Et l'Italie (CB#25) 21/03/2018


C'est actuellement le sprint final pour le bouclage de CB#25. On me dit dans l'autre oreillette que le PDF devrait arriver d'ici la fin de la semaine. Vous avez déjà vu passer le teasing pour le dossier Conan et notamment l'interview de l'excellent Patrice Louinet, l'annonce de l'immanquable retour du Petit Peuple RPG n'a pas pu vous échapper non plus, mais ce n'est pas tout ! 256 pages à chaque numéro cachent encore bien des choses.

Il va y avoir également un peu de culture générale JdR au programme. En effet, nous avons rencontré un acteur majeur du milieu rôliste italien, Alessandro Ciro, et notre interlocuteur nous en apprend un peu plus sur la situation de notre hobby de l'autre côté des Alpes. Joueur, lecteur, proprio d'un magasin, investi dans les médias spécialisés et dans l'événementiel (Lucca !), Alessandro connait très bien l'histoire et la santé du jeu de rôle dans son pays. La comparaison avec la situation française est très intéressante, à la fois pour les points communs mais aussi pour les différences. Et l'herbe n'est pas toujours plus verte ailleurs...

Bref, Casus vous fait voyager ! Un petit extrait pour vous donner envie d'en lire plus :

Casus Belli : Que s’est-il passé [au cours des années 90] ?

Alessandro Ciro : Magic est arrivé en Italie en 1994, il s’agissait de la toute première édition du jeu en langue étrangère. Et le marché s’est effondré pratiquement instantanément. Les éditeurs ont arrêté de produire des jeux ou ont complètement disparu. Tout le monde était obnubilé par le succès de Magic. Les magazines ont disparu. Le début de la longue nuit… L’édition italienne de JdR a été réduite à sa portion congrue. La création italienne a été confinée à de l’auto-édition de mauvaise qualité. Les distributeurs et les magasins se sont donc désintéressés. On avait toujours D&D, évidemment, Warhammer deuxième édition, le nouveau World of Darkness, beaucoup de jeux narratifs – pas chers à produire – mais tous ne se sont pas bien vendus. [...]

La suite à découvrir dans CB#25...

Très bonne journée à toutes et à tous.

Alexander
le 30/03/2018 à 12h46
Mon name est Ciro Alessandro, pas Alessandro Ciro smiley
Le Scorpion
le 22/03/2018 à 15h58
En effet, j'espère qu'on aura à terme un tour d'horizon du jeu de rôles dans les différents pays européens, au moins pour les principaux producteurs/marchés : Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Pologne et Suède.
Grand_Ancien
le 22/03/2018 à 12h30
J'ai hâte de lire cet article smiley

Ajouter un commentaire

Fil d'infos CASUS

Boutique Boutique PDF Annuaire des associations

.

Paiement
Expédition

SAV

.

En direct du forum

Aventurier niveau 5 (c'est du lourd !)

22/06/2018 22:49, Krilliane a écrit : Pareil pour moi.... Sauf que ça fait qu'une commande.

Pavillon Noir : arrivé à bon port

22/06/2018 22:32, Fra a écrit : Moi je suis en pack preco. 2 commandes séparées car la preco des carnets est aparue dans un deuxième temps après les autres ouvrages et le paraventÀ ma grande surprise les carnets m'ont été expé

CF et PP addict ... c'est grave docteur ?

22/06/2018 22:28, formol a écrit : Ha oui, ça serait vraiment dommage de passer à côté d'un article qui livre cette analyse :Le système des stretch-goals n’est qu’un artifice markéting :Nous le savons d’autant mie

22/06/2018 22:07, Ombreloup a écrit : Oui, mais c'est un outil qui a son intérêt, qui provoque de l'excitatio n, l'envie d'aller plus loin. C'est une sorte de but à atteindre, et pas juste un clic pour commander sur un

22/06/2018 22:01, Julien Dutel a écrit : analyse qui est elle-même un artifice markéting