PB avec la magie D&Dienne 115

Forums > Jeux de rôle > Dungeons & Dragons ®

avatar

Bonsoir à tous,

rôliste de très longue date, il y a un monument avec lequel j'ai souvent flirté sans jamais y mettre vraiment les pieds : D&D et autres avatars.

Plusieurs raisons à cela, mais je pense que la principale est la suivante : le système de magie que je n'arrive pas à comprendre.

Je dois être obtus ou crétin (ou les deux), mais cette idée qu'un mage doit choisir et préparer des sorts chaque matin et n'a donc pas accès à tout à n'importe quel moment... je n'y arrive pas, tout simplement. C'est - selon ma manière de voir les choses - "injustifiable", fluffiquement parlant.

De même, il me semble (mais là je ne suis pas certain) qu'un sort préparé peut être effectué à volonté, qui à lancer 234 boules de feu le même jour - j'ai bon ?

Bref, je n'arrive pas à m'y faire - et c'est con, parce que ça me bloque complètement sur ces jeux...

Quelqu'un peut me sauver en me justifiant ce machin ? Ou en m'indiquant comment zapper ça (du genre : se dire qu'un mage a accès à tous les sorts qu'il connaît mais ne peut le faire qu'un nombre de fois limitée... mais pour le coup, ça oblige à remanier tout le système je suppose). Je sais que D&D et H&D l'utilisent tous deux ; qu'en est-il de CO ?

HELP ! clin d'oeil

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Nicolas Pirez

Dans la dernière edition l'idée est que le magicien ne connait pas de facto ses sorts. Ils slbt consignés dans son grimoire et il dpit chaque matin reviser ceux qu'il veut lancer. Il les prepare. Et plus il a de l'expérience us il peut en préparer beaucoup.

Ensuite il ne peut en lancer quube certain nombre par niveau. C'est un peu sa capacité a accéder a l'énergie magique.

L'exception sont les tours de magie : des sorts de niveau 0, fixes, qu'il connait toujours et meut lancer a volonté.

Dans co comme écrit dans le livre tu prends un niveau de voie tu as la capacité et tu la lances a volonté

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar

Je ne vois pas trop ce que le sujet fait dans la partie "Créativité" ...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar
Julien Dutel

Merci Julien.

Mais dans H&D par exemple, il est précisé qu'il suffit d'une minute pour changer de sort.(je pense, dans la descritption du mage il me semble) Autrement dit, un PJ qui sort son grimoire au moment opportun peut en fait lancer n'importe quel sort ?

Et si une minute suffit pour préparer un sort, pourquoi ce glandu de magicien n'est-il pas capable de le retenir ? Même après avoir utilisé un sort quasi quotidiennement pendant 10 ans, il doit encore le préparer chaque matin ? C'est cette impossibilité à apprendre qui me parait la moins justifiable dans ce système.

Toujours dans H&D par exemple, la limite de sorts lancés par jour, c'est celle définie par le tableau de progression (autrement dit c'est le nombre de sorts dispo aprèd préparation ? )

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar
Grand Strateger

Au cas où certains auraient créé une variante... mais n'hésite pas à dépacer...

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Grand Strateger
avatar
Nicolas Pirez

Fait content

avatar
Nicolas Pirez

tu te poses trop de question je crois clin d'oeil
Appliques la règle telle qu'elle est écrite, et tu verras ça ira mieux ...content

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar
alanthyr

Je sais...

Mais je me sens incapable d'assumer en tant que MJ ce choix si un PJ m'en fait la remarque. Parce que je n'en conprends pas la logique - et autant sur un point de règle obscur c'est pas grave, autant sur un truc qui touche le coeur du PJ...

Alors bien sûr reste l'option OSEF et hop, je bidouille - ce que je fais sans souci sur des systèmes plus légers ; mais H&D/D&D, c'est une mécanique très touffue en soi, testée pour parvenir à un certain équilibre - et je sais que si je fais ça sur ces jeux, ça fausse pas mal de choses.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • alanthyr
avatar

Tu peux broder un truc à la rache : la "mémorisation" d'un sort pour la journée permet d'y mettre (lorsqu'on le prépare), une quantité d'esprit / de mana / de puissance magique nécessaire au bon fonctionnement du sort. Et si on le lançait à sec, sans préparation, on aurait juste une étincelle à la place d'une boule de feu. En gros, on le garde " en mémoire" toute la journée, ca veut dire qu'on y a placé une partie de notre mana journalier, prêt à le lancer.

avatar
Nicolas Pirez

la limitation du nombre de sorts à lancer par jour s'explique par le fait qu'utiliser la magie demande un investissement intellectuel important (voilà pourquoi leur carac principale c'est l'Intelligence) parce que l'utilisation de la magie n'est pas quelque chose d'inné chez le magicien. C'est par l'étude qu'il y arrive.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar

En fait il faut faire une difference entre memorisation et lancement.

Le nombre de sorts mémorisés c'est juste le nombre de formules qu'un magicien peit retenir dans la journée. Dans la pratique mes joueurs ont un peu leur liste apprise par defaut et des fois ils en remplacent un ou deux par un autre. En gros le matin ils revisent.

Vient ensuite le nombre de sorts qu'ils peuvent lancer par niveau et par jour. La il s'agit avant tout de l'effort mental que demande l'utilisation dun sort révisé le matin. Une fois le nombre de sorts lancés le magicien est juste trop crevé pour tenir l effort de concentration que demande le lancement d'un sort autre que les tours de magie. En gros il na plus ma force mentale de le faire et il doit dormir pour se reposer.

avatar
alanthyr

Ca, ca me va très bien si c'est comme ça - le principe des points de magie en quelque sorte.

C'est la préparation des sorts qui m'ennuie.

Je m'adresse aux experts du systèmes : est-ce que zapper cette étape est envisageable sans casser la baraque ? Peut-on considérer - prenons H&D comme référence - que les emplacements de sorts sont simplement une réserve de mana et qu'on peut lancer nos sorts sans préparation ? Si on fait ça, les magicens deviennent-ils trop puissants ? Notamment en comparaison du sorcier ?

Ce message a reçu 2 réponses de
  • Julien Dutel
  • et
  • alanthyr
avatar
Nicolas Pirez

A partir du moment ou le magicien connait plus de sorts qu'il ne peut en preparer (ce qui est l'avantage de la classe) oui c'est un peu game breaker.

Considère juste qu'une fois un sort révisé (mémorisé) c'est trop de boulot de le desapprendre pour en reapprendre un autre dans la journée.

avatar
Nicolas Pirez

et bien à ce moment là, tu pars sur un Sorcier ou un Ensorceleur qui n'a pas besoin de préparer ses sorts mais qui en contrepartie ont une liste de sort plus réduite (d'où la colonne "sort connus" dans leur tableau de progression)

avatar

C'est ce qu'on appelle la magie vancienne, de son auteur Jack Vance, je crois que c'était dans Rhialto le merveilleux

la magie c'est magique, le magicien peut retenir le sort, quand il fait appel à la magie, le sort s'efface de sa mémoire. Il doti réapprendre la formule arcanique.

Pour ce qui est de la prépartation des sorts, tu peux considérer chaque sort comme une sorte d'énigme, de puzzle. Un magicien qui sait préparer le sort a compris quel principe régissait l'énigme. Mais à chaque fois qu'il le lance, il oublie la solution exacte

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Fenris

Ce n'est plus exactement le cas dans la 5e.

avatar

Merci pour les avis - OK, c'est donc ce que je craignais si on supprimait l'étape, le "game breaker".

Quant à la solution que tu avances, Julien, on retombe sur le pb évoqué plus haut : si au bout de 10 ans ce glandu de magicien est infoutu de retenir le même sort préparé quasi-quotidiennement... je ne comprends pas.

EDIT : @ Fenris : Oui, l'idée de l'énigme est pas mal...

@ Julien : C'est quoi la différence en v5 ? Il peut lancer deux fois le même sort qui ne s'efface donc pas, c'est ça ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Nicolas Pirez

Avant, le magicien préparait X sorts par jour.

Par exemple, il préparait 4 sorts de niveau 1 et 2 de niveau 2. Mais il devait préparer chaque emplacement. S'il pouvait jeter 4 sorts de niveau 1 et 2 sorts de niveau 2, il devait préparer chaque utilisation (exemple : je prépare 2 fois serviteur invisible, une voifs invisibilité, un fois armure du mage, etc...). Du coup quand il dépensait un emplacement, il dépensait le sort.

Maintenant il peut préparer X sorts par jour. Il prépare ce qu'il veut, et ensuite peut lancer les sorts en fonction de ses emplacements. Donc il va préparer armure du mage, serviteur invisible et invisibilité, et ensuite choisir de jeter dans cette liste les sorts en fonction de la situation, et tant qu'il peut dépenser un emplacement, il peut lancer le sort.

Pour la justification, tu peux tenter ça (sans rien changer techniquement au jeu) :

le grimoire du magicien contient des formules magiques, mais aussi de la magie liée aux formules. Quand un magicien inscrit un sort dans son grimoir, il lie à la formule un peu de sa magie. Ainsi, le matin, quand il prépare ses sorts, il révise les formules et la magie présente dans le grimoire finit de les inscrire dans sa mémoire, d'en inscrire les arcanes secrètes qui lui permettront d'utiliser ce sort, et ses études en tant que mage lui permettent alors d'interpréter cette empreinte mémorielle magique. Mais une fois le sort mémorisé, il reste inscrit jusqu'à l'aube suivante. Et après l'aube suivante, il doit de nouveau préparer ses sorts afin de recréer les empreintes mémorielles magiques adéquates.

De plus, il est nécessaire au mage de le faire après son réveil (après un repos long) : à ce moment précis, quand l'esprit est encore entre sommeil et éveil, c'est là que les empreintes mémorielles peuvent prendre place et s'imprimer. Une fois l'esprit totalement éveillé, il devient imperméable à ces traces magiques, trop faibles pour en pénétrer les barrières.

Ainsi, relire le grimoire en cours de journée ne sert à rien.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Nicolas Pirez
avatar
Julien Dutel

Ca me plaît déjà davantage.

Mais ça signifie donc que :

- en cas de réveil brutal (attaque du camp ou autre), le mage se trouve à poil pour la journée... C'est pas ultra-limitant pour le coup ?

- en cas de perte du grimoire... gloups. Tout est à refaire ?

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Julien Dutel
avatar
Nicolas Pirez

Considère que s'il ne change pas sa liste une simple meditation lui permet de conserver la liste de la journée précédente. Ou meme que l'empreinte se régénère selon la journée précédente s'il ne change pas sa liste...

Mais en tous cas fais de la préparation un processus magique. Et oui si un magicien perd son grimoire cest vraiment pas glop. Meme by the book