Cookies

Utilisation des cookies

Pour le bon fonctionnement du site, nous utilisons des cookies techniques qui permettent de gérer votre connexion.
Nous utilisons des cookies Google Analytics pour le suivi anonyme de la navigation. Vous pouvez désactiver ces derniers à tout moment ici.

Confirmation

Par défaut, nous conservons votre acceptation durant 13 mois.
Gérez vos cookies ici.



Personnaliser

L'¼il noir (J-5 !) : personnage d'Aventurie 06/04/2016

A 5 jours du lancement de la précommande participative de L'Œil noir et après notre présentation, hier, de l'équipe de traduction, nous vous proposons la présentation d'un personnage d'Aventurie, une elfe arpenteuse des bois présente comme archétype dans les règles du jeu. Formules magiques et personnage célèbre au programme !

Bonne lecture à tous !

L’Elfe arpenteuse des bois : Allacaya

« Vous autres, oreilles roses, vous piétinez cette forêt en la traversant comme des aurochs en rut. Ce n’est pas étonnant que les gobelins vous entendent à plusieurs lieues de distance. »
« Mon peuple était autrefois plein d’orgueil. Aujourd'hui, nous vivons à nouveau nos rêves. »
« Nurd'dhao ! » (Que la prospérité t’accompagne !)

Peuple : Elfe.
Culture : Elfe des Prairies.
Profession : arpenteuse des bois.
Degré d’expérience : expérimenté.

Allacaya n'avait vu semblables traces depuis de nombreuses années. Elle était encore une enfant quand Lorion, son enseignant, lui avait conté cette histoire lors d’une excursion en forêt.
« Les rats. Chacun de vous sait reconnaître leur trace. Mais, si vous trouvez des traces de rongeurs tout près de celles d'un chacal, alors vous savez que le dhaza est proche. »
Des chacals.
Allacaya se rappelait la description de ces chiens sauvages dans les histoires de Lorion. Ils étaient silencieux comme des tigres aux dents de sabre et avaient des sens aussi aiguisés que ceux des loups. Les Aînés les avaient alors pris en chasse. C'était une entreprise risquée, mais ils réussirent à chasser ces bêtes féroces et à vaincre leur maître, un adepte de dhaza. A ce jour, personne n'avait pu expliquer pourquoi cet homme avait pénétré dans leur forêt. Allacaya se demanda si elle devait rentrer faire un rapport au clan, mais préféra pour l'instant suivre seule ces traces. Je me trompe peut-être. Je ne veux pas inquiéter les autres en vain. La piste la conduisit dans la vieille forêt que le clan d’Allacaya évitait, car il n’y avait ici que peu de gibiers et encore moins de plantes et d’herbes. L'odeur du passé était partout dans l'air et lui donna la nausée. Après une demi-heure de marche, elle fit une étrange découverte : elle vit de loin dans une clairière plusieurs statues de marbre et une arche en pierre. Allacaya ne se rappelait pas que les Aînés aient jamais mentionné ces constructions. À la base des statues à demi démolies, elle remarqua des ornements gravés et des symboles complexes qui lui semblaient familiers. Les œuvres d'art des Fenvars, nos ancêtres. Cela doit être de l’asdharia, l’ancienne écriture ! L’encadrement de la porte était dessiné par deux cygnes se faisant face et dont les fronts se touchaient. Quelqu'un avait dû déterrer le portail et les statues. Certes, ni pelles ni traces de fouilles n'étaient visibles, mais les vestiges étaient maculés de saleté et de terre. Allacaya vit des rats courir tout autour d'elle, mais ce qui retint son attention fut, l'instant d'après, un énorme chien qui grognait. Le chacal déboula vers elle depuis l'autre côté de la clairière, ses yeux écarquillés de démence et de haine. Elle encocha une flèche et tendit son arc aussi vite que possible. La bête féroce était déjà prête à lui sauter dessus lorsqu’Allacaya lâcha sa flèche, qui perfora la gueule du monstre. Le chacal tomba mortellement blessé, son corps encore pris de soubresauts tandis que son sang s'écoulait de sa gorge. Allacaya respira profondément. Ce n'est que quelques battements de cœur plus tard qu'elle entendit des branches craquer derrière elle. Elle eut la présence d'esprit de sauter en avant et sentit dans sa chute une flamme passer près de son cou et de son épaule gauche. Elle fit une roulade et vit qu'un feu violet puant le souffre était passé à côté d’elle. Elle aperçut également un homme posté à dix pas de là. Hideux, il avait un trou à la place du nez, et – comme pour le chacal – on pouvait voir dans ses yeux la démence et la haine. Les flammes surnaturelles qui léchaient encore ses mains diminuaient lentement. Un serviteur de dhaza ! Il devait, comme autrefois, être responsable de l’apparition de cette bête féroce et des rats. Son arc se trouvait trop loin et tirer sa dague était insensé face à la puissance du prêtre. Allacaya décida d’utiliser son mandra, mais elle devait faire vite. Elle tendit son poing gauche en direction de l'homme et cria : « Fial miniza dao'ka ! » Manifestement, il n’avait pas anticipé une telle réaction, car le sort le frappa et le projeta. Avant qu'il ne puisse se relever, Allacaya avait retrouvé son arc, s'était saisie d'une nouvelle flèche et avait tiré dans le dos du prêtre. Encore vivant, il essaya de se relever, mais une deuxième flèche scella sa fin. Allacaya regarda la partie brûlée de son épaule et s’écroula sous l’effet de la douleur. Elle essaya de se concentrer et murmura ces paroles salvatrices : « Bha'sama sala bian da'o ». La blessure se couvrit lentement d’une nouvelle peau et la douleur se calma. Cet Humain préparait quelque chose dans ces vieux vestiges. Et je dois découvrir quoi. Nous devrions envoyer quelqu'un à Maître Alric. Ce magicien humain en sait plus que nous sur les machinations de dhaza.

L’héroïne en jeu

Pour une Elfe comme Allacaya, l’utilisation de la magie est banale et elle l'utilise dans nombre de situations : pour la chasse, lors d’une rencontre avec des étrangers ou au besoin pendant un combat. Elle différencie la magie du mandra, magie harmonieuse des Elfes, des autres formes magiques que ce peuple rejette ou craint. Ses facultés de pistage, d'orientation dans la nature et de tir à l'arc sont inégalées. Toutefois, elle connaît peu les us et coutumes des Humains. L'argent et le pouvoir de la noblesse lui sont étrangers, comme nombre de bonnes manières. L’arpenteuse des bois se sent plus à l’aise dans les forêts, les prés et les prairies que dans les villes des Humains, lieux étranges à ses yeux qui la fascinent par leur étrangeté et l’effraient par leur brouhaha incessant. L’Elfe considère un Ork comme son ennemi juré, tandis qu’elle aborde un Nain, certes avec retenue, mais sans hostilité.

Commentaires 21

Elam
le 08/04/2016 à 16h59
Pour moi, de toute façon, c'est l'Oeil Noir, et puis c'est tout !
RICH
le 07/04/2016 à 09h07
le 11 est encore trop loin pour moi. Enfin ce jeu vas être de retour chez moi entre mes mains et pour le plus grands plaisir de mes joueurs (ou leur plus grand malheur). Toues les illustration sont de cette qualité dns le livre de base. Il me trad trop d'avoir ce beau bouquin. Rien que le nom me rappel que dans un coin d'une cour de collège j'ai vue pour la première fois un D20 et que comme l'un des joueur rentée en cours j'ai pris sa place. J'ai joué pendnt 30 minutes avant de devoir rentrée aussi, mais ces 30 minutes font que quasi 30 ans plus tard je fait toujours de jdr et qu'il reste ma référence.
Nico du deme de Naxos
le 06/04/2016 à 21h18
Il me tarde...
jayjay37
le 06/04/2016 à 20h59
Là il serait quand même important de connaître la gamme de prix en avance. Il y a un nombre hallucinant de CF en même temps, et on ne peut pas tout faire. Il faut souscrire avant le 10 avril à Ecryme pour obtenir le recueil de mini-scénarios en livre imprimé, mais comme on ne sait rien des prix pour l'oeil noir ni du contenu, je ne sais pas quelle est ma marge de manoeuvre financière pour faire les deux. Je vais devoir attendre le 11 pour voir les tarifs de l'oeil noir et louper le bonus Ecryme, alors que je peux peut-être faire les deux. Mais dans le flou je m'abstiens... bref, pas cool smiley
grinlen
le 06/04/2016 à 20h26
C'est dommage que je sois déja convaincu, sinon j'aurais craqué !
Y'aura des yearly bird ??

cuit cuit

Damz
le 06/04/2016 à 18h03
@Daemon : tu portes bien ton pseudo smiley
@Diego : d20 oui, mais le système a beaucoup évolué avec le temps. On vous fera la grande explication prochainement, évidemment smiley
Diego
le 06/04/2016 à 17h21
Moi j'aimerais bien connaître avant tout le système svp. Je ne m'en rappelle plus trop, c'était un système D20 non ? Le système a-t-il evolué depuis ?
Thomas Robert
le 06/04/2016 à 17h05
Pour l'instant, franchement, j'adore la ligne graphique. N'hésitez pas à nous faire un petit panorama des artistes qui bossent sur cette gamme !
Virakocha
le 06/04/2016 à 16h14
C'est clair qu'il y a de quoi lire !^^ smiley
Keaak
le 06/04/2016 à 16h14
Je crois que je vais monter un financement participatif pour m'aider avec les financements participatifs ....

Ajouter un commentaire