Courageux Game Fu 112

Forums > Repaire des trolls (et des liches)

avatar

Oui je trouve que c'est courageux de la part d'un éditeur en ces temps de troubles de prendre cette position d'autant plus que je les ai boudé jusqu'à aujourd'hui pour une certaine frilosité (supposée) sur le thème qu'ils abordent dans ce jeu et comme y'a que les cons qui ne changent pas d'avis je vais me pencher sur cette gamme (Anarchy world Wild).

avatar

Perso je trouve qu'ils ont abusé sur leur stratégie. Je sais pas s'ils essaient délibérément de provoquer pour faire du buzz (bad buzz is good buzz), mais c'est vraiment l'impression que ça me donne.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV
avatar
Shambleau

je ne sais pas, mais les deux dernières phrases (surtout l'avant dernière) semblent explicites.

avatar

Ouais mais bon, y'a quoi, cinquante personnes qui ont participé à leur PP ? Du coup j'ai envie de dire que ça marche, leur message. Enfin, ça marche... Ça marche à repousser pas mal de joueurs potentiels, quoi.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV
avatar
Shambleau

Nan 78....moqueur

avatar

C'est pas énorme quand même surpris Enfin bref, j'ai l'impression qu'ils n'essaient d'attirer qu'un seul public, les autres sont insultés (de "Social Justice Warrior/Attention Whore", sur la page du financement elle-même, quand même...)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV
avatar

Yo

je sais pas si c'est courageux, mais vu la tournure de la première PP c'est désolant pour un éditeur/créateur de devoir mettre les point sur les i.

J'y vois aucune provocation, juste une mise au clair bien direct.

avatar
Shambleau

Ils déffendent une certaine idée de leur jeu et veulent en rester les détenteurs.

avatar

C'est courageux de sortir un jeu sexiste ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
nerghull G

Ben finalement, oui mort de rire
Parce qu'on vit dans un monde désormais où il est impossible de penser ou de s'exprimer à rebours. C'est une certaine forme de prise de risque dans cette ambiance asexué que la pensée "juste" nous intime l'ordre.

On a envie de jouer un gros connard macho, violent, cocaïnomane, motard, et truand ?

Ben non.

"il est honteux d'en avoir l'idée et qu'un éditeur le propose est une honte également. Tout le monde doit penser comme cela. Te voilà averti. Sinon tous les gens biens vont te tomber dessus"

Voilà le sens général des propos que l'on a pu trouver sur les réseaux sociaux. Il me semble que chacun a le droit de jouer (et non pas être) comme il le souhaite. Vouloir imposer par le dénigrement ou l'insulte la bien pensance me sort par les yeux (je ne parle pas de toi bien entendu content)

Alors oui sortir un jeu sexiste (parce qu'il est) qui sorte des sentiers battus est courageux pour un éditeur. Pour le risque financier tout simplement. Il est donc courageux à ce niveau là et aussi de publier un disclaimer de la sorte.
Et puis, il faut savoir rigoler un peu de temps en temps ... clin d'oeil
NB : je précise quand même que je n'ai pas acheté le jeu et qu'il y a peu de chance que je le fasse. Je suis donc loin d'en être un fanboy ...

avatar

J'aimerai bien vivre dans le monde que tu décris...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Dohnar
avatar

Oh, au fait, ce que le jeu propose c'est le "postulat que le joueur tend à jouer intuitivement son rôle en réagissant d’abord 1) selon sa propre personnalité, puis 2) en essayant de coller à celle de son alter ego. " Donc si, si on parle bien de se fantasmer en criminel raciste et violent avec les nanas.

Et la question du sexisme, du racisme, de la drogue, de la violence elle est abordée dans à peu prés tous les jeux, y compris le très streamliné Pathfinder. Poser des personnages moralement détestables (selon ce que tu appelles "bien pensance" mais qu'on pourrait appeler "respect basique des êtres humains"), ça existe à peu prés depuis l'invention de la fiction.

Aborder ces questions, ça n'a rien de courageux. Proposer de se fantasmer un connard, c'est juste du mauvais goût (et même pas du mauvais goût rigolo type Manuel des Hommes Porcs), non, là on te propose juste de répéter les schémas dégueulasse que nous sert la Vrai Vie (TM) tous les jours.

avatar

Oh, au fait, ce que le jeu propose c'est le "postulat que le joueur tend à jouer intuitivement son rôle en réagissant d’abord 1) selon sa propre personnalité, puis 2) en essayant de coller à celle de son alter ego. "

Ce qui en soit n'est pas du jeu de rôle. L'intérêt du jeu de rôle est pour moi d'interpréter un personnage qui soit bien différent de sa personnalité. Cette proposition là, c'est une grosse connerie.

Et la question du sexisme, du racisme, de la drogue, de la violence elle est abordée dans à peu prés tous les jeux, y compris le très streamliné Pathfinder. Poser des personnages moralement détestables (selon ce que tu appelles "bien pensance" mais qu'on pourrait appeler "respect basique des êtres humains"), ça existe à peu prés depuis l'invention de la fiction.

On est bien d'accord, c'est de la fiction.

Aborder ces questions, ça n'a rien de courageux. Proposer de se fantasmer un connard, c'est juste du mauvais goût (et même pas du mauvais goût rigolo type Manuel des Hommes Porcs), non, là on te propose juste de répéter les schémas dégueulasse que nous sert la Vrai Vie (TM) tous les jours.

nerghull G

Jouer à Black Crusade (c'est le premier qui me vient), jouer un groupe de personnages mauvais dans Way of the Wicked, interpréter un démon en tant que MD, c'est donc du mauvais goût aussi ... parce que pour interpréter ces caricatures dégueulasses, la seule référence que l'on ait est la Vraie Vie (malheureusement) ou d'autres fictions tout aussi dégueulasses.

Le courage n'est pas de proposer mais de prendre le risque de se planter ce qui vu le thème borderline a plus de chance qu'en proposant un thème plus consensuel. Parce que bon, les éditeurs sont là pour faire de l'argent comme toute entreprise.

avatar
nerghull G

Moi aussi. C'est dans quel jeu ?

avatar

Vous parlez de : ONE% - Anarchy World Wide.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • SmirnovV
avatar

Oh, au fait, ce que le jeu propose c'est le "postulat que le joueur tend à jouer intuitivement son rôle en réagissant d’abord 1) selon sa propre personnalité, puis 2) en essayant de coller à celle de son alter ego. " Donc si, si on parle bien de se fantasmer en criminel raciste et violent avec les nanas.

Houla!! lui il reste pas à ma table je veux pas que Mireille sonne à ma porte....

Punaise tu voudrais dire que quand ma femme joue un ange de Daniel skinhead c'est qu'au fond d'elle même elle est un gas raciste, sexiste, alcoolique et violent!!! merde je vais vite faire ma valise et me barrer avant qu'elle rentre!!! surprismoqueurclin d'oeil

(oui j'ai besoin que d'une valise je suis entraineur de foot...splash).

avatar
ephan

Vi

avatar

Encore une fois, le souci vient des femmes quoi.
Vraiment, du temps où elles restaient dans la cuisine, ça faisait moins d'histoire.

*content*

avatar

trop tard elle vient de rentrer.....en larmesmalade

avatar

Donc votre objectif, c'est de nous convaincre que vous êtes des beaufs toxiques ? Je suis pas trop sur ce forum, je découvre encore...

Sinon alanthyr, ça me fait plaisir que tu parles de Black Crusade, parce que c'est un jeu que j'adore. Alors Black Crusade c'est quoi ? On joue des gros pourris, des vrais, des mangeurs de bébé, des sales. Qui luttent contre un système qui est pire qu'eux. Fasciste, xénophobe, bigot, en guerre permanente contre tous, injuste au possible... L'Imperium qu'ils combattent est un vrai régime de salopards, mais les gens qui se dressent contre sont aussi de vrai salopards. Et être renvoyé à ça pose pleins de questions morales et est au fond, pas mal intéressant.

(Je connais très mal Way of the Wicked par contre confus ceci dit de mes souvenirs de joueur, c'est un peu le même délire, on bosse pour des salauds pire que nous et on finit par abolir un mal pire que nous)

One% pourrait faire ça. On y parle de traite des blanches, de violences racistes, on y dit que les femmes ont du mal à se faire une place dans la société de bikers, ça pourrait être intéressant à jouer ça, American History X ou Sons of Anarchy sont déjà passé par là et ont montré à quel point le terme était riche et intéressant.
Mais non. On nous propose juste de se fantasmer en biker violent et bas du front, sans recul.

C'est délicat comme équilibre, je dis pas le contraire. Mais Game FU (l'éditeur hein, pour l'auteur du jeu, je ne sais réellement toujours pas ce qu'il voulait faire) ne prétend même pas essayer de prendre de la distance.

Tiens, pour faire un parrallèle avec le JV, quand on parle d'ultra-violence criminelle, on pense à GTA. Qui est un succés monumental du fait de son ironie et de son écriture plus que caustique. A côté, on a le très premier degré Hatred qui refuse de prendre cette distance et qui du coup n'est absolument pas intéressant, ni original mais même plutôt carrément mal à l'aise. Et après on a Hotline Miami, qui fleurte très fort avec la ligne. Bein One%, c'est pas Hotline Miami. C'est Hatred.

(PS : Allez et pour la blague, pour Black Crusade, les préoccupations et les thématiques abordées ont le bon goût de ne pas être directement celle de notre univers : point de pogo raciste ou de violence conjugale, mais plutôt de la corruption par des trucs à tentacules et des inquisiteurs bien moyenageux. Et puis, homme ou femme (ou les deux), noir ou blanc (ou violet), tous égaux devant le Chaos !)

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Spark5262