- Dragons - Le projet. 3370

Forums > Jeux de rôle

avatar
Dergen

Est-ce que ça ne serait pas le moment de sortir : "Agate the blues !"

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Jay
avatar
Florent

Déjà faite, celle-là moqueur

forums.php?topic_id=7664&tid=347195#msg347195

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nioux
avatar
Jay

Et Agate ze feeling ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Sykes
avatar
Derle

C'est peut-être ironique mais il s'agit de son "ressenti" aussi valable que le tien ou le mien.

De façon plus globale, les problèmes rencontrés par BBE sur PN2 n'excusent en rien (ne sont pas une justification pour) les problèmes rencontrés par Agate sur Dragons.

avatar

Autant je comprends les retards autant de mon coté c'est vraiment le ton hautain de la com qui me met sur mon fessier.

avatar

Moi ce qui me sidère c'est que la plupart des personnes qui critiquent Agate n'ont jamais pledger pour aucun de leur jeu.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV5312
avatar
Nioux

Déjà fait, par votre serviteur moqueur

avatar
Chair a Dragon

Faux....

avatar

Moi ce qui me sidère c'est que la plupart des personnes qui critiquent Agate n'ont jamais pledger pour aucun de leur jeu.

Chair a Dragon

Je me demande sur quelles informations tu te bases pour affirmer cela ? Tu as la liste des identités des membres du forum (ou des personnes qui critiquent Agate), et la liste des identités des pledgeurs d'Agate ?

avatar

C'est sur que si ont se fit seulement aux rageux de ce forum on pourrait le croire, mais lorsqu'on regarde ailleurs par exemple sur le ulule de dragons ou les forums du site d’Agate on peut constater que les gens sont majoritairement content de l'évolution que le jeu a pris et que l'attente ne les gènes pas plus que sa.

avatar

Un sondage avec 25% des pledgeurs, c'est quand même loin d'être extraordinaire pour valider un changement de projet (qui reste probablement illégal)...

Et ce qui fait réellement polémique ce jour, c'est le ton employé par Agate dans l'interview du Fix (que l'on soit backer ou pas n'a rien à voir dedans). Le Fix reste un organe de presse consacré au JDR alors quand je lis les passages qui suivent, je bondis sur mon siège :

J’ai suivi le Fix et Di6dent depuis le premier numéro, j’ai toujours apprécié ce ton qui pique et je soutiens votre ligne éditoriale. Du coup, on va éviter les courbettes et on va y aller dans le dur, avec le ton que vous défendez.

Factuellement, ça fait un moment que votre rédacteur en chef nous envoie des missiles, parfois de façon tout à fait gratuite. Le « Agate, déjà peu habituée à jouer les timides en matière de foulancement », par exemple, c’est juste un petit tacle mesquin dans le contexte actuel où le financement participatif est massivement utilisé par la plupart des éditeurs. Libre à lui de nous critiquer à longueur de temps. C’est la liberté des médias et nous ne nous la défendons. En revanche, lorsqu’il commence à relayer des informations fausses, on commence à se demander où s’arrête la « liberté de ton » et où commence « la volonté de nuire ». Du coup, je vous remercie pour cette interview, qui va me permettre de corriger ce qui a été écrit dans cet article.

Ceci étant posé, je continue sur la suite de votre article : « Surtout que, problématique récurrente chez cet éditeur, le volume de textes a été mal évalué et la gamme s’est officiellement enrichie d’un cinquième volume de base au printemps 2018 : Arcanes et Enéa [sic] (ce dernier non-inclus dans la souscription initiale, donc) doublant le seul volume Univers. ». Pour être honnête, je ne comprends même pas ce passage. À défaut de suivre notre travail ou de nous envoyer un email pour nous demander des précisions, votre rédacteur en chef pourrait déjà écrire correctement le nom de l’univers. Passons.

Donc quand je lis « Pour réagir, Agate a donc décidé de trancher dans le lard. Et ça fait mal ! En fait, les autres livres ne sortiront pas. Jamais. », j’ai vraiment l’impression que votre rédacteur en chef sous-entend que nous sommes partis à Ibiza avec la caisse. C’est pour cela que je parlais un peu plus haut de volonté de nuire. Dans les faits, nous allons livrer une tétralogie (Aventuriers, Grimoire, Bestiaire et Encyclopédie vol. 1) cumulant 1 200 pages de contenu, avec quatre scénarios publiés à part, aux mêmes tarifs qu’à l’origine du projet. Le projet met-il beaucoup plus de temps que prévu à arriver ? Indubitablement. Les souscripteurs ont-ils été volés sur la marchandise ? Je ne pense pas…

Un mot enfin sur le « Inévitablement, jurisprudence Esteren oblige, le défi n’a pas pu être relevé » : en plus d’être mesquine, cette remarque est fausse. Il est bien dommage que votre rédacteur en chef s’abaisse à ce genre de choses. Bon, nous sommes habitués. Je ne vais pas dire que ça ne nous touche pas, mais depuis plusieurs années que ça dure, ça ne nous surprend plus. Donc, quid de cette « jurisprudence » Esteren ? Le contenu de la souscription dédiée à Dearg a été livré au printemps 2019, à l’exception d’un bonus débloqué (le tarot) qui sera expédié avec la seconde saison de Dearg (offerte aux souscripteurs pour les remercier de leur soutien et de leur patience). Donc, dites-moi, quel est donc ce défi qui n’a pas pu être relevé ?

Clairement Agate a un souci avec le Fix et son rédacteur en chef. Pour moi, c'est un règlement de compte. Aucun éditeur ne devrait tenir un tel discours vis à vis d'un organe de presse.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Poliakhoff
avatar

Aucun éditeur ne devrait tenir un tel discours vis à vis d'un organe de presse.

Allen

Ah bon ? Pourquoi ?

avatar

Peut-être parce que cela menace la liberté de la presse... Qu'un éditeur demande un droit de réponse parce qu'il juge certains éléments d'un article faux, c'est son droit ; mais après qu'il en profite pour attaquer de façon vindicatif le rédacteur en chef, c'est inadmissible.

Et effectivement s'en prendre directement ainsi au rédacteur en chef d'un média de presse est considéré par Reporter Sans Frontière comme nuire à la liberté de la presse.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Jay
  • et
  • Federico67
avatar
Allen

Oui, d'ailleurs, ne serait-ce que lire

Libre à lui de nous critiquer à longueur de temps. C’est la liberté des médias et nous ne nous la défendons. En revanche, lorsqu’il commence à relayer des informations fausses, on commence à se demander où s’arrête la « liberté de ton » et où commence « la volonté de nuire ».

renseigne beaucoup. Personnellement, j'ai du relire ce passage pour être sûr de ne pas halluciner.

avatar

D'ailleurs, Agate a fait le même foin après la critique de Dragons par Yslaire dans Casus Belli.

Je ne m'intéresse que depuis 2016 aux éditeurs de jdr mais ce sont les seuls qui ont fait ça à ce jour.

Je ne suis pas pledgeur de Dragons donc je ne m'exprime pas ici mais je suis le fil car je suis la trad des chroniques des ténèbres qui sont en cf chez eux.

avatar

je suis la trad des chroniques des ténèbres qui sont en cf chez eux.

Fytzounet

À merde....

avatar
Allen

25% de votant mais peut-être 75% qui s'en foutent, ils pouvaient voter ils ne l'ont pas fait...

Et quand Agate sort les chiffres de "mécontents" qui ont craqué et sont sorti du projet :

À ce jour, nous avons reçu moins de vingt demandes sur mille cinq cents souscripteurs, soit 1% de demandes. Dans le même temps, une phase de préco a eu lieu pour proposer à ceux qui ont loupé le coche de rejoindre l’aventure. Elle a enregistré une centaine de nouveaux souscripteurs.

Bon ba voilà, c'est clair. C'est pas parce que des gens parlent fort sur certains forums que la majorité est mécontente.

Agate a son public, sa fan base, les livraisons en plusieurs fois (ou je rappel il fallait mettre la main au portefeuille pour les frais de port..) fonctionne et tout a l'air de bien se passer pour eux (les CFs de Vampire et 7eme Mer le prouve, il y a encore beaucoup de gens qui leur font confiance).

Donc on peut ne pas aimer, râler, y a pas de soucis, mais faut garder en tête que c'est une minorité.

Pour en revenir a l'ITW je la trouve très bonne. Le ton du fix est piquant certes, on aime ou on aime pas mais c'est leur ligne éditoriale, et de son côté Agate a eu l'opportunité de rétablir SA vérité, c'est parfait.

Merci aux deux parties d'avoir joué le jeu.

clin d'oeil

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Samladh
  • et
  • Jeremy7435
avatar
Poliakhoff

Moi j'avoue que cette histoire de devoir repayer des frais de port m'a fortement irrité, ça fait partie des choses qui ne sont à mon avis pas très clean dans leur comm'.

Au départ on te dit "voilà, tu pledges tel truc, dans tel délai prévisionnel".

Mais finalement, mon bon monsieur, non, en fait le délai sera pas tenu parce qu'on a décidé de tout changer et de faire différemment, du coup vous ne serez livrés que dans x années sauf si vous raquez 10 ou 15 balles de plus à chaque fois qu'un livre sera prêt pour qu'on l'expédie.

D'un côté je comprends le coût que ça représente, mais d'un autre, ils sont tout de même les seuls responsables de cette situation et je trouve gonflé d'aller obliger les gens à revenir au pot pour pouvoir être livré dans un délai décent.

C'est comme ça que sur 7e Mer certains de mes potes qui ne pouvaient pas repayer des frais de port après avoir déjà mis des sommes importantes dans le foulancement, ont été livrés pour les livres de base je ne sais trop combien de temps après les autres.

Cela dit, cette critique ne m'empêche pas d'apprécier la qualité de leur boulot. Mais bon, quand même, le positionnement adopté régulièrement avec leurs clients me semble pour le moins spéciale.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Poliakhoff
avatar
Samladh

Je suis pas fan non plus de cette méthode, mais force est de constater que c'est de plus en plus fréquent dans les projets de financement... La c'est du JDR donc ça choque parce que peu d'éditeurs le font, mais sur Kickstarter, je compte plus le nombre de projets que j'ai pas reçu parce que j'ai coché la case "1 wave" lors du pledge manager...

Je me refuse a payer pour plusieurs vagues et je m'arme de patience.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Dohnar
  • et
  • Jeremy7435
avatar

Je pense que si peu de gens demandent un remboursement, c'est que globalement le ticket d'entrée était bas : 59 euros (49 en EB) pour 4 livres de plus de 200 pages tout en couleur, cartonnés, c'est tout bonnement un tarif incroyable. Je ne suis pas sûr que cela soit rentable pour Agate, et s'il devait en plus inclure des frais de livraison pour chaque volume à un nombre conséquent de souscripteurs, ce serait à mon avis économiquement suicidaire (comme Chaosium et sa campagne pour la 7ème édition qui a failli les faire disparaître).

Même avec 3 à 4 ans de retard (on en a connu d'autres), cela reste une affaire plus que rentable pour le souscripteur qui n'a pas été au delà de la base et une ou deux options.