Peut-on être un MJ Expert (au niveau d'une connaissance parfaite règles et lore) sur plus d'un gros JDR en même temps ? 21

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Bien le bonjour à toutes et tous.

Avant que cela ne parte dans tous les sens, je vais préciser clairement ce que j'entends par " excellent ".

Dans l'acceptation de ce sujet, " excellent " = qui connait parfaitement les règles et le lore, sans jamais avoir besoin de consulter un ouvrage pendant une partie.
Bien entendu, pour être un excellent MJ, il y a d'autres variables telles le talent d'improvisation ou de comédien mais, ces éléments là viennent d'autres maîtrises qui ne sont pas liées strictement à notre investissement dans le jeu, ce sont des éléments " en + ".

Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguité, je vais illustrer mes propos.

Pour certains jdr, à un moment donné, je connaissais presque par coeur les règles et le lore, même si cela représentait des milliers de pages, je pouvais dire à quelle page se situait l'information et visualiser mentalement le paragraphe en question.
Cela était vrai pour Ad&D2, Warhammer V1, Runequest Oriflam, Star Wars Descartes et JRTM.
Le point commun entre ces 5 jdr est qu'au moment où j'avais cette maîtrise, j'étais mj exclusivement de ce jdr (époque où on était 4 ou 5 mj qui tournaient).
Je trouvais cela génial pour l'immersion, aucun temps mort, aucune rupture dans l'aventure pour consulter une règle, la description d'un sort ou pour décrire une ville, son histoire ou une créature.

Aujourd'hui, et depuis environ 25 ans, je suis seul MJ (à une exception pour une soirée), je dois donc manier tous les jdr proposés et je n'ai donc plus cette maîtrise que je trouvais plutôt géniale.
Et comme mj n'est pas un métier (faut bien travailler à côté), je ne peux l'acquérir pour 5 ou 6 jdr que je " masteurise " aujourd'hui.

Dès lors, je me demande si certains d'entre vous arrivent à avoir cette parfaite maîtrise pour des gros jdr (genre ceux que j'ai cité), pas des petites gammes fermées où c'est sans doute possible ?

De mon côté, je me tâte, je pense de plus en plus à revenir à un unique jdr car j'adore que tout soit limpide sans jamais avoir à rechercher un point (et j'adore aussi les gammes pléthoriques).
Je précise à ceux qui pourraient suggérer, que les joueurs pouvent compléter ce que le mj ne sait pas, que cela n'est pas la question, d'une parce que je forme mes joueurs donc ils en savent toujours moins que moi, de deux, parce que c'est un sentiment personnel de maîtrise totale du monde et de ses règles dans lequel évoluent les persos, que je recherche (aimerait retrouver).

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Fytzounet
  • et
  • Jay
avatar
Edwin

Je pense que c'est toi qui est le mieux à même de répondre à ce questionnement.

Personnellement, je vivote entre plusieurs systèmes mais en même temps, je ne masterise que depuis 5 ans et je recherche toujours le système "idéal pour moi".

Après, j'aime vraiment jouer dans différents types d'ambiances et d'univers comme j'aime lire des livres, regarder des films ou des séries de genres différents et j'aime beaucoup utiliser Savage Worlds avec ses différents types d'univers (même si ça fait un an que j'attends Swade en français pour relancer la barque).

Et donc, je trouverai ça vraiment limitant de devenir spécialiste d'un unique système et univers.

Bref, pour te conseiller, tu peux peut-être choisir un jdr spécifique à grosse gamme et à côté des systèmes plus minimalistes mais bien fichues comme les diverses Grumpheries, Coureurs d'Orage ou les systèmes de Kobayashi pour parfois changer ou choisir un système "générique" comme Fate, Savage Worlds ou Gurps.

avatar
Edwin

Peut-on être un excellent MJ sur plus d'un JDR ?
Edwin

Si j'arrivais à être un excellent MJ sur un JdR, ce serait déjà bien. Mais je ne sais déjà pas comment on juge être un excellent MJ, sauf à avoir un melon de taille stratosphérique, bien sûr (j'en connais mort de rire ).

avatar

Peut-on être un excellent MJ sur plus d'un JDR ?

" excellent " = qui connait parfaitement les règles et le lore, sans jamais avoir besoin de consulter un ouvrage pendant une partie.

Alors la réponse est "oui". Je met le "jamais" en rouge, parce qu'il ne faut jamais dire "jamais", et que je considère qu'un MJ est dans le cas que tu cite dès qu'il ne consulte que très peu les ouvrages, et où ces consultations sont majoritairement en dehors des parties. Après tout est relatif, mais si on se base juste sur le critère d'être un "expert" sur les règles, et le lore d'un univers de jeu et son système... alors la réponse est "oui" ; je précise quand même que le terme "excellent" pour désigner un MJ dont la seule compétence est de tout savoir par coeur me parait mal choisi. Un MJ peut être excellent par bien d'autres talents : la mise en scène, la qualité de ses interprétations et son roleplay, sa capacité à créer des scénarios, son écoute des besoins des joueurs, sa capacité à faire "vivre" l'univers de jeu à ceux qui sont à sa table, etc. Ce sont là des qualités qui transcendent un seul jeu, pour affecter tous les jeux qu'on maîtrise et sont bien plus importants à mes yeux que connaître par coeur l'univers ou les règles. Tout simplement parce qu'un pan entier d'univers, ou des règles maisons pourraient facilement être inventés à la volée en cas de nécessité et que je n'associe pas une valeur si importante que ça au respect "canonique" d'un jeu. Mais j'essaie tout de même de répondre à ta question initiale, en utilisant le vocabulaire que tu as proposé, et donc si on désigne par "excellent" un MJ qui connait tout par coeur, alors oui, c'est possible, sur des tas de jeux à la fois, car cela n'est limité que par la mémoire et la passion, l'investissement.

Alors je l'affirme, comme ça, en disant "oui" mais j'ai de bonnes raisons de le faire. D'abord parce que je l'ai vu, plusieurs fois. Ensuite parce que je suis moi-même capable de cela. Et quand je parles de "plusieurs", je veux dire, jusqu'à une dizaine d'univers et de jeux. Sur une vie, on a le temps d'apprendre beaucoup de choses. Je suis MJ "depuis toujours", j'ai 44 ans, j'ai commencé à 11 ans, et franchement j'ai maîtrisé des dizaines de jeux, et joués à encore plus d'autres jeux en tant que PJ. Je dirais qu'il y a une vingtaine de jeux que j'ai maîtrisé sur une base régulière à un moment où un autre de ma vie, et je ne maîtrise jamais un jeu sans en avoir une connaissance assez importante, tant sur les règles que sur l'univers. J'aime découvrir ces univers, me les approprier, et j'ai été très investi sur une demi-douzaine de jeux qui ont été très importants pour moi à une époque ou une autre. J'ai été une des références françaises en ce qui concerne le jeu "Exalted" à une époque, je pense être une référence sur "Knight" aujourd'hui, et j'ai été capable de maîtriser "par coeur" des jeux comme L5R ou Stormbringer à d'autres moments de ma vie. Je connais des experts de Nephilim, d'Ambre, de l'Appel de Chtulhu, de Vampire qui sont aussi experts de D&D, Vampire, Starwars et Champions (respectivement) en même temps. La plupart des MJ que je connais qui sont MJ régulièrement jouent de manière intensive à deux jeux différents qu'ils maîtrisent sur le bout des doigts au moment où ils y jouent. Avec le temps qui passe, ces jeux changement tous les 5 à 10 ans, un jeu disparait au profit d'un autre. Très vite, ce jeu est maîtrisé sur le bout des doigts aussi. Revenir à un ancien jeu, on est légèrement rouillé une séance ou deux, mais ça revient très vite. Je n'ai pas joué à Stormbringer depuis 25 ans mais je connais encore par coeur le calcul de modificateur de compétence en fonction des caractéristiques pour chaque groupe de compétence par exemple.

Tout dépend de la mémoire dont on dispose, du temps et de la passion qu'on consacre aux jeux, et d'autres paramètres. Il y a aussi des jeux qui sont de "plus gros morceaux" que d'autres en terme de lore et/ou en terme de règles. C'est clair que connaître par coeur le système basic ou le système rolemaster, ce n'est pas la même chose. Mais en gros, le choix d'être sur un seul JDR unique est un choix personnel, nullement obligatoire pour pouvoir être un expert.

avatar

Merci pour vos premières réponses.

Je confirme que le terme excellent ici est associé (comme je l'ai souligné longuement dans le post d'introduction) sur une connaissance parfaite des règles et du lore, le sentiment qu'ont les joueurs en jouant avec lui, c'est autre chose dans cette problématique même si c'est fondamental pour définir la qualité d'un mj (mais ce n'est pas le sujet). On parle bien de bases excellentes... je l'attribue au MJ par ellipse.
Mais dans un titre je ne peux écrire un paragraphe, je vais toutefois préciser, ça évitera les confusions.

Donc pour Jtrthehobbit, c'est possible et il l'a fait et en connait qu'ils le font encore.
Je parle bien entendu d'une maîtrise parfaite en même temps de plusieurs gros jdrs, pas à la suite... car on oublie et de nouveaux suppléments sortent... une maîtrise parfaite à un moment donné peut être lacunaire quelques années plus tard si on n'a plus pratiqué ou si on ne s'est pas mis à jour.

Je n'ai jamais eu une connaissance parfaite des règles et du lore de plus d'un jdr à la fois... et aujourd'hui, vu que j'en pratique 5/6 à la fois, ma maîtrise est lacunaire dans tous.

Ex : je connaissais parfaitement les règles et le lore de JRTM il y a 28 ans, aujourd'hui, quand je l'ai repris, faudrait bien que je passe une centaine d'heures (et encore) pour retrouver la même maîtrise, sans certitude (il y a tout de même une trentaine de suppléments). Certaines choses me reviennent facilement mais bigre... 28 ans, ce n'est pas rien dans une mémoire.

avatar
SmirnovV5312

C'est pas faux pour les règles, reste le lore...

avatar

Je n'ai pas la prétention d'être un excellent MJ mais juste pas trop mauvais pour que mes joueurs continuent à jouer avec moi clin d'oeil
Après je n'ai rencontré de MJ excellent comme tu le décris. J'ai eu des MJ qui profitaient de l'ignorance des joueurs en terme de règle et de lore pour passer outre et faire en sorte que cela était ressenti comme fluide et excellement maîtrisé.
Sauf qu'en rejouant avec un de ces MJ récemment (20 après), nous nous sommes rendus compte qu'il ne maîtrisait pas tant les règles que ça ... et que c'était surtout de l'esbrouffe ...
Ensuite pour répondre à la question : un MJ peut-il être excellent sur plusieurs gros JDR à la fois ?
Là, j'en doute. Du moins, j'en suis incapable.
Parce que lorsque je maîtrise une campagne, toute mon attention est portée dessus. Je ne me laisse pas distraire par autre chose. Dernière campagne en date, ToA, je n'ai rien maîtrisé d'autres sauf du Deadlands en one shot pendant le confinement. J'ai le sentiment que si je me disperse sur deux ou trois campagne en même temps, je ne maitriserai qu'au tiers chacun d'entre elles.
Ensuite, je ne suis pas un raide dingue des règles et du lore. Mon objectif en tant que MJ, c'est que tout le monde passe un bon moment à la table. Alors je ne me focalise pas sur le moindre point de règle pour que tout se déroule sans accroc. Je peux me planter et mes joueurs sont là pour me le rappeler le cas échéant (des fois à postériori).

avatar

Je rassure également, je ne me considère pas comme un excellent MJ (j'en ai connu un toutefois qui fut un de mes meilleurs amis pendant longtemps et qui m'a initié à ADD2) et ce, même à l'époque où j'avais une connaissance parfaite des règles et du lore, me manquait ce petit plus de comédien pour modifier de manière crédible ma voix (l'ami en question y arrivait à la perfection, il avait un réel don) mais j'espère au moins que j'étais un bon mj et que je le suis encore, certes un peu moins, car je n'ai plus cette parfaite maîtrise, fort utile pour l'immersion et la parfaite fluidité.

avatar

Est-ce que la connaissance parfaite des règles et du lore font le bon MJ ?

Je ne crois pas...

Mais sinon, pour répondre à la question, cela dépend des jeux. Comment connaître parfaitement tout le lore d'un jeu comme D&D ?

Qui peut s'en vanter ?

Alors qu'un tout nouveau jeu sorti cette année, c'est peut-être plus faisable...

avatar

Après, on peut voir dans le sens inverse au niveau fluidité.

N'est-ce pas aux systèmes de proposer des mécaniques qui seront plus fluides en jeu ?

Par exemple, j'ai remarqué que les systèmes où il y a peu de jets permettaient un jeu plus fluide.

Que les systèmes où le mj ne jette pas les dés permet au mj de plus se concentrer sur le reste de la partie et de fait, le jeu est plus fluide.

Que les systèmes avec une mécanique unifiée permettaient également d'avoir un jeu plus fluide.

Quant aux jeux avec 30 suppléments, a-t-on réellement besoin de maîtriser tous les suppléments pour être assez calé sur le système et l'univers ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • jtrthehobbit
avatar
Fytzounet

Je pense que la question peut être posée mais elle correspond à une toute autre discussion. Là, en l'état des gros jeux existants, sans les changer, la question posée à l'origine par Edwin est claire. Si on commence à changer la question, ça va encore partir dans tous les sens. Un autre sujet ouvert sur la fluidité des systèmes vaut sans doute le coup d'être discuté, mais ça ne répond pas à la question posée initialement. C'est comme quand on pose une question sur Windows, et qu'un ayatollah du libre vient nous dire d'installer Linux, ce n'est pas une réponse valable.

Par contre, je te rejoins sur le "jeu à 30+ suppléments". On peut tout à fait connaître un univers sur le bout des doigts, même si l'ensemble des publications fait plusieurs milliers de page. Mais on peut faire d'excellentes parties dans le même univers, avec le même jeu, en se limitant au livre de base et quelques ajouts. Le terme utilisé 'excellent' MJ prête à confusion mais là encore, Edwin a eu la clairvoyance d'expliquer ce qu'il entendait par là, (une définition très personnelle et discutable j'en conviens, mais sur laquelle on peut quand même s'aligner temporairement) donc charge à nous de jouer le jeu dans la conversation.

Pour moi la question peut-être reformulée par : est-ce qu'un MJ peut assumer, correctement, plusieurs "gros jeux" en même temps, et donc mener de front, des campagnes sur ces jeux, malgré qu'ils ont un gros lore et un système important sur de nombreux suppléments. Je la comprend mieux à présent et je vais affiner ma précédente réponse :

- Un MJ peut à mon avis exceller de la sorte sur plusieurs gros jeux au cours de sa vie de master, et comme je l'ai dit à mon avis, une vie c'est long, donc par plusieurs j'entends "dizaines" de gros jeux.

- Je n'ai jamais vu de MJ le faire "en même temps" sur plus de deux ou trois jeux, en général un ou deux "gros" et les autres "plus simples" ou moins volumineux. Mais je l'ai vu de nombreuses fois, donc je ne pense pas que ce soit "un exploit". (juste une question de temps, d'implication, de disponibilité, de concentration, de mémoire, ...)

- Je pense comme alanthyr que la limite vient surtout du fait que lorsqu'on s'investi à fond sur une campagne donnée, ambitieuse, voir parfois démeusurée comme je l'ai fait sur mes campagnes de Knight, de Capharnaüm, de Kuro Tensei, d'Exalted, de L5R, par exemple, avec parfois plusieurs tables de joueurs vivant des aventure dans un "monde partagé" et se croisant sur certains épisodes d'une campagne à l'autre, avec des joueurs très demandeurs et très investis, et des systèmes quand même assez touffus / techniques, et des lore d'univers assez importants, c'est à mon avis difficile d'en mener un de front, parfois deux quand on est très motivé et qu'on a du temps. Je le rejoins donc partiellement sur ce point.

- Je pense par contre, qu'on oublies "pas tant que ça" quand on laisse un jeu de côté quelques temps. Et que les jeux n'évoluent "pas tant que ça" non plus d'une édition à l'autre à quelques exceptions près. Certains jeux comme Rêve de Dragon évoluent très peu. D'autres comme Exalted évoluent un peu. Rares sont ceux qui évoluent drastiquement au point qu'un MJ soit "perdu"... (à ma connaissance, sur les jeux que j'ai pratiqué) - à l'exception des éditions majeures de D20

- Quand je parle de D&D, je parle d'un univers de donj particulier, incluant sa technique, par exemple Dragonlance et Royaumes Oubliés sont pour mois deux "jeux de rôles" distinct utilisant le même moteur de règle. Pathfinder/Golarion est aussi un jeu à part, tout comme Osgild/COF, tout comme Midnight par exemple. Je ne connais aucun master "excellent" à l'ensemble de la gamme donj, mais je connais beaucoup de MJ experts d'un univers de donj en particulier et de son système en général. J'en connais même qui sont capables de citer les différences entre les dons dans 3.5/pathfinder, ou les éléments de jeu de H&D/D&D... (oui, de tête... ils font ça de tête, ce sont des furieux)

avatar

Edit après post de Jtrthehobbit : merci pour ce développement. Et oui, cela est pile dans mon questionnement.
Et oui aussi, pour ADD2, à l'époque, je m'étais tout de même limité aux RO et à Dragonlance.

Donc en somme, ce serait possible jusqu'à environ 2 jdr en même temps. Ca expliquerait ma frustration de ne pas y arriver avec 5/6 jdr en même temps et de me demander si je ne devrais pas laisser les autres de côté et de n'en maîtriser plus qu'un mais à fond.

Je ne pense pas bazarder les autres pour autant mais je vais certainement rester sur un pendant quelques années puis, si mes joueurs s'en lassent, passer à un autre à ce moment.
Mais je ne pense pas qu'ils vont s'en lasser, ils ont un peu de mal à passer d'un système à un autre et d'un univers à un autre (je rappelle que je n'ai que des nouveaux joueurs depuis 16 ans, que j'ai déménagé une quinzaine de fois et que c'est rare que j'ai pu avoir la même table pendant plus de 2 ans, parfois juste 6 mois).

avatar

Concernant ces éléments de maîtrise de Lore et de règles ... étant un meneur appréciant la profondeur en terme de système et d'univers ... je vois les choses j'ai l'impression un peu différemment.

La seule chose qui compte c'est de maîtriser (au sens premier) le déroulement d'une partie de son JDR. La complexité d'un JDR est un choix correspondant à des goûts spécifiques, mais cela peut devenir vite ingérable si on tente d'être trop "complet" en maîtrise de crunch et de fluff. Et c'est aussi vrai pour les plus simples ... car même pour ceux la la connaissance trop importante au delà de ce qui est nécessaire à la partie d'un JDR va venir occuper trop fortement l'esprit du meneur.

La maîtrise d'une partie passe la bonne gestion des choses suivantes , quelque soit le format de JDR utilisé :

- Répartition de la gestion du système de jeu entre le meneur et ses joueurs. Plus le jeu est détaillé et technique plus les joueurs doivent être autonome dans la gestion des capacités de leurs personnages. Un meneur qui tente de maîtriser tous les sorts de ses PJs a D&D haut niveau , où tous les implants des Morphes de tous ses joueurs à Eclipse Phase s'expose à des soucis de gestion à la table.

- Répartition de la connaissance de l'univers de jeu selon les scénarios à jouer. Le meneur a tout intérêt à circonscrire la zone de jeu de ses scénarios en réaction à la complexité de son univers de jeu. Plus l'univers est complexe plus il est utile de commencer par une zone restreinte. Puis on développe sa maîtrise (ET celle des joueurs ) petit à petit ... l'univers prendra alors forme peu à peu par le meneur mais aussi par les joueurs eux mêmes (qui retiendront et feront vivre des infos que le meneur n'aura potentiellement pas trop relevé pour sa part).

- Comprendre plus qu'apprendre : surtout vrai pour les systèmes de règles détaillés, cela marche en fait aussi pour l'univers. Il vaut mieux comprendre l'esprit des règles que les apprendre par c½ur ... si le meneur comprend la logique du Game designer il "improvisera" à la table une règle à un moment de doute qui se révèlera être proche ou identique de la règle officielle. De la même manière, si il saisit l'esprit de l'auteur d'un setting, il ne le trahira pas vraiment lorsqu'il devra improviser du contexte.

- En rapport avec le dernier point : maîtriser en priorité les outils principaux pour pouvoir improviser durant la partie. Avoir des PNJs typiques immédiatement jouables par exemple (bandits, gardes etc ...) et des lieux / situations très significatifs du cadre de jeu qu'il peut utiliser sur le pouce si besoin .

avatar

Peut-on être un excellent MJ sur plus d'un JDR ?
Edwin

Si j'arrivais à être un excellent MJ sur un JdR, ce serait déjà bien. Mais je ne sais déjà pas comment on juge être un excellent MJ, sauf à avoir un melon de taille stratosphérique, bien sûr (j'en connais mort de rire ).

Jay

Oui, Edwin, vu la définition que tu donnes d'un excellent MJ (connaître tout le lore quasi par coeur sans avoir besoin de se référer aux ouvrages), je ne me considère pas non plus comme un excellent MJ. J'ai pourtant réussi à faire plaisir à des tas de joueurs avec L'appel de Cthulhu, et c'est de loin l'univers que je connais le mieux... Mais, je n'en suis pas à ce point là...

Du coup, pour moi, la réponse à cette question telle que tu en définis les termes est clairement non. Vu que je n'y arrive pas pour un seul univers, ce sera encore moins le cas pour plusieurs...

avatar

Merci Gollum, ça m'aide à voir plus clair content

Et oui Dany et Fytz, d'autant que même en connaissant toutes les règles parfaitement, on sera toujours confronté à des situations qui ne sont pas prévues dans les règles (idem pour le lore).

Toutefois, pour l'avoir expérimenté pendant de nombreux parties avec le MJ dont je parlais plus haut, quand en plus d'avoir de l'empathie, du talent dans l'impro, les voix, on a une connaissance parfaite du lore et des règles, on entre dans une autre dimension, c'est une immersion totale. C'est à expérimenter, je vous l'assure content
Cela ne signifie pas que les parties sans connaissances parfaites ne peuvent pas être géniales, mais c'est un plus que j'affectionne... et vos expériences me permettent de voir si c'est encore réalisable ou non.

Et depuis 25 ans, comme certainement la majorité ici, je fais comme vous suggerez, depuis un certain temps toutefois, cela ne me suffit plus vraiment et je tâte pour revenir à une connaissance totale d'un seul jdr comme lors de mes 10 premières années de MJ, d'où ce sujet.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Gollum
avatar
Edwin

Des fois, comme ça, je suis génial ! mort de rire

avatar

Oui je pense que la connaissance parfaite du lore, la capacité à interpréter les pnj , et à improviser des scènes est ce qui fait la différence entre une bonne partie et une partie mémorable.

Personnellement je ne me pose pas la question si je suis un bon MJ ou pas, je suis juste content de moi quand les PJ ont passé un bon moment. Je me souviens avoir été très à l'aise avec JRTM et avec Warhammer v1, et Pendragon du coup moi aussi en tant que MJ je passai un excellent moment et m'amusait, je n'avais pas l'impression de galérer pour interesser les joueurs ou je ne galérais pas dans le livre de règles à retrouver un point de détail. D'ailleurs j'ai toujours pivilégié l'esprit à la règle, et refusait de créer des temps morts ennuyeux à cause de recherche dans les points de règles..Néanmoins je pense qu'il n'y a pas de bons MJ sans de bons joueurs. Quand un MJ maitrisant son affaire rencontre des joueurs qui s'impliquent dans le role play , alors là on touche au summum !

avatar

Je rebondis sur ce sujet suite à celui sur le jdr qui a donné le plus de mal à maîtriser.

Je lis que certains citent des jdr qu'ils ont fini par maîtriser mais ce fut très long et laborieux.

Est-ce que pour ces MJ de Pathfinder, D&D3.5, Rêve de Dragon (?, je n'y ai jamais joué) et autres cités... en même temps que vous faisiez l'effort de maîtriser les règles et le lore de ces jdrs, vous aviez le temps pour vous lancer dans un nouveau jdr ou ces derniers occupaient tout votre temps de mj jdr ? (je ne compte pas les jdrs que vous maîtrisiez avant et qui n'étaient normalement pas impactés car vous en connaissiez déjà les règles et le lore).

Merci

ps : j'ai remplacé dans le titre le terme "excellent MJ" par "MJ expert", le premier pouvant donner l'impression d'un jugement d'opinion et donc être mal interprété. Or, je parlais bien (et c'était mentionné) depuis le début de parfaite maîtrise du lore et des règles... mon terme 1er était donc peut-être un peu malheureux, j'ai donc rectifié. Mea culpa.

avatar

Personnellement, je me suis lancé avant de maîtriser GURPS. Et heureusement, parce que le jeu est si riche que je découvre encore des choses nouvelles, que je n'avais pas vues, ou bien comprises, etc. Si je ne l'avais pas fait, mes premiers joueurs de GURPS attendraient donc toujours leur partie...

Par conséquent, quand un jeu est riche, il vaut mieux commencer à y jouer avant de le maîtriser vraiment : c'est en forgeant qu'on devient forgeron.

Et, du coup, on peut très bien en découvrir d'autres en même temps. C'est même un plus, à mon avis. Ça permet de s'aérer l'esprit, de mieux comprendre le super big one par comparaison, etc.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
Gollum

Mais est-ce que tu as pu, Gollum, te lancer dans d'autres nouveaux jdrs pendant que tu progressais sur GURPS ?