Les PDFs "offerts" : Mythe ou Réalité ? 135

Forums > Communauté > Les financements participatifs

avatar
Spark5262

J'ai la problématique inverse. Certainement parce que le "coût à la société" est un argument que j'ai entendu de multiples fois pour, justement, entrainer des coupes et des remaniements au détriment de la société. Laurent Waucon... pardon, Wauquiez, en a usé et abusé depuis son début de mandat, ramenant la notion de service public vers la notion de rentabilité. Et ça me pose un problème énorme.

A noter que je ne dis pas que tout ça n'a pas un coût, ceci dit. Mais que ce n'est pas non plus payant dans le sens commercial que l'on y applique.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Spark5262
avatar

Heeeuuuu xD

Service public, impot, tout ça... c'est bien gentil mais on s'éloigne des PDFs la... Recentrage please

clin d'oeil

avatar
Spark5262

Bah c'est une histoire de terminlogie, selon la langue francaise c'est la définition de Julien Dutel qui est correct vu que l'exemple typique d'utilisation est "L'école gratuite et obligatoire".

Cette définition permet d'ailleurs de différencier ce qui est payé par nos impôts et gratuit de ce qui est payé par nos impots et payant. D'autant plus que le même service peut être payant pour certains et gratuit pour d'autres, typiquement les bibliothèques content

Si après tu veux rappeler que tout à un cout, c'est tout à fait vrai.

Pour boucler avec le sujet, et m'assurer que j'ai tout compris, quand BBE à offert des pdfs pour le Black Friday, ils étaient gratuit bien que BBE a du payé les auteurs(J'ai bon hein ?) et indirectement les clients ont payé à travers leurs achats précédant. plaisantin

EDIT: @Poliakhoff j'essaye tu as vu

avatar
Julien Dutel

En fait je ne vois pas le soucis que de rappeler que tu n'as pas besoin de payer sur tes deniers pour aller emprunter ton livre la bibliothèque

Mais tu paies de tes deniers, à un moment ou à un autre. Que ce soit par les impôts sur le revenu, la taxe foncière, la TVA, la taxe d'habitation, la CFE et j'en passe! Et si vraiment tu paies très peu voire pas du tout d'impôts pour X raison, quelqu'un d'autres les paient pour toi.

C'est bien de rappeler que ces services existent et que les impôts servent aussi à les subventionner (et pas juste à se perdre dans les méandres de l'administration et des paradis fiscaux).

Mais parler de gratuité, franchement...

Edit: mon propos n'est pas d'épiloguer sur la mot "gratuité" mais d'insister sur une réflexion critique quant à l'emploi de ce dernier qui est trop souvent jeté en pature.

Dans les packs préco de BBE, les pdf sont offerts. Doit-on les considérer comme gratuit? Doit-on considéder qu'ils n'ont pas de valeurs? Qu'ils ne coûtent rien à produire? Que personne n'a rien payé pour les produire?

Je suis désolé mais pour moi, dire que les pdf sont gratuits parce qu'ils sont offerts revient exactement à dire qu'un service social est gratuit parce que tu n'as pas à payer immédiatement lorsque tu souhaites en bénéficier.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Julien Dutel

Valoriser des coûts peut entrer dans une démarches inverse. La tendance actuelle dans la relation usagers/services publics s'incrit dans une relation client/prestation et c'est detestable effectivement. Les gens ignorent le plus souvent que ce qu'ils paient à un guichet public correspond à moins de 50% du coût réel et cette ignorance les laisse croire qu'ils sont en droit d'en avoir pour leur argent.

J'ai aussi géré une salle de spectacle/concert muncipale. Il était parfois affligeant d'entendre les requêtes et les retours sur ce que nous proposions dans la programmation mis en regard avec le prix du billet qui ne représentait au mieux, avec une salle pleine qu'au quart du prix du sepctacle. Les usagers ne se doutaient même pas de l'effort fait par la municpalité engagée dans la mise en oeuvre d'une politique culturelle à l'echelle du petit territoire dont le rapport recettes/coût auraît fait tomber toute structure en régie privée.

D'où ma position sur la notion de gratuité dont l'utilisation dessert la cause.

Je ne suis pas sûr que l'on soit si éloigné du sujet d'origine. Le PDF gratuit je n'y crois pas pour quasiemment les mêmes raisons...

avatar
LeoDanto

Relis mon dernier message, et tu verras la naunce que je mets dans tout ça. plaisantin

avatar

Laurent Waucon...

Julien Dutel

mort de riremort de riremort de riremort de rire

avatar

Heeeuuuu xD

Service public, impot, tout ça... c'est bien gentil mais on s'éloigne des PDFs la... Recentrage please

clin d'oeil

Poliakhoff

Tu n’as pas invoqué Grand Strateger. plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Poliakhoff
avatar
Sigfrid

Nan franchement le sujet a deja 6 pages et ça se passe super bien donc....

Et je trouve qu'on a pas mal avancé dans le sujet. Il faut un peu faire le tri dans les infos de ces 6 pages mais globalement je pense avoir eu la réponse a ma question, qui est que :

- OK, on a compris que faire un PDF depuis le logiciel de PAO (InDesign si j'ai bien compris - j'avoue je connaissais pas) et POSSIBLE mais demande quelques manips. On a deux infos de pros de l'édition, et en gros ça peut aller d'une heure a une journée de boulot (et oui, les joies de l'informatique).

Donc c'est pas la folie mais OK ça coute un peu de temps.

- OK, il y a les histoires de serveurs et de Watermark qui font que ça rajoute un peu a la note. Apres les serveurs et l'outil de Watermarkage ne sont pas a ajouter au prix du chaque PDF mais a calculer sur des centaines de PDF. Donc encore une fois, sur 1 PDF ça fait pas une fortune mais encore un petit cout (surement difficile a calculer d'ailleurs).

- Et OK, et c'est pour moi le point le plus fou : le PDF n'est pas une pale copie d'un livre physique (legalement parlant) mais un produit a part entiere avec son code barre, etc.. Et du coup vendre un livre tout en donnant le PDF fait payer a l'éditeur 2 fois la rénumération aux acteurs (ce qui d'apres Julien Dutel correspond a pas grand chose) mais encore un cout.

Au final il est difficile de calculer le prix d'un PDF. A la grosse et de tres loin, je dirai que ça doit couter a un éditeur entre 5 et 10¤ grand max (et je sens que je suis large).

Mais OK, ce n'est pas gratuit...

Je pense ne pas etre loin de la vérité, meme si honnement ça me fait chier parce que sur certains points j'ai appris des choses et j'aurai pas pensé aller jusqu'a un chiffre de 10¤.

1¤ ou 2¤ le PDF tout au plus au moment ou j'ai ouvert le topic...

avatar

Et du coup vendre un livre tout en donnant le PDF fait payer a l'éditeur 2 fois la rénumération aux acteurs (ce qui d'apres Julien Dutel correspond a pas grand chose) mais encore un cout.

Pas grand chose quand tu ramènes ça au prix qu'on devrait être payé pour ne faire que ça. Ca ne veut pas dire "pas grand chose" sur le pdf même. content

Mon intervention visait plus à dire que le livre de JDR (virtuel ou réel), au vu du tirage global et du potentiel de ventes, n'est pas si cher. Il faut se le mettre en tête : le gros des acteurs de ce milieu acceptent de faire des marges pas énormes et de ne pas être rémunéré des masses et c'est ce qui permet d'avoir ces prix avec pourtant souvent du tout couleur comme ça, avec des illus de qualité. Mais personne ne décide de bosser dans le JDR pour faire du fric : quand tu entres dans le milieu tu sais que tu vas être payé assez bas et tu es content quand un succès permet une paie un peu plus conséquente.

avatar
SmirnovV

suppression, j'avais raté la réponse

avatar

Après, ce qui est le plus casse-pied dans les PDF, c'est de savoir que tu vas devoir payer entre 20 et 50 ¤ pour un truc qui sera galère à lire si tu le prends seul (maquette en 2 colonnes galère sur ordi, bouquins de 400 pages ou plus, ...).

Je suis d'accord pour dire que le pdf doit être un produit en soit, mais tant qu'on aura juste un copié-collé du bouquin en format A4 et maquetté pour être lu en physique, pour moi, ils ne seront qu'une pâle copie, utile si on a le livre en dur mais galère sinon.

En gros, ça me fait aussi penser au prix de certains ebook dont les prix sont alignés sur les versions "collector" et qui sont purement une hérésie...

Pour moi, le must en pdf, ce sont vraiment les chibi du Grumph, ils sont compatibles avec les liseuses, faciles à lire sur l'ordi, les illustrations sont légères et appropriées à ce format et en plus, le prix est vraiment abordable (moins de 10¤)

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Ombreloup
  • et
  • Poliakhoff
avatar
Fytzounet

J'avoue avoir du mal à voir le format que tu préfèrerais pour un pdf. Horizontal ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Fytzounet
avatar
Fytzounet

Moi le probleme que j'ai avec le PDF (enfin le fait de le voir comme un produit a part entiere....) c'est que chez moi je vais toujours lire mon livre physique. Et c'est en déplacement que je vais utiliser le PDF.

Donc je vais rarement lire deux fois la meme page : un coup je vais me retrouver a lire les pages 1 a 25 en dur, 26 a 30 en PDF, puis revenir au dur de 31 a 54, etc.... Donc vu l'utlisation pour moi c'est juste un outil, un support different. Pas un PRODUIT différent...

Par contre les ouvrages que je n'ai QUE en PDF, ba je ne lierai que le PDF et la, ça ne me choque pas de le payer bien entendu...

avatar

De mon côté, peu importent les PDF, je ne les ouvre pas, je ne les télécharge même plus... Alors tout ce qui compte en ce qui me concerne c'est que des PdF "offerts" le soient vraiment, n'ajoutent rien au prix du bouquin - si c'est une expression pour dire qu'on les achète en réalité en plus de la version physique, j'assimile ça à de la vente forcée (dans l'idée,hein, je ne suis pas en train de parler de juridique ou que sais-je clin d'oeil) ; pour le dire autrement, même si c'est 1¤ le PdF c'est trop pour moi, et je préfère acheter une version purement physique à 1¤ de moins.

avatar
Ombreloup

Non mais j'aimerai qu'on puisse lire la page en entier sans avoir besoin de glisser et le A4 portrait avec plus d'une colonne, c'est insupportable pour les gros pdf.

Exemple: http://legrumph.org/Chibi/9-RajVictoria/Chibi-RajVictoria-GuideDelaJoueuse.pdf

On peut afficher 2 pages sans problèmes et même le lire sur une liseuse.

Donc un format idéal AMHA serait du format roman, A5 en portrait ou A4 en paysage.

Ce message a reçu 3 réponses de
  • Dohnar
  • ,
  • Ombreloup
  • et
  • Pretre
avatar
Fytzounet

C'est insupportable pour toi. Mais hélas à moins d'avoir un format qui puisse se redimensionner tout le monde ne sera pas satisfait. Et faire un maquettage spécifique pour les PDF ça va augmenter sensiblement les coûts.

avatar
Fytzounet

Mouais, je préfère les A4 du coup. Déjà car je n'ai pas de gymnastique mental à faire pour passer du livre au pdf, si j'ai localisé un truc dans l'un, je sais où c'est dans l'autre. Et puis avec un bonne tablette ça fait comme un livre.

avatar

Pour avoir lu plusieurs Chibi en pdf, c'est un vrai bonheur (sauf les menus, qui mériteraient un peu plus de travail de compatibilité en fonction des lecteurs).

Après, ça peut être une voie de développement des pdf - et une méthode d'acception du juste prix de ces derniers (il faut voir qu'aujourd'hui ça grince des dents quand il faut sortir 20¤ pour le pdf d'un livre de base). Un package qui propose une "copie A4", un "Ebook" ainsi qu'une version light façon Chibi.

Mais on sort du débat.

avatar

Le PDF a tout de même un gros avantage par rapport au livre physique, c'est la possibilité de faire une recherche "plein-texte" ("full-text" en anglais) dedans, et donc de retrouver facilement via mot-clé certaines pages.

Cela m'arrive de m'en servir en plein partie (bien qu'ayant le livre physique à côté de moi), pour rechercher un point de règle précis. Et parfois, quand je ne sais plus où trouver ce point de règle, plutôt que d'y passer trois plombes à éplucher le manuel des règles, je retrouve mon point de règle en quelques minutes.

C'est donc un complément vraiment intéressant et utile (que j'ai aussi du mal à accepter de payer en plus de manuel physique déjà acheté, sachant que le coût du PDF est mineur - car en mutualisant les coûts évoqués plus haut, ramené à un PDF, c'est marginal).

Donc okay pour payer quelques euros, maximum jusqu'à 5¤, pour couvrir les différents frais afférents à ce support. Mais pas plus. Au-delà, cela me parait exagéré.

Je sais que ce serait compliqué à monter, mais faisable : il faudrait à l'achat d'un livre physique pouvoir acheter le PDF associé pour 1 à 5 euros max.
Si tu ne le prends pas en même temps, il faudra le payer plein pot plus tard (5 à 20¤, selon le document). Tant pis.
Et si tu ne veux pas le livre physique, tu paies aussi plein pot ton PDF (toujours de 5¤ à 20¤, selon le document).
Cela me parait raisonnable et équitable.

Qu'en pensez-vous ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Poliakhoff