Les ombres de Roquesaltes: Campagne Niv 1 à 5 avec le recueil 235

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Héros & Dragons

avatar

Première partie faites ! content Le tout s'est bien passé et les joueurs ont fait (ou ont pensé faire) des choix intéressants, j'essaiyerai de faire un compte-rendu dans la journée. content

avatar

Super je suis preneur de ton retour😉

avatar

Alors, un résumé rapide :
Ils se sont retrouvés dans la ferme après différentes missions (calquées pour chaque PJ) qui les avaient envoyés au loin. Pendant la nuit, ils se font reveillés par des brutis, des cris et décide d'aller voir. Enfin, l'Aasimar sorcier ainsi que son acolyte (ou plutôt servant) barbare demi-ogre y vont et recontre le nain clerc. Le dernier PJ un humain ensorceleur un peu plus froussard reste en rentrait dans un premier temps.
Ils font face aux différentes situations et s'en sortent plutôt bien jusqu'à ce qu'un sort explose dans les mains de l'Aasimar et le tue et que le nain se prenne un méchant coup de cimeterre qui le met à terre. Dans son élan de courage, l'ensorceleur a malheuresement gelé les jambes de la femme réfugiée dans le toit de la grange et s'occupe d'elle après avoir tué le gobelin.
Au final, malgré quelques difficultés lors du combat, il n'y a pas eu de problème majeur jusque là et le tout restait plutôt prévisible. (Si on enlève le demi-orgre qui voulait abattre le mat sur lequel une fillette étaiet réfugié afin que cette dernière saute dans les bras de l'Aasimar.)
Le lendemain, ils sont mandaté par Meyrom, venu sur place pour faire un rapport de la situation de remonter la trace des gobelins. Ceux-ci ont été aperçu vers les monts du saphir.
Une fois arrivés au mont du saphir ils décident de prendre un repos sur le sommet de la montagne (repos autorisé, car ils ont mis du temps à traversé la passe du soupir et ils avaient tous du matériel de camping).
Le lendemain, ils remarquent la carrière des nains et décident d'aller les voirs. Ils apprennent qu'il y a eu plusieurs affrontements avec les gobelins et ceux-ci leur indique l'endroit des batailles. Sur place, ils affrontent des vautours et découvre le camp de gobelins.
C'est ici que ça devient intéressant, ils décident d'une approche diplomatique et vont voir pouquoi les gobelins sont là. Apprenant que ceux-ci cherchent juste des vivres (histoire qui est confirmée d'un gobelin qu'il avait capturé précédemment).
Ils s'éloignent du camp et imagine plusieurs scénarios :
1) Attaquer les gobelins de manière dure et simple
2) Récupérer les nains pour les aider
3) Approche diplomatique
4) Ils ont pensé à aller chercher les gobelins afin de tuer les nains et de tout récupérer chez eux...
Cette dernière possibilité m'a fait un peu peur, car totalement imprévue, mais au final, découragé par le nain du groupe, ils ont préféré une approche diplomatique et suite à un 20 en persuasion du nain du groupe, les gobelins ont pu passer par la carrière de pierre. Les PJ se sont ensuite assurés de ne plus jamais entendre parler des gobelins (encore un 19 en persuasion). Nous nous sommes ensuite arrêté là, car un joueur devait absolument partir.
La prochaine partie commencera par la récupération de leur récompense chez Meyrom... content

avatar

J'ai également lancé une table virtuelle dans Roquesaltes, première fois que je fais jouer une campagne clé en main après avoir commencé à maîtriser il y a un peu plus d'un an.
Mes joueurs sont :
- Une demi-orc guerrière qui s'est hissé au rang de maréchal envers et contre les préjugés
- Une demi-elfe clerc (archétype gardienne des traditions). C'est une paysanne qui a embrassé la philosophie du Lindo malgré la prédominance du Noir Sceau dans le Gramlin.
- Un humain roublard, marchand ambulant à la recherche de la moindre opportunité pour se construire un réseau.
- Un druide félys (métissé elfe dans l'historique), vivant en marge de la société mais s'assurant de protéger les terres comme les habitants de la baronnie.

La demi-orc était chargée d'escorter Tancred à Mascombe mais en route, l'essieu de leur carriole s'est brisé. Ils ont été aidé par le roublard, qui avait en fait organisé le sabotage de l'engin pour entrer dans les bonnes grâces de Tancred après avoir eu vent de son projet de rouvrir la scierie. Il est allé chercher de l'aide à la ferme voisine où il a retrouvé la demi-elfe qui aidait la famille Lathendre dans les champs. Après avoir réparé la carriole, comme la nuit tombait, ils ont fait halte à la ferme. J'ai lancé l'attaques des gobs durant laquelle a surgit le druide félys qui avait repéré et traqué les gobelins depuis leur descente des contreforts.
Tout se passait bien au début : le gobelin sur le mât a fait un échec critique et est tombé tout seul, le feu de la grange a pris mais a été éteint par une invocation d'eau du druide. Mais lorsque le chaman gobelin a surgi, alors que quelques gobelins étaient encore vivant, cela a failli dégénérer, principalement à cause d'une vague tonnante bien placée.
Au final, la clerc a pu stabiliser les trois personnes au sol (le druide, le roublard et le vieux Lathendre) mais le chaman s'est enfui avec deux gobelins encore en vie.

Le lendemain, ils ont fait route vers Mascombe où le druide avait vu un autre groupe se diriger. Ils ont retrouvé Ursanne (que la clerc et la guerrière connaissait) et ont traqué les gobelins dans les bois puis vers la nouvelle passe au nord de la chaîne de montagnes, en emmenant leurs cheveux. La montée a été difficile mais ils sont parvenus au sommet à la fin du deuxième jour, grâce aux compétences de survie du druide. En haut, ils ont évité une embuscade des deux gobelins survivant et ont ensuite réalisé qu'une vallée s'étendait de l'autre côté des contreforts.
La guerrière ayant participé à la bataille contre les morts-vivants dans la passe des soupirs il y a quelques semaines, et connaissant donc l’existence de la vallée, refusait catégoriquement d'y descendre. Une discussion s'est alors engagé pour faire s'écrouler des rochers et condamner ce chemin.

Afin de les pousser à tout même continuer sur le chemin prévu, j'ai décidé de faire intervenir un éclaireur nain qui a tenté de s'enfuir mais qu'ils ont rattrapé. S'en sont suivi des négociations pour qu'il les emmène au barrage pour discuter avec leur chef. C'est le lendemain, sous bonne garde, qu'ils ont été escortés jusqu'à Skoragrin. Quelques bons mots et quelques bons jets du roublard (qui entrevoit déjà les possibilités d'un contrat commercial) ont permis de parvenir un accord : si les PJs retrouvaient la trace du camp des gobelins à partir du site de la dernière confrontation avec les nains, le clan Dure-Mort les aiderait à les éliminer. La clerc et le druide en ont profité pour proposer de soigner le chef cuisinier malade, s'attirant encore un peu plus les bonnes grâces du clan.
Après une nuit passée aux pieds des tours du barrage, ils ont repris la traque. Le druide leur a évité une confrontation avec les vautours qui dévoraient les restes des gobelins, et en a profité pour envoyer un message à Angus pour lui demander s'il savait quelque chose sur la vallée.
Ils ont ensuite trouvé le camp gobelin et, après avoir bien pris note des forces en présence, (parmi lesquelles le chaman qui s'était échappé) se sont remis en route vers le barrage. Mais le groupe est divisé : la maréchale et le marchand souhaitent maintenir le plan d'éradication, tandis que le druide et la gardienne des traditions ne veulent pas avoir la mort de jeunes enfants gobelin sur la conscience.

C'est là où on s'est arrêté pour l'instant.

avatar

Résumé de la 10ème partie : Les cris étouffés

Le groupe reprend la progression en décidant de s’enfoncer dans les galeries souterraines, progressant à la lueur d’une torche.

Après plusieurs minutes de marche, des grognements similaires à ceux des gobelours se font entendre. Bien que difficile à localiser tant ils résonnent dans les galeries, le groupe parvient à se rapprocher des bruits. Uther éteint la torche afin de conserver l’effet de surprise, les paroles en gobelinoïde se font plus audibles et se mêlent à des bruits de métal entrechoqué, et un cri étouffé d’un captif qu’un des monstres fait taire.

__________

Asindara s’approche discrètement et jette un regard à gauche… Surprise, elle subit une violente attaque d’un gobelours caché sur sa droite, puis un second l’assaille. Le reste du groupe se précipite, mais Asindara tombe sous les coups, les 2 gobelours donnent du fil à retordre alors que d’autres s’éloignent.

Le combat bien que difficile est remporté, Uther impose ses mains sur Asindara qui se transforme en loup, Ganimède se hâte à la poursuite des autres gobelours qui prennent la décision de se délester du captif.

__________

Uther rallume une torche. Le prisonnier laissé sur place est une femme armurée portant les couleurs de Cassroc. Inconsciente, c’est une nouvelle fois Uther qui l’aidera à se rétablir.

Célénie est la Capitaine de Cassroc, elle s’est aventurée dans les Canyons à la poursuite d’une troupe de gobelins montant des loups qui ont fait un rapt en ville la nuit précédente, des biens ainsi que 3 enfants ont été emmené. Elle et 4 miliciens sont tombés dans une embuscade Gobelours et elle a perdue conscience ainsi que la trace des gobelins. Elle décide de rester avec le groupe qui a prévu de continuer l’exploration du canyon, esperant retrouver la trace des Gobelins et des enfants capturés.

__________

Ressortant des galeries d’un autre côté, le groupe se perd un temps, ne trouvant pas de traces ni de gobelins ni d’ogres. Il faudra user du flair d’Asindara investie de l’esprit du loup pour remonter une subtile odeur d’encens.

Avançant sur cette piste, le groupe arrive en vue d’un village troglodytique apparemment abandonné, si ce n’est quelques tas de détritus et de carcasses trahissant une activité récente. Une approche prudente permettra d’observer un ogre vacant à ses occupations.

__________

Les aventuriers tentent de se concerter pour établir un plan alors que l’ogre s’approche et les entends donnant l’alerte d’un hurlement puis d’une charge. Un second ogre portant sur son épaule un vieil homme sort à son tour.

Hector accuse la charge, bientôt rejoint par Ganimède, Uther et Célénie. Pilik s’écarte déchainant un geyser de glace sur le second monstre qui tente de protéger l’homme sur son épaule « NON, pas ma poupée ! ».

Apparait alors un fléau flottant dans les airs, et Young sortant des habitations troglodytiques. Le combat est difficile mais Ganimède parvient à porter un coup fatal au premier ogre alors qu’Asindara subit les foudres de son ancien mentor qui lui fait gouter à la douleur, elle s’effondre avant d’être stabilisée par Uther. Il accompagne chaque blessure d’un éclat de rire dément, et réplique avec le fléau de force et une vague d’énergie qui balai Uther, Célénie et Asindara qui s’effondre à nouveau.

Hector et Pilik répliquent de leurs sorts, alors que Ganimède le tueur d’ogre défait le second monstre. Quelques secondes plus tard, Young s’effondre à son tour arborant et lâche un râle satisfait en constatant la montée en puissance d’Asindara.

__________

Examinant « la poupée » de l’ogre, ils reconnaissent Hugues de Verdois dont le corps a manifestement été longuement supplicié. Asindara repère d’étranges scarifications sur l’avant-bras de Young, comme un message codé qu’il aurait gravé dans ces chairs. Hector se charge de décoller la peau et de la conserver pour l’analyser plus tard.

Après une fouille consciencieuse, le groupe décide de profiter des habitations pour passer la nuit et récupérer de ce combat éprouvant.

avatar

Bonjour à tous,

Je vais bientôt faire jouer les Ombre de Roquesaltes après une pause de 20 ans de jeu de rôle et j'ai commencé à créer quelques cartes pour la géographie de la baronnie et quelques cartes de combat.

La qualité de l'image n'est pas au top car elle est tirée d'une photo mais si certain sont intérressés je pourrais la scanner et la publier dans une version plus "propre".

J'avance lentement sur les autres cartes (il y a trop d'arbre à Roquesaltes) mais si vous êtes intérressé je pourrais les publier également lorsqu'elles seront finalisées.


Ce message a reçu 3 réponses de
  • Athabaska
  • ,
  • Endoril
  • et
  • Klan lAcier
avatar
Romeo

Très joli travail. C'est fait main, non ?

Je préfère toujours à un rendu informatisé... Plus dans le ton des JDR médiévaux, je trouve.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Romeo
avatar
Athabaska

Merci pour ton commentaire oui

Oui c'est fait main, j'adore le rendu des cartes déssinées à l'ancienne.

Bon par contre c'est une première, il y a de la marge de progression!

avatar
Romeo

Vraiment sympa en effet. oui

Si je peux me permettre un retour:

  • le pont est censé être en cours de réparation du aux récentes inondations, ca pourrait être pertinent de le montrer
  • les arbres sont vus de bais, les batiments d'au dessus, ce qui fait un peu bizarre

Mais bon je chipotte, en l'état c'est déjà très bien moqueurclin d'oeil

avatar

le pont est censé être en cours de réparation du aux récentes inondations, ca pourrait être pertinent de le montrer

Endoril

Je me permet de donner mon point de vue : A mon sens, le pont est très bien comme ça. La carte n'a certainement pas été réalisée pour l'usage unique des personnages (sauf erreur de ma part, me semble t'il...). Donc on peut estimer que lorsque la carte à été tracée, le pont était en bonne état. Aux personnages de découvrir ce qu'il en est lors de leur passage.

avatar
Romeo

Excellent ce plan. clin d'oeil

avatar

Résumé de la 11ème partie : Jeux de piste

Alors que les Aventuriers s’apprêtent à reprendre la route vers Cassroc, Célénie leur révèle que parmi les enfants enlevés figure sa fille et qu’elle se doit de continuer à suivre la piste des Gobelins. Par ses mots, elle parvient à obtenir l’appui de l’ensemble du groupe.

__________

La piste n’est pas facile à suivre, les gobelins n’ayant laissé que peu de traces de leur passage, mais les Canyons de cette région des Monts du Saphir ne laissent que quelques corridors rocheux praticables. Veillant à éviter les Gobelours ou les ogres qui peuplent les canyons, le groupe en sort en fin de journée en pénétrant dans la vallée de Endormines.

C’est quelques lieux plus loin que le campement sera établit pour la nuit.

__________

Finissant l’installation, le groupe a le sentiment d’être observé. Renforçant leur vigilance, ils aperçoivent des ombres se mouvoir avant d’entendre une voix grave les appeler. Les Nains du barrage menés par Otto Mangepierre se révèlent. « Voilà 3 semaines que vous attendons votre retour avec des renforts… Vous vous êtes perdu ? et vos renforts, ils me paraissent bien maigre ».

L’entrée en matière des nains est glaciale, ces derniers expliquant qu’ils ont subi plusieurs escarmouches avec les Gobelins, et que le feu de camps risque de les attirer. Otto propose à Uther et les autres de rejoindre le campement nain, installé dans un lieu plus sûr.

__________

Les nains assurent la surveillance des Gobelins depuis le dernier passage des héros dans la vallée, ces derniers se sont enfoncés dans la forêt et ont installé un camp plus durable et protégé.

Tenant à l’engagement d’aider Célénie, l’alliance de circonstance promise 3 semaines plus tôt avec les nains reprend forme. Un plan d’attaque conjoint contre les gobelins est mis en place profitant des précieuses informations obtenues par les nains.

__________

L’assaut a lieu au matin, alors que le camp gobelin s’endort pour la journée. Seules quelques femelles s’activent près du cours d’eau et quelques gardes veillent.

Uther, Hector et Célénie s’approche par la forêt, évitant les pièges repérés par les nains, ils restent tapis attendant le signal. Pilik altère son apparence pour prendre celle d’un gobelin et monte sur Asindara transformé en loup, ils approchent par l’entrée principale attirant l‘attention des gardes permettant à Ganimède de s’introduire discrétement dans le camp. D’autres nains à proximité assurent une couverture.

__________

Pilik bien que ne parlant pas le Gobelins est conduite à l’intérieur du camps et pénètre la plus grande tente ou elle découvre le chef du clan entouré d’une cour de femelle et de son loup de monte qui s’approche d’un air menaçant de Pilik et Asindara.

Ganimède parvient à faire du repérage et localise une tente servant de lieu de repos a plusieurs gobelins ou sont attachés 3 enfants humains retenus captifs. Il décide de lancer le signal et allume un feu au niveau de la tente principale qui servira de diversion.

__________

Pendant ce temps, un bruit attire l’attention d’’un garde gobelin du côté de la forêt. Ce dernier envoie un autre gobelin donner l’alerte et plusieurs peaux vertes s’engagent la forêt. Sur le point de faire repérer Uther et Célénie prennent l’initiative de la charge, déclenchant un piège eu passage.

Rapidement, les gobelins se regroupent à l’orée de la forêt et le combat s’engage violemment.

__________

L’alerte renforce la méfiance du chef des Chasses-boucs, qui se regroupe avec sa garde rapproché monte son loup et s’apprête à sortir pour mener le combat. Pilik et Asindara tentent de gagner un peu plus de temps, en alertant sur le début d’incendie, sans grand succès.

Alors que l’alerte fait sortir plusieurs gobelins de leurs couches, Ganimède retourne à la tente des prisonniers, juste à temps pour les voir se faire emmener par les gobelins réveillés par l’alerte.

__________

A l’orée de la forêt, Uther, Célénie et les quelques nains ont fort à faire avec les gobelins qui reçoivent sans cesses des renforts. Les flèches gobelins volent, et l’appui d’Hector jusque-là invisible permet de faire tenir le front.

Asindara profite de la distraction pour reprendre sa forme et engager le combat avec Pilik, la druidesse invoque un épais brouillard qui désorganise les rangs gobelins. Pendant ce temps Ganimède parvient à défaire un premier puis un second gobelin libérant 2 des enfants. Il prend en chasse le troisième qui emmène une fillette au chef gobelin qui la prend sur son loup.

L’entrée principale du camp se fait assaillir par le reste de la troupe naine et le combat semble gagné, quand le chef gobelin menace la fillette : « Moi tuer prisonnier ! » La menace ne freine pas Asindara, Ganimède et Pilik qui mettent à mal la garde rapprochée du chef de clan. Ce dernier leurs portent en retour de violentes attaquent.

__________

Pilik tente de se saisir de la fillette mais d’un bond le loup s’enfuit au pas de course, sous une pluie de sort et de carreau des renforts Nains. Le loup s’écroule faisant chuter le chef chasses-boucs qui agonise au sol.

__________

Quelques gobelins tentent de s’enfuir en vain, l’ordre du chef de la garde naine est clair, n’en laissez aucun s’échapper. Femmes comme enfants peaux vertes sont traitées sans distinction.

Célénie prend sa fille dans ses bras, elle est choquée mais pas blessée. Alors que des cris d’agonie se font entendre, elle comprend que les gobelins n’avaient pas pour première intention de faire du mal aux enfants captifs.

__________

Le camp est passé au peigne fin, Hector découvre un bébé gobelin qu’il au sort que lui réserve les nains. C’est victorieux que l’alliance rentre au Barrage des Endormines ou ils sont autorisés à rester le temps de se remettre de leurs blessures.

__________

Le repas du soir est plus chaleureux que la rencontre de la veille. Uther est introduit par Otto auprès du Seigneur Skoragrin Duremort, que le groupe n’avait qu’entre-aperçu jusque-là. Ce dernier réaffirme son souhait de garder discrète la présence des nains dans la vallée, mais concède après une remarque d’Otto, que les nains ont besoin de ravitaillement en vivres et aussi de matériel de réparation.

Rejoins par Pilik et Ganimède, Le seigneur Skoragrin s’engage à acheter la marchandise à bon prix mais les deux commerçants ne parviennent pas à obtenir plus de précision du seigneur nain qui se montre bourru et peu reconnaissant.

La conversation se termine fraichement, le seigneur nain invitant ses hôtes à reprendre la route au plus tôt le lendemain.

avatar

Hello tout le monde,
Avec les circomstances actuelles, mes joueurs et moi allons continuer la campagne sur Roll20. Quelqu'un a il déjà fait jouer la campagne sur roll20 afin de pouvoir avoir une idée des cartes utilisées, etc ?

avatar

J'ai commencé à faire jouer la campagne sur Roll20. J'ai des cartes de combat très hétéroclites, grapillées un peu partout sur le web, jusqu'à l'arbre d'Angus. Je pourrai partager ça ce soir.

J'ai par ailleurs une autre question, au niveau de l'équilibrage. Mes PJs vont arriver au sommet de l'arbre d'Angus et sans doute l'y affronter. J'ai une certaine à réserve à leur faire affronter un chuul (ID 4) sachant qu'ils sont un groupe de 4 joueurs niveau 2. S'ils pensent à garder leurs distances, tout devrait bien se passer étant donné que la bestiole n'a aucune attaque à distance, mais pour peu qu'ils s'approchent, ils risque de se faire exterminer en deux coups de pince, sans compter les entraves et les tentacules.

Si vous avez déjà fait jouer ce combat, est-ce que la difficulté vous a semblé appropriée ? J'hésite à faire descendre la créature au niveau d'un ennemi ID 3, en suivant les consignes du livre des Créatures et Oppositions.

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Azumi
  • et
  • artificier
avatar
Blynhelb

Je suis preneur sur ton partage ce soir ! content
Concernant l'affrontement contre Angus : lorsque mes PJ s'y sont frottés, ils ont joué un peu défensif, mais ont réussis, grâce à de gros jet de dégats de leur part et des très faible du mien, à s'en sortir. content Si vraiment, je n'aurais pas hésiter à tricher sur un jet de dés où l'autre sans pour autant leur donné l'impression d'être aidé.

avatar

Si tu as déjà dépassé Angus, les cartes que j'ai compilées ne vont sans doute pas te servir à grand-chose. Je les laisse quand même, on ne sait jamais.

avatar

J'ai fais jouer des scenarios individuels qui interviennent pendant un temps off qui prend place dans la 12ème partie.

Résumé de la 12ème partie 1ère partie : Un bien sombre horizon

De retour à Roquesaltes, les aventuriers s’empressent de rejoindre Raven’ill ou l’Eglise a été remise en état mais ou l’absence de Prêtre pèse sur la ville. Les offices n’ont plus lieu et encore moins les cérémonies indispensables comme les enterrements. Tatie, Alienor et beaucoup d’autres attendent le retour du Père Hugues de Verdois.

Célénie est interpelée par les marques de deuil sur plusieurs maisonnées de la ville.

Poursuivant jusqu’à NordChatel afin d’avoir un entretien avec l’intendant, les aventuriers annoncent la mort à la fois du Père Hugues et leur victoire contre l’hérétique Young. La seconde partie de l’armure du défunt baron a été récupéré.

____________

Alors que l’intendant prend immédiatement des mesures pour faire venir un nouveau prêtre, Ganimède révèle l’existence du clan des Dure-mort et leur occupation de la vallée des Endormines.

Bien qu’intrigué, l’intendant semble avoir d’autres préoccupations plus importantes. En effet, en l’absence de cérémonie garantissant la quiétude des défunts, il faut gérer la mise en attente des corps et la garde est une fois de plus très mobilisée.

Meryom termine en insistant sur l’importance de mettre la main sur le dernier Conjurateur et remet leur récompense aux aventuriers.

____________

Debut du temps-Off...

avatar
Blynhelb

Hello,

De mon côté, le combat contre Angus s'est soldé par la mort d'un PJ, et il étaient 6... Globalement ils n'ont pas eu de soucis à le combattre, excepté le moine qui a décidé d'aller au CAC contre Angus, seul, et qui a été surpris de la transformation. Il est tombé à terre rapidement : les autres n'ont pas eu le temps de venir le stabiliser et il a râté ses jets de sauvegarde contre la mort...

Pour l'anecdote, il a créé en nouveau personnage un Paladin, très fort en défense... On a senti le traumatisme Chuul ensuite pendant de nombreuses parties (il suffit d'imaginer un Paladin ayant peur d'aller au CAC et ça situe un peu les moments flottants dans le groupe) mort de rire

avatar

De mon coté, avec 5PJ, le combat a été difficile et il y a eu 2 personnages HS. Angus a réussit a disperser le groupe avec l'attaque de son araignée d'un coté, un charme personne, et ensuite un repli dans son arbre.

Mais au final une victoire et pas de mort.

La description du combat est ici.

avatar

Le combat a eu lieu hier soir. La demi-orc guerrière et le druide félys ont bien absorbé les dégâts pendant neuf des dix rounds du combat, avant de succomber dans l'avant-dernier round. La demi-elfe clerc s'est interposée pour permettre au roublard humain de finir Angus à distance en continuant de jouer à cache-cache dans les arbres pour placer des attaques sournoises avec avantage.

Je dois avouer que sur le dernier tour du chuul, alors qu'il était face à la frêle demi-elfe, j'ai transformé une attaque réussie en échec pour leur éviter une troisième personne à terre. Je m'étais autorisé à les aider un petit peu vu le déséquilibre du combat, mais au final je trouve qu'une seule intervention de ma part sur la fin, ce n'est pas grand-chose, et je ne voulais pas les pénaliser alors que leur gestion tactique du combat a été très bonne.