le jeu de rôle c'est chronophage 59

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Salutations,

Voilà actuellement je joue à CO la boîte d'initiation alors oui c'est sympa lorsque l'on joue mais je me rends compte d'une chose en colère

C'est chronophage

Oui c'est en faites hélas ce qui me pose problème, je lis partout QUELQUES DES, DES STYLOS, DES FEUILLES BLANCHES VOTRE IMAGINATION et vous voilà partis à l'aventure.. content. Oui pour le joueur c'est vrai mais alors pour le Maitre de Jeu c'est une autre affaire.

Lire les règles, relire les règles, comprendre les règles, retenir le règles, prendre des notes , lire le scenario, prendre des notes puis preparer le scenario, les combats, les eventualités,

Mais même cela fait il faut pas trop attendre pour jouer un sceanrio sinon on a vite fait de l'oublier, bref cela demande pas mal d'investissement.

Vous me direz oui mais c'est mieux que de ne rien faire, et c'est vrai mort de rire lorsque l'on a rien à faire, pour mon cas en famille avec mes occupations, mon tavail, le sport, la musique, lire un bon livre et jouer au Go au final il me reste un peut de temps mais ce temps je le consacre à ne rien faire aussi.

Car quand je vois mon emploi du temps je doit au final passer bcp de temps sur les scenarios, c'est assez chronophage dans une semaine, assez pour devoir ne faire plus que ça, car si vous faites un peut de sport, de la lecture, un peut de musqiue il est difficile de trouver du temps pour le JDR

Au final j'en reviens à sortir une bonne boîte de jeu de société, on joue on s'amuse autour de la table, pas de preparation, de notes à prendre, de règles à lire et relire.

En fin de compte je me demandais si il y avait une statistique du profil des jouer de JDR, leur metier et l'occupation de leur temps libre, le vie de famille.

Bref c'est un post qui est juste là pour donner à reflechir ?

Suis je seul au final à vouloir joue au JDR mais qui en fin de compte ce rends compte que cela demande bcp d'investissement, de travail juste pour jouer à un jeu, n'est il pas plus ou aussi drôle de jouer à un jeu de société au ratio du temps investis juste pour une soirée le week end avec sa famille.

Merci

avatar
Tout ce que tu décris est juste. Mais pour moi, ce temps de préparation et encore plus lorsque le scénario est de moi fait partie du plaisir du jdr. En conclusion, oui ça prend du temps.
avatar

Au départ cela peut-être très chronophage puisqu'il y a le temps de se faire aux règles.

Ensuite si tu prends un scénario ou une campagne du marché (ou dispo sur le net) bien faite, plutôt guidante que bac à sable, tu peux diminuer drastiquement le temps de préparation. Une lecture préalable pour comprendre le cheminement, et ensuite avant chaque séance (si campagne) tu relis la partie à venir (que tu pourras de plus en plus facilement estimer avec l'habitude que tu auras de tes joueurs pour savoir s'ils sont du genre à foncer ou à faire de longues phases role-play par exemple).

Si je regarde au club ou dans mes amis qui jouent les profils vont du/ de la jeune lycéen(ne) à la personne mariée (H/F), avec enfant(s) et un job temps plein en passant par des sans emplois, des étudiants.

Comme MJ sur la campagne COF en cours je ne pense pas "bosser" plus d'une heure par semaine en préparation.

avatar

Si on veut jouer au JDR sans passer par la case "prépa", qui est effectivement chronophage mais cela fait tout le plaisir du MJ, alors il faut se contenter d'être un "simple" joueur.

Et encore, même dans les cas où je suis joueur, j'aime préparer des choses. Selon le type de personnage et le type de jeu, cela peut être des plans, des modifications d'équipement, faire progresser ma connaissance du monde, etc.

Ou alors effectivement en rester aux jeux de plateaux... pas de prépa, pas d'investissement chronophage... et je dirais presque pas de saveur, mais bon, ça c'est mon ressenti devant les jeux de plateaux en général.

avatar

L'investissement se concentre principalement sur le rôle de Meneur... hors sans Meneur le JDR devient tout de suite beaucoup beaucoup plus limité content

Alors oui c'est du travail ... et la problématique du temps à investir se pose souvent pour ma génération des 40/50 ans qui ont moins le temps de travailler leur jeu qu'à 20 ans (ahh faire des gosses).

Mais plus globalement le JDR s'adapte pas mal aujourd'hui à cette difficulté. Les jeux essaient d'être plus facile à préparer pour les Meneurs, ce qui va avec la vulgarisation actuelle du JDR.

Personnellement je fais jouer une fois par mois dans mon association et je prépare mon récit la semaine qui précède.... et idéalement surtout l'après midi avant la soirée de jeu (comme ça j'ai tout de frais dans la tête )

avatar

C'est extrêmement chronophage. Comme toute activité que l'on aime et que l'on veut approfondir, on ne veut pas se contenter d'une partie tous les 6 mois. Donc (perso), on parle d'au minimum une fois par mois (comme sur une série TV). La difficulté supplémentaire, c'est que ce n'est pas une personne ou un couple, mais généralement 4 à 6 personnes qu'il faut réunir une fois par mois.
Maintenant, en tant que MJ... il y a toute la préparation avant les parties (difficile à estimer, mais pas loin d'une heure de préparation pour une heure de jeu? Entre le temps de lecture/écriture et les préliminaires sociaux ainsi que pérégrinations des PJs non prévues).

On peut également parler du temps de recherche sur internet pu dans des bouquins si on veut creuser de manière historique/réaliste un aspect du jeu (comment mangeaient les vikings, quelle est la sécurité actuelle sur une base de donnée gouvernementale etc.).

Si on rajoute une certaine obnubilation qui va faire que tu y penses en te couchant, en te levant, dans les transports en commun (non, vous inquiétez pas, j'ai en réalité une vie conjugale et sociale relativement épanouie), ben oui, ce sont quelques dizaines d'heures par mois. Toutes au nom du plaisir de la tablée.
Perso, je suis en plus en train d'écrire quelque chose que j'espère publier/voir publier, et tu exploses juste le compteur. Tu y penses constamment, parce que tu te demandes comment les gens vont lire/percevoir, si c'est trop, pas assez.

Donc oui chronophage, mais pas plus finalement que n'importe quelle passion.

Je vais donner un autre exemple. Je fais de la voile, et quand je fais les choses, je les fais à fond. Du coup, quand je me suis remis à la voile, ça voulait dire passer une partie de mes congés à en faire. Ça voulait dire également acheter des ouvrages, les lire, les digérer. Ça voulait dire prendre des cours, passer des qualifications (professionnelles pour certaines, pas obligatoires, mais quand on veut "maîtriser" un sujet, on se pose pas la question). Je parlerai pas du coût agent/temps associé.

Donc oui c'est chronophage, bien plus qu'un jeu de société (même si de plus en plus on recherche un format jeu de société - campagnes pré-écrites etc.)

avatar

Je vous conseils ceci Return of the Lazy Dungeon Master.

Return of the Lazy Dungeon Master is a book designed to help fantasy roleplaying Gamemasters get more out of their games by preparing less. Return of the Lazy Dungeon Master uses the experiences of thousands of GMs to help us focus on how we prepare our games, how we run our games, and how we think about our games.

Bon achat et bonne lecture (en anglais) : https://www.drivethrurpg.com/m/product/251431

avatar

Tout à fait d'accord avec tout ce qui a été dit ci-dessus...

Le jeu de rôle est chronophage... Mais guère plus qu'une autre passion. Jouer d'un instrument de musique, faire de la voile, s'investir vraiment dans le go... Tout cela prend beaucoup de temps aussi...

Et pas que pour le MJ !

Je viens de finir un personnage pour jouer une partie de GURPS par Forum sur ce site (pub gratuite pour ceux que ça intéresse). Eh bien il m'a fallu plusieurs heures pour en venir à bout. Plus de 5 me dit ma femme...

Parce que GURPS est un jeu beaucoup plus complexe que les autres ? Non. Certes, il est plus détaillé que beaucoup, mais on peut aussi pousser le bouchon très loin avec les autres. Ce qui m'a pris tant de temps c'est que j'ai voulu créer un personnage dont les capacités sont en parfaite adéquation avec son background... Autrement dit, je me suis vraiment pris la tête à le faire, mais avec un immense plaisir ! Bilan des courses, mon personnage à l'air vivant à mes yeux comme aucun autre ne l'a jamais été. Et je sais parfaitement comment l'interpréter dans les diverses situations qu'elle sera amenée à rencontrer. Bref, j'en suis très fier et cela m'a passionné...

Car le mot clé est là : la passion. Un jeu de rôle prend du temps, comme toute passion. Je fais aussi du karaté. Entre 5 et 15 heures par semaines... Ca aussi c'est chronophage.

Mais je voudrais te rassurer, Kalavera. Quand tu connaîtras bien les règles de Chroniques oubliées, ton temps de préparation sera au moins divisé par deux, car tu verras beaucoup plus facilement la cohérence de tout et, du coup, tu auras beaucoup moins l'esprit encombré qu'à tes débuts. On est tous passés par là ! Ca ne deviendra alors véritablement chronophage que lorsque tu le décideras. Comme je l'ai fait pour mon personnage...

avatar

Ou alors effectivement en rester aux jeux de plateaux... pas de prépa, pas d'investissement chronophage... et je dirais presque pas de saveur, mais bon, ça c'est mon ressenti devant les jeux de plateaux en général.

clin d'oeil Bon faut pas abuser non plus terraforming Mars ou Agricola voir Unlock ou même une partie de Time Up tu passes fanchement un excellent moment

Personnellement je fais jouer une fois par mois dans mon association et je prépare mon récit la semaine qui précède.... et idéalement surtout l'après midi avant la soirée de jeu (comme ça j'ai tout de frais dans la tête )

Effectivement une partie par mois cela reste plus raisonnable, cela permet de s'investir un peut moin mais perso un moi c'est suffisant pour que j'oublie quleques règles content

C'est extrêmement chronophage. Comme toute activité que l'on aime et que l'on veut approfondir, on ne veut pas se contenter d'une partie tous les 6 mois.

Oui tu as raison

Je vais donner un autre exemple. Je fais de la voile, et quand je fais les choses, je les fais à fond. Du coup, quand je me suis remis à la voile, ça voulait dire passer une partie de mes congés à en faire. Ça voulait dire également acheter des ouvrages, les lire, les digérer. Ça voulait dire prendre des cours, passer des qualifications (professionnelles pour certaines, pas obligatoires, mais quand on veut "maîtriser" un sujet, on se pose pas la question). Je parlerai pas du coût agent/temps associé.

Un peut les mêms soucis, le travail bien sur mais aussi la musique et au moins une heure par jour pour progresser c'est un minimum. Passer ensuite par la case sport, essentiel aussi et régulier, puis vient le Go de temps en temps (pareil livre à lire pour progresser) et pour finir lire un bon livre pour se détendre. Il me reste au final peut de temps (fatigue et récupération oblige) pour m'impliquer dans le JDR, bon je ne susi pas déçu car j'ai des passions mais certainement differentes que ceux qui font du JDR une passion.

Il me reste du temps pour la famille mais aussi pour ne rien faire laisser libre mon cerveau et sortir une boite de jeu de société plus facile à mettre en place un soir que de preparer tout un processus avant.

MDJ demande aussi un certain investissement vis à vis des joueurs il ne s'agit pas de s'endormir, cela requert de la concentration de la reflexion. Je me rends compte que cette concentration je la place dans mon instrument et mon sport et que vers la cinquantaine dans une société ou on pense pouvoir faire un tas de chose on est obligé de faire des choix .

Des choix car on ne peut pas être partout et tout faire indécis

avatar

Oui, c'est extrêmement chronophage mais tellement enrichissant. J'ai 49 ans et je me suis remis au JDR il y a un peu moins de 2 ans. J'ai un boulot où je passe minimum 10h par jour, je suis marié et j'ai 2 enfants de 13 et 10 ans, je fais un peu de sport, j'ai une maison et un jardin à entretenir et des amis que je vois souvent et pourtant je fais du JDR plusieurs fois par mois ( aller disons 2 fois par mois) aussi bien en tant que MJ qu'en tant que joueur. Le temps supplémentaire je l'ai trouvé en ne regardant plus du tout la télé et en supprimant le temps inutile passé sur tablette ou téléphone. Je lis, je prépare , je prépare, je lis dès que je peux. Il est vrai que dormir 5 ou 6h par nuit me suffit. Ça aide beaucoup. Mais en tout cas, j'arrive à tout casé et je suis totalement épanoui.

Mais cela doit être et rester un loisir où chacun y trouve son compte. A partir du moment où tu te dis "ça fait trop!", alors c'est que ça fait trop et que tu dois trouver ton rytme et ceci sans stress. Avec l'habitude, c'est beaucoup plus facile et tu adoptes des réflexes et des automatismes qui te fond gagner beaucoup de temps...

Mais oui, c'est chronophage mais vive le jeu de rôle !!!

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Kalavera
avatar

Le temps supplémentaire je l'ai trouvé en ne regardant plus du tout la télé et en supprimant le temps inutile passé sur tablette ou téléphone.
Sansfi

Tout est dit. Merci Sansfi ! Quand on connaît le temps moyen passé sur les écrans, on comprend où prendre le temps.

avatar

tu as une solution simple et sans filet:

l'improvisation.

tu lis tes règles ok, tu en retiens ce que tu peux clin d'oeil , si tu te souviens pas de la règle p54 hé bien ... invente un truc , un jet de dé et zou, avances.

pour le scénario: pas de scénario: tu demandes à tes joueurs de bosser une histoire perso, un background et tu improvises dessus un truc à la volée: lances toi!

le jdr c'est aussi (et parfois surtout) de l'improvisation.

ou alors tu peux improviser à partir d'un truc que tu as lu, vu, ou autres quelque soit l'univers: tu peux prendre un truc connu et le retranscrire en COF.

un ex: la Trilogie Alien.

c'est quoi? un groupe qui débarque dans un endroit clos et l'un deux est "habité" pas un hôte qui le détruit et s'attaque aux autres.

ton groupe de joueurs se refugient dans un ruine pour échapper à la météo ou des ennemis, là un esprit ou un démon ou un parasite prend possession d'un pnj qui accompagne le groupe et boum c'est parti

clin d'oeil

le jdr c'est un échange, un moyen de passer un bon moment, de s'amuser et il y a plein de façon de faire...

en préparant ou pas par exemple

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Kalavera
avatar

Car le mot clé est là : la passion. Un jeu de rôle prend du temps, comme toute passion. Je fais aussi du karaté. Entre 5 et 15 heures par semaines... Ca aussi c'est chronophage.

Oui cela represente au moins une heure par jour, si tu travailles à côté cela laisse peut de temps pour le reste. Je patique en moyenne 8 - 10 de sport par semaine et 1 heure de musique par jour. Arghh les journées ne font que 24 heures. Sans compter ensuite la vie, le temps de lire, et de preparer un JDR malade

Mais je voudrais te rassurer, Kalavera. Quand tu connaîtras bien les règles de Chroniques oubliées, ton temps de préparation sera au moins divisé par deux, car tu verras beaucoup plus facilement la cohérence de tout et, du coup, tu auras beaucoup moins l'esprit encombré qu'à tes débuts.

Il faut esperer, mais cela demande effectvement bcp d'investissement au depart, peut etre devrais je poursuivre au final j'ai déjà pas mal absorbé les règles de CO et vu vos nombreux conseils, ce qui me fait peur c'est quand je vois les futurs scenarios de CO à digerer je me dis qu'il va pas falloir que je traine, mais il y a aussi et tu oublies d'en parler et c'est le plus long la préparation des scenarios, faire des fiches, preparer les combats.

Merci pour ton message motivant tout du moins

avatar

Première solution, jouer à l'Oeil Noir V1 :
- Tu appelles tous tes joueurs en début de semaine pour une partie samedi à 14h
- Le vendredi soir dans ton lit, tu prends le scénario et le lit, avec une feuille en papier et un crayon à côté de toi pour les caracs des rencontres (ça te prend environ 2h)
- Au réveil, samedi matin, t'es prêt.
Le tout en sachant que les règles de la V1 demandent environ 30mn au MJ pour être apprises et 5mn à tes joueurs et que les montées de niveau prennent 2mn.

Seconde solution, relativiser... Entre le Net (comme ici à écrire) et les jeux video (surtout en ligne), je passe environ 20 à 30h/semaine, que je pourrais aisément consacrer à autre chose.
En somme, nous avons tous des activités ludiques ou d'évasion chronophages, suffit alors de faire un choix...

Ps : pour ma part, j'ai choisi la 1re solution ^^ (depuis environ 10 ans, sauf exceptions, quand j'ai 2 semaines de vacances, je peux ressortir un Warhammer, un D&D ou une nouveauté comme Dragon-Age... En somme, 4 parties de l'ON pour une d'un autre JDR)

avatar
Sansfi

Le temps supplémentaire je l'ai trouvé en ne regardant plus du tout la télé et en supprimant le temps inutile passé sur tablette ou téléphone. Je lis, je prépare , je prépare, je lis dès que je peux. Il est vrai que dormir 5 ou 6h par nuit me suffit. Ça aide beaucoup. Mais en tout cas, j'arrive à tout casé et je suis totalement épanoui.

:-) Pour la tv cela fait 10 ans que nous n'en n'avons plus, pas de tablette ni telephone moderne, au taf on se moque de mon samsung B2100 un peut casse que j'ai depuis presque 10 ans, je le recharge 1 gois tous les 15 jours content

Ma situation familial est un peut la même sans le jardin content par contre j'ai d'autre passe temps important la musique, pas mal de sport qui demande du repos et de la recuperation. Pour le coup je tente plutôt de dormir entre 7 et 8 heures.

Mais tout est question de priorité jeu de société vs jeu de rôle ? Lequel me permet d'etre moin fatigué ? Je ne reporche rien au JDR au contraire cela fait bosser l'imagination, cela oblige à lire à respecter des règles, bref c'est vraiment genial mais cela demande effectivement du temps

idée

avatar
Griffesapin

Merci etant plutôt du genre à bosser et m'investir, tu as peut être ma solution pour le JDR

NE PAS SE PRENDRE LA TETE et jouer à ma façon content mort de rire

avatar

@Griffesapin: ok pour l'impro niveau règle (dans le sens où si ça doit prendre du temps à chaque partie, il y a un problème, mais d'un autre côté, il faut que ce soit consistant d'une partie à l'autre pour ne pas léser les joueurs). Par contre, pour ce qui est de l'histoire, tout dépend. Sur un one shot, ca ne me dérange pas d'improviser. Sur une campagne qui va s'étaler sur un an à coup de deux parties par mois, je sais que personnellement, en tant que joueur, ça me gonflerait d'investir de mon temps (lire ici au détriment d'autres priorités) pour avoir un truc pas travaillé. Peut-être une question d'âge, mais le JdR c'est un choix pour moi, pas un bouche trou (je ne dis pas que ça l'est dans ton cas, mais je me souviens que plus jeune, j'avais plus de temps). Une heure passée à faire du jdr, c'est une heure sans ma femme, mes enfants, un bateau, une guitare, un bouquin, un copain etc.

Pour moi, assimiler les règles, c'est un investissement de départ, mais je ne relis pas les règles à chaque partie. De même pour les joueurs, je fais un recap (le must étant qu'ils fassent eux-meme le recap), mais on ne va pas y passer 10 heures. En tant que joueur, on a eu des tables où pareil, ça nous hantait d'un scenar sur l'autre et où on y pensait vachement d'une partie à l'autre.
Le jeu de plateau peut également être chronophage, si tu commences à lire tous les guides de stratégie publiés, et que tu commences à établir tes stratégies à l'avance... juste que le cadre est plus fermé. Mais comme au boulot avant un truc important.

En gros, le jdr est une activité comme une autre, et tout dépend de ton degré d'investissement. Mais si tu veux "exceller" (pour faute d'un meilleur mot), oui ça va devenir chronophage comme n'importe quelle autre activité (jeu de plateau, relation humaine, boulot etc.). Chacun son sens des priorités à un moment "t" dans sa vie.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Kalavera
avatar

Edwinil y a 7 minutes

Première solution, jouer à l'Oeil Noir V1 :
- Tu appelles tous tes joueurs en début de semaine pour une partie samedi à 14h
- Le vendredi soir dans ton lit, tu prends le scénario et le lit, avec une feuille en papier et un crayon à côté de toi pour les caracs des rencontres (ça te prend environ 2h)
- Au réveil, samedi matin, t'es prêt.
Le tout en sachant que les règles de la V1 demande environ 30mn au MJ pour être apprises et 5mn à tes joueurs et que les montées de niveau prennent 2mn.

Seconde solution, relativiser... Entre le Net (comme ici à écrire) et les jeux video (surtout en ligne), je passe environ 20 à 30h/semaine, que je pourrais aisément consacrer à autre chose.
En somme, nous avons tous des activités ludiques ou d'évasion chronophages, suffit alors de faire un choix...

Ps : pour ma part, j'ai choisi la 1re solution ^

Alors vendredi je me lève à 06h30 viens le soir hummmm journée de taf, puis une heure de musique, je dine et sport je rentre à 23 heures . ARGHHH Douche et récupération je me couche

Le samedi petit entrainement de sport mort de rire ah oui j'aime ça mais juste 30 mn, apres y 'aura 2 - 3 heures d'instrument, et l'après midi ben comme on a pas de tv on sort se balader, on rentre on goute QUOIIIIIII déjà 18 heures et j'ai toujours pas lu le scenario, tant pis je le lis pour jouer Dimanche

Pour la seconde solution OUFFFFF heureusement je ne fait absolument pas ça, allez si je devais êtee honnete je dirai que dans mon emploi du temps il ya. (Sport, musique, méditation, lecture, jeu de Go, echecs, recuperation active (cela demande en moyenne pour cette dernière 15 mn, 3 fois par jour ), m occuper de la maison, des gamins )après au final y rste pas tant de temps que ça.

avatar
DSC1978

Une heure passée à faire du jdr, c'est une heure sans ma femme, mes enfants, un bateau, une guitare, un bouquin, un copain etc.

J'ai effectivement un peut ce problème

En gros, le jdr est une activité comme une autre, et tout dépend de ton degré d'investissement. Mais si tu veux "exceller" (pour faute d'un meilleur mot), oui ça va devenir chronophage comme n'importe quelle autre activité (jeu de plateau, relation humaine, boulot etc.). Chacun son sens des priorités à un moment "t" dans sa vie.

Tout est dit. Merci clin d'oeil

avatar

Merci pour vos réponses et vos suggestions.

J'avoue que j'avais hate d'attaquer Dungeon et Dragon V5 mais au vu de la grosseur des livres moqueur j'ai bien peur que cela me demande de changer mes habitudes pour trouver un moment pour les lires.

Après CO en continuant quand même de le lire peut etre trouverais je une similitude et moins de difficulté pour passer à D et D.

Je me rends compte aussi que lors de mes parties un de mes gamins à 11 ans et n'est pas très interractif dans le jeu, il n'a pas encore la logique de poser de veritable question lié à son personnage, il se debrouille bcp mieux sur un jeu de socité même du type de terraforming mars qui demande pas mal de reflexion. Pour le JDR c'est different je vois que parfois il ne sait pas trop ou se placer ou quoi faire lorsqu'i ln y a pas de combat. Peut être que mes joeurs sont encore une peut jeune pour des univers riche comme CO