CF et PP addict ... c'est grave docteur ? 4334

Forums > Communauté > Les financements participatifs

avatar

MJ et joueur à la fin des années 80 / début des années 90 (un peu comme la majorité d'entre nous), j'avais complètement arrêter le JdR.En 2013, je voyais, je sentais cet engouement revenir, pas seulement personnellement mais un peu partout.

Puis mon 1er CF fut, et non pas des moindres, la V7 Cthulhu (medaille d'or encore aujourd'hui en france).Et l'engrenage chez BBE, Chroniques oubliées et Anatha, H&D, Ecryme, l'Oeil Noir, Symbaroum, CO Compagnon et Boite Ini, Shodowrun, Dragon Age, Lealith, Lamentations, Fragged Empire et COCEt sur Ulule, les 5 supplices, les contrées du rêve, vampire requiem et vampire dark age.

Au fil du temps je me trouvais des excuses... "oui pas plus de 5 ou 6 jeux max que tu sais bien maîtriser ça suffit", puis en fait "ça serait pas mal d'avoir un jeu pour différentes ambiances"... et aujourd'hui bon je crois que j'ai assez de jeu pour jouer pendant 1000 ans mais je me prendrais bien celui-ci aussi, je travaille trop il me faut plus de temps pour jouer, je voudrais être rentier pour jouer tout le temps (vivement le revenu universel^^)

Maintenant pour répondre à cette question, "pourquoi avoir céder à autant de PP ?" je vais essayer d'y apporter des réponses :

1) Whaouuuu plus la cagnotte monte plus il y a de bonus !!! J'adoooore les bonus

2) Ohhhhh mais ce sont des supers bonus qui ont été débloqués !!!

3) Mais ce sont de magnifiques illustrations !!!

4) Mister "X" qui à écrit le scénar !!! argggg

5) Ahhhh une belle boite de rangement ! Une belle couverture cartonnée ! Super étui !

6) Ohhhh mais je suis en train de discuter avec les auteurs là ?!?

7) Vive le jeu de rôle il n'y a que ça d'important dans la vie ^^

avatar

Je vois ici beaucoup de gens qui sombrent dans l'addiction avec les CF francophones via BBE ou Ulule... ne vous plaignez pas, il y a pire ! Il y a ceux qui fréquentent Kickstarter les projets en VO.. et là c'est la déchéance à très court terme mort de rire

avatar

Mon pied á l'étrier de la PP a commencé avec Anathazerim. Et après, la descente aux enfers. Invisible, le compagnon, S&S de pathfinder, le rachat d'un pledge PN2... Plus l'achat en-dehors des PP des anciennes versions de donj.
Néanmoins, j'arrive depuis quelques PP a ne plus participer point de vue sous sous mais aussi choix réfléchi de ce que je veux jouer.

avatar

Je me faisais justement le réflexion ce matin devant la pléthore de campagnes de financement. De voir souvent les mêmes souscripteurs, je me demande dans quelle mesure la succession -en croissance exponentielle- de campagne de financement ne pourrait pas créer, sans le vouloir, une nouvelle forme d'assuétude. Que ce soit ici ou ks, d'ailleurs.

Cela me rappelle les nombreux avertissements qu'Adam Poots lançait sur sa campagne KDM 1.5 ; "please pledge responsibly!". Cela semble évident mais autant la succession des campagnes, le système d'EB ou encore les rythmes effrénés savamment entretenu de paliers, etc... créent une vraie dynamique qui, au contraire, peut rendre inaudible la pondération et le raisonnable. Et je parle pas simplement d'enchainer les campagnes sans contrôle mais aussi de craquer son slip et ses bretelles sur des campagnes bien choisies.

Pour parler de moi, j'ai claqué 1800$ sur un gamer plegde KDM, j'ai évidemment pas honte et je me suis pas mis dans le rouge mais j'en parle pas trop à mes proches quand même^^. Sinon mon passif ici est assez récent, ce fut d'abord Eclipse Phase Panopticon, H&D la totale, Shadowrun 5, Mythic battle Pantheon et KDM (qui a tué mes envies de PP pour 2017 XD). J'avais envie de faire "Lamentations of the flamme princess" mais les liquidités manquaient (pas facile quand on rénove en parrallèle son appart) d'où le gros bonus au jet de résistance. Je me crois pas addict, pas encore mais je suis un public facile. Et merde...aaarrghhh...

Je serai curieux de lire l'avis des pontes de BBe la-dessus.

Je ne serai pas étonné qu'à moyen ou long terme, une loi oblige les plateformes à avertir/demander de "financer" avec pondération, à l'image de "fumer tue" ou " emprunter de l'argent coûte aussi de l'argent" car l'UE à tendance à insister beaucoup sur la bonne information des "consommateurs" pour des questions d'argent et qu'en y réfléchissant, on a encore peu de recul sur cette culture du financement participatif en plein boom.

Enfin bon, j''arrête mes divagations . C'est quand même que de la masturbation pour sociologue content

avatar

C'est clair que l'avis de BBE sur le sujet serait intéressant mais comme ils se trouvent de l'autre côté de la barrière leur avis sera forcément différent, le débat risque de prendre une autre tournure.

De leur point de vue c'est clairement une manne financière leur permettant de financer et d'améliorer des projets qui sans les PP n'auraient pas pu voir le jour ou pas sous cette forme, certainement en moins bien. Le risque pour les éditeurs est minimisé avec les PP mais là aussi c'est un autre débat car on pourrait dans ce cas bifurquer sur le manque de prise de risque des éditeurs et là ... boum je vois bien David monter au créneau. moqueur

Bon ok allez un peu de poil à gratter, histoire de, c'est vrai ça, y a t-il encore une prise de risque véritable de la part des éditeurs avec les PP ? Ok pour certains "petits" qui sans ça n'auraient pas pu lancer tel ou tel projet, ok pour certains jeux qui sans ce système de financement n'auraient pas pu voir le jour car trop risqué mais comment expliquer qu'un SD par exemple lance un AdC v7 ainsi ? La pléthore de goodies (plus ou moins dispensables d'ailleurs) dans ce genre de projets ne risque t-il pas, à force, de déformer le but initial des PP ? On le voit bien d'ailleurs, les contributeurs réclament désormais des cadeaux, des exclusivités, sans quoi ils ne participent plus et n'aident plus aux financements qui rappelons le étaient à la base fait pour aider des projets "à risque", le système s'est peu à peu perverti, un petit éditeur avec un projet paradoxalement peu connu aura beaucoup de mal à se faire financer son jeu, c'est cynique non ? Pour s'en convaincre il n'y a qu'a voir les différences de montants sur les différentes PP troll

avatar
Ragnar

Pas de panique, le docteur Jayjay est effectivement dans la place clin d'oeil

Donc Jayjay, 43 ans et ancien addict de CF et PP en tout genre : Pavillon noir / Deadlands / Anathazerin / Numenera / Cthulhu V7 / 5 supplices / L'oeil Noir / Ecryme / Symbaroum / Compagnon CO / Heros & Dragons / Beasts & Barbarians / Royaume des légendes / Crimes V2 / Hellywood ....

Comme vous pouvez le constater, cas typique aggravé d'addiction aux CF^^.

Pour guérir il y a de multiples voies, j'en ai exploré 3 :

1 le réveil : c'est la plus controversée et c'est pour cela que je ne m'étendrais pas trop dessus sur ce forum, car c'est la voie où l'addict va entrer dans le déni et se transformer en fanboy démon (mais c'est un autre débat^^). Bref... c'est la voie "l'éditeur se fout de moi". Alors entendons nous bien, que ce soit vrai ou faux n'a aucune espèce d'importance, le but du jeu c'est d'y croire. Prenons quelques exemples simples des acteurs majeurs des CF : SD et sa sacoche en plastique à 99 euros, ses aides de jeu imprimées recto/verso qui ne servent à rien. Agate et Dearg toujours pas là, la débandade de l'imprimeur chinois sur Vampire requiem. BBE et ses retards légendaires tout en continuant la fuite en avant en supportant toujours plus de projets (Comme une 5eme boite d'initiation en CF sans en avoir sortie une seule en boutique, etc... )

Pour faire court (et parce que je pourrai en faire des Km^^) : se mettre un peu en grippe contre les éditeurs, les faire descendre de votre panthéon personnel, c'est un grand pas ! Attention, je ne parle pas de boycotter, j'ai acheter le pack Lankhmar chez BBE avec grand plaisir, mais de reprendre son esprit critique vis à vis des éditeurs de JDR et leurs toujours bonnes excuses pour livrer aux calendes grecques ou justifier un souci de qualité^^.

2 Le constat : Deux questions : avez-vous suffisamment de temps pour jouer à tout ce que vous achetez ? Avez-vous suffisamment de temps pour écrire à ce que vous achetez ?

La réponse à la première question est super simple : il suffit de tenir un calendrier du nombre de parties que vous faites par an, et si vous voyez que la campagne du super CF de la mort que vous venez de recevoir ne se fera pas avant 2 ou 3 ans, il est temps d'alléger vos étagères. Ce que j'ai fait en revendant Anathazerin, Numenera et en me faisant rembourser de Symbaroum, Compagnon CO, H&D, B&B, Oeil Noir, Hellywood, ET surtout en ne faisant pas les CF suivant ( Laelith, Dragon Age, Capharnaum, Vampire, ...etc et j'en passe..). Bref : le ménage par le vide et l'épure zen sont de rigueur pour pouvoir faire coïncider votre temps de jeu et la taille de votre ludothèque. Et cela marche : j'ai fini la campagne Stone Cold Dead et je fais une double campagne Cthulhu V7 pour utiliser tous les scénarios reçus. Je joue avec ce que j'ai reçu, cela ne décore pas mes étagères comme des coquillages peints !

La réponse à la seconde question est aussi fondamentale : D'abord si vous êtes un pur joueur et que vous videz votre compte en banque en CF, il faut allez consulter un vrai spécialiste moqueur je m'adresse donc aux MJ : la base et le plaisir du JDR par rapport aux autres jeux de société est la création et l'écriture d'histoires et de personnages (la preuve, avant les CF, des gammes incroyablement imposantes ont vu le jour, malgré des salaires dérisoires pour leurs auteurs, la passion de créer anime tout le monde en JDR, créateurs comme utilisateurs). Et donc là aussi posez-vous la question : vais-je avoir envie écrire pour ce jeu, vais-je en avoir le temps, la capacité ?

3 La honte : C'est une troisième voie qui découle de la 2 et surtout de la réponse à la seconde question sur l'écriture. C'est une voie très personnelle, et autant les 2 premières c'est juste du bon sens, voire des lieux communs, autant celle-ci est plutôt personnelle mais je la partage quand même. J'ai commencé le JDR en 1983 et il y a une nostalgie évidente chez le "vieux" rôliste, une nostalgie qui se traduit souvent par les jeux étaient mieux avant ou les meilleures parties de JDR jamais faites sont aussi les plus anciennes. et Je vois aussi dans cette course à l'armement que sont les PP ce besoin de remplir un vide, de trouver le meilleur jeu, la meilleure gamme qui nous assurera les mêmes parties géniales qui sont enfouies dans notre mémoire et qui ne veulent pas revenir malgré tout l'argent dépensé. Et plus il y a de matos et plus cela doit être la gamme ultime, non ? Et on se retrouve avec des étagères remplies de bouquins de JDR magnifiques comme on ne pouvait même pas en rêver étant jeune, une masse imposante qui finit par remplir son rôle : nous écraser. Par quoi vais-je commencer ? Le trop est souvent l'ennemi du bien.

Et puis j'ai fais une découverte sur le forum Casus No d'un MJ qui met en lien ce qu'il prépare comme campagne, Comptes-rendus à l'appui et c'est juste extra, ses joueurs sont ravis, il est ravi et tous ceux qui le suivent sur le forum sont aussi sous le charme : une bouffée de ce que je vivais il y a des années me frappe en pleine poire : Le mec construit une super campagne en 2017 avec un vieux scénario simulacre de 86 et un obscure système de jeu bricolé à partir d'un petit bouquin en noir et blanc A5, et propose des trucs que je suis incapable de faire avec des centaines d'euros dépensés dans des livres luxueux et à la dernière mode. Je vais avoir dépensé des centaines d'euros dans une gamme quasi complète en CF pour au final avoir du mal à ingurgiter la masse de pages et juste recraché les quelques scénarios dispos pendant la PP. et je m'aperçois qu'il n'y a aucune création, et quand j'aurais fini, je recommencerais un autre CF et ainsi de suite pour exister en tant que MJ, au lieu de me mettre à écrire avec ce que j'ai sous la main, d'écrire ce que j'aime, d'utiliser à fond toutes mes connaissances, mes lectures, mes films, voyages ou autres...

Ce rôliste m'a fait prendre conscience que le plaisir, en ce qui me concerne, ne viendrait que part la création et le fait d'acheter des montagnes de bouquins ne fera pas progresser mon imaginaire, au contraire, que je resterai figé devant cette montagne de papier en me disant : qu'est-ce que je vais faire ?

Je mets le lien vers le forum : https://www.casusno.fr/viewtopic.php?f=32&t=28988

Pour finir ce très long et chiant message^^, vous pouvez, voire même vous devez, en faire du petit bois et continuez à dépenser comme des gorets, et tant pis pour tout ce que j'ai écrit plus haut : la vie est trop courte, pas toujours très belle, pleine de contraintes. Alors il ne faut rien laisser aux banquiers, il faut profiter de ces moments qui ne sont qu'à nous, qui ne servent à rien d'autre que nous faire du bien, et au final peu importe pourquoi vous dépensez tout votre argent en CF, tant que cela vous fait plaisir il faut continuer démon

Et concernant les PP, la question n'est pas de savoir si je vais rechuter mais quand je vais rechuter clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Rilax
avatar
jayjay37

Nos approches sont sans doute des mixes de différentes composantes à dosages variables. Je me reconnaitrais bien dans les points suivants :

  • Se bouffer la madeleine (de Proust) en reprenant la réédition d'un vieux jeu pour lequel je garde une réel attachement. Même si je sais que je n'y jouerai pas ? Oui ; y compris au moment 'p' du paiement.... [Beau Matos apprécié]
  • Compléter une gamme que j'apprécie et auquel je joue pour rester dans la vibe (et je pense y jouer jusqu'à la fin des temps sauf que déjà, j'y joue moins souvent qu'espéré) [Contenu fonctionnel escompté]
  • Compléter une gamme pour la collectionnite : J'ai tout et il faudrait voir à ce que ça ne change pas. [Goodies bienvenus].

@jayjay37 : Ton message "très long et chiant", (Bon, c'est vrai ; y'en a); mais j'ai bien aimé quand même^^

Ce message a reçu 1 réponse de
  • jayjay37
avatar

Ce que tu dis me donne à réfléchir, me vais tâcher d'exorciser ça en dressant une liste de ce à quoi j'ai souscris, histoire de ne pas vivre dans le déni.

Un point à préciser : même si je n'ai pas le temps de tout faire jouer, je lis TOUT ce que j'achète (bon j'ai pris du retard sur la gamme de l'AdC, masi je suis à jour sur tout le reste). Pour moi c'est même le premier et plus immédiat plaisir lié à l'achat d'un beau bouquin de JdR. Partant de là je ne regrette ma souscription que si je n'aime pas ce que je lis.

Si on reprend point par point :

Point 1 > Pour l'instant pas de grosse déception envers un éditeur, pour l'instant.

Point 2 > Bien d'accord pour la première question, en revanche je ne suis pas un scénariste prolifique même s'il m'arrive de sortir quelques aides de jeu. CF ou pas CF je sais très bien que, même si j'en meure d'envie, je n'aurais ni le temps ni la résolution d'écrire toute une campagne. Je me contente généralement de légèrement remanier les scénarios à ma sauce. Donc à ta seconde question je répondrais "probablement pas" pour l'intégralité de mes jeux (yep c'est malheureux mais je fais partie de cette catégorie de MJ qui n'écrit pas ...)

Point 3 > Je suis conscient qu'il existe des MJs/créateurs infiniment plus prolifique et imaginatifs que moi. Mais si on part là dessus autant que j'arrête le JdR tout de suite. C'est dur d'être catalogué consommateur plutôt que créateur mais si je ne m'en contente pas c'est la déprime assurée, mon rythme de vie ne me permettant pas vraiment de consacrer plus de temps au JdR sans sacrifier mon travail et mon couple ...

avatar

Merci au docteur jayjay37 pour cette longue mais fort intéressante analyse. A méditer clin d'oeil

le point 1, le réveil : pique là ou ça fait mal (messieurs les éditeurs ...hé hé faut être beau joueur, sans jeu de mots, et accepter la réalité, il y a beaucoup de vrai, la fuite en avant, accepter plein de projets alors que les anciens sont en retard j'avoue ça pose question mais ceci est un autre débat encore une fois donc je ferme la parenthèse).

Je plussoie la chute : "la question n'est pas de savoir si je vais rechuter mais quand je vais rechuter" (perso j'ai pas encore arrêté donc mon cas est désespéré) démon

Ce message a reçu 1 réponse de
  • jayjay37
avatar
Rilax

moqueur merci

Et une autre astuce pour les addict des PP : les boutiques. Il est souvent possible de réserver sans même avancer d'argent une PP souscrite par une boutique, et quand le moment de la sortie arrive il est toujours temps de se poser la question du en ai-je besoin, etc... (surtout que les quantités commandées par les boutiques sont faibles et qu'un désistement de dernière minute n'impacte pas la boutique et rendra un autre client heureux^^)

Le souci de la boutique c'est pour les collectionneurs/complétistes, car bien souvent les options des CF ne sont pas proposées aux boutiques également, et je trouve ça un peu dommage.

avatar
Ragnar

Je ne considérerai jamais un rôliste comme un cas désespéré clin d'oeil le JDR c'est dans mon ADN, aussi utile à ma survie que l'air que je respire...

avatar

Bonjour Bonjour

Chouette, un endroit où parler de nos peines et nos espoirs. Merci les rôlistes anonymes.

Bon donc, je me présente, Automne (reprise du nom d'un perso), 42 ans, marié, deux enfants. Après une période de vide question jdr, je suis revenu à mon loisir préféré il y a un an.

Et puis j'ai découvert les PP.

Clairement, le système est très marketing, bien pensé. Vendre un truc qui n'existe pas encore, c'est fort. Mais cela a permit au milieu de s'étoffer et de proposer une vrai dynamique.

Pour ma part, ma première PP a été celle de Laelith (j'ai même fait un article pour mon blog dessus), et hier j'ai craqué pour COC et Fragged.

Par contre, j'ai remarqué que toutes les PP ne sont pas logées à la même enseigne.

COC a presque atteint le même niveau de souscription que Fragged en 48 heures. Pourtant, je trouve que Fragged propose plus de matos, et est plus attrayant visuellement.

Fragged m'intérressait pour le coté Space-opéra, et COC pour avoir un système entre le med-fan et le Space-opéra.

Seul le temps dira si je deviens addic aux PP.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ragnar
  • et
  • jayjay37
avatar
Automne

3 PP ? C'est le début de l'engrenage, bienvenue au club clin d'oeil

avatar

@ Ragnar: Merci mais je compte bien me battre et résister.

Quoi? une PP sur la 7ème mer pour bientôt?

avatar

Ce que tu dis me donne à réfléchir, me vais tâcher d'exorciser ça en dressant une liste de ce à quoi j'ai souscris, histoire de ne pas vivre dans le déni.

Un point à préciser : même si je n'ai pas le temps de tout faire jouer, je lis TOUT ce que j'achète (bon j'ai pris du retard sur la gamme de l'AdC, masi je suis à jour sur tout le reste). Pour moi c'est même le premier et plus immédiat plaisir lié à l'achat d'un beau bouquin de JdR. Partant de là je ne regrette ma souscription que si je n'aime pas ce que je lis.

Si on reprend point par point :

Point 1 > Pour l'instant pas de grosse déception envers un éditeur, pour l'instant.

Point 2 > Bien d'accord pour la première question, en revanche je ne suis pas un scénariste prolifique même s'il m'arrive de sortir quelques aides de jeu. CF ou pas CF je sais très bien que, même si j'en meure d'envie, je n'aurais ni le temps ni la résolution d'écrire toute une campagne. Je me contente généralement de légèrement remanier les scénarios à ma sauce. Donc à ta seconde question je répondrais "probablement pas" pour l'intégralité de mes jeux (yep c'est malheureux mais je fais partie de cette catégorie de MJ qui n'écrit pas ...)

Point 3 > Je suis conscient qu'il existe des MJs/créateurs infiniment plus prolifique et imaginatifs que moi. Mais si on part là dessus autant que j'arrête le JdR tout de suite. C'est dur d'être catalogué consommateur plutôt que créateur mais si je ne m'en contente pas c'est la déprime assurée, mon rythme de vie ne me permettant pas vraiment de consacrer plus de temps au JdR sans sacrifier mon travail et mon couple ...

Littlerogue

J'aime beaucoup ton témoignage et il est effectivement important de repréciser que la fin de mon message est très personnelle et qu'il existe autant de pratiques que de joueurs. Par exemple je suis passé complétement à côté du simple plaisir de lecture que tu as justement mis en avant, vu que j'achète des jeux que pour y jouer... cela justifie donc encore plus le "faites comme vous voulez, c'est votre argent" mort de rire

avatar
Automne

Concernant Fragged, les JDR de SF en France n'ont jamais vraiment fait recette, à part Star Wars.

avatar

Ma réponse va être simplissime : non je ne suis pas addict aux PP ... juste au JDR ...moqueurmort de rire

Ce message a reçu 2 réponses de
  • jayjay37
  • et
  • ephan
avatar
alanthyr

Tout est dit mort de rireoui (on peut fermer^^)

avatar

je pense que le phénomène PP va s'essoufler dans les mois à venir

Marre d'être pris pour une vache qui tire le lait, surabondance qui va lasser, parce qu'on aura fait le tour, limite du portefeuille... Plein de raisons sont possibles pour expliquer une future lassitude

Pour ma part, je ne suis qu'à 4 PP en un an, et je vais tout faire pour m'arreter là. J'aurai mon jeu de med fan, mon jeu contemporain, mon jeu d'enquetes, et mon jeu vampires et avec cela je pense pouvoir réaliser beaucoup de scénarii.

Enfin je dis je vais essayer, j'ai dit cela avant de souscrire à COC

Le marketing madeleine de proust fait mal, et je pense que je ne suis pas contaminé car je m'intéresse aux JDR depuis beaucoup moins de temps que vous, "les plus âgés"

Le marketing est bien foutu, mais la surabondance va permettre d'écrémer les offres.

avatar
alanthyr

En effet, il n'y a pas que les pp comme dépenses, il y a aussi les p tout court, comme le Bestiaire 5 !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • jayjay37