Chronique Oublié Cthulhu - Questions pour les vétérans de Septembre Rouge 28

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées (boite d'initiation)

avatar

Hello à tous, je m'apprête à faire jouer le premier épisode de Septembre Rouge. Du coup je me suis armé de mon livret, de wikipedia et de mon ami google pour préparer la première session. J'avoue que je connais très mal New York, encore moins sa version de 1920.

Du coup je suis prenneur de tout conseils, pour ceux qui ont fait jouer / ou ont jouer cet épisode (au moins le début) de la campagne de la boite d'initiation COC-Cthulhu joyeux. Si vous ne voulez pas vous faire divulgâcher (les gens qui disent spoils sont des tristes sir irl & rp :p) ce premier voler de la mini-campagne, ne lisez pas ce qui va suivre.

Avant l'explosion :

  • J'ai du mal à imaginer ce que viennent faire les pjs à Wall Street, à part visiter le Federal Hall. Ou demander un prêt bancaire (à la limite pour l'aventurier il peut s'être rendu là bas pour demander à une banque de financer son expédition). Je sais pas trop ce que les autres ferais là, sur discord on m'a dit que les gens viennent manger dans ce quartier. J'ai pas connaissance de Wall Street en tant qu'incontournable étapes de Foodies, quelles serais les bonnes adresses ? Vous MJ, vous avez dit quoi à vos joueurs en introduction ? Joueurs pourquoi vos personnages se baladaient à Wall Street à ce moment là ?
  • Pourquoi diable l'amérindien parle en français ? J'ai sans doute louper un truc dans la lecture du scénario 1.

L'hopital

  • De votre propre expérience, comme c'est passé le séjour à l'hosto ? J'ai peur qu'à part les affaire du vieil homme à fouiller qu'il n'y ai rien d'interessant à faire de la soirée jusqu'au môment où les pjs s'endorment.
  • Photos : quelqu'un à des photographies/images à conseiller que je puisse imprimer comme aide de jeu ? joyeux
  • Il y a un conseil dans le livret pour remettre les PJs sur les rails si ils ne prennent pas la décision d'aller voir le Tennisman, mais je suis curieux de comment c'est déroulé vos parties !

La maison du tennisman & la suite

  • Photos : quelqu'un à des photographies/images à conseiller que je puisse imprimer comme aide de jeu ? (autant trouver un homme caucasien dans un village amérindien ça se trouve, autant l'amérindien avec un tennisman devant le porche de la maison c'est moins facile)
  • Qu'on fait vos joueurs au lieu d'aller aux docks ?
  • Qu'est-ce que revendiquent les terroristes, j'y connais rien aux mouvement anarchistes des annes 20

Résumé de ce post : Faites tourner votre bon coin aux champignons s'il vous plait ^^

Merci de m'avoir lu, en attendant vos réponses je vais tâchez de fouiller cette section pour lire vos expériences de jeu sur cette campagne

Edit: Finalement j'ai jouer la campagne ce soir, du coup ça c'est plutot bien passé, comme ils ont fait des bons jets ils ont eu aucun problème à suivre la trame écrite. J'ai du improviser un peu maladroitement la fin après la détonation du gaz dans le souterrain. J'ai fait rencontrer les PJs avec le Bureau of Investigation, qui les a remercier d'avoir déjouer les plans d'une cellule terroriste et qui les à récompenser avec un voyage tout frais payer dans un hotel luxueux sur la cote de la nouvelle angleterre le temps qu'ils se décrassent les poumons du gaz.

Ils s'attendaient plus à de l'enquête policiere que du pulp avec une explosion, des terroristes italiens et un indien canadien qui leur dit de "sauver le monde" en rêve. Mais ils ont bien aimer la scène des docks et la visite de la maison. Finalement pour les photos pinterest et google image ont été mes amis, j'ai juste mis un filtre noir & blanc et hop.

avatar

Je vais pouvoir répondre a ta question car moi aussi je lis le scénar.
Et je ne comprend pas pourquoi le docteur Stemfield leur en veut? C'est le doc qui les récupère à l'hopital au scénario 1 et les pjs n'intéragissent pas avec lui. Parce qu'ils leur en veut (pourquoi????) il organise le naufrag du bateau au scénario 3.
Tu as compris ce passage?

avatar

Houla, je réponds bien tard à tout cela... Désolé... En plus, je ne suis pas sûr que mes réponses seront très utiles. Enfin, espérant qu'elles le soient tout de même un peu...

J'ai du mal à imaginer ce que viennent faire les pjs à Wall Street, à part visiter le Federal Hall.

Ça, c’est le problème de beaucoup de scénarios, pour ne pas dire de tous. Mais que diable viennent faire les PJ dans cette galère ?

Si le ou les auteurs ne donnent généralement pas une raison incontestable qui mettra tout le monde d’accord, c’est parce qu’aucune raison ne pourra vraiment convenir à tous les PJ. Même quand c’est leur toute première aventure et même quand on joue avec des prétirés. C’est facile de trouver une raison de venir à Wall Street pour Illa Droudji, la journaliste, par exemple : interroger quelqu’un. Mais elle ne correspondra pas du tout à un militaire à la retraite comme Duncan Blight ni au professeur Kerenski… Du coup, les auteurs se contentent de trouver une raison assez plausible pour tout le monde (vous êtes invités par un ami commun qui vous a donné rendez-vous… Vous étiez dans le coin à la recherche d’un resto sympa…), quand ils en donnent une ! Et c’est au MJ de la modifier, voire de l’inventer, pour qu’elle corresponde vraiment aux PJ précis que les joueurs auront décidé de jouer…

Pourquoi diable l'amérindien parle en français ? J'ai sans doute louper un truc dans la lecture du scénario 1.

Dans le télégramme (page 6), il est question du « Gitche Manitou ». Les Indiens se référant au Gitche Manitou sont les Achinabés, qui habitent tout au nord de l’Amérique et au Canada. Le français (avec accent Québécois de préférence), est donc une langue logique pour eux.

Qu'est-ce que revendiquent les terroristes, j'y connais rien aux mouvement anarchistes des annes 20

Comme c’est dit dans le scénario, ceux-là veulent la libération des prisonniers politiques anarchistes. Sinon, ben, comme tous les anarchistes, ils veulent plus de libertés face à un état qu’ils jugent beaucoup trop autoritaire, voire plus de gouvernement du tout. L’idéal des anarchistes est qu’il n’y ait plus aucun gouvernement et que chacun se dirige lui-même…

Et je ne comprend pas pourquoi le docteur Stemfield leur en veut ?

Parce qu’il est méchant ! Non, plus sérieusement, parce qu’ils l’ont probablement fait suer en lui disant que l’indien était en train de mourir et qu’il fallait faire quelque chose, ou en lui parlant de sa façon de soigner le jeune Jake, voire les deux… Sans compter que des infirmières auront vu les PJ fouiner et lui en auront probablement parlé… Et que Rosa lui aura peut-être aussi touché deux mots de leur guérison miraculeuse après le rêve avec l’Indien… Or ce docteur est un vrai salopard (bien psychopathe sur les bords) et il ne supporte pas que des patients lui disent comment soigner ni qu’ils se mêlent de ses affaires... Bref, ils s'en seront très probablement fait un ennemi sans même s'en rendre compte ou réaliser jusqu'où ce genre de type est prêt à aller quand il en veut à quelqu'un...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sance
avatar
Gollum

Effectivement pour le docteur Stemfield mes joueurs se sont naturellement agité et insurger face à l'incompétence visible du médecin et de son apparente nonchalence. Du coup pour le moment tout va bien à ce niveau pour le chapitre 2 !

J'ai pas réussi à convaincre les joueurs de la menace que représentait le mouvement anarchiste italien, ils étaient bien plus préoccupé par le rêve et l'avertissement de l'indien. Après l'entrepot je les ai fait arrêter par la police et amener dans le bureau du patron du BOI qui les a remercier pour service rendu à l'état et les a récompenses de soins médiaux tout frais payer dans une station balnéaire prestigieuse (comme indiqué dans le chapi 2), j'ai pas encore d'idée pour le nom de l'établissement.

Ah mince j'ai totalement zappé de parler avec l'accent québecois pour l'indien, bon du coup sur le moment j'ai loupé aussi les achinabés, je crois que dans le livret c'était la tribut Arlonquin ou quelque chose comme ça. Les joueurs ont faillit partir pour le canada après trouvé le télégramme. Je suis devenu un peu pâle à ce moment là parce que j'avais rien préparé de tout ça et un des joueurs à du comprendre parce qu'ils ont laisser tomber cette piste.

Finalement c'étais pas si complexe de trouver une raison de la présence des PJs à wall street : l'archéologue est venu chercher un prêt bancaire pour financer son expédition, la photographe avait été prévenu par un contact qui avait reçu une lettre de Edwin qu'il y allait se passer quelque chose à wall-street aujourd'hui et elle furetait pour un scoop. Le professeur je me souviens plus, il rendait visite à un collègue qui passait dans le quartir. Ils ont fait la rencontre de Maryse à l'hopital qui était dans le coin pour assister à un congrès sur l'aviation.

Au final ça c'est plutot bien passé je pense, bon du coup je prépare le nauffrage. Je sais pas trop ce que jvais pouvoir improvisé d'interessant pour les scènettes dans le bateau avant l'incident haha

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar

Concernant les motivations de Stemfield :

les attentats servent à Stemfield à essayer d'invoquer un shoggoth (Scénario 1, conclusion p.9 et p48), une créature puissante qu'il veut utiliser pour d'autres plans qui ne sont pas révélés dans Septembre Rouge. A la fin du scénario 1, les Pj lui ont mis des bâtons dans les roues et ils ont détruit son stock de gaz moutarde destiné à un autre attentat. C'est pourquoi il veut se venger d'eux. Une manoeuvre assez stupide à vrai dire, quoi que on ne sait jamais, peut-être auraient-ils finalement trouvé une piste qui les aurait conduit à lui.

Au sujet des pistes données p.48 (fin de la campagne) je vous suggère de ne pas les utiliser. La camapagne que je suis en train d'écrire est la suite de Septembre rouge. Elle reprend certains de ces éléments et se déroule peu de temps après.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Fooby
  • et
  • Djibi
avatar
Sance

Ah mince j'ai totalement zappé de parler avec l'accent québecois pour l'indien, bon du coup sur le moment j'ai loupé aussi les achinabés, je crois que dans le livret c'était la tribut Arlonquin ou quelque chose comme ça.

Pas de problème. Je ne faisais que plaisanter avec l'accent canadien. Même si c'est plus logique, pour les anglohpones que sont censés être les PJ, ce n'est que du folklore. Et oui, les Algonquins font bien partie du groupe des indiens Anichinabés *. Ce sont d'ailleurs précisément ceux qui vivaient au Québec.

Finalement c'étais pas si complexe de trouver une raison de la présence des PJs à wall street [...]

Exactement. Et ces raisons vraiment sur mesure sont toujours préférables à celles qu'un auteur peut trouver sans savoir quel prétiré les joueurs vont choisir (ni même s'ils ne vont pas créer eux-mêmes leur personnage, voire en utiliser des déjà expérimentés...).

J'ai pas réussi à convaincre les joueurs de la menace que représentait le mouvement anarchiste italien, ils étaient bien plus préoccupé par le rêve et l'avertissement de l'indien.

Alors ça, ne t'en inquiète surtout pas ! Avec les films et les romans, on a en effet l'habitude que tout élément mentionné dans l'intrigue sera repris et traité à un moment ou à un autre de l'histoire. Sinon, pourquoi l'auteur se fatiguerait-il à nous les montrer ? Mais dans un jeu de rôle, c'est différent. Il en va comme dans la vraie vie : il y a des portes qui s'ouvrent et qui ne seront jamais empruntées, des amorces d'histoire qui ne verront jamais leur conclusion... Et ça n'est pas grave. Bien au contraire, c'est même chouette ! Ca rend les choses encore plus vivantes... Bref, un scénario de jeu de rôle propose toujours bien plus de pistes que celles qui seront effectivement explorées et quand on l'a fini, on a toujours le sentiment qu'on aurait pu en savoir un peu plus si on avait exploré telle ou telle piste plus en profondeur, fait telle action plutôt que telle autre... Ce qui est une bonne chose : on continue un peu le jeu dans sa tête après la partie et on se rend compte que le monde du meneur de jeu, tout comme le monde réel, est plus vaste et complexe que ce qu'on en a perçu...

Au final ça c'est plutot bien passé je pense, bon du coup je prépare le nauffrage. Je sais pas trop ce que jvais pouvoir improvisé d'interessant pour les scènettes dans le bateau avant l'incident haha

Je ne suis pas un champion de l'improvisation, loin s'en faut, mais mes deux pistes d'amélioration sont les suivantes.

  • Imagine bien le cadre et pense à ce qui peut logiquement s'y passer. On est sur un bateau, avec des passagers, des marins, un capitaine... Il peut y avoir des disputes familiales ou amoureuses dans un tel endroit, un ou deux pique-assiette, voir un pick-pocket ou un passager clandestin... Rien que le cadre donne déjà des tas d'idées.
  • Et rebondit sur les idées de tes joueurs... Il y en a un qui est sûr qu'un crime va être commis, façon Agatha Christie ? Pourquoi pas ? Transforme juste ce qu'il dit pour que ce ne soit pas vraiment ce qu'il a imaginé et qu'il ait lui aussi le plaisir de la surprise... Et pour que ça ne devienne pas l'objet d'un scénario tout entier (qui détournerait de l'intrigue) mais juste une anecdote passionnante... Un vol de bijoux ou un objet perdu a retrouver seront par exemple mieux qu'un meurtre...

___

* Désolé pour l'orthographe dans mon message précédent, j'ai carrément bouffé une syllabe.

avatar
Au sujet des pistes données p.48 (fin de la campagne) je vous suggère de ne pas les utiliser. La camapagne que je suis en train d'écrire est la suite de Septembre rouge. Elle reprend certains de ces éléments et se déroule peu de temps après.Laurent Kegron Bernasconi

Une suite ?

Yahou ! Merci beaucoup Laurent ! amoureux

avatar
Laurent Kegron Bernasconi

C'est tellement ouf d'avoir l'auteur qui répond sur le forum!


Si je puis ajouter une critique:

Tout ce qu'on discute sur le forum, aka le pourquoi du comment, aurait été utile dans le livre. Tout les indicies sont présentés avec le point de vue des PJs mais sans explications pour le MJ. J'ai probablement raté mon jet d'INT du coup j'aurais aimé un encart ou un récap en fin de chapitre qui relie les indices entre eux, une sorte de "Haha", ça permettrait au MJ de mieux les mettres en valeurs.


ex, expliciter que le docteur Veut tuer l'indien et qu'il le fait avec le gaz moutarde. Que l'italien a été manipulé dans ses rêves par le docteur et que c'est ce dernier encore via des intermédiaires qui lui a remit le gaz. Que maintenant que les PJs s'intéressent de près aux attentats, mieux vaut s'en débarasser avant qu'ils ne remontent jusqu'à lui.


D'ailleur: comment le docteur sait que l'indien est un investigateur? Il pourrait être une victime comme les autres. On va dire qu'il l'a déjà vu traîné dans les parages.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Fooby

Un jour, j'ai essayé de faire un scénario comme ça. J'ai pris un scénario publié que je connaissais bien pour le mener face à des amis qui ne l'avaient pas joué et j'ai tenté de combler tous les vides, faire tous les liens, etc. Bilan des courses : c'était imbuvable ! Je me perdais dans mes notes, les dates exactes, etc. Et plus je donnais de détails précis, plus les joueurs rebondissaient dessus pour partir dans des directions que je n'avais pas prévues...

Bref, dans tout bon scénario, il faut laisser une part de flou, qui permet au MJ et aux joueurs d'en faire leur propre histoire... Trop de détails tue le détail comme on dit.

L'important est qu'il y ait les liens essentiels. Et avec Septembre Rouge, ils y sont.

avatar

La camapagne que je suis en train d'écrire est la suite de Septembre rouge. Elle reprend certains de ces éléments et se déroule peu de temps après.

Laurent Kegron Bernasconi

Yummy !
C'est destiné à être publié sous quelle forme : boîte COC, livre de scénarios/campagne, Casus... ?
Pour quand ? content

avatar

Boiboite CO-CTHULHU #2. Comme la boîte VENGEANCE pour CO-FANTASY. A priori.

avatar
Laurent Kegron Bernasconi

Ah mince Stemfield est mort dans ma campagne

avatar

Ah mince Stemfield est mort dans ma campagne

Djibi

N'est pas mort ce qui à jamais dort
Bref, on dirait que non il est pas mort en fait...content

avatar

Boiboite CO-CTHULHU #2. Comme la boîte VENGEANCE pour CO-FANTASY. A priori.

Renfield

Okay !! oui

Reste l'autre question : pour quand ? clin d'oeil

avatar

Pas pour tout de suite, vu que je suis encore en écriture.

Pour la mort de Stemfield, je vais essayer de proposer des solutions pour y palier. Aussi afin de pouvoir démarrer avec des nouveaux PJ.

avatar

Pas pour tout de suite, vu que je suis encore en écriture.

Laurent Kegron Bernasconi

On va attendre alors content
Je suis pressé de lire la suite et en même temps, avec ce *** de virus, je ne vais pas reprendre les parties IRL avant un certain temps (pas testé, mais j'ai peur qu'on y perde avec roll20 et consort pour ce genre de jdr...)

avatar

Et on veut des illustrations d'Aurore Folny pour les nouveaux personnages aussi ! Quoi ? On n'en est pas encore là ? Désolé... Je m'emballe, je m'emballe...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Renfield
avatar
Gollum

Ben y'en a déjà le dessin d'un nouveau PJ qui a été teasé par BBE... il me semble bien que c'était du Aurore Folny...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar

Ah yes! Oui une suite. Voilà une idée qu'elle est bonne...👍

avatar

Est-ce que l'un d'entre vous pourrez me donner un pitch de cette campagne, SVP ?