[LAMENTATIONS OF THE FLAME PRINCESS] Accusations visant Zak S 12/02/2019


Nous avons suivi avec attention les récentes accusations portées à l’encontre de Zak Smith, alias Zak Sabbath, auteur de plusieurs des ouvrages de la gamme Lamentations of the Flame Princess.

Nous sommes extrêmement sensibles aux nombreux témoignages et signalements des victimes présumées de Zak S, tout en respectant le principe de présomption d’innocence.

Black Book Éditions se montrera sans complaisance envers les comportements avérés de harcèlement ou de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Notre milieu a trop souvent été sali par le comportement d’individus qui ont provoqué un sentiment d’exclusion chez les personnes issues de minorités ethniques ou sexuelles, quand il ne s’agit tout simplement pas d’un machisme aussi anachronique que tristement banal. La violence faite aux femmes, l’homophobie, le racisme et plus généralement les discriminations en tout genre n’ont pas leur place dans la vision que nous nous faisons du jeu et du jeu de rôle – celle d’une pratique inclusive, bienveillante et respectueuse des choix et des identités de chacune et de chacun. Et ce, quels que soient les thèmes abordés dans les ouvrages des gammes que nous éditons, qui refusent évidemment toute confusion entre la liberté créative d’une œuvre de fiction et les comportements de la vie réelle.

Nous suivrons attentivement le sujet pour déterminer la conduite à tenir par notre maison d’édition, qui respectera ses engagements vis-à-vis des backers de la précommande participative Lamentations of the Flame Princess (sans présumer de l’avenir de son suivi), tout en s’assurant de défendre les valeurs qui sont les nôtres.

Pour tout signalement de violences sexistes ou sexuelles, le 3919, numéro gratuit et anonyme, est à votre disposition. Vous pourrez également retrouver des conseils et des ressources utiles sur la page stop-violences-femmes.gouv.fr.

Commentaires 43

David
le 13/02/2019 à 15h04
http://oneblogshelf.blogspot.com/2019/02/drivethrurpg-responds-to-current.html
La réaction de DT .
Fender
le 13/02/2019 à 14h07
@Coyote, quitte à donner ton avis, je t'invite à bien te renseigner sur le sujet. Il n'est pas seulement question de 1 témoignage online, mais d'une multitude de témoignages répartis sur plusieurs années. Grosse différence.
Bref.

Coyote
le 13/02/2019 à 13h47
Si je devais choisir entre deux mondes ou malheureusement le harcèlement et autres pratiques condamnables existeraient sans pouvoir en être bannies, ce serait celui ou les éditeurs de jeux de rôle n'auraient pas à devoir montrer patte blanche et se positionner sur ce genre de sujet afin de satisfaire une partie de leur lectorat trop impatient pour accepter comme on le dit de "laisser la police faire son travail" avant de se faire une idée sur quelque chose.
Et il n'existe à mes yeux aucune bienveillance dans le fait de réagir ou de faire réagir les autres dans la précipitation à un témoignage online qui n'a pu être vérifié, quand bien même celui-ci exposerait une quelconque souffrance.
Fender
le 13/02/2019 à 13h33
Bravo BBE ! Sage décision.
nils
le 13/02/2019 à 12h42
Bravo pour ce communiqué. C'est important d'en parler, d'être vigilant. Nous avons tous cette responsabilité là je pense."BBE est une maison d'édition et publie des livres. Reste qu'ici nous sommes des lecteurs et achetons des livres" : oui mais pas n'importe quel livre, ni à n'importe quel prix. Personnellement, je ne veux pas consommer bêtement en fermant les yeux et en me bouchant les oreilles. Je trouve ça rassurant que Black Book prenne position. Merci.
MRick
le 13/02/2019 à 11h53
@SicTransitGloriaMundi : le rapport de ce gars avec le JdR, c'est qu'il a écrit des scénarios pour LotFP, et BBE est l'éditeur de la VF de ce jeu, voilà le rapport.
Bravo à BBE pour cette réaction très saine !
Kryssprollz
le 13/02/2019 à 09h08
Au vu du témoignage à charge de son annciene compagne, de ceux d’autres femmes de leur connaissance qui sont également sorties de leur silence et des campagnes de dénigrement sur les réseaux sociaux qu’il a mené contre les personnalités du jdr et du gaming, même en l’absence de condamnation, il me parait effectivement prudent de se désolidariser officiellement de ce type. Qu’au moins l’industrie du gaming et du jdr parle d’une seule voix pour dénoncer ces comportements, après des années d’une polémique qui a opposé ceux qui le défendaient de bonne foi et ceux qui l’accusaient de harcèlement.
Depuis les témoignages de ces proches, le doute n’est plus guère permis et je trouve normal que les éditeurs de JDR énoncent clairement qu’ils condamnent le comportement de Zak Smith, tout simplement parce qu’il a longtemps bénéficié d’un support d’acteurs majeurs du JDR qui ont cru à sa bonne foi et que ça a participé à l’aggravation de la situation de ces victimes.
Maintenant, la justice fera sans doute son oeuvre pour les accusations de viol et d’agressions sexuelles mais on peut tout à fait d’ores et déjà dénoncer le type de comportement dont il a laissé des traces nombreuses sur internet (au minimum harcèlement psychologique, usurpation d’identité numérique, menaces)...
shoyandell
le 13/02/2019 à 07h31
En premier lieu il me semble malsain de communiquer sur ce type de sujets tant que la justice n'a pas fait son office. En effet cela porte préjudice tant à l'auteur qu'à la gamme de produits et cela nous incite à nous positionner sur un comportement présumé alors que l'enquête est encore en cours.
Si les faits sont avérés et que la personne est condamnée cela peut se concevoir mais pour l'heure cela me donne l'impression de livrer un individu à la vindicte populaire ce que je désapprouve totalement.
En second lieu si on doit se restreindre aux œuvres dont les auteurs sont moralement irréprochables on devra s'interdire la lecture de Céline (antisémite notoire) l'écoute des œuvres de Noir Désir (Bertrand Cantat est un meurtrier avéré), voire même l'achat d'une Volkswagen (compromission avec le régime Nazi).
A mes yeux, il faut clairement distinguer l'oeuvre de l'auteur et éviter de propager des informations sur le comportement supposé d'une personne qui n'a pas été jugée.
Magic Kilarn
le 13/02/2019 à 06h57
Chers commentateurs, soyons adultes et revenons en aux faits de ce message :1- BBE suit l'actualité du JdR.2- BBE ne se positionne pas sur le résultat d'un potentiel jugement.3- BBE rappelle la loi.4- BBE donnera des nouvelles.5- BBE relaie de l'information publique pour l'aide aux victimes de violences sexuelles ou sexistes.Bref, pas de quoi casser trois pattes à un canard. Merci BBE pour l'information, pas de commentaires supplémentaires de ma part !
Grelots Lagriffe
le 13/02/2019 à 00h58
Et donc, vous aller retirer de la vente les boites d'initiation CO Cthulhu parce que, à ce qu'on raconte, Lovecraft était raciste et misogyne et que certains de ses écrits présenteraient un caractère machiste aussi anachronique que tristement banal ainsi que de l’homophobie, du racisme et plus généralement des discriminations en tout genre qui n’ont pas leur place dans la vision que vous vous faites du jeu et du jeu de rôle ?

Ajouter un commentaire