[Règles maison] Alimentation 5

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Aucune règles ne semble exister pour gérer les situations de famine.

Voici donc le résumé de mes règles maison pour ce qui est de l'alimentation. Elles concernent les situations en mode survie et ne gèrent aucunement les bénifices que la préparation de repas pourraient occasionner dans des situations reliés au talents sociaux ou autres.

Quant pensez-vous. Est-ce trop généreux ? Trop dur ? Vous feriez autrement ?

P.S. Désolé pour la présentation, mais la mise en page lors de la composition ne suit pas lors de l'enregistrement... troublé

  • Types d'aliments (avec modificateurs pour l'épreuve de cuisine)
Qualité ExemplesModif. (cuisson, rôtir & bouillir)
Aliments immangeables ou avariés¹Cloporte des sépultures, viandes ou légumes moisis-4
viandes carnes, aliments de faible qualité²Boeuf de trait, vieux cheval, racines-2
aliments séchés ou viandes de qualités moyenneBoeuf, poulet, ration séchés0
Aliments frais ou viandes de haute qualitéCaille, cochon gras, fruits et légumes frais cueillis+2

¹ L'utilisation d'aliments immangeables ou avariés entraine un empoisonnement. Voir poison : repas immangeable.

² L'utilisation de viandes carnes ou d'aliments de faibles qualité entraine des maux d'estomac (1 niv. État douleur).

  • Modificateurs à l'épreuves de cuisine
ActionModificateur
Cuire un oeuf+5
Frire des saucisses+3
un solide ragoût pour dix personnes, outils appropriés+1
Conserver de la viande du lièvre quʼon vient dʼattraper0
Brasser une bière forte, outils innapropriés-1
Confectionner un gâteau de mariage, repas de racines-3
Préparer un délicieux repas pour un banquet-5
  • Résultats d'une épreuve de Cuisine (cuisson, rôtir & bouillir)
NREffets
Maladressele repas nʼest pas simplement mauvais, il est immangeable.
Ratéela nourriture est brûlée ou, sur un 1 au 1D6, le repas est mauvais, le consommer donne la diarrhée ou des nausées (voir maladie Difar vive p. 343).
1
2
3

Les viandes carnes et les aliments de faibles qualités ne causes plus de maux d'estomac. + 1PC* ou +1PV* si le repas est suivi d'une période de repos.

4+1 CN*
5+1 FO*
6+1 AG*
coup de maître

le repas est un véritable délice. En plus des bonus des NR précédents, les héros bénéficient de 3 PC* pour leurs épreuves de volonté.

* Bonus cumulatifs pour ce repas seulement et non d'un repas à l'autre. Les bonus sont valide pour les 8 prochaines heures.

  • Nouveau status : Affamé

Une personne obtient le status affamé si elle n'a pas mangé un repas depuis 48 heures. Elle conserve ce statut tant qu'elle ne se nourri pas avec un repas consistant (repas complet avec jet de cuisine). Elle ne peut plus régénérer pendant une phase de régénération normale. Elle perd 1D3 points de vie si elle utilise au moins une phase de régénération chaque jour (par exemple par le sommeil ou du repos), sinon elle perd 1D6 point de vie. De plus, tant que le status affamé persiste, elle cumule 1 niveau de l'état confusion par deux jours complet sans repas. Au niveau IV de l'état confusion, elle acquiere le status incapable d'agir. Ce status cesse aussitôt que la personne consomme un repas consistent.

  • Poison : repas immangeable

Lorsqu'une personne consomme un repas avec de la viande immangeable, avarié, ou lorsque le repas a été mal préparé (une maladresse), celle-çi risque de s'empoisonné avec celui-çi. Si lʼépreuve du poison réussit, la personne vomit aussi son repas et ne peut donc pas retirer son status affamé si tel est le cas. En cas dʼéchec, la personne conserve malgré tout son repas et peut de plus retirer son status affamé.

Niveau : 2
Type : poison à ingestion, végétal ou animal
Résistance : Ténacité physique
Effet : 1D3 BL / 12 heures ; légères douleurs et légèrement confus (1 niveau des états douleur et confusion) / 1D3 BL; légères douleurs et fatigue (1 niveau état douleur)
Début : 4 heures.
Durée : 1 jour / 12 heures.
Coût : 0

Édit : Ajustement de points de règles pour ajouter des effets causé par les viandes carnes.

avatar

Pour les bonus de caracs, je me méfie toujours car j'ai du mal à estimer la puissance d'un +1 dans une carac.

Peut-être qu'à partir d'un certain NR, cela pourrait permettre d'augmenter le temps avant d'obtenir le statut affamé ?

avatar

Pour les bonus de caracs, je me méfie toujours car j'ai du mal à estimer la puissance d'un +1 dans une carac.

Calenloth

J'y ai aussi beaucoup pensé.

Le fait d'offrir des bonus aux qualités au lieu disont de bonus en points de compétences me semblais plus... ciblé. À moins d'offrir des PC supplémentaires pour des talents bien précis, les PC offerts en bonus pourraient alors êtres utilisé pour toutes les épreuves de talents. Ce serait très puissant. Et si au contraire on opte pour offrir les bonus en PC pour des talents bien précis, je trouves que ça devient trop limitatif ou fastidieux à gérer.

En regardant la liste des talents (ainsi que les sorts et les liturgies) j'ai réalisé que les qualités pour lesquelles j'ai optés se retrouvent principalements dans les groupes de talents physiques et de nature. On en retrouvent très peu dans les autres groupes de talents ainsi que dans les sorts ou les liturgies. Ce qui était justement mon intention. Je voulais représenter le surplus d'énergie et de vigueur physique que la qualité du repas apportait aux héros. Avoir opté disons pour une qualité comme le courage, aurait été trop généreux je penses puisque cette qualité est omniprésente dans un tas de talents, de sorts et de liturgies. Il en va de même pour l'intelligence et l'intuition.

Peut-être qu'à partir d'un certain NR, cela pourrait permettre d'augmenter le temps avant d'obtenir le statut affamé ?

Calenloth

C'est pas une mauvaise idée ça. Je vais y penser...

Peut-être que ça pourrait remplacer le bonus du 3ième niveau de réussite ?

avatar

Ajout de points de règles pour prendre en compte les effets des viandes carnes et des aliments de faibles qualités. Et puis ainsi la CS "Ventre d'autruche" conserve son utilité.

Et puis je pensais aussi que ce serait peut-être bien que le cuisinier fasse son épreuve de cuisine (cuisson ou rotir & bouillir) un seul dé à la fois. Ainsi avec le premier dé les héros peuvent sentir, après le deuxième ils peuvent goûter le repas et ainsi décider s'ils veulent en manger ou pas. Après que tous le monde ait consommé leur repas, le cuisinier tire son dernier dé. Quant pensez-vous ?

avatar
je pensais aussi que ce serait peut-être bien que le cuisinier fasse son épreuve de cuisine (cuisson ou rotir & bouillir) un seul dé à la fois. Ainsi avec le premier dé les héros peuvent sentir, après le deuxième ils peuvent goûter le repas et ainsi décider s'ils veulent en manger ou pas. Après que tous le monde ait consommé leur repas, le cuisinier tire son dernier dé. Quant pensez-vous ?

Ca c'est une superbe idée!