[LAMENTATIONS OF THE FLAME PRINCESS] Accusations visant Zak S 12/02/2019


Nous avons suivi avec attention les récentes accusations portées à l’encontre de Zak Smith, alias Zak Sabbath, auteur de plusieurs des ouvrages de la gamme Lamentations of the Flame Princess.

Nous sommes extrêmement sensibles aux nombreux témoignages et signalements des victimes présumées de Zak S, tout en respectant le principe de présomption d’innocence.

Black Book Éditions se montrera sans complaisance envers les comportements avérés de harcèlement ou de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Notre milieu a trop souvent été sali par le comportement d’individus qui ont provoqué un sentiment d’exclusion chez les personnes issues de minorités ethniques ou sexuelles, quand il ne s’agit tout simplement pas d’un machisme aussi anachronique que tristement banal. La violence faite aux femmes, l’homophobie, le racisme et plus généralement les discriminations en tout genre n’ont pas leur place dans la vision que nous nous faisons du jeu et du jeu de rôle – celle d’une pratique inclusive, bienveillante et respectueuse des choix et des identités de chacune et de chacun. Et ce, quels que soient les thèmes abordés dans les ouvrages des gammes que nous éditons, qui refusent évidemment toute confusion entre la liberté créative d’une œuvre de fiction et les comportements de la vie réelle.

Nous suivrons attentivement le sujet pour déterminer la conduite à tenir par notre maison d’édition, qui respectera ses engagements vis-à-vis des backers de la précommande participative Lamentations of the Flame Princess (sans présumer de l’avenir de son suivi), tout en s’assurant de défendre les valeurs qui sont les nôtres.

Pour tout signalement de violences sexistes ou sexuelles, le 3919, numéro gratuit et anonyme, est à votre disposition. Vous pourrez également retrouver des conseils et des ressources utiles sur la page stop-violences-femmes.gouv.fr.

Commentaires 43

Arkhania
le 14/02/2019 à 16h20
Donc, sous prétexte que la présomption d'innonce ne semble pas s'appliquer aux USA, elle ne doit plus s'appliquer ici?
wyatt
le 14/02/2019 à 14h21
Il est amusant de constater combien certains fanboys sur ce forum arrivent à tomber eux-mêmes aussi rapidement dans les mêmes travers qu'ils sont pourtant si prompts à dénoncer chez d'autres: les attaques ad hominen, la mise au pilori des personnes ayant le tort d'avoir une opinion différente, etc.
Quelle belle conscience populaire, toujours prête à jouer le double rôle de juge et de jury cachée derrière son écran et à condamner quelqu'un sur des ouïes dire, sur ce qu'on en lit sur un forum ou ce qu'il s'en dit sur les réseaux sociaux. Adieu présomption d'innocence, justice, droits de la défense,...
Florent9983
le 14/02/2019 à 14h02
https://officialzsannouncements.blogspot.com/2019/02/the-statement.html?m=0
Le Wombat
le 14/02/2019 à 10h09
Meme si j'ai toujours voulus distancier l'oeuvre de son auteur, je ne peut qu'approuver votre decision.
Félicitation a vous
Kryssprollz
le 14/02/2019 à 01h29
@ wyatt :
1- le monsieur a organisé des campagnes de lynchage virtuel contre des personnalités du JDR qui n’étaient pas d’accord avec lui (révélation des pseudos, usurpation d’identité numérique etc...) donc ça fait un peu de tord à notre loisir
2- Zak machin est connu pour avoir eu une émission d’actual Play avec des actrices du X en mode « on a un boulot bizarre mais on des gens comme tout le monde avec un hobby super sociable » avant qu’on ne découvre qu’il a probablement violé ou agressé sexuellement une partie des joueuses de son cercle d’amis : ça non plus ça fait pas de tort à notre loisir ?
3- Depuis des années les éditeurs, scénaristes, promoteurs du JDR se battent pour attirer des femmes vers un hobby longtemps victime de clichés sexistes (comme dans le jeu vidéo) : autant dire qu’un type comme Zak Smith fait un max de tort à ce niveau
4- Chaque produit sur lequel Zak Smith est auteur et qui est vendu rapporte du fric à un type excécrable qui donne une image détestable au monde du jdr. Sexisme, agressions verbales, abus sexuels et psychologiques : tout ce qu’on a envie de mettre en avant dans un loisir qui se veut familial, quoi...
Ce qui serait choquant ce serait que tout le monde du jdr se taise et passe sous silence le comportement de cet homme sous prétexte que seule la qualité de ses scénaris nous intéresse alors même que c’est devenu le pire amabassadeur de notre loisir.

Fender
le 13/02/2019 à 23h19
@wyatt c'est là ou à la place de BBE j'aurais telllement honte d'avoir un backer comme toi que je te rembourserais ton/tes pledges illico.
Encore une fois tu parles d'un sujet que visiblement tu ne maitrises pas au point de dire des énormités, au cas ou tu n'as pas remarqué c'est TOUT le milieu du JDR ou quasi qui se désolidarise du monsieur...
Grelots Lagriffe
le 13/02/2019 à 22h01
Merci Wyatt !
wyatt
le 13/02/2019 à 19h40
Il est étonnant de lire un tel billet sur un site de JDR: êtes vous juge? êtes vous policier?
Quel rapport entre des ouvrages de JDR écrits par un auteur il y a plusieurs années et sa conduite -avérée ou pas- dans sa vie privée?
En tant qu'éditeur, contentez vous de respecter vos propres engagements vis-à-vis des backers de la précommande participative en publiant et en expédiant à la date convenue les ouvrages promis. Votre éthique professionnelle devrait avant tout vous inciter à respecter les délais sur lesquels vous avez communiqués lors de vos précommandes participatives.
Kryssprollz
le 13/02/2019 à 16h39
@ Coyote : c’est le rôle de la justice de faire la lumière sur les accusations d’agressions sexuelles. En revanche pour le reste, les propos de Zak Smith on été publics, les plaintes de ses cibles (la redac chef de rpg.com...) aussi et les propos de ses proches qui ont d’abord servi de caution en appuyant ses campagnes de harcèlement avant de se rétracter et de parler de pressions et de menaces de sa part sont également publics.
Il y a un moment où, indépendamment des procédures légales (qui aboutiront ou pas), on a le droit de trouver le comportement et les propos publics de quelqu’un inacceptables et de le faire savoir... Ne rien dire c’est aussi laisser dire et faire : ce n’est pas ce que j’appelle être neutre. Bafouer la présomption d’innocence c’est accuser de délits sans en avoir la preuve.
Quand quelqu’un cumule tellement d’accusations de harcèlement contre lui et sachant qu’il a aussi tenu plusieurs fois des propos publics donnant du poids à ces accusations suffit pour qu’on souhaite s’en désolidariser en rappelant qu’on défend des valeurs d’acceptation et de tolérance : c’est juste prendre ses responsabilités...

Coyote
le 13/02/2019 à 15h48
@Fender : Je suis au courant de ça et on est d'accord il n'y a vraisemblablement pas de fumée sans feu concernant l'interessé. Mais cela ne change pas mon propos sur les posts online. Je trouve malsain de les privilégier à un travail d'investigation effectué par des professionnels et de vouloir s'en contenter lorsque ce travail n'est pas réalisé (assez vite ?). Plusieurs posts et/ou articles lu derrière un écran sans pouvoir vérifier les dires des uns et des autres ont une valeur moindre face à ce type de travail.

Ajouter un commentaire