Scénario Fragmentation 16

Forums > Jeux de rôle > JdR Black Book > Shadowrun

avatar

Bonjour à tous.
Petite question à propos du scénar Fragmentation, est il possible de se le procurer *sans* qu'il soit accompagné de l'écran du MJ ?

Merci pour vos réponses.

avatar

A priori non. Tu peux peut-être obtenir le pdf si vraiment tu ne veux pas l'écran "en dur".

Après, c'est un très bon scénario. Le seul pour sr5 qui soit livré "clés en main". Boston est plus un cadre de campagne sans vrai scénario. La boite d'initiation a de bon scénarios, bien présentés mais qui restent très classiques et plus simples que Fragmentation. Le livre de Fragmentation est bien fait et l'avoir en dur pour maitriser est un vrai plus. Après bon c'est mon avis et d'autre dirons que le pdf (s'il existe) suffit bien ^^

edit : il existe bien, ici.

edit 2 : La version en arbre mort vient avec les fiches mémos qui sont vraiment bien foutues plaisantin

avatar

Merci de ta réponse oui !
A vrai dire prendre Fragmentation avec l'écran me disait bien à la base, mais j'ai sans doute la possibilité de me procurer l'écran de l'édition 20em anniversaire, que je trouve plus représentatif de Shadowrun... et du coup j'aurais besoin du scénario sans le nouvel écran content

Sinon, en cas de pdf, tu saurais me dire combien de pages fait Frag stp ?

Edit: je suis passé à Anarchy pour les règles... donc pas besoin des fiches content

avatar

Je n'ai pas le pdf et je ne suis pas chez moi pour vérifier le nombre de pages désolé...

Sinon essaie l'occasion, quelqu'un pourrait vouloir vendre le scénario s'il l'a déjà fait joué...

avatar

C'est gentil je vais essayer ça ! Merci

avatar

Alors le pdf fait 92 pages :

  • 74 pages pour Fragmentation (couvertures incluses)
  • 16 pages d'aides de jeu (enfin 15, la dernière est plus une "4ème de couverture")
  • 2 pages d'écran (2 faces pleine largeure)

Pour l'écran c'est marrant, je préfère largement l'écran SR5 (Dante's Inferno) au SR4A (skyline bleue) que je trouve assez impersonnel, mais c'est une question de goûts.

avatar

Comme toujours, merci Carmody coeur

avatar

Après, c'est un très bon scénario. Le seul pour sr5 qui soit livré "clés en main". Boston est plus un cadre de campagne sans vrai scénario.

Boston vient en fait avec 4 scénarios, certes moins développé et détaillé que Fragmentation, mais les deux premiers (au moins) sont vraiment jouable "tel quel" sans nécessité beaucoup de préparation (enfin en tout cas pour moi). Les suivants, de mémoire, nécessite plus de travail de préparation, mais dans tout les cas je trouve un peu dur dire "sans vrai scénario".

Personnellement, je ne trouve pas Fragmentation soit beaucoup plus prêt à jouer que les scénario de Boston ou de Bloody Business. C'est vraiment une question d'expérience et d'approche du jeu.

Par contre, oui l'intrigue de Fragmentation est très bien, c'est une bonne introduction à Shadowrun, en général, et spécialement au cadre de Shadowrun 5.

@chamochin intéressant l'idée de jouer Fragmentation avec Anarchy !

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zapatov
avatar

Fragmentations est à 10 ¤ en pdf plaisantin

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Evensnalgonel
avatar
Ghislain Bonnotte

Et franchement pour 10¤ c'est pas cher (même pour un pdf) parce qu'il y a matière à une super histoire qui prendra plusieurs sessions de jeu...

avatar
belaran

J'ai peut-être été un peu dur en effet. Mais je trouve les scénarios de Lockdown peu inspirés. Il n'y a pas de twist, les fils rouges sont très visibles, il y a pas peu d'enquêtes... J'ai l'impression que c'est la transcription du jeu vidéo en papier. (je ne sais pas lequel entre le jeu video et le livre est préexistant). Et le jeu video c'est pas Shadowrun returns... c'est plus triste en terme scénaristique.

[spoiler] En gros, avec un peu de mauvais foi, les "quêtes" se résument à revenir n fois au même endroit... [/spoiler]

Après qu'on ne s'y trompe pas : le livre est excellent pour le background et l'avancement de l'univers. J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire. Certaines scènes sont dantesques.

Simplement coté campagne en univers clos un peu "post-apo", Lockdown ne tient simplement pas la comparaison avec SOX par exemple.

pour en discuter plus peut-être devrait-on ouvrir un autre post ^^

Ce message a reçu 1 réponse de
  • yno
avatar
Zapatov

Je comprend ce que tu dis, ton raisonnement.

Et d'une certaine façon, je suis d'accord : les scénarios de Lockdown sont moins riches, travaillés, et... scénarisés.

Mais, de mon côté, je ne trouve pas que ce soit un défaut car je vois les choses un peu différement : là où Sox par exemple est une campagne (que j'aime beaucoup), Lockdown propose une situation initiale, un bac à sable et un épilogue. L'ouvrage décrit un contexte : une chronologie, des lieux, des factions. Et, il y a ces scénarios, ces missions.

Du coup, ils se doivent d'être plus légers, moins détaillés, plus simples pour qu'en les mettant en scène, tu puisses les associer avec la chronologie, les lieux, les personnages et tous les éléments décrits auparavant dans le livre. C'est là, où la richesse apparaît, en cours de partie, mais pas aussi évidemment à la lecture. C'est avec ce type de missions plus basiques que tu peux faire ressortir le contexte du moment, montrer l'évolution mission après mission, le temps qui file et les changements et surtout t'adapter aux choix des joueurs selon les factions et les choix qu'ils vont faire. Ça nécessite de croiser le calendrier des événements à la mission jouée pour qu'elle s'inscrive dans le décor, donne une sensation d'évolution et "d'épique" à ce que vivent les personnages.

Ce message a reçu 1 réponse de
  • Zapatov
avatar
yno

C'est vrai et je suis conscient que ce format conviendra parfaitement à certains MJ ^^

J'ai personnellement un peu de mal avec le postulat "à la White Wolf" où le scénario se déroule et au milieu de ça il y a les PJs qui sont libres d'agir ou non. Je trouve que ce genre de scénario est très bien à lire mais plus dur à faire jouer avec le risque que les PJs se disent : "mais au fait, on est pas des héros pourquoi on risque notre vie déjà ?".

Je préfère les scénarios basés sur les PJs, leur actes déclenchent les évènements et ils sont les premières victimes/responsables de tout ce qui arrive. Si un PNJ est décris c'est qu'il a un rôle à jouer dans une scène ou dans le méta-plan. Ce qui me prend du temps ce n'est pas d'avoir des idées de scénarios mais d'avoir une structure narrative dense et intéressante qui s'adapte aux actions des PJs. C'est cela que j'attends dans un scénario du commerce. Des graphs de séquences (quelle scène débloque quelle scène), des antivirus, des tables de résumés des indices (qui mêne à quoi), des graphs de relations inter PNJ/PJs (qui connait qui, ment à qui, est allié à qui...), etc.

En cela, Lockdown demande un certain travail du MJ (ou de l'improvisation). C'est peut-être moi aussi qui manque de confiance et d'expérience dans ma maitrise...

Encore une fois c'est une préférence personnelle, et chacun est libre content Du moment qu'on peut lire du Shadowrun en français je suis content plaisantin

avatar

J'ai peut-être été un peu dur en effet. Mais je trouve les scénarios de Lockdown peu inspirés. Il n'y a pas de twist, les fils rouges sont très visibles, il y a pas peu d'enquêtes... J'ai l'impression que c'est la transcription du jeu vidéo en papier. (je ne sais pas lequel entre le jeu video et le livre est préexistant).

Ah, alors ça, c'est différent en effet. Oui, je te rejoins, je ne les trouves pas très inspirés et surtout il n'y a pas un effort qui a été fait pour les rendre "spécifique" à Boston (et au Lockdown). Par exemple, tu peux très facilement jouer le premier scénario ailleurs. Le second a plusieurs séquences spécifiques au setting de Boston, mais l'intrigue principale peut aussi être transposer ailleurs. J'ai joué les deux, que j'ai massivement enrichi en piochant dans le guide et rajoutant des intrigues issues des backgrounds de mes PJs, et c'est loin d'en faire encore des scénario phénoménale.

(shameless plug: j'ai écris un scénario / aide de jeu pour Casus pour Lockdown l'année dernière, pour justement essayer de corriger certaines limites du canevas proposé par le guide).

De manière paradoxale, je trouve les idées de "missions" du jeu vidéo était souvent plus inspiré. Dans le jeu vidéo, ça se traduisait juste en "baston", mais (par exemple) : voler une ambulance Doc Wagon pour se faufiler dans le stade de Fenway était une cool idée (que j'ai joué). Le plot "twist" où les runners veulent capturer un mec de Aztechnology pour obtenir plus de réponses et tombent sur des Azzies entrain de puter leur propre agents pour garder le secret est chouette aussi (etc, etc...).

Simplement coté campagne en univers clos un peu "post-apo", Lockdown ne tient simplement pas la comparaison avec SOX par exemple.

pour en discuter plus peut-être devrait-on ouvrir un autre post ^^

euh, trop tard, mais, pour faire court "oui" content

avatar

J'ai personnellement un peu de mal avec le postulat "à la White Wolf" où le scénario se déroule et au milieu de ça il y a les PJs qui sont libres d'agir ou non. Je trouve que ce genre de scénario est très bien à lire mais plus dur à faire jouer avec le risque que les PJs se disent : "mais au fait, on est pas des héros pourquoi on risque notre vie déjà ?".

Alors c'est tout à fait compréhensible, mais juste pour donner un point de vue "opposé". Moi, j'ai beaucoup de mal avec les scénarios justement trop dévéloppé (à la fragmentation par opposition à ceux de Lockdown). Pourquoi? Déjà parce qu'il y a (du coup) beaucoup de présupposé sur la manière dont les scènes se déroulent et s'enchaine. Et les groupes de PJs pouvant varié très largement ce déroulement "imposé" peu souvent ne pas coller.

A titre d'exemple, j'ai 3 groupes de PJs: 1) Rigger qui pilote un VTOL ultra modifié, un decker et une adepte physique, 2) un shaman serpent, une pixie magicienne, une face japonaiset et un adepte physique (Ancient Ghost du Tir) et enfin 3) un troll technomancier, un decker et une street sam (ex flic).

Je ne veux pas spoiler Fragmentation, mais donc je vais rester abstrait: avec le groupe 1) y'a une séquence de Fragmentation à revoir, avec le groupe 2) il y a probablement pas assez de menace "magique" et peut être le risque de ne pas avoir de PJs assez "tech" pour suivre les pistes fournies. D'une manière générale, tout ces groupes ne collent pas forcément au groupe disons "générique" que l'auteur avait en tête.

Donc, pour moi, dans les faits, tout scénario - qu'il s'agisse de ceux de Boston ou Fragmentation, nécessite un lourd travail d'aménagement par rapport au groupe. Du coup, à partir du moment où il faut faire ça, je préfère autant que le scénario se limite à l'intrigue, les factions en jeu et le déroulement "probable", plutôt que d'être très détaillé, mais du coup "rigide" et devoir ensuite laissez tomber des pans entier de l'histoire (ou n'utiliser que la moitié du scénario).

Mais encore une fois, c'est juste pour donner "l'autre point de vue". En aucun cas, c'est illégitime de préférer un scénario à la Fragmentation par rapport à une approche plus synthétique comme Boston (ou Ghost Cartels).

avatar

Je déterre un peu mais comme je vais faire jouer Fragmentations bientôt, je me demandais, en général vous faites combien de séance sur le scénar global ?

Je m'explique. En lisant le livre je me suis dit que "si tout se passe bien" les scènes de 1 à 3 peuvent très bien être joué en 1 scéance voire 1,5 scéance. Qu'en pensez-vous ?

En sachant que dans mon cas ils feront une petite mission introductive à ce qui se passe au début de fragmentation avec un petite mission issue de la BI.

:D

P.S : Mon groupe se compose des 5 persos de pré-tirés de la BI (avec les archétypes). Il y aura peut-être une modif ou 2 mais à la marge.