Capacité Spéciale "Bois-sans-soif" 9

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Oeil Noir

avatar

Règle : un héros avec cette capacité spéciale ne doit pas passer d’épreuve d’alcools & drogues tant qu’il n’a pas avalé un volume d’alcool équivalent à l’unité de base multipliée par son niveau dans la capacité spéciale. Par conséquent, il ne passe aucune épreuve de poison liée à l’alcool, jusqu’à ce que ce volume soit dépassé.

Par exemple, un boit-sans-soif II peut ignorer les conséquences de l’absorption de 2 chopes de bière ou de 2 petits verres d’eau-de-vie (ou d’1 chope de bière et 1 verre à liqueur d’eau-de-vie). Ce n’est qu’à partir de la prochaine unité consommée qu’il devra passer les épreuves.

En page 13 des Accessoires du Maître. Je ne comprends pas ! Pour moi l'exemple contredit la règle !

avatar

Ce que je comprends, c'est qu'il fera un test après avoir absorbé 3 verres de bières. Puisque CS niveau 2. Ou toutes combinaisons de verres d'alcool totalisant 2 unités de bases plus une.

avatar

Je viens de regarder la version anglaise, et la phrase dit: "... tant qu'il n'a pas absorbé plus d'unités d'alcool que son niveau de Bois-sans-soif".

L'exemple reste le même.

avatar

Pour moi la règle et l'exemple ne sont pas contradictoires mais c'est seulment parce qu'il y a la phrase " Par conséquent, il ne passe aucune épreuve de poison liée à l’alcool, jusqu’à ce que ce volume soit dépassé." dans la règle.

Si on avait écrit "tant qu’il n’a pas avalé un volume d’alcool dépassant l’unité de base multipliée par son niveau dans la capacité spéciale." Il n' y aurait pas eu besoin de la deuxième phrase et ça aurait peut-être (pas vraiment sûr) été plus clair.

avatar

C'est l'utilisation du mot "multipliée" qui me fatigue.

Pourquoi parler de multiplier le niveau de la capacité spéciale par l'unité de base alors que dans les faits le nombre de consommation est tout simplement égale au niveau de la CS ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dyvim
avatar
Docdemers

Hmmm peut-être que certaines boissons (la bière naine?) comptent directement pour deux unités.

Il y a une référence des "unités de consommation" de boisson quelque part?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
Dyvim

Il y a un tableau des boissons, mais je suis justement pas certain de bien le comprendre. Il y a deux colonnes. La première titre "Prix par mesure" tandis que la deuxième est "Prix par unité typique".

Exemple :

- pour une "Eau-de-vie de vin" le prix par mesure est de 100 et le prix par unité typique est de 5 (verre à liqueur).

Bien souvent le "prix typique" est à la demi du prix de la "mesure". Est-ce que je devrais en conclure que la "mesure" est la portion offerte au client et que cette portion contient un nombre d'unités en proportion du prix "unitaire" ? Ainsi dans l'exemple donné (eau-de-vie de vin) la portion offerte au client contiendrait en fait 20 unités ?

Je suis un peu perdu là !

avatar

mesure ≠ portion

1 mesure, c'est le contenu d'un pichet.
1 verre à liqueur contient 0.05 mesure. Ce qui fait 20 verres à liqueur = 1 pichet.
Si tu prends l'eau de vie, tu as bien le prix d'un pichet (100) qui vaut 20 fois le prix d'un verre à liqueur (5).

1 portion, c'est suffisamment d'alcool pour faire un test de résistance.
Et l'alcool est généralement servi par portion (l'eau du vie est servie dans des verre à liqueur, qui entrainent chacun un test).

Quant au "multiplié", il ne vient ni de la version allemande, ni de la version anglaise, et n'a aucun sens (par définition, une unité vaut 1, donc multiplier son niveau par l'unité, c'est utiliser son niveau)
Normalement, tu fais un test toutes les doses/unités/mesures d'alcool ingéré.
Grâce à Bois-sans-soif, tu ignores les N premières mesures (où N = ton niveau de la capacité)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Docdemers
avatar
JeromeR

J'en venais à la même conclusion. Ma confusion provenait vraiment tu terme "multiplier" puisque, comme tu le mentionne, multiplier par 1 est un peu... inutile disont...

Merci !