Différence entre "Béni" et "Sacré" et pertinence des sorts 15

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Je ne cerne pas très bien la différence entre bénir un objet ou le consacrer.

Les bénédictions et les consécration d'objets semble se faire surtout sur des objets favorables à la divinité. Je ne vois pas exactement ce qu'apporte la bénédiction de l'objet en terme de jeu même s'il est fait mention que les démons n'en supporte pas tellement bien le contact. Les objets consacrés eux semble encore une fois blesser les démons par leurs seul contact, mais aussi offrir un bonus de +1 au cérémonie officié par le prêtre.

J'ai beau relir les descriptions de la liturgie ou de la cérémonie, ce n'est pas plus clair sur les bénifices qu'apportent ces deux sorts en dehors des blessures au démons qui sont somme toutes assez mineurs à moins que ce soit un démon directement opposé au dieu en question.

Ce qui me chicote c'est que les règles mentionnent constamment que les prêtres ne bénissent ou ne consacrent pas des objets à la légère et que généralement ils vont ne le faire que sur des objets ou des armes favorables à leur dieu comme par exemple l'huile d'onction et le Bec de Corbin pour le prêtre de Boron. Et de plus, il est mentionné qu'ils ne vont les remettres "qu'à de véritable croyants". Est-ce que ça veut dire qu'un prêtre ne bénira jamais l'épée ou la hache des ses compagnon de groupe avant d'aller combattre un démon ? Est-ce que ça veut aussi dire que si jamais il bénissait un lot de Bec de Corbin en vu du combat il ne les remettaient seulement à ceux qu'il juge comme de véritable croyant ? Plutôt difficile à imaginer si tu à 2 nains, 1 thorvalois et 1 elfe dans ton groupe non ? Pas très efficace compte tenu du coût d'une consécration d'objet...

Est-ce que quelqu'un peu m'éclairer svp ?

avatar

Il y a un chapitre là dessus dans Gods 1. J'essaierai de voir pour une trad si personne ne t'a répondu d'ici là.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Merci Dyvim ! oui

avatar

J'attends la vérification par Dyvim, mais juste là, la bénédiction c'est la création d'une petite quantité de matériel qui sert surtout la célébration religieuse: eau bénite de Thylos, encens de Boron, ce genre de choses. L'effet dans le jeu est limité, même si on peut s'imaginer qu'un démon du domaine opposé n'appréciera pas ce genre de matériel, et que si disons un vampire a une faiblesse contre le matériel bénit d'un certain dieu, il y a moyen de l'utiliser.

Un objet consacré est alors un truc bien plus puissant. On crée une arme qui content une partie de l'essence karmique du dieu et manifeste donc en permanence un peu de son pouvoir, à la fois comme arme et comme objet de rite. L'arme est en conséquence très précieuse. Et oui, c'est pas évident d'en faire.

Pour ton groupe nain/thorvalois/elfe, ben oui, le monde de l'ON essaie d'être cohérent, donc ce genre de groupe exotique devra d'abord convaincre les organisations qu'ils ouvrent bel et bien dans le respect, voir le soutien des valeurs des églises et non d'être un groupe de mercenaires SDF sans foi ni loi. Tu pourrais constituer un groupe de guerriers praiotiques, ce serait plus facile d'avoir du support par rapport de cette église - au détriment de la confiance faite par disons les sorcières... Maintenant, souvent ces aventuriers in peu irréguliers permettent des activités plus flexibles que les héros idéaux brillants qu'on mettre en avant dans les prêches comme exemples...

avatar

Alors a priori tu peux bénir n'importe quel objet (et même aussi consacrer n'importe quel objet) mais le plus souvent on le fait sur des objets liés au culte ou qui plaisent à la divinité.

Tu ne peux pas bénir une arme d'après Götewirken I enfin plutôt ils disent que ça n'existe pas ("Gesegnete Waffen gibt es grundsätzlich nicht."). Techniquement bénir un bâton, un savon, une feuille, une pierre, de l'eau ou de l'huile aurait le même effet sur un démon, à savoir lui faire des dégâts en cas de contact (comme de l'acide 1D3 BL par assaut). Plus le contact se prolonge et plus les dégâts sont importants ( tu rajoutes 1 puis 2 BL pour les assauts 2 et 3). A noter tout objet béni mis en contact 3 assauts consécutifs contre un démon est détruit. Les objets consacrés eux ne sont pas détruits. Ils précisent que si tu as béni toute une fiole d'eau, pour faire des dégâts à un démon il faut tout lui lancer et pas juste quelques gouttes. A noter pour moi un démon aspergé avec de l'eau ou de l'huile va prendre des dégâts pendant 3 assauts car l'eau ou l'huile reste sur lui.

Les armes consacrées existent bien par contre et pour elles tu peux choisir de faire :

  • soit les dégâts de contact d'un objet béni ou consacré
  • soit d'appliquer les dégâts de l'arme au lieu des dégâts de contact. (avec les éventuels doublement de dégats si le démon est du type opposé au dieu)

Ils précisent que tous les aventuriens ou presque auront déjà vu un objet béni mais les objets consacrés sont beaucoup plus rares.

Vous noterez qu'il faut dépenser 2 points de Karma permanents pour créer les objets consacrés... Il faut vouloir les payer (notamment si c'est pour en faire "cadeau" à un autre joueur). L'effet est permanent par contre. Contrairement aux bénédictions qui ne durent que quelques heures.

Après il existe aussi des versions encore plus avancées de la "consécration" :

  • les lieux doublement consacrés (souvent pour les grands temples) - les démons prennnent des dégâts plus rapidement s'ils y entrent
  • les objets et lieux saints (là c'est la divinité qui a opéré pour le rendre comme ça) - ça fait encore plus de dégâts aux démons. Il est précisé que ce sont des objets et lieux uniques.

Dans Götewirken I tu as une liste d'objets rituels qui seront le plus souvent bénis selon les prêtres :

  • Plumes d'aigle (Praios)
  • Frêne (Ingerimm, rondra)
  • Sang (sans nom)
  • Peaux/écailles de lézard ou de serpent (Hesinde, Nandus)
  • son propre sang (Kor)
  • cristaux de glace, eau glacée (Firun, Ifirn)
  • Fleurs de cerisier (Tsa)
  • Farine (Travia)
  • Graine (Peraine)
  • Huile pour onguent (Boron)
  • poussière d'étoile (Phex)
  • Tharf (Rahja)
  • eau bénite (Efferd, Swafnir)
  • plumes d'oiseaux migrateurs (Aves)
Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar

Les règles page 316 du livre des règles sont déjà très complètes en fait...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Wow, merci Dyvim ça répond à pas mal de questionnement. Je vais probablement remplir les zones grises par rapport à la bénédiction, mais pour la consécration d'armes là je pense que je suis ok.

Vivement le supplément sur les Dieux en français quoi ! (Il va bientôt sortir en anglais et ça me fera patienter, mais pour moi, j'ai hâte d'avoir tous en français ! plaisantin )

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Dyvim

Complète, hummm je ne dirais pas ça. La bénédiction reste vague et je me demande même pourquoi un prêtre l'utiliserait...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar

Normalement les objets qui seront consacrés sont le plus souvent les "objets de cérémonie" (Zeremonialgegenstände) associés aux dieux :

  • Praïos : sceptre du soleil (masse à pointes)
  • Rondra : Peigne de Rondra (épée à deux mains)
  • Thylos : Barbe de Thylos (trident)
  • Travia : sac à oie (un sac pas une arme)
  • Boron : bec de corbin (marteau de cavalerie)
  • Hesinde : livre du serpent (un livre pas une arme)
  • Firun : couteau de Firun (une dague)
  • Tsa : prisme (pas une arme)
  • Phex : amulette de la lune (pas une arme)
  • Peraine : gants verts (pas une arme)
  • Ingerimm : marteau d'inguerimm
  • Raïa : voile rouge (pas une arme)
  • Aves : bâton d'Aves
  • Kor : pique de kor
  • ...
avatar
Docdemers

N'hésite pas si tu as des questions précises.

avatar
Docdemers

Pourquoi faire une bénédiction et pas une consécration?

  • Elle coûte moins cher en karma
  • Surtout elle ne coûte pas de points permanents de karma...
  • Il n'a pas le temps de faire le rituel la cérémonie pour consacrer une arme
  • Elle permet de faire des "grenades saintes" à moindre coût
  • Le prêtre en a besoin pour les cérémonies habituelles de son église. Genre il faut consacrer l'huile de Boron avant d'en oindre les fidèles ou les morts. Ou les jours saints de peraine il faut bénir des graines avant de les planter.
avatar

Pourquoi faire une bénédiction et pas une consécration?

  • Il n'a pas le temps de faire le rituel la cérémonie pour consacrer une arme
  • Elle permet de faire des "grenades saintes" à moindre coût
Dyvim

Pour le premier point, il est mentionné à la page 316 que les armes ne sont en principe pas bénies, donc j'en ai conclus que l'idée que le prêtre de Phex du groupe puisse bénir des armes avant une confrontation contre un démon était à oublier. Peut-être que j'y vais un peu trop au pied de la lettre.

Pour le deuxième point, ça oui je l'avais compris et je suis entièrement d'accord. Toutefois, à moins de transporter un lot incroyable de "grenades", ou d'affrinter un démon directement opposé au dieu, les dommages seront plutôt moyen.

Je comprend que de bénir son objet de cérémonie est nécessaire pour ensuite pouvoir s'en servir pour officier une messe ou faire une cérémonie, mais dans le gros, ça reste du "roleplay".

Anyway merci Dyvim, tes messages ont éclairci les questions que je me posais sur le sujet. En résumé, si mon groupe de joueurs devait affronter un démon, le prêtre de Phex aurait la possibilité de bénir de la poussière d'étoile (qu'il doit posséder en quantité limitée j'imagine et qu'il doit être difficile d'en trouver en dehors d'un temple de Phex ?) ou peut-être même des pièces de monnaies pour ensuite s'en servir pour blesser le démon (légèrement mais bon...). Au niveau des armes consacrées, j'imagine qu'ils devront se tourner vers une autre église comme peut-être Rondra, Praïos, Inguérimm.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Docdemers

De rien...

Perso j'autoriserai à bénir les armes mais de toute façon elles ne feront que 1d3 points de blessure au mieux par assaut (sauf s'ils arrivent à les presser contre le démon pendant plus longtemps qu'un assaut)

Pour son objet de cérémonie, en général le prêtre qui le peut va le consacrer. C'est mieux que de le bénir.

avatar

Perso j'autoriserai à bénir les armes mais de toute façon elles ne feront que 1d3 points de blessure au mieux par assaut (sauf s'ils arrivent à les presser contre le démon pendant plus longtemps qu'un assaut)

Dyvim

Pas facile. Le Monde de L'Oeil Noir n'est vraiment pas un univers de super-héros hein ! mort de rire

avatar

La philosophie de départ de l'ON a toujours été (je ne me prononce pas sur la v5 et son fonctionnement réel) que les armes divines (ou magiques) sont rares et vénérées (= on les passe pas à des SDF d'aventure). Ces armes dont les dégâts sont surnaturels et plus puissantes sont exceptionnels, sinon, dans les plus brefs délais tout aventurier de niveau moyen se balade avec une telle arme. En conséquence je dirais que les armes surnaturelles universellement disponibles devraient être plutôt faibles d'effet.

Ce qu'on privilège souvent c'est des armes faites pour l'occasion: un tel monstre est invulnérable sauf par l'épé de Kweetnie, qu'il faut retrouver car perdue depuis des siècles. Ensuite, il n'est pas donné que l'arme, en dehors de sa cible programmé, soit particulièrement efficace contre d'autres adversaires. Et puis, on ne sait pas quand on en aura encore besoin, donc il vaut mieux le mettre dans un endroit bien gardé et repérable dans le besoin. Ou encore, si on a abattu le démon de Hernia avec le légendaire oint de Masseur, il n'est pas du tout dit que l'arme de légende survit à son ennemi juré.

Donc super-héros, parfois, si, mais rares, très rares.