras droit, tu vois que ca saigne ". Mais c'est assez rare.

Ce que me demande souvent mes PJ, tout groupe confondus, c'est " comment il va ? " (en mode "est-ce qu'il est bientôt mort"). Pour tout ce qui va être non vivant, voir un peu sauvage (bête, etc.) je ne donne pas d'indication. Pour les humains je suis un peu plus coulant, car un humain qui a pris quelques coups d'épée et de marteau et qui n'est pas loin d'y passé, ça se voit mieux que sur un loup sauvage ou un monstre je trouve.