[LAMENTATIONS OF THE FLAME PRINCESS] Accusations visant Zak S 12/02/2019


Nous avons suivi avec attention les récentes accusations portées à l’encontre de Zak Smith, alias Zak Sabbath, auteur de plusieurs des ouvrages de la gamme Lamentations of the Flame Princess.

Nous sommes extrêmement sensibles aux nombreux témoignages et signalements des victimes présumées de Zak S, tout en respectant le principe de présomption d’innocence.

Black Book Éditions se montrera sans complaisance envers les comportements avérés de harcèlement ou de violences physiques, psychologiques ou sexuelles. Notre milieu a trop souvent été sali par le comportement d’individus qui ont provoqué un sentiment d’exclusion chez les personnes issues de minorités ethniques ou sexuelles, quand il ne s’agit tout simplement pas d’un machisme aussi anachronique que tristement banal. La violence faite aux femmes, l’homophobie, le racisme et plus généralement les discriminations en tout genre n’ont pas leur place dans la vision que nous nous faisons du jeu et du jeu de rôle – celle d’une pratique inclusive, bienveillante et respectueuse des choix et des identités de chacune et de chacun. Et ce, quels que soient les thèmes abordés dans les ouvrages des gammes que nous éditons, qui refusent évidemment toute confusion entre la liberté créative d’une œuvre de fiction et les comportements de la vie réelle.

Nous suivrons attentivement le sujet pour déterminer la conduite à tenir par notre maison d’édition, qui respectera ses engagements vis-à-vis des backers de la précommande participative Lamentations of the Flame Princess (sans présumer de l’avenir de son suivi), tout en s’assurant de défendre les valeurs qui sont les nôtres.

Pour tout signalement de violences sexistes ou sexuelles, le 3919, numéro gratuit et anonyme, est à votre disposition. Vous pourrez également retrouver des conseils et des ressources utiles sur la page stop-violences-femmes.gouv.fr.

Commentaires 43

Sneak
le 14/12/2019 à 10h19
C'est intéressant ce petit débat.
Bon, on félicite BBE pour sa "décision" alors qu'en fait, ils n'ont rien décidé d'autre que de "suivre attentivement le sujet pour déterminer la conduite à tenir" et que BBE "se montrera sans complaisance envers les comportements avérés de harcèlement', etc. Bref, BBE marche sur des oeufs. Et je ne peux pas leur donner tort.
On parle de présomption d'innocence, comme d'habitude à tort et à travers. Mais ce n'est pas le débat, du moins pour BBE et pour tout éditeur qui aurait un contrat avec Zak Smith. Qu'il soit coiupable ou innocent, ils sont liés par un contrat. S'ils ont publié son jeu, ils doivent lui verser ses droits d'auteur, à lui et pas à une association qui lutte contre la violence faite aux femmes, aussi abjects que soient les crimes qu'il aurait pu commettre. S'ils se sont engagés à publier son oeuvre, ils doivent le faire ou lui verser une indemnité. Nos droits européens disposent que la mort civile n'existe pas (ou est abolie). Un criminel avéré peut travailler pour gagner un salaire, a droit à la sécurité sociale, peut se marier, etc. Pourquoi en irait-il autrement pour les contrats d'édition ?
La présomption d'innocence, c'est strictement un principe probatoire de droit pénal, prévalant sous nos lattitudes et longitudes, selon lequel si l'on est accusé d'une infraction, on ne peut être condamné qu'après que l'admnistration judiciaire a prouvé que l'on est certainement coupable, au-delà de tout doute raisonnable. Ce principe ne prévaut, en effet, généralement pas aux Etats-Unis. C'est pour ça que vous pouvez voir dans les séries policières et judiciaires américaines, qu'un suspect peut être condamné sur de simples suspicions (concordantes) parce qu'il n'a pas d'alibi.
Cela n'a donc rien à voir avec la poursuite d'une relation contractuelle.
A contrario, le moindre soupçon (et toute raison quelconque en dehors peut-être de l'abus de droit) permet à touite personne de refuser de conclure un contrat avec une autre personne. Ainsi, pour refuser de travailler encore avec Zak Smith dans le cadre d'un nouveau contrat, un éditeur n'a pas à se justifier et Zak ne peut certainement pas se prévaloir d'une éventuelle présomption d'innocence.
Il me semble que rien n'interdit non plus à un éditeur de dire et d'écrire à cet homme, qu'il ne publiera pas son oeuvre parce que cet auteur est soupçonné d'un crime et qu'il ne veut pas contracter avec une personne ayant éventuellement commis un tel crime. Et après tout, rien n'empêcherait de publier cette oeuvre plus tard, si l'auteur est acquitté - ou de ne jamais la publier s'il est condamné.
jeanclume
le 07/06/2019 à 23h29
C'est peut être une belle ordure mais le gars a un talent certain dans son domaine qui est l'écriture de setting de jdr.
C'est pas ça qui va m'enpécher d'acheter ses compléments, la plupart des artistes sont des déviants de toute façon (ceux qui ont du talent j'entends).
Lovecraft était un pauvre type lui aussi, ça n'enlève rien à la qualité de son oeuvre.
Le mec est maintenant cramé pour faire éditer ses oeuvres, je suis désolé mais je vois pas le rapport, que la justice fasse son job et qu'il dédommage cette femme d'une manière ou d'une autre et y'a basta.


Doogy
le 21/02/2019 à 20h55
Du coup vous allez aussi retirer de la vente la boite CoC Cthulhu ?
Apres tout Lovecraft était un raciste et antisemite notoire smiley
Stephane6356
le 17/02/2019 à 10h04
@Arkhania : non non, la présomption d'innocence existe aussi aux Etats-Unis. Le "fardeau de la preuve" appartient à l'accusation. Le procureur enquête à charge, les avocats de la défense à décharge et le juge tranche. Donc, en théorie, en France comme aux Etats-Unis, l'accusé est présumé innocent. En théorie. Qui a un peu vécu et possède un minimum de matière grise sait combien il y a parfois un gouffre entre la théorie et la pratique smiley
Grand Strateger
le 14/02/2019 à 18h26
Les gars ça va être simple : soit vous vous calmez soit on va passer les commentaires un peu plus en détail et faire sauter ceux que nous estimons trop agressifs.
SmirnovV5312
le 14/02/2019 à 17h47
@Grelots: oh le pauvre Zakouné, il se met à chouiner...ce n'est donc que ça la terreur du monde du JDR....pathétique.
Jeremy7435
le 14/02/2019 à 16h32
@wyatt: je ne vois pas ce qui te gêne dans le billet de BBE.
Ils évoquent la controverse qui était déjà connue et discutée avant leur billet.
Ils rappellent la présomption d'innocence.
Ils dénoncent le harcèlement en général (sans évoquer Zack) et disent qu'ils seront intraitables si c'est avéré.
Ils disent que dans tous les cas, ils vont livrer les backers.
Enfin, ils rappellent le numéro grtauit à appeler dans ce genre de cas.

Je ne vois pas quel partie du message te pose problème.
Grelots Lagriffe
le 14/02/2019 à 16h30

Si j'avais la foi, je serais obligé de laisser tomber le Diable et il se retrouverait tout seul dans les flammes, ce ne serait pas gentil de ma part parce que dans les épreuves sportives j'ai tendance à soutenir le perdant et dans les épreuves spirituelles je souffre de la même maladie, car je ne suis pas un homme de réflexion, je fonctionne aux sentiments et mes sentiments vont aux estropiés, aux torturés, aux damnés, aux égarés, non par compassion mais par fraternité, parce que je suis l'un des leurs, perdu, paumé, indécent, minable, apeuré, lâche, injuste, avec de brefs éclairs de gentillesse; salement atteint et conscient de l'être, cette lucidité ne m'est d'aucun secours, au lieu de me guérir elle me plombe. C'est pourquoi, et même si je sais que vous n'en avez rien à foutre, je me sens obligé de poster ceci :
https://officialzsannouncements.blogspot.com/.../the...
Oué, c'est en anglais, nan je traduirai pas, pas plus que je n'en ferai un résumé.
Z'avez du temps libre pour trainer sur les forums et vous renseigner sur la profondeur de la méchanceté et de l'ignominie de Zack S, pour faire de longues tartines pour expliquer aux malheureux égarés qui osent dire qu'ils ne partagent pas vos gentils points de vue combien ils se trompent et combien votre façon de voir les chose est la seule acceptable, vous trouverez bien cinq minute pour faie un truc utile comme lire le bordel et pas vous contenter de perroqueter une indignation consensuelle et formatée.
Maintenant je suis curieux de voir combien d'entre vous qui avez backé LoTFP, vont renoncer à leur pledge et autoriser BBE à revendre leurs contreparties et à faire don de l'argent à des association d'aide aux victimes.
Voila qui serait de la probité exemplaire et bien plus honorable que de venir ici en troupeau beugler "Oué vous avez trop raison, nous non plus on aime pas les méchants, les méchants c'est pas des gentils !"
Arkhania
le 14/02/2019 à 16h22
Au prétexte que la présomption d'innocence ne semble pas s'appliquer aux USA, certains veulent aussi suivre le modèle américain? Ce n'est plus une 5ème colonne à ce niveau là.
Arkhania
le 14/02/2019 à 16h20
Donc, sous prétexte que la présomption d'innonce ne semble pas s'appliquer aux USA, elle ne doit plus s'appliquer ici?

Ajouter un commentaire

Fil d'infos CASUS

News des projets participatifs

2/4Laelith [LAELITH] Version PDF des Règles disponible
2/4ChroniquesOubliées Fiche de personnage old-school !
31/3L'¼il noir [OEIL NOIR] Expéditions terminées, boîte d'initiation & goodies disponibles en quantités limitées
20/3Héros & Dragons Cinq Royaumes : conversions vers COF et PF1
17/3CO Anathazerïn Conversion complète Anathazerïn de CO Fantasy vers Pathfinder

Boutique Boutique PDF Annuaire des associations

.

Paiement
Expédition

SAV

Gob & Maggle - mars 2020