La magie pour les Nuls ? 14

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Pavillon Noir

avatar

Hello !

Je ne comprends pas la magie dans Pavillon noir. En fait, je comprends certaines choses, et quelques pages plus tard je lis le strict contraire. J'ai essayé d'écrire au fur et à mesure, de faire des tests avec les cartes, de créer un perso adepte du vaudoo, mais non, je ne pige pas... Les infos sont éclatées un peu partout dans Entre ciel et terre et j'ai l'impression que les contradictions que je décèle par moment peuvent être dues à des problèmes de transition première/deuxième édition...

Bref, est-ce qu'il existe quelque part un "La magie de Pavillon noir pour les Nuls" qui expliquerait le fonctionnement de manière assez linéaire ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
kyin

Il y a bien quelques restes des éditions précédentes, mais c'est plus dans certains pouvoirs que j'ai pu trouver ces scories que dans les règles (Colère du seigneur je pense spécifiquement à toi).

En résumé voici comment ça marche (interdiction de le lire si tu es joueur):

  1. Tu créés un perso versé dans les arcanes, ou qui le deviens (déjà un premier pas important).
  2. Pour ce perso tu choisies la ou les voies dans lesquels il est versé (on va dire le christianisme, car Foi est plus cours à écrire que Connaissance des mystères, même si c'est la même chose).
  3. Ton MJ va noter dans un coin sa chance (c'est pouvoir-5 pour rappel, et dans Entre Ciel et Terre ce sera appelé Faveur histoire de bien compliquer inutilement), et son niveau de Foi (on va dire 2, histoire d'avoir un perso débutant mais pas trop). Ce sera utile pour déterminer le seuil de rejet.
  4. Au quotidien le MJ va suivre comment le PJ se comporte. En clair il va regarder quels actes sacrés il suit, est il vertueux, pécheur, etc. Cela influera sur son prochain Rituel.
  5. A un moment le PJ voudra appeler son dieu à l'aider. Il fera donc un Rituel. Et je ne parle pas là d'un petit rituel genre la messe, en latin, ça c'est un acte sacré. C'est utile, on le suit, mais c'est pas ce qui nous intéresse là. Donc un Rituel. On commence par regarder son comportement jusque là, comment il effectue son Rituel, s'il prend son temps, s'il a tous les rites nécessaires (pour un chrétien Chants, croix, encens, messe, prière, eucharistie). A partir de tout ça on détermine les Auspices (voir page 117), qui vont aller de -6 à +4. On va dire +2, car on est sympa.
  6. Le MJ détermine donc le seuil de rejet, soit Faveur+Foi+Auspice, ici 2+2+2 =6. Si jamais le PJ tire plus de 6 cartes inversé, c'est baisé pour lui.
  7. Le PJ formule sa demande, le MJ regarde dans les pouvoirs s'il y en a un qui correspond. Mieux, le PJ connait peut être le pouvoir qu'il veut invoquer (ce qui augmente les Auspices de 1). On va partir sur Manne Divine, un pouvoir de niveau 3, que le PJ ne connait pas.
  8. Le Rituel commence. Le PJ bat les deux paquets de cartes (43 arcanes majeurs, 16 mineurs), puis commence à tirer, en commençant forcément par les majeurs pour déterminer l'Aléas (page 124/125).
    Il peut s'arréter quand il le souhaite s'il vient de tirer une arcane droite, et doit continuer à piocher tant qu'il tire des arcanes inversées.
  9. Si au moment de s'arrêter il a plus de cartes inversées que son seuil de rejet, il subit la colère divine (à noter qu'il doit s'arrêter à la première carte droite qu'il tire une fois dépassé ce seuil).
    Si ce n'est pas le cas, et qu'il a tiré au moins autant de carte droite que le niveau du pouvoir invoqué (ici 3), alors le pouvoir se déclenchera lorsque le MJ le jugera bon.
    Toutes les cartes droites excédentaires serviront à renforcer le pouvoir.

Déjà avec ces bases est ce que c'est plus clair ? Est ce que tu as des questions ?

avatar

Oui ça c'est ce que j'avais à peu près compris, merci de me le confirmer (et de préciser certains points). C'est surtout avec la transe que ça devient assez obscur...

J'étais parti pour utiliser le rituel avec mon PJ, pour l'instant, mais étant donné que sa religion c'est le vaudou, normalement il devrait utiliser la transe (un adepte utilise l'un ou l'autre en fonction de la religion, c'est bien ça ?)

Le calcul du niveau de pouvoir me pose aussi quelques soucis. Un pouvoir a un niveau. Ce niveau est connu du pj s'il le connaît (est-ce que ce n'est pas gênant ?). Il peut aussi être modulé en fonction des circonstances (portée, durée...) Le tableau donne différents éléments, mais est-ce qu'on augmenté la catégorie du pouvoir ? On additionne le niveau et la catégorie de l'augmentation ? On ajoute la différence entre le niveau et la catégorie pour chaque type d'augmentation ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar

Alors non pour la transe. En fait il faut différencier entre transe et Transe. Suivant ta religion, ce sera de la possession ou de la communion. Donc quand on parle de transe (t minuscule), c'est juste la manière dont ça apparaît aux observateurs.
La Transe (t majuscule) et accessible qu'à partir du niveau 3 de Foi/Connaissance des mystères (voir tableau p92). La Transe est en fait un mécanisme de jeu te permettant d'arpenter une voie et d'utiliser tes pouvoirs immédiatement (enfin, si tu es au bon niveau de Transe). Je te conseille du coup de lire à partir de la page 132. En règle générale, comme il y a parfois quelques contradictions, attache toi ou réfère toi à la partie MJ. La partie joueur te donnera juste des idées d'interprétation.
La connaissance du niveau de pouvoir pour les pouvoirs connus n'est pas un grand problème - le PJ en a besoin quand il entre en Transe de toute façon pour construire son cheminement. Par contre il ne doit pas connaître les paramètres (portée, cible, impact et durée). Il finira peut être par s'en douter, mais c'est la que doit résider l'élément de surprise. Par exemple (complètement invente hein), prenons un pouvoir soin. Le joueur l'utilise sur lui et voit assez vite combien de carte il a besoin pour quels effets. Par contre, pour soigner un compagnon, voir un ennemi, ou un groupe, qui partage ses croyances ou pas, qu'il peut toucher ou qui est à distance, ben il risque d'être bien paumé et c'est ça qui le poussera à tirer encore plus de cartes.
Note pour moi-même: j'avais pas fait gaffe que le PJ connaissait le seuil de rejet par contre.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Ombreloup
avatar
kyin

Oubli la transe pour commencer, c'est à partir du niveau 3 de Foi/Connaissance des mystères. Et je te déconseille de permettre la création d'un personnage à ce niveau là (sauf pour la cartomancie à la limite).

Il n'y a pas de religion qui impose la transe, la transe est un autre moyen pour faire appel à sa divinité, et qui est accessible à toutes les religions. Tu verras ça plus tard, une fois que tu auras bien compris les bases.

Le niveau de pouvoir est toujours le même, et en effet le PJ le connait, mais ce n'est pas un souci si tu ne lui a pas dit qu'il fallait tirer autant de carte droite que le niveau de pouvoir pour réussir à l'activer (et sinon... tant pis moqueur).
Les cartes droites supplémentaires vont augmenter la puissance du pouvoir, mais pas son niveau. Elles vont changer en effet, dans l'ordre, la cible, la portée, l'impact et la durée.

avatar
DSC1978

Ils sont sensés le connaître en effet, mais ne connaissent pas l'auspice. Donc ils en ont juste une vague idée à chaque fois qu'ils font appel à un pouvoir.

Au final je ne l'ai jamais donné à mes joueurs, mais ils savent que lorsqu'ils commencent à vomir faut arrêter.

avatar

Alors de tête, je crois que c'est un fait que le joueur a le droit de connaître , le nombre de lames droites pour le niveau de pouvoir. Cela lui donne donc un léger bonus pour les pouvoirs qu'il connaît à activer. Mais comme il ne connaît pas les paramètres, ça limite les abus.

avatar

Effectivement : en gros faut connaître que la base c'est niveau de Foi plus modif de pouvoir. Le reste, le MJ s'en charge. Mais ça peut donner une vague idée. Je corrige ça de mon côté pour les prochaines parties.

avatar

OK merci pour ces précieuses infos à ingurgiter (oui j'ai du coup confondu transe et Transe). Je reviendrai sûrement pour de plus amples questions, mais pour l'heure préparation de partie pour ce week end !!

avatar

Merci beaucoup pour ton aide de jeu ombreloup, tu as repondu a mes questions avant meme que les pose. Je suis en train de creer une mini aventure pour un joueur qui va decouvrir son pouvoir vaudou. Sous la houlette d un ancien.

avatar

En théorie, tu ne peux pas être initié si tu n'as pas pris un avantage à la création, sauf à avoir un pouvoir haut et faire une quête mystique (voir p140).

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Muscida
avatar
DSC1978

Après je pense que le MJ peut s'arranger avec les règles si ça reste cohérent.

avatar

Tout à fait. C'est pour ça que je disais en théorie. Tant que tout le monde s'amuse à table. Après, faut juste que ça ne déséquilibre pas le jeu et les aptitudes des personnages, vu que quelqu'un qui aura pris des avantages ou booste son pouvoir le fait au détriment d'autres facettes du jeu. Maintenant, à moins de 7 en pouvoir, tu risques pas de sortir grand chose vu que ton seuil de rejet sera très bas.

avatar

Le perso etait prevu pour faire de la magie ( indien caraibes) mais il etait prevenu du début qu il lui faudrait rencontrer un maitre pour etre initié. donc POU boosté etc prévu a la creation. ( ça c est parce que c est notre 1ere campagne PV et qu on le temps d assimiler les regles a notre rythme).