Questions techniques de règles - H&D / D&D 5 - aka les conseils des sages 2315

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Holà ! bien sûr qu'un paladin peut être autre que loyal bon !

Super Palouf

Ben, by the book non. Avant c'était le cas mais désormais il n'y a plus de restriction d'alignement. Donc c'est en réalité à l'interprétation du MJ et du Joueur mais aussi selon l'univers. En fait dans cette édition, beaucoup de choses sont à la discrétion de la table.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Super Palouf
avatar
Julien Dutel

En effet je me suis mal exprimé. Pour moi un vrai paladin est loyal bon. Mais je voulais simplement parler de son éventuel passage graduel vers le côté obscur.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • FlyingBunny
avatar
Super Palouf

Les classes de H&D sont assez peu restrictives.
Le chevalier noir et le paladin (des anciennes versions de d&d) ont des mécaniques de jeu très proche, ils sont donc désormais considérés comme la même classe.
On peut donc avoir un paladin de n'importe quel alignement tant qu'il reste loyal, la voie de la rédemption étant là pour permettre au joueur de dévier du serment initial si l'envie lui en prend (ou au MJ pour punir un joueur qui ne cherche pas du tout à le respecter).

avatar

Bonjour,
Petite question concernant les rituels.
Le paladin peut-il lancer un sort sous forme de rituels, sans utiliser l'emplacement de sort, par exemple "Détection de la magie"?
En effet, je vois que le barde, le clerc le druide et meme le magicien avec "l'Incantation rituelle". Pour le cas, ils doivent connaitre le sorts et l'avoir préparé (sauf le magicien).
Mais qu'en est-il du paladin? Pour lancer un sort comme "Détection de la magie" il est obligé d'utiliser un emplacement?

Merci d'avance,
Antoine

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Drudentoon

Si une classe n'a pas la capacité incantation rituelle, elle ne peut pas faire de rituelle.

Donc ni le paladin ni le sorcier, sauf avec l'invocation occulte livre des secrets anciens.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Drudentoon
avatar
Ombreloup

Merci de me confirmer Ombreloup.

On peut toujours compter sur toi ;p (que ce soit sur FB et/ou le forum de BBE).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • MRick
avatar

Bonjour,

Concernant le lancement de sort, il faut une main libre pour lancer un sort une composante somatique sauf avec le don Mage combattant. Correct ?

Maintenant, faut-il une autre main de libre pour lancer un sort avec une composante matérielle ? Soit pour tenir un focalisateur, soit pour aller dans son sac à composant ?

Bien à vous content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Elfenduil

Oui, et ça peut être la même main pour les deux.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • formol
  • et
  • Elfenduil
avatar
Ombreloup

Du coup, un sorcelame qui serait avec une hâche à 2 mains serait embetté. Sauf avec le don mage combattant (qui permet en plus de lancer un TDM en aciton bonus si on a attaqué) ? On est d'accord ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
formol

Tout ce qui est arme à deux mains n'est pas un souci, car tu ne frappes pas au même moment où tu lances un sort. Donc tu peux lacher une main le temps de lancer un sort, ton arme ne vas pas s'envoler.

C'est plus embettant quand chaque main tiens un objet, là tu ne peux pas ouvrir ta main sans que ça ne tombe.

avatar
Drudentoon

Le Paladin n'a pas automatiquement la capacité de faire des rituels, mais comme n'importe quel personnage, il peut aquérir cette capacité avec un de ces dons :

Initié des arcanes

Initié de la foi

Sang de sorcier

avatar
Ombreloup

Dans ma tête, si une main doit être libre pour une composante somatique, elle ne peut pas être utilisé pour une composante matérielle ... sauf si l'on considère qu'on utilise gratuitement d'interagir avec un objet pendant une action.

sinon, je vois pas pourquoi en s'enquiquinerait avec ces régles de composantes somatique et matérielle ... un combattant à deux armes n'aurait donc aucune contrainte, il range son arme gratuitement, avec une seule main libre, il pourrait lancer son sort avec composante somatique et matérielle. Le round suivant, il reprend son arme gratuitement ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Elfenduil

Alors je n'ai pas accès à ta tête, par contre j'ai accès au bouquin de règles moqueur​​​​​​

Page 308, composante matérielle, dernier paragraphe.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Elfenduil
avatar
Ombreloup

OK parfait alors content je regardais sur le site et la dernière phrase n'est pas noté d'où mes incertitudes content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Elfenduil

Ah tu fais bien de le noter, je vais le remonter sur l'errata.

avatar

A propos du combat à deux armes :

Il est indiqué page 292 du LDB que "Vous pouvez utiliser une action bonus pour attaquer avec une autre arme légère de corps-à-corps que vous tenez dans votre autre main. Vous n'ajoutez pas votre modificateur de caractéristique aux dégâts de cette attaque bonus, sauf si ce modificateur est négatif."

Je ne suis pas certain de saisir.

Mon demi-elfe explorateur à deux épées courtes (finesse, légère).

Peut-il utiliser cette attaque bonus sans aptitude particulière ?

Si oui, il fait bien 1d6 dégâts avec la première épée et 1d6 dégâts avec la deuxième ? Je ne comprends pas cette histoire d'ajouter mon mod. de caractéristique aux dégâts ?

Merci d'avance pour vos réponses !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • jiphel
avatar
Fabrice

Lorsqu’une attaque touche un adversaire, les dégâts subits par ce dernier sont :

1d6 (ou autre en fonction de l’arme) + modificateur de caractéristique (exemple Force de 16, donc bonus de +3 aux dégâts)

Petite particularité avec la capacité « finesse » de certaines armes, tu peux prendre la caractéristique de dextérité pour le bonus au touché et aux dégâts.

Donc ici, ton demi-elfe fera 1d6 + x (x = bonus de force ou dextérité) pour la première attaque, mais juste 1d6 (sans le bonus de caractéristique) si il touche avec son action bonus

PS: et oui avec une arme légère (dans chaque main) tu peux utiliser ton action bonus pour porter une attaque sans aptitude particulière

avatar

Lorsqu’une attaque touche un adversaire, les dégâts subits par ce dernier sont :

1d6 (ou autre en fonction de l’arme) + modificateur de caractéristique (exemple Force de 16, donc bonus de +3 aux dégâts)

Petite particularité avec la capacité « finesse » de certaines armes, tu peux prendre la caractéristique de dextérité pour le bonus au touché et aux dégâts.

Donc ici, ton demi-elfe fera 1d6 + x (x = bonus de force ou dextérité) pour la première attaque, mais juste 1d6 (sans le bonus de caractéristique) si il touche avec son action bonus

PS: et oui avec une arme légère (dans chaque main) tu peux utiliser ton action bonus pour porter une attaque sans aptitude particulière

jiphel

Merci beaucoup !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
Fabrice

Pour rappel, la règle ici sur les dégâts.

En résumé :

Contact -> Force.
Distance -> Dexterité.
Contact finesse -> Force ou dexterité, le meilleur des deux.
Distance lancer -> même carac que pour l'utiliser au corps à corps, donc Force, sauf si l'arme a aussi finesse.

Pour rappel on utilise le même bonus de carac pour les dégâts que pour toucher. Par contre on ne met jamais le bonus de maîtrise aux dégâts, et toujours pour toucher si on maîtrise le maniement de l'arme.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fabrice
avatar
Ombreloup

Merci beaucoup !