Ce qui me ralentis dans la lecture d'un JDR 12

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Bonjour à tous,

A notre époque, les JDR sont de plus en plus complets, et dans tous les domaines. Toutefois, qui dit plus complets dit plus complexes à lire et assimiler. Je lance donc ici une petite liste de ce qui me freine dans ma lecture, voire de ce qui peut me déplaire après avoir acheté un JDR après coup.

N'y voyez pas une occasion d'attaquer quiconque, mais plutôt une occasion pour ceux qui nous liront d'améliorer encore nos lectures, dans le but de nous motiver à acheter, à lire, et à nous amuser.

Voici donc, en vrac, un premier jet :

- Les listes interminables de pouvoirs magiques, de propriétés de races et de classes, pourraient être mises en Annexes, dans des sections séparées par niveau, pour que les MJ n'aient pas besoin de lire la totalité du livre en une fois, surtout s'il est très complet.

- Les renvois obligatoires (ou manquants) à d'autres pages qui partent dans tous les sens, c'est à éviter. Quand on est en cours de lecture d'un chapitre, on a pas forcément l'envie de se ballader dans les autres comme dans un livre dont vous êtes le héros.

- Certains JDR sont beaucoup plus complets que les autres point de vue règles, mais ils peuvent manquer d'exemples très simples.

- Certains LdB sont très complets. Voir l'épaisseur du livre motive à l'avoir, mais peut décourager à le lire. Peut-être qu'un gros livre peut parfois être séparé en plusieurs petits livres, comme nos amis Allemands l'ont fait pour l'ON ?

- Vivement l'arrivée d'outils plus puissants que les correcteurs orthographiques, car les fautes d'orthographes ne m'empêchent pas de lire, tant que je comprend ce que je lis. Mais quand il manque un bout de phrase, ou qu'un mot en trop s'est glissé au milieu d'une d'entre elles, cela demande un effort de réflexion, voire un passage obligatoire sur le forum, ou sur un errata qui n'existe pas forcément.

- Il y a des choses qui doivent être dites imanquablement, voire accentuées. Quand on nous dit qu'un MJ devrait lire tels et tels chapitres, tandis qu'un joueur devrait lire tels ou tels autres, c'est formidable ! Cela mérite même d'être la première chose qu'on lit. Car quand on débute et que l'on est joueur, on ne comprend pas forcément quoi lire pour commencer à jouer rapidement.

Voilà, j'espère que mon expérience pourra servir à améliorer nos lectures afin de faire venir encore plus de jeunes dans le JDR.

avatar

Liste intéressante que je partage sur certains points.

Pour moi, ce qui me ralentis dans la lecture d'un JDR, c'est également quand le livre n'est pas en français. (ceci n'est pas du tout un message déguisé aux traducteurs pour les féliciter de leur travail, non, vraiment pas)

avatar

Ce qui me ralentit, c'est lorsque la partie univers est écrite comme un manuel d'histoire et de géographie. On est bombardé de noms, de dates, de lieux et parfois écrit dans un style poncif avec des renvois à des informations lues 30 pages avant, ce qui rend la lecture encore plus difficile.

avatar

Moi ce qui me gène, c'est le coté "invisible" d'une action.

Par exemple, dans une scène de JDR, il va se passer une action toute simple "X sort de la lave". Et qu'il y'a 3 pages à coté pour expliqué comment il arrive à sortir de la lave, bref, des choses que les joueurs ne demanderont jamais, qui pourraient être utiles dans un encadré "optionnel" pour ceux qui veulent savoir comment ca se passe. Mais globalement, en première lecture (ou en relecture d'avant la partie), juste savoir que X sort de la lave suffit amplement, pas besoin d'avoir tous les mécanismes & co que les PJ ne demanderont jamais (en tout cas les miens).

avatar

C'est vrai que c'est pénible un livre qui file la migraine dé qu'on s'y colle... Pour ma part je vais indiquer ce qui me facilite la lecture : les récapitulatifs ! Par exemple les récap' de création de personnage. Pour le coup, il y a des renvois mais ça synthétise bien l'information. Si on sais faire, il n'y à qu'a suivre la procédure. Et si on à un doute, un petit tour à la bonne page donne l'info en quelques secondes.

avatar

Moi ce qui m’arrête, en plus de ce qui a déja été signalé, c’est :

  • une mise en page austère
  • peu ou pas d’illustration
  • des illustrations de mauvaise qualité
  • le noir et blanc
  • des kilomètres de page écrit en tout petit

Quand tout est combiné, c’est assez redoutable !

avatar

A notre époque, les JDR sont de plus en plus complets, et dans tous les domaines. Toutefois, qui dit plus complets dit plus complexes à lire et assimiler. Je lance donc ici une petite liste de ce qui me freine dans ma lecture, voire de ce qui peut me déplaire après avoir acheté un JDR après coup.

Tes deux premières phrases me hérissent le poil (mais je viens de me lever aussi, c'est ptêt juste une réaction naturelle de mon épiderme gobelin)

Les jeux ne sont pas plus complets aujourd'hui qu'ils ne l'étaient hier. L'offre est beaucoup plus large. Mais on peut autant trouver des jeux d'une page que des bouquins de +500 pages. Et dans les jeux de 500 pages je compte de gros bouquins anniversaires de jeux sortis il y a 20 ans...

Je te rejoins par contre sur l'importance de l'ergonomie (pour rejoindre un terme débattu dans le forum d'en face) d'un livre de jeu, principalement le livre de base... mais je sais aussi que c'est quelque chose qui dépend grandement de la manière dont l'auteur organise ses pensées, et que ce n'est pas facile de trouver une méthode "universelle". Par exemple : doit-on mettre les règles avant l'univers, ou l'univers avant les règles ?

Autre exemple avec les points que tu relèves :

  • Un Manuel se picore, il ne devrait pas se lire cover to cover. Mettre ces informations à la fin ou disséminé dans le bouquin a surtout un impact en termes de considération des règles : mettre ça en annexes, c'est un peu comme si on te disait "bon, c'est pas important je donne un coup de balai pour cacher ça sous le tapis".
  • C'est gênant à la première lecture, mais salutaire ensuite lorsque tu es à la recherche d'infos précises.
  • C'est vrai, mais ces exemples augmentent le signage. Il faut parfois trouver un équilibre...
  • Oui en mode lecteur, non en mode jeu (et, bêtement, en mode économique). Toujours pour une raison de praticité, tu vas prendre plus de temps à chercher des infos dans 2-3 bouquins plutôt que dans un seul. Earthdawn Classic (celui traduit par BBE) regroupe en deux bouquins (Recueil du Joueur et du Maître de jeu) tout ce qui est nécessaire pour jouer. Dans la quatrième édition, trois sont sortis et on en attend au moins deux autres pour avoir le même volume d'informations. Dans le Dragon d'Agathe, ils ont fait le choix de mettre la magie dans un livre dédié -> les réactions ont été parfois assez virulentes...
  • Ca n'est généralement pas lié à un problème d'outils, mais bien humain. Lorsqu'un fichier passe par un traducteur, un relecteur, un deuxième relecteur, un maquettiste il y a des choses qui, malheureusement, passent inaperçues.
  • Ca c'est un choix d'auteur. Si tu trouves qu'un élément doit être accentué, un auteur peut estimer que ce n'est pas le principal et préférer mettre l'accentuation autre part...

Mon intervention n'a pas pour but de dire que ton message n'était pas approprié ; au contraire, je suis sûr que BBE (et d'autres éditeurs qui passent sur ce forum) apprécie d'avoir des retours de client sur leurs envies. Il s'agit surtout de mettre en évidence que ce qui te prarait aller de soi n'est pas si simple en vérité...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • DjPoke
avatar
kyin

Salut à tous et merci d'exprimer vos idées. content

Salut Kyin, tu apportes l'antithèse de ce que je dis. Cela permet aussi d'avancer. J'espère que les auteurs de JDR feront une synthèse de tout cela.

avatar

Dans le Dragon d'Agathe, ils ont fait le choix de mettre la magie dans un livre dédié -> les réactions ont été parfois assez virulentes...

kyin

Juste pour préciser, que ce n'est pas parce que la magie est à part, cela peut être utile d'ailleurs pour rechercher plus vite les sorts etc, mais le fait que le livre ne soit pas sorti en même temps que le premier livre, et n'a pas de date réelle de sortie encore, et que donc on ne peut jouer pleinement avec Dragons en lui même (donc sans devoir soit avoir un livre d'un autre jeu DD5, soit utiliser un un site tierce se basant sur DD5, et donc pas adapté au spécificité de l'univers de Dragons). En clair un livre de base (qu'il soit uniqueou splité en fascicule) doit sortir entier en même temps. Ce qui n'est pas le cas là, et c'est ce point précis qui a fait réagir. (d'autant plus que le scénario spécial qui lui est sorti demande à avoir un lanceur de sort à sa table, pleinement utilisable, et donc ne dites pas on peut jouer l'éveil avec - ou le terme exacte utilisé pour les magiciens en devenir dans le monde de Dragon).

Mes 2 cents.

avatar

De mon côté ce qui me gêne le plus dans certains ouvrages de JdR c'est quand les règles sont mélangées avec le background, je préfère une partie background à part, plus agréable à la lecture et une partie technique/règles sur laquelle on peut revenir tranquillement une fois l'univers assimilé. Quand tout est imbriqué c'est pénible à la fois à lire mais également pour retrouver des informations plus techniques.

En plus je ne sais pas vous, mais le temps manquant j'ai de plus en plus tendance à prendre des JdR "à lire", pour le plaisir de la découverte, de l'édition, du bel ouvrage, de la collection, etc et de moins en moins le temps de jouer malheureusement. Ce qui explique ma boulimie de nouveaux JdR et de PP en pagailles, sinon si c'était uniquement pour jouer je pourrai facilement tourner avec un ou deux ou à la limite un seul par thème avec un système maison et/ou universel et basta (fantasy, contemporain, SF). Vive la pluralité et la créativité de notre milieu qui font qu'on veut toujours de la nouveauté, de nouveaux jeux, de nouveaux suppléments, de la trad', de la créa ! content

avatar

je me souviens du jeu ins/mv 3 quel régal à la compréhension.simple , efficace et sympa

en ce moment je suis sur pathfinder que je picore depuis 4 ans et que je suis loin de maitriser,mais j’adore l’univers ...probleme de concentration sans doute.

il y’a une vingtaine d’année j’ai débuté avec l’achat de warhammer v1 que j’ai dévoré d’un trait..

avatar

Ça me fait bizarre de lire que les JdR de maintenant seraient plus complets que ceux d'avant...

Pour prendre un exemple concret, la première incarnation de D&D que j'ai connu était AD&D 2, et c'était déjà particulièrement touffu.

D&D 3 dans ses livres de bases était plus lisible je trouve, mais la pléthore de suppléments n'a pas arrangé les choses.

Par contre, maintenant D&D 5 est vachement plus facile à lire, bien plus simple d'accès... D'ailleurs mon fils de 10 ans commence à me piquer mon PHB D&D5 maintenant qu'il a lu tout ce qui l'intéressait dans COF. Par contre il n'a jamais osé s'attaquer à Pathfinder (qui est plus ancien)...