[Anathazerin] Gestion de l’argent et des objets magiques 5

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Chroniques Oubliées Casus

avatar

Salut à tous,

Je vais me lancer dans ma première campagne en tant que MJ avec Anathazerin que je suis en train de lire, après avoir fait joué la boîte d’initiation.

Apres avoir lu les 6 premiers chapitres de cette campagne, plusieurs questions me sont venues concernant la gestion de l’argent et des objets magiques par les PJ. J’ai parcouru un peu le forum, mais au cas où vous auriez d’autres réponses que celles glanées ici et là que je vais de mettre ci dessous pour en discuter...

I - La gestion de l’argent

1 - Rapidement, les PJ vont amasser une grosse quantité d’argent. L’univers de la campagne et de CO ne semble pas être du genre à proposer des équipements magiques dans la première échoppe venue (ce qui me va très bien), du coup... à quoi les joueurs peuvent ils le dépenser ? Le côté ils peuvent tout dépenser au bordel où à la taverne n’est pas trop raccord avec mon groupe.

Dans ce que j’ai pu glaner sur le forum :

  • Acheter une propriété, ou un domaine : Je trouve l’idee séduisante, d’avoir une sorte de QG (où ils pourraient d’ailleurs entreposer leurs possessions et trésors) mais j’ai l’impression que dans cette campagne ils vont s’enfoncer de plus en plus loin sans trop avoir l’opportunité de revenir en arrière. Une solution pourrait être de payer un serviteur qui ferait les voyages pour eux mais bon... avec la durée des voyages je suis pas certain que ça soit viable dans le cadre de cette campagne.
  • Tout convoyer avec eux : Ils vont se retrouver à devoir trimballer un charriot et encore une fois c’est pas très raccord avec cette campagne où ils voyagent énormément et font face à des situations variées.
  • J’ai lu une proposition qui me plaisait bien : un membre du forum proposait la création d’une voie de l’argent en fonction des fortunes je crois. Dans l’idee, est ce que vous pensez que, sans passer par le système des voies à proprement parler, on pourrait imaginer des sortes de seuils à atteindre (du style 500 PO, 2000 PO, 10000 PO...) donnant accès en les « dépensant » à un niveau de vie comme dans Héros et Dragons.
  • ils ont de l’argent très bien, pourquoi veux tu qu’ils le dépensent ? Moi je trouve ça super frustrant pour les joueurs, ça perd le charme et l’intérêt de faire des découvertes, fouiller, être curieux... et j’aurai peur que les PJ perdent l’intérêt pour la fouille et l’observation des lieux et passent à côté d’indices ou d’autres éléments pour la campagne.

2 - Lorsque les joueurs trouvent des pierres précieuses, vous considérez qu’ils sont capables de les évaluer ou qu’ils doivent demander à un « spécialiste » ?

3 -En cas de transport, vous considérez que vos PJ peuvent trimbaler quel montant raisonnablement ?

II - Gestion des objets magiques

1 - Ma principale interrogation vient de la question de l’identification de ces objets, quelle que soit leur nature. Plusieurs possibilités :

  • C’est automatique. C’est simple (après tout c’est une des forces de CO), mais pas très logique ou RP. A la rigueur, autant il me semble logique que quand un PJ trouve une arme magique (même une simple épée courte +1), il sente qu’elle est magique, en revanche j’ai plus de mal avec l’idée qu’il sache ce qu’elle apporte sans effort.
  • Avoir un mage avec détection de la magie : c’est le plus évident mais dans mon groupe d’après les premières envies de création, ça ne semble pas être dans leurs intentions
  • Partir du principe qu’un personnage compétent peut l’identifier sur un test d’INT : par exemple, un forgesort pour une potion, un mage pour un parchemin ou un grimoire etc. J’aime bien cette solution même si cela rend détection de la magie inutile (mais bon si le sort n’est pas dans les voies du groupe...) Là aussi, sans perso de la classe associée, le problème demeure entier.
  • Consulter un personnage compétent : j’aime bien cette solution parce qu’elle sous entend que les personnages vont dépenser de l’argent (ce qui m’aide dans la gestion de l’argent), mais les personnages vont trouver énormément de parchemins, potions, armes et objets magiques dans Anathazerin... Pour moi c’est une prestation qui doit coûter assez cher (vous mettez ce genre de service à combien d’ailleurs ?) mais là ça va les ruiner ! (Et je ne parle pas de la difficulté à trouver un perso compétent dans certains coins de la campagne)
  • Acheter des parchemins d’identification : même problème pour le coût, mais l’idée me plait bien aussi. Mais ça va à l’encontre de l’absence d’objet magique dans les échoppes.
  • A l’usage : cette solution est plutôt sympa également, du moins pour les objets magiques. Moins pour les potions ou parchemins.

J’envisageais peut être de faire un mélange de tout ça :

Pour les armes et objets magiques simples : à l’usage

Pour les potions : avoir recours à un perso compétent (il devrait y avoir un perso avec la voie des élixirs donc ça solutionne mon problème)

Pour les parchemins : un lanceur de sort est capable de les identifier.

Pour les éléments les plus « puissants » ou originaux : avoir recours à un pnj compétent.

2 - Les PJ vont récupérer une quantité importante d’armes magiques basiques (+1), est ce que vous les autoriseriez à les revendre ? Et si oui sous quelles modalités ?

Merci à celles et ceux qui auront eu la patience de lire jusqu’ici et qui prendront la peine de le reprendre. Ce forum est une mine d’infos incroyable !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Legatus Scipio
avatar
Julien6908

Argent

Plusieurs options s'offrent à toi pour leur faire comprendre la valeur de l'argent :

  1. Ils se font voler leur fortune, ça peut faire l'objet d'un scénario (ils en récupèrent qu'une partie)
  2. Tu réduis les gains en argent significativement
  3. tu augmentes les prix des objets rares. Dans un univers de fantasy épique, ils devraient trouver des vendeurs, certes pas à tous les coins de rue mais en fouillant (prise de contact...). A ce moment là, il faudra réduire la fréquence d'apparition des OM dans la campagne pour leur accorder plus de valeur et de rareté, ce que je fais personnellement.
  4. Tu supprimes les points de récupération, et ils vont claquer leur fortune dans les potions de soin ^^
  5. Effectivement dépenser tout à la taverne et débuter le scénar suivant sans le sou, c'est plus dans l'esprit Sword & Sorcery (Conan, BOL...)
  6. Tu peux tout à faire considérer que plus leur fortune augmente, plus leurs dépenses quotidiennes sont importantes dans les grandes villes, leur qualité de vie augmentant également. Ca m'étonnerait qu'un richissime aventurier se contente d'un taudis ou d'une bière mal brassée lors d'un passage en ville.
  7. Pour la dépense dans un domaine etc... C'est possible mais ça colle pas trop en effet avec Anathazerin. Tu peux le faire à l'issue de la campagne si tu envisages quelques scénarios ensuite..

Objets magiques

  • Consulter un personnage compétent : j’aime bien cette solution parce qu’elle sous entend que les personnages vont dépenser de l’argent (ce qui m’aide dans la gestion de l’argent), mais les personnages vont trouver énormément de parchemins, potions, armes et objets magiques dans Anathazerin... Pour moi c’est une prestation qui doit coûter assez cher (vous mettez ce genre de service à combien d’ailleurs ?) mais là ça va les ruiner ! (Et je ne parle pas de la difficulté à trouver un perso compétent dans certains coins de la campagne)

C'est la meilleure option pour moi (le prix est de 100 Pa il me semble dans la capacité du magicien, le service pourrait donc être à 200 pa sans pb) s'ils n'ont pas de magicien avec eux. L'autre possibilité est de les autoriser à dépenser deux points de capacité (seulement aux forgesort, nécromanciens, invocateurs...) pour acquérir cette aptitude.

  • Acheter des parchemins d’identification : même problème pour le coût, mais l’idée me plait bien aussi. Mais ça va à l’encontre de l’absence d’objet magique dans les échoppes.

Il faut calculer le coût avec la règle des OM chapitre 10 ou 11. En limiter la disponibilité peut être une bonne solution également.

Je ne suis pas fan des autres options car trop simples comme tu dis et elles rendent la capacité du magicien caduque.. De manière générale, je conseillerais de réduire la fréquence des objets magiques, la campagne est déjà bien assez simple comme ça. Tu peux éventuellement mettre quelques objets maudits, après 2 ou 3 mauvaises expériences, ne t'en fais ils n'essaieront plus de les utiliser sans savoir ce que c'est démon

Bien évidemment, au fur et à mesure de leurs aventures, les PJ peuvent reconnaître une épée +1 sans sort. Je pense qu'il faut laisser ça au RP et demander un bon test d'INT pour se souvenir de la fois où ils en avaient trouvé une similaire 3 scénarios avant. Pour les potions de soin classiques je ne m'embeterai pas, tout le monde devrait les reconnaître vu la fréquence. S'il s'agit d'une potion de guérison (sort rang 4 du prêtre), effectivement, ils devraient l'identifier du moins les premières fois.

Pour la revente d'objets magiques, je reviens au premier paragraphe, ça peut intéresser des receleurs etc... Dans tous les cas, tu devrais les revendre à maximum 50% de leur valeur réelle pour éviter qu'ils ne deviennent trop riches.

avatar

Dans la campagne les PJs ne s'enrichissent pas forcément si vite. A moins de tout fouiller méthodiquement, avec de la chance, ils ne vont pas forcément trouver chaque pièce, chaque pierre précieuse, chaque objet.

L'identification (parchemin ou service) et les potions de soins pourront rapidement être une grosse source de dépense.

Une partie de leur fortune peut être difficile à réellement dépenser (sans spoiler, je pense à l'origine des pièces d'argent).

Pour la valeur des pierres j'autorise un voleur, ou un perso avec un background justifiant une connaissance, un jet d'INT pour faire une approximation de la valeur de la pierre. La valeur réelle de vente dépendra du lieu (dans la campagne par exemple les pierres d'ambre ne valent pas du tout la même chose en ville qu'au coeur des montagnes).

Pour le transport de valeurs (pièces, lingots, pierres, objets divers) cela dépend de leur mode de transport (à pied, cheval, charriot). A eux de voir ce qu'ils souhaitent, sachant que se balader avec 20.000 PA dans un charriot cela attire rapidement des ennuis content En partant sur les règles de l'ancêtre (je n'ai pas trouvé dans COF) tu peux compter 100 pièces pour 1 kg. Donc 20.000 PA par exemple c'est 200 kilogrammes. Cela calme vite. Sans compter le bruit.

Pour la revente d'objets magiques, selon l'endroit (grande ville ou rase campagne), le type d'objet, l'origine, je facilite ou pas la vente. Pour l'instant les PJs ont surtout troqué contre des services.

avatar

De mon côté, mon groupe n'a pas vraiment tendance à lister tout ce qu'ils trouvent à la piécette près. Ils ont essayé de trouver des magasins d'objets magiques à Monastir, où j'ai tiré quelques objets magiques au pif en utilisant les règles de recherche en ville de COF... Mais c'était clairement bien au-dessus de leurs moyens et super cher. En fait ça fonctionne plutôt au troc, et ça a marché très bien une fois qu'Emarin Grisant est revenu en ville avec tous ses contacts - pour échanger des grimoires à la guilde des mages contre des objets dont la guilde n'avait pas l'utilité.

Je suis arrivé au scénario 7, où les pierres précieuses pourront potentiellement être échangées contre des objets magiques chez les gnomes... Mais je ne crois pas qu'il y a vraiment une solution avant pour troquer les pierres précieuses, à part chez les bijoutiers de Twemby ou à Monastir.

Un des joueurs a insisté pour que je tire les trésors des monstres au hasard... ce que je fais de temps en temps. Vu que j'ai deux persos plutôt orienté prêtre (de Gorom et d'Ellona), je leur fait des épreuves divines, qui occasionnent des miracles - un des deux a trouvé une relique d'un saint à mettre dans le pommeau de son arme par exemple, après avoir sauvé un innocent. Le prêtre de Gorom est plutôt équipé avec du matos dédié à Oumaros, je lui prévoit une épreuve pour contrebalancer et rétablir l'équilibre, ce qui désactivera certains objets pour en gagner d'autres. Le forgesort qui a récemment rejoint le groupe bidouille son arbalète, l'elfe a adopté un bébé hipogriffe par hasard (à coups de points de chance - elle s'était éloignée du groupe et tombée KO en un coup par la maman, qui finalement voulait une proie vivante pour son bébé qui allait éclore), et le demi-orc a appris un rituel pour faire des gris-gris auprès d'une tribu de pouxies. Bref, ce qu'ils trouvent par hasard a tendance à se retrouver échangé pour avoir des trucs en rapport avec chaque personnage.

avatar

dans le post de

Julien6908
il a parler un moment de domaine qui serais pratique
je suis completement d'accord avec ca et je me demendais vu que jai deja lu un peu de la campagne invincible d'avoir comme la druide une maison ou une auberge ou quelque chose dans le genre que l'ont fait apparaitre ou disparaitre a ca guise (sous contrainte de place par exemple )
exemple les pj transporte cher moi plus de 100 piece de cuivre pour certain ce qui commence a peser lourd en combat ils pouraint suite a une quette recuperer un medaillon qui permet de faire apparaitre une demeure ou une auberge ou ils pourais stocker des affaire ou simplement faire un repos long.
maintenant je sais pas si avoir une demeure comme ca peu pourire le scenario ou pas