Saut dans le temps 18

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Hello

J'ai fait jouer à mes joueurs les premiers scénarios de l'ON. Ils se situent tous dans les années 1004-1014 environ.

Comment gérez-vous le saut dans le temps qui va les amener aux scénarios actuels ?

avatar

Trois possibilités je dirais (liste non exhaustive) :

1) Tu dis rien, ça passe, crême.

2) Les héros découvrent un portail/objet qui les envoit dans le futur.

3) Tu leur fais jouer le scénario "Un Jour sans Fin" ( et éventuellement "Fureur Noire") de la Saga 20 000 Lieues sur Dère disponible sur le site aventurie.com. Sauf que à la fin, tu ne les ramènes pas dans leur présent mais trente ans plus tard content

avatar

Ou alors tu leurs fait jouer les 30 ans de scénarios parus en allemand mort de rire

avatar

Un scénario contre des prêtres de Firun qui se termine mal. Les personnages sont congelés une trentaine d'années.

avatar

petit tour dans une autre dimension où le temps se déroule beaucoup plus lentement, et le temps d'un scénario, il s'est passé trente ans dans le monde...

avatar

Bonne idée PyF, et pour ça il y a les mondes féériques qui correspondent parfaitement.

avatar

A la fin des premières aventures, tu organises une grande fête où les héros peuvent réellement se marier avec les Silvana et les Nédime qu'ils ont sauvées! Puis la session suivante te commences en indiquant que ben oui, la vie de famille d'un héros avec des responsabilités et une position sociale c'est fantastique mais que ça passe tellement vite et on se demande où est passé le temps. Et tu continues à jouer avec les enfants des héros qui reprennent le travail familial. En v5 . content

Comment, trop métaphorique? Mais non, c'est ce qui nous est arrivé à nous tous, non? moqueur

avatar

Les personnages ont vieilli avec nous. Avec la version 5, on peut jouer des héros légendaires. Évidemment, ils ne vont pas se lancer dans n'importe quelle mission pour débutants, mais je trouve l'idée d'Oog des Mesters excellente, il y a les enfants.

avatar

Jouer sur plusieurs générations c'est super bien. Je l'avais fait jadis dans un monde maison. Et je pense que c'est une des meilleures réponses qu'on peut apporter pour ces fameux 30 ans entre v1 et v5.

avatar

J'avais proposé (en ébauche) pour le lancement de la PP un texte qui reprend exactement les premières pages du livre d'aventure de la v1, mais alors par le vécu du petit-fils (carrément) du tout premier Alrik, qui débarque à Havéna de la même manière, mais réfléchissant sur les histoires de son grand-père qu'il compare alors à la réalité de ce moment. Regrettablement cela n'a pas abouti.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Athabaska
avatar
Oog des Meesters

Pense tu que nous pourrions bénéficier de ce texte par un autre moyen ? C'est toujours dommage quand un texte n'abouti pas... troublé

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Damon
avatar
Athabaska

+1 !

Même une simple ébauche peut suffire à nourrir l'imagination du meneur et de ses joueurs.

avatar

Oui, un jolie texte sur le sujet pour nous faire patienter en attendant la livraison serait plutôt sympas clin d'oeil

avatar

Peut-être je me suis mal exprimé. Le texte n'a pas abouti dans le sens où je ne l'ai pas écrit jusqu'au bout ni corrigé. J'ai fait un premier croquis, mais l'idée n'a pas eu de suite et je n'ai pluss développé. Puis, n'étant pas francophone, la qualité du texte était apparamment assez exécrable, ce qui n'a pas aidé.

Mais si vous voulez que je vous raconte des histoires sur un sujet, je n'aima pas plus que faire ça!

Bon allez, voici la première page:

“A l'endroit où le Grand Fleuve se jette dans la mer des Sept Vents se trouve, au nord du delta marécageux, la ville d'Havéna, port baigné de légendes. Autrefois, les voiliers rapides partaient d'ici pour la Terre Dorée et rentraient chargés de trésors immenses…” À en croire son grand-père, qui le raconta à tout et n’importe qui si on le laissait faire, les rues de Havéna étaient pavées d’or. Oui, un tremblement de terre avait jadis fait disparaître la ville basse, engloutie pour toujours dans les flots, et le déclin suivant était plus rapide que son expansion. Même si « la seule chose qui semblait rester à Havéna était la racaille », les fiers citoyens étaient tenaces et ils avaient renoués avec leurs anciens exploits, et son grand-père avait vu de nouveau les voiliers mettre le cap vers l’occident, vers un brillant futur promettant de dépasser les légendes.

C’est dans cette ville de Havéna que ses histoires commençaient invariablement au moment où l’horloge sonnait minuit, et que la lune éclairait les ruelles de port. Le petit Alric, devenu entretemps un beau garçon aux cheveux noirs et aux épaules larges, y songea maintenant qu’il y mettait les pieds. Aucune personne un tant soit peu raisonnable ne se risquerait à pénétrer dans le quartier du port après le coucher du soleil juste pour songer à quelque vieille histoire, mais les histoires de son grand-père l’avaient tellement marquées que finalement il était parti pour voir Havéna de vrai. Il avait quitté, pour la première fois, son village natal situé au bord du fleuve et s’en était allé à la ville des aventures de son grand-père. Son premier jour fut assez décevant. Il n’y avait pas de vent salé soufflant de la mer pour chasser la lourde odeur de moisi baignant le quartier, bien au contraire. Le moisi tenait la ville dans une emprise sans relâche. Les capitaines des rares bateaux ne s’apprêtaient pas du tout à mettre le cap vers la Terre Dorée. Pourtant, les histoires… Et il pensait aux avertissements de son père, dont les “Ecoute ça ! Il ne vit plus dans ce monde” devenaient de plus en plus courants. Son pére et son grand-père ne s’aimaient pas, et encore de moins après la disparition de sa mère, la fille de son grand-père. Un jour, quand ce dernier partit dormir dans la petite chambre qu’il occupait, son père lui expliqua: “Ton grand-père pense que nous vivons toujours sous l’empéreur Hal... C’est l’Aventurie des voyages de sa jeunesse, une période de paix loin derrière nous, mais qu’on pensait alla durer à toujours. Les guerres et les troubles depuis, il ne les a jamais vraiment acceptés. Pour lui, les choses étaient simples et faciles. Aujourd’hui c’est… compliqué.”

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Helicon38
avatar

Hoooo... Tonton Oog des Meesters... Tu raconte si bien ! Si on est sage, on aura la suite ?

Plus sérieusement, merci à toi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters
avatar
Oog des Meesters

Tout d'abord, je pense que ton français est infiniment supérieur à mon néerlandais 😊.

Pour le reste, ce sont certaines de tes tournures de phrase que l'on n'emploie pas en français qui rend le texte un peu moins "immersif".

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Oog des Meesters
avatar
Helicon38

Oui c'est ça... Je m'exprime assez bien dans les échanges de la vie courante, mais pour un truc à publier il faut encore ce petit plus du "native speaker" qui me manque encore... Mais bon voilà content

avatar
Athabaska

Merci mais ...

Eh ben au lieu d'être sage vous pourriez braquer une banque et me donner des tonnes de sous pour que j'écrive le texte pour du vrai démon, c'est peut-être plus motivateur!

Non, mais qui sait que je relis le truc et je vous donnen les autres morceaux si j'ai le temps... Mais pas aujourd'hui, car on vient de poster le livret des tavernes clin d'oeil