Utilisation des jets de Qualités 21

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Est-ce que certains d'entre vous utilisez fréquemment, parfois ou pas du tout les épreuves de Qualité ?

Moi personnellement je ne les utilisaient pas vraiment mais durant la dernière partie j'ai "adapté" le Charisme pour représenter le "destin" ou la "chance" d'un des personnage (en gros, c'était pour déterminer si une porte était entre ouverte ou pas...). Et puis là je me suis mis à pensé que dans la première édition je faisais passer presque systématiquement des épreuves de courage avant les combats et je me suis demandé si ce serait une bonne idée de remettre cette règle en pratique. J'hésite car avec la version 5, jusqu'à la dernière partie, je n'avais jamais demandé une épreuve utilisant une qualité et je n'avais pas l'intention de le faire non plus puisque les talents répondent pas mal tous à toutes les situations. Par exemple, l'épreuve de Courage avant d'affronter un adversaire imposant ou terrifiant pourrait aussi bien être fait en passant plutôt une épreuve du talent "Volonté (tenir tête face aux menaces).

Je n'ai pas lu la description de tous les monstres, mais même si certains d'entre eux ont le sort "Horriphobus", je ne crois pas avoir lu dans une seule description un monstre pour qui causer un État de "Terreur" à ses adversaires était possible advenant l'échec d'un jet de Courage ou autre. Mais comme je l'ai dit, peut-être que je ne l'ai juste pas remarqué. Donc, je ne suis pas certain si j'ai bien fait ou pas, mais à la dernière partie, je n'ai pas considéré le sort "Horriphobus" d'une "Âme enchaînée" comme un simple sort, mais plutôt comme une "capacité" de la créature qui affectait tous les héros présents (j'ai fait le jet en respectant la TM respective de chacun des héros). Est-ce que c'est trop puissant ? Je ne suis pas certain, mais je voulais que les joueurs comprennent bien que ces êtres étaient terrifiants et que la peur engendrée ne provenait pas d'un simple sort qui visait un seul personnage à la fois mais bien d'une "aura" de peur qui englobe ces Âmes en peines !


Et vous, que faites vous comme épreuve lorsque les personnages doivent affronter des adversaires terrifiants ou imposants ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nostros
avatar

Perso, c'est quasiment jamais pour les caracs

Pour la capacité qui génère la terreur, en fait tu décris exactement la capa que certains démons avait dans la v4 : une aura de terreur plutôt qu'un sort. Je ne sais pas pourquoi cela a changé. Peut-être dans un souci de cohérence de règles ?

avatar

Excellente question que je me suis posée aussi .... je n'utilise jamais les épreuves de qualités car tout passe par les Talents.

Un éclaircissement pourrait être bienvenu

avatar
Docdemers

Dans le bestiaire, il y a par exemple un démon mineur, le Karmanath, qui a une capacité spéciale avec son hurlement. Cela provoque peur et paralysie selon le QL net après une épreuve comparée intimidation versus volonté.

Je suis encore trop novice pour répondre à ta question. Par contre, j'observe que la compétence intimidation est généralement renseignée dans les scénarios pour les animaux et monstres (sauf pour les rats-loups dans manifestation céleste). Je me disais qu'une telle épreuve comparée intimidation versus volonté pourrait s'appliquer de façon plus généralisée pour les créatures les plus effrayantes...

avatar

Idem. Lors de la campagne avec Tharabbor nous n'avons presque pas fait de jets de qualités. Il en a bien proposé un ou deux de mémoire mais nous trouvions toujours une compétence adaptée qui conviendrait "mieux". Ça n'est pas forcément une bonne idée les jets de qualité sont quelquefois plus faciles que les jets de compétences.

Pour le coup de la porte et la simulation de la chance, perso je demanderai l'utilisation d'un point de destin plutôt qu'un jet de charisme (qui pour moi n'a rien à voir avec la chance)

J'ai l'impression que les jets de qualité sont pour les cas où aucune compétence ne s'applique mais j'ai encore du mal à trouver ces cas...

Sinon je suis d'accord que donner le sort horriphobus à des créatures censées faire peur est pour le moins étrange. Surtout quand on voit le temps d'incantation du sort... Je pense qu'ils ont été trop loin dans leur volonté d'uniformiser les capacités des monstres avec celles des PJ. Pour le coup le hurlement du Karmanath est bien plus réussi et efficace.

avatar

Je suis encore trop novice pour répondre à ta question. Par contre, j'observe que la compétence intimidation est généralement renseignée dans les scénarios pour les animaux et monstres (sauf pour les rats-loups dans manifestation céleste). Je me disais qu'une telle épreuve comparée intimidation versus volonté pourrait s'appliquer de façon plus généralisée pour les créatures les plus effrayantes...

Nostros

Utiliser une épreuve de compétence comparée "Intimidation" vs "Volonté (résister à l'intimidation)" me semble être une bonne idée.

J'ai survolé rapidement le Bestiaire, et je crois que chaque description des monstres comporte une valeur d'intimidation. Les valeurs vont de très intimidante, comme le Basilic 22 (30/20/20), à peu impressionante comme le Papillon Icanaria 0 (10/14/18). Et toutes ces valeurs sont me semble t-il assez bien représentatives de la crainte que peut représenter chaque monstre ou animal.

Il serait donc probablement possible d'utiliser, il me semble bien, cette compétence comme épreuve de "Courage" dans des situations où les personnages héros sont confrontés à des monstres/animaux agressifs (combats), terrifiants (comme des démons ou des Àmes enchainés) ou bien sûr intimidant (un troll par exemple).

La question est : quelles seront les conséquences de l'échec de l'épreuve comparée ? Est-ce que c'est trop brutal de donner un niveau de l'État "Terreur" par NR d'écart ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nostros
avatar

Pour le coup de la porte et la simulation de la chance, perso je demanderai l'utilisation d'un point de destin plutôt qu'un jet de charisme (qui pour moi n'a rien à voir avec la chance)

Dyvim

Mes joueurs n'ont toujours pas accès à leurs points de Destin (En fait ils sont considérés comme ayant 0 points présentement) car j'ai lu le livre "Starless Sky" qui contient de courtes nouvelles racontées en ordre chronologique, et il y l'une d'elles qui relate un événement assez majeur avec la Chute des étoiles. Et j'ai l'intention de syncroniser la remise de leur points (et la capacité des utiliser) avec cet événement clé de la chronologie Aventurienne.

Sinon je suis d'accord que donner le sort horriphobus à des créatures censées faire peur est pour le moins étrange. Surtout quand on voit le temps d'incantation du sort... Je pense qu'ils ont été trop loin dans leur volonté d'uniformiser les capacités des monstres avec celles des PJ. Pour le coup le hurlement du Karmanath est bien plus réussi et efficace.

Dyvim

Exactement. Je ne comprends juste pas la logique derrière cette façon d'aborder la thématique du "monstre terrifiant". En suivant la règle à la lettre, une Âme enchainée comme dans mon exemple plus haut, se verrait donc à débuter son incantation vers un seul de ses adversaire en espérant réussir son jet pour ensuite déduire son total de PA. Il veut faire peur à un deuxième héros ? Rince et répète ! Ça ne fait juste aucun sens. Il devrait naturellement terrifier les personnes présentes.

avatar

Calenloth ou Oog, vous pourriez nous retrouver comment la peur occasionnée par la seule présence d'un démon ou d'un fantôme fonctionnait en v4 ?

Histoire de voir si on peut remplacer facilement l'horriphobus par la "vieille" règle de l'aura de peur...

Je vais regarder de mon côté mais là je n'ai pas accès à ces pdf...

avatar

Loin de moi l'idée de faire de la pub, mais ça se trouve dans un de mes scénars joyeux

Je cite (désolé de la qualité de l'époque) :

Croquemitaine I : Ce Démon inspire la peur. Épreuve de Courage en le voyant. Si échouée, le personnage perd autant de points qu’il manquait pour la réussir en Courage, Intelligence, Charisme et Dextérité ce qui peut éventuellement modifier certaines stats. Cette pénalité est réduite d’un point par demi-heure loin de la présence du Démon.

Je trouve ça hyper bourrin, me serais-je planté ? ^^'

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Calenloth

Fondamentalement l'effet ne change pas trop de ce que fait un niveau de peur en v5 (sauf que en v5 ça pourrait modifier la ténacité mentale en effet secondaire, en v4 je ne sais pas quelles stats auraient pu être impactées en plus de celles citées).

Ce qui le rend bien bourrin c'est que tu peux rater ton jet de jusqu'à 12 unités selon ton score de courage (tu as 8 en courage et tu fais un 20)... -12 presque partout, c'est vraiment violent en effet. Comme si on mettait 12 niveaux de terreur en v5 (ou plutôt 3 de terreur + 3 de paralysie + 3 de confusion + 3 d'encombrement parce qu'avec 1 seul niveau 4 tu perds la possibilité d'agir)

Sans doute qu'il faut chercher un truc intermédiaire...

Le lancement de l'Horriphobus en automatique sur tous les adversaires du démon ou de l'âme en peine enchainée (j'ai du mal avec cette trad content ) sans "incantation" ce n'est peut-être pas inintéressant.

Après le fait que le démon se concentre sur une personne pour lui faire ressentir de la peur ça se défend ("tu sens quelque chose qui veux accèder à ton esprit et tu ressens des vagues de frisson et de malaise"). C'est juste que le démon aurait sans doute mieux à faire de deux actions pendant un assaut.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dany40
avatar
Dyvim

Personnellement j'ai joué çà comme un Horriphobus sans composantes et instantané

avatar

Sinon dans les cas d'utilisation des jets de qualité, tu as aussi le jet d'intelligence pour avoir une idée (à laquelle le joueur n'aurait pas pensé) ou pour se souvenir de quelque chose (que le joueur ou le personnage devrait savoir mais qu'il a zappé). C'est donné en exemple pour la mémoire dans le livre de règles.

Je trouve l'exemple donné dans le livre de règles sur le courage (le nain se ballade dans une forêt "qui fait peur" et doit faire un jet de courage) un peu bizarre parce qu'un jet de volonté collerait aussi.

avatar
Docdemers

Je suis de cet avis et j'ai vu hier que cette règle s'applique plusieurs fois dans le bestiaire, surtout pour les monstres 'hurleurs', comme le morfu.

1 niveau par QL me semble bien, pas davantage afin de marquer la différence.avec les créatures spéciales, pour lesquelles l'effet peut être cumulatif : peur, confusion, paralysie.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nostros
avatar
Nostros

Et il y aussi la question de la durée de l'effet.

Je trouve une heure trop sévère ! par contre je retiendrais bien l'idée du 1D6 combat rounds, comme avec les singes des marais...

avatar

Je crois bien qu'il y a des règles de Peur dans le Kompendium II .... elles pourraient servir de base non ?

avatar

Le lancement de l'Horriphobus en automatique sur tous les adversaires du démon ou de l'âme en peine enchainée (j'ai du mal avec cette trad content ) sans "incantation" ce n'est peut-être pas inintéressant.

Après le fait que le démon se concentre sur une personne pour lui faire ressentir de la peur ça se défend ("tu sens quelque chose qui veux accèder à ton esprit et tu ressens des vagues de frisson et de malaise"). C'est juste que le démon aurait sans doute mieux à faire de deux actions pendant un assaut.

Dyvim

J'aime beaucoup ton exemple ! C'est quelque chose qui justifie le sort Horriphobus et qui peut aisément s'ajouté à son aura de peur.

Et puis j'imagine que aussitôt que le monstre a plus de 4 à sa VC, il peut appliquer une modification à son sort et peut donc réduire son temps d'incantation...

avatar

1 niveau par QL me semble bien, pas davantage afin de marquer la différence.avec les créatures spéciales, pour lesquelles l'effet peut être cumulatif : peur, confusion, paralysie...

...Et il y aussi la question de la durée de l'effet.

Je trouve une heure trop sévère ! par contre je retiendrais bien l'idée du 1D6 combat rounds, comme avec les singes des marais...

Nostros

Je suis d'accord. Toutefois je pense que j'opterais plutôt pour NRx2 assauts pour la durée de l'effet. Histoire de ne pas me retrouver à expliquer pourquoi le héros qui a subit 3 niveaux de terreur à repris courage plus rapidement que celui qui n'en a subit qu'un seul.

avatar

Je crois bien qu'il y a des règles de Peur dans le Kompendium II .... elles pourraient servir de base non ?

Dany40

À oui !?! En effet ce serait bien de savoir !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Docdemers

Ce ne sont pas tout à fait des règles de peur mais des règles de "panique".

Ca donne des effets mentaux supplémentaires (des folies) suite à une situation particulièrement stressante et effrayante. (piège mortel ou monstre terrifiant)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Ah ok merci pour l'info !

Dans mon cas, présentement en attendant mieux ou autre, je leur refile un désavantage si quelque événement majeur leur arrive. Bien sûr, je n'en abuse pas, mais pas du tout, mais ça me sert à mettre de l'emphase sur les séquelles subséquentes au dit événement.

Par exemple, à la dernière partie, la naine du groupe est passée à deux doigts de la mort par noyade. Elle avait perdue conscience et elle coulait (et perdait des PV) sans qu'elle puisse y faire quoique ce soit. Elle a été sauvée in extremiste par le Thorvalois qui l'a ramené sur la berge pour ensuite lui prodiguer les premiers soins.

J'ai considéré que cette expérience l'a traumatisée. Donc, comme conséquence de son expérience, je lui ai imposé un désavantage Phobie (Aquaphobie) de niveau 1. Bien sûr, elle a aussi eue droit à ses 8 PAV.