Et on abandonna le déterminisme dans D&D5... 288

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Un article intéressant sur une prochaine sortie de D&D : Tasha's Cauldron of Everything

Merci cette fois-ci de ne pas "trop" dévier... les modos ont autre-chose à faire.

J'adore la couverture du supplément, superbe. Une fois encore elle est de Magali Vileneuve, notre Vosgienne au talent fou : site Magali Villeneuve

Il y a plein d'options intéressantes mais ce qui risque de faire polémique sera que les bonus de "races" n'existent plus en tant que tel... en somme, que ce n'est pas parcequ'on est un Drake ou un Goliath qu'on aurait des bonus de Force ou de Const... on peut en avoir en Charisme et en Int... de même un halfeling pourrait en avoir en Force et en Const... etc.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Nioux
  • et
  • Ismaren
avatar
Edwin

Il y a plein d'options intéressantes mais ce qui risque de faire polémique sera que les bonus de "races" n'existent plus en tant que tel...

Mais comme tu le dis, ça reste une option : chacun joue comme il l'entend, tout va bien dans le meilleur des mondes, et à la fin c'est le MJ qui tranche. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
Nioux

Règle n°1, le MJ a toujours raison content

Règles suivantes : se référer à la règle n°1

Oui, c'est bien que ça reste une option plutôt qu'une règle de base ou avancée (même si les règles de base, on en fait aussi ce qu'on en veut), cela permet de respecter et les uns et les autres.

avatar

J'aime bien cet idée de ne pas limiter les bonus à la race.

avatar

Moi, c'est le mot "déterministe" que je trouve un peu fort pour des bonus "raciaux".

Ces bonus permettent en gros de modifier de l'ordre de 10 % une caractéristique donnée. A eux seuls, ils ne permettent pas de "déterminer" qu'un gnome qui a + 2 en Intelligence sera magicien par exemple. Cela sera plus facile mais pas obligatoire.

Au-delà des bonus aux caractéristiques, bientôt cela sera le descriptif des races qui va être "neutre"...

Je pense qu'une approche plus intelligente aurait été de faire comme dans le jdr des Terres d'Aran en scindant en deux l'aspect "espèce" qui donne des prédispositions innées et l'aspect "culturel".

J'aime bien l'univers d'Eberron pour cela. En effet, outre l'aspect "racial", l'auteur indique souvent que ce qui affecte fortement le comportement d'un gobelin par exemple est l'endroit où il a été élevé sans pour autant il est vrai donné des avantages ou des désavantages en fonction de ces cultures.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar
Edwin

Si on reste dans le domaine du jeu, cela apporte simplement davantage de souplesse à la création de personnage, ce qui apparaît de prime abord comme un avantage. Après tout, si je veux que mon Orque soit particulièrement charismatique, mais peut-être un peu plus chétif que les autres Orques, je peux. De fait, on pouvait déjà le faire avant et depuis toujours, c'est simplement assoupli ici (donc pourquoi?). Mais évidemment, le choix de la race (l'article utilise encore ce terme, donc je me permets de l'utiliser) perd beaucoup en signification dans le processus. Bientôt, on verra des lapins plus forts que des ours, parce qu'il ne faut pas de déterminisme. C'est ce qu'on pourrait penser. Moi, je reste adepte du bon sens.

Du reste, je n'ai pas bien compris l'article : est-ce bien une règle optionnelle dans ce supplément ? Parce que si c'est le cas, tout ce qui est optionnel, en bien ou en moins bien, reste du bonus. Ceux qui préfèrent la méthode traditionnelle utilisent la méthode traditionnelle, ceux qui veulent utiliser cette règle optionnelle peuvent le faire, ce que certainement de nombreuses tables de D&D ont déjà fait, sans attendre cette règle optionnelle, parce que chaque table ou presque a ses petits ajustements faits maison.

avatar
Helicon38

Sous peu, on la remplacera par possibilisme ^^

D&D reste un mastodonte, il évolue petit à petit, certaines évolutions ne me plaisent, d'autres m'indiffèrent et enfin, il y a de temps en temps de bonnes idées.

Si tu prends l'Oeil Noir par exemple, les "peuples" n'ont que peu d'impact, c'est surtout la culture à laquelle on appartient (des dizaines de possibilités) et sa profession (encore des dizaines de possibilités) qui déterminent les caracs de notre perso.

Le peuple jouera surtout au niveau de sa place dans le monde, son histoire commune.

avatar
Si tu prends l'Oeil Noir par exemple, les "peuples" n'ont que peu d'impact, c'est surtout la culture à laquelle on appartient (des dizaines de possibilités) et sa profession (encore des dizaines de possibilités) qui déterminent les caracs de notre perso.

Le peuple jouera surtout au niveau de sa place dans le monde, son histoire commune.

Edwin

Certes, l'impact est encore plus faible que dans D&D probablement mais il existe quand même. Donc, on peut dire que selon la définition utilisée plus haut, il est "déterministe" (il donne des bonus et donc "détermine" des professions probables en fonction de l'espèce / race). Or, tu expliques plus loin que c'est surtout "la culture et la profession" qui détermine le personnage dans l'Oeil Noir. Ce qui semble un peu contradictoire. Je pense surtout que la différence se fait dans les textes et la présentation au sein de l'Oeil Noir qui te fait penser cela.

De mon point de vue, D&D5 à l'heure actuelle est plutôt "non déterministe" et donc que cette option proposée dans le "Tasha" est plutôt très cosmétique.

avatar

Dans D&D5 en 2020, Il y a plus de différences entre les genres, les ethnies, les races, voir bientôt d'alignement si j'ai bien compris ce qui se profil sur les forum US, je vois pas pourquoi on propose chacun de ces choix pour créer un personnage si ce n'est que cosmétique, on gagnerai de la pagination avec un « choisissez une représentation visuel de votre personnage ici ou là et passez au choix de votre classe », plutôt que de chercher à vendre des livres de règles supplémentaire.

avatar

On oublie que Tasha n'était autre qu'Iggwilv déguisée. À votre place, je me méfierais quand même de son chaudron content

avatar

Certes, l'impact est encore plus faible que dans D&D probablement mais il existe quand même. Donc, on peut dire que selon la définition utilisée plus haut, il est "déterministe" (il donne des bonus et donc "détermine" des professions probables en fonction de l'espèce / race). Or, tu expliques plus loin que c'est surtout "la culture et la profession" qui détermine le personnage dans l'Oeil Noir. Ce qui semble un peu contradictoire. Je pense surtout que la différence se fait dans les textes et la présentation au sein de l'Oeil Noir qui te fait penser cela.

Helicon38

A l'oeil noir la "race" (on utilise le terme peuple) ne te donne pas de bonus aux caractéristiques. Elle joue sur tes PV (avec un écart max entre les races de 6 sur environ 30 PV à la création), ta vitesse de déplacement (les nains ont de courtes jambes), sur ta capacité à résister aux sorts, poisons et maladies (ténacité mentale ou physique), mais ça ne donne pas de bonus aux caractéristiques. Ca détermine juste le maximum possible à la création (normalement 14 à chaque carac mais avec un 15 d'autorisé pour les humains et les demi-elfes, les elfes et les nains ont droit à deux 15 en échange d'un 13). De toute façon chaque point de caractéristique doit être acheté. Et franchement ça ne change rien sur le choix de ta profession (d'ailleurs tu n'es même pas obligé de prendre une culture ou une profession). Le seul "déterminisme" c'est que les elfes sont obligés d'être capables de jeter des sorts (mais si tu n'as pas envie de payer pour en apprendre tu peux ne connaitre aucun sort).

avatar

Je viens enfin de comprendre pourquoi la question posée par ce sujet et son ancien clone m'ont fait bizarre à la lecture, ainsi que la polémique qui allait avec. Pas en lisant l'article, mais j'avais la tête dans Numenéra juste avant.

Depuis que je suis converti au Cypher System (Numenéra, The Strange et la version générique), c'est vrai que je n'utilise plus les races, cultures ou je ne sais quoi pour déterminer les caractéristiques du personnage. C'est un élément de roleplay et juste ça. Ce qui caractérise les perso, sont le type de personnage que l'on joue (combatant, mago, etc.), son domaine de compétence principal et son caractère principal. Le reste ne rentre pas en ligne de compte sur les caractéristiques. Je ne m'étais pas trop posé la question avant, et ce n'était présenté pas npn plus présenté comme une revendication quelconque dans les livres, c'était juste comme ça, naturellement implantée dans la mécanique et ma foi on s'y fait très bien. Ce n'est au final pas ce qui compte dans les détails techniques des personnages, même si ça compte dans l'histoire.

Dernièrement je me suis replongé dans DD5/HD pour une séance à venir, et c'est vrai qu'on aurait pu s'en passer des bonus raciaux et autres. Je trouve ça même limitatif par rapport à ce que l'on pourrait faire avec certains personnages (en comparaison de ce que j'aurais pu faire en Cypher j'entends).

Après, est-ce que pour D&D on garde la même saveur si on enlève tout ça ? Pourquoi ne pas essayer avec des règles optionnelles. Je pense que c'est plus une question de repères et d'habitudes car cela se remarque moins de voir disparaitre tout ça quand on change de jeu, mais pas impossible à faire dans D&D non plus. Et franchement en terme de gameplay, on vit bien sans (en tout cas, ce n'est pas pire).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • kyin
avatar
Sigfrid

Pourtant le choix d'une race peut modifier les caractéristiques dans le Cypher System clin d'oeil

À la base, dans D&D la race est une classe. Le déterminisme est dans son adn. Déjà que cette 5e édition est assez fade, je ne sais pas trop ce qu'ils cherchent à faire en voulant lisser encore davantage les options... Autant abandonner directement l'idée de carac...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Edwin
avatar

Pourtant le choix d'une race peut modifier les caractéristiques dans le Cypher System clin d'oeil

kyin

C’est optionel. content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Christophe12004
avatar
kyin

Cela est dit dans l'article, c'est en miroir de nos sociétés, il y a une volonté de gommer les stéréotypes raciaux, tout simplement.

Seulement, ici, ils le font avec intelligence, c'est simplement une option parmi d'autres que l'on pourra intégrer pas.

On ne réécrit pas l'histoire, ni le jeu, on laisse au MJ et à sa table, la décision de l'utiliser ou pas.

avatar
Sigfrid

D'où le "peut".... si c'est optionnel, c'est que tu peux... donc, c'est une possibilité..

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sigfrid
avatar
Christophe12004

D'où le "optionel". Si c'est optionnel c'est que l'on peut, ce n'est pas imposé comme aujourd'hui à D&D.

Et le nouveau livre D&D il est optionnel aussi. Ceux qui veulent peuvent l'intégrer, sinon il suffit de l'ignorer.

avatar

Optionnel ou pas, ils sont quand même en train de revoir certains bouquins comme le VOLO'S pour prendre en compte ses nouvelles règles. Hors, tant que c'est optionnel ça me va mais si cela devient la règle, c'est autre chose.

Sachant que WotC c'est mis à changer les règles de ses jeux en réaction à des problèmes juridiques rencontrés façe à des acusations de racisme.

Encore une intention louable, même si les résultats sont plutôt risibles, qui ne proviendrait que d'une savante mise en scène pour camoufler un scandale ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Rankkor
avatar

dans le volo, de mémoire, ils n'ont changer aucunes règles, juste des mots content

Edit : en fait ils ont enlevé l'ajustement négatif des Orcs, je pesne que ce serait arrivé quand même, car leur but a été dans cette édition de en plus mettre d'ajustement négatif,

l'errata est là : https://media.wizards.com/2020/dnd/downloads/VGtM-Errata.pdf

avatar
Grand_Ancien

J'ose espérer que la traduction fr du volo's guide ne sera pas impactée par ces changements...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Alessandro Zanni