Petite question sur règle CO 10

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées (boite d'initiation)

avatar

Bonjour à tous,

étant un débutant dans le monde du jdr je me pose une question par rapport au combat.La réponse est peut-être dans le livret d'initiation mais je ne l'ai pas trouvé, voila pourquoi je m'adresse à vous :p.

Lors d'un combat, si un de mes PJ est soumit à un test D20 (type il est entoilée par l'araigné et doit faire un jet 15 de FOR pour se libérer), si celui-ci loupe son jet son tour passe évidemment. Voici ma question : si le test est réussi le PJ peut-il jouer son tour normalement, ou cela lui coute un tour pour se libérer ou autre? ?

Merci d'avance pour vos réponses content !!

Ce message a reçu 1 réponse de
    avatar

    Effectivement je viens de vois cela ! merci pour la réponse rapide joyeux

    avatar

    Si on compare avec CO Fantasy, p257: "se libérer nécessite l'usage d'une action limitée et il faut réussir un test de force de DD [10 + modif de FOR de l'araignée". Donc je dirais que même s'il parvient à se libérer il perd son tour!

    avatar

    Bonjour à tous,

    J'ai besoin d'aide concernant l'application d'une capacité du prêtre. Concrètement, comment se joue le texte ci-dessous ?

    Est-ce que sur le jet, on retient la valeur de l'arme au contact ? ou celle magique ? j'avoue que nous avons eu du mal durant notre partie à bien comprendre comment utiliser cette capacité (joueur utilisant Karoom, prêtre nain). Merci d'avance pour votre aide.

    "Voie de la guerre sainte"

    "Arme bénie : le prêtre bénit son arme sacrée. S’il obtient un résultat de « 1 » sur son dé de DM, il relance le dé et garde le second résultat. Les DM de l’arme sont considérés comme magiques."

    avatar

    J'avoue ne pas bien comprendre la question en fait.

    Lorsque tu utilises une masse qui fait 1d6 DM, tu lances le dé. Si tu obtiens 1 au dé, cette capacité te permet de relancer le dé (il ne se passe rien si tu obtiens de 2 à 6 au dé).

    De plus l'arme devient magique, c'est à dire qu'elle affecte normalement certaines créatures qui ne sont pas affectées par les armes ordinaires (certaines créatures immatérielles comme des fantômes par exemple).

    Les 2 effets sont indépendants.

    avatar

    Ahhhhhh ok merci pour ta réponse, je viens de comprendre.

    En fait je me mélangeais les pinceaux entre le D20 d'attaque et les dommages des armes...

    Donc en gros c'est uniquement valable si Karoom fait un score de 1 avec son attaque à la masse 1d6 DM, qui entraîne un nouveau lancer de dés, mais cette fois-ci avec des dégats magiques permettant de faire des dommages à des créatures spécifiques... je confondais avec la catégorie attaque magique... dégats magiques ça ne signifie donc pas plus de dégats, c'est juste la nature des dommages alors.

    Merci beaucoup pour ton explication.

    avatar

    Non c’est si Karoom fait 1 sur son D6 de dommage que le D est relancé. De plus les dommages sont toujours considéré comme magique à partir du moment où le Pretre a bénie son arme.

    avatar

    Merci pour cette précision, j'ai enfin compris...

    avatar

    Hello
    Je reviens sur la question d'Apolita concernant l'Arme Bénie.
    1Q:
    Est ce qu'une fois qu'on a choisi cette capacité, l'arme est constamment bénie ou il faut que le prête en combat choisise d'effectuer comme action :"Arme bénie" (et alors elle serait bénie pour le reste du combat uniquement)
    Est-ce qu'une fois que l'arme est bénie (et donc occasionne des dégats magiques), on doit utiliser le modificateur d'attaque magique sur le D20 pour toucher ou on continue avec le modificateur de dégats au contact?
    Merci !

    Ce message a reçu 1 réponse de
    • Kroc
    avatar
    Zolra

    Bonjour,

    L'arme est bénie de manière permanente. Ce n'est pas précisé dans les règles, mais pour ma part je considère que le prêtre ne peut posséder qu'une seule arme bénie à la fois : s'il en bénie une nouvelle, la précédente perd son pouvoir.

    Le prêtre continue d'utiliser son modificateur d'attaque au contact pour toucher : l'attaque magique est réservée aux sorts.