BBE approved

Dungeons & Dragons 5 en VF chez Gale Force 9 avec Black Book Editions : annonce officielle et FAQ 21/03/2017


Annonce officielle :

GALE FORCE 9, UNE COMPAGNIE DU GROUPE BATTLEFRONT, VA PUBLIER DUNGEONS & DRAGONS ® EN LANGUES ÉTRANGÈRES

Royaume-Uni (le 21 mars 2017)

« Nous sommes fiers d’ajouter les livres de base sous licence Wizards of the Coast à nos offres. Nous allons produire toute la gamme de livres et d’accessoires dans diverses langues étrangères, afin que la magie de DUNGEONS & DRAGONS ® soit rapidement accessible dans le monde entier. »
« C’est une merveilleuse opportunité de proposer DUNGEONS & DRAGONS ® dans le monde. En coopération avec Black Book Éditions, nous allons sortir la version française dès cette année. Nous proposerons les trois livres de base, le kit d’initiation, les cartes de sorts, écrans et aventures, au fil de leurs sorties, » nous dit John-Paul Brisigotti, le PDG de Battlefront Group.

« Nous sommes ravis de ce partenariat avec Gale Force 9 qui nous permet de proposer DUNGEONS & DRAGONS ® sur le marché français. En tant que fans de la première heure, nous voulons offrir à notre pays une traduction de qualité et nous espérons que notre travail perdurera et inspirera une nouvelle génération de joueurs dans l’univers de DUNGEONS & DRAGONS ®, » ajoute David Burckle, le gérant de Black Book Éditions.

À propos de Gale Force Nine :
Gale Force Nine, LLC. (GF9) est la meilleure compagnie en matière de production d’accessoires de jeu, comme les jetons, les marqueurs, les pions, les gabarits et les terrains à utiliser avec les jeux de figurines les plus populaires au monde. En 2012, Gale Force 9 fait son entrée dans le monde des jeux de plateau et se spécialise dans les jeux riches en stratégie, avec des licences dérivées d’émissions télévisées plébiscitées par les fans. Le siège de GF9 se trouve à Earlysville, Virginia. Gale Force 9 est un groupe appartenant en totalité à Battlefront Group. Rendez-vous sur www.gf9.com pour en savoir plus.

À propos de Black Book Éditions :
Black Book Éditions est leader sur le marché du jeu de rôle français et l’éditeur du célèbre magazine Casus Belli. Avec environ 70 publications de jeu de rôle en 2016, l’éditeur lyonnais continue de travailler pour remettre le jeu de rôle au cœur des loisirs de l’imaginaire en France. L’équipe de passionnés de Black Book Éditions se trouve à Lyon, France.

La FAQ D&D ®

Nous vous donnons rendez-vous demain mercredi 22 mars à 20 heures sur notre chaîne Twitch (abonnez-vous dès maintenant !) pour répondre à vos questions en direct et en vidéo. Mais en attendant, voici déjà une grande FAQ qui devrait répondre à bon nombre de questions.

Pourquoi une traduction française de DUNGEONS & DRAGONS ® si longtemps après la VO ?

BBE : Pendant longtemps, Wizards of the Coast, l’éditeur américain de DUNGEONS & DRAGONS ®, ne voulait pas lancer de traductions (on dit « localisations » dans le jargon) de DUNGEONS & DRAGONS ® et nombre d’offres d’éditeurs hexagonaux sont restées lettre morte. En 2015 ils ont été approchés par leur partenaire anglais de longue date GaleForce9, qui a proposé de s’occuper de la licence « monde », de l’administratif aux recherches de partenaires dans chaque pays. C’est ainsi que GF9 a commencé son travail début 2016.

Pourquoi la version française avec Black Book Editions ?

BBE : Malins, les dirigeants de chez GF9 ont contacté directement tous les éditeurs qui possédaient la licence Pathfinder à l’étranger pour leur proposer la traduction et la distribution de D&D. Certains comme Ulisses Spiele en Allemagne ou Black Book Editions en France ont répondu favorablement à l’appel, et d’autres ont décliné. Black Book Editions avait abandonné l’idée de pouvoir traduire D&D ® depuis fort longtemps quand la proposition de GF9 est tombée !

J’ai entendu dire que BBE avait dépensé des centaines de milliers d’euros pour acheter la licence, est-ce vrai ?

BBE : La rumeur a circulé, sans doute parce que la licence des précédentes éditions de D&D ® avait la réputation d’être très coûteuse et très contraignante. Pourtant, aussi surprenant que cela puisse paraître, il n’y a pas de licence payante sur cette édition de D&D ®. Black Book Editions est traducteur et distributeur et n’a pas déboursé le moindre euro pour cela (en dehors des coûts de traductions, relecture, impressions et royalties à l’exemplaire bien sûr).
Que nos ami-e-s rôlistes soient rassurés : nous n’avons pas été obligé de revendre la célèbre piscine à champagne du sommet de la tour BBE, ouf ! ☺

Pourquoi le traditionnel « Manuel des joueurs » porte le nom anglais de « Player’s Handbook ® » ?

BBE : C’est une décision unilatérale de Wizards of the Coast de garder le titre en anglais – une marque déposée, à l’instar de DUNGEONS & DRAGONS ® – sur tous les livres de toutes les versions localisées !
Heureusement, vous pourrez différencier les différentes localisations du « Player’s handbook ® » grâce au sous-titre qui précise la mention suivante : « Manuel du Joueur - version française ».

Quand sortiront les livres et y aura-t-il un suivi de gamme ?

BBE : Le « Player’s handbook ® » est d’ores et déjà disponible en précommande et sortira d’ici un mois puisque la fabrication est en cours. Suivront le « Dungeon Master’s Guide ® », l’écran du MJ et le « Monster Manual ® » en mai ou juin. Le planning reste évidemment à confirmer. Le projet de Black Book Editions est d’enchaîner à la rentrée sur les ouvrages « Curse of Strahd » et « Out of the Abyss », à savoir les deux meilleures campagnes de la gamme. Puis viendront sans doute le supplément « Sword Coast Adventures » et d’autres campagnes.

Où est ce que je peux me procurer ces livres ?

BBE : Sur la boutique en ligne de Casus Belli ici-même en précommande, mais également dans toutes les bonnes boutiques de jeux d’ici peu. BBE est en discussion avec ses partenaires pour organiser une distribution la plus large possible dans les points de ventes.

Où est le « Starter Set » ?

BBE : Il arrive avant l’été, la production est un peu plus longue pour cette boîte d’initiation à DUNGEONS & DRAGONS ®. Notez que le prix de la version française sera calqué sur celui de la VO, donc très abordable.

Puis-je participer au programme de la DM Guild en publiant du matériel en français sur ce site ?

BBE : Oui. La DM Guild permet de publier soi-même du matériel de jeu de votre création sur le site DM Guild en le situant même dans les Royaumes Oubliées si vous le souhaitez. En attendant que les explications soient fournies en français par le partenaire OneBookShelf, le site fonctionne d'ores et déjà et BBE souhaite permettre aux apprentis créateurs d'utiliser le glossaire français gratuitement.

La D&D Adventurer's League sera-t-elle traduite ?

BBE : Le jeu organisé pour D&D n'est pas compris actuellement dans la licence. Donc pour le moment, non.

FAQ H&D

Et Héros & Dragons dans tout cela ?

BBE : Nous sommes au courant de notre implication dans le projet de version française de DUNGEONS & DRAGONS ® depuis mars 2016. Pour tout dire, c’est précisément deux jours après la fin de la précommande participative de Héros & Dragons que nous avons été contacté par GF9. Comme c’est le cas traditionnellement dans les affaires, une clause de confidentialité nous a tenu au silence jusqu’à aujourd’hui, et le contrat définitif, sans lequel aucune projection sérieuse n’est possible, n’a été signé qu’en… décembre 2016 ! A cette date, Héros & Dragons était déjà écrit, relu et la maquette commençait. D’ailleurs, l’équipe de traduction du SRD5 est la même que celle de D&D ®, ce qui signifie que le glossaire est identique.

Pourquoi n’avez-vous pas transformé Héros & Dragons en D&D ® ?

BBE : Parce que cela n’a jamais été notre objectif. Passé l’enthousiasme fébrile de la toute première annonce, nous avons proposé dans la précommande participative de Héros & Dragons un jeu de rôle à part entière, différent de l’ancêtre malgré le squelette commun du SRD5, et surtout « boosté à la sauce Casus » grâce aux auteurs talentueux qui officient dans le magazine. D’ailleurs, la quantité de contenu de création proposé dans Héros & Dragons (qui a par ailleurs profité d’un grand playtest franco-français) est ce qui fait la force de ce jeu, quel que soit l’intérêt légitime que vous portez pour tous les jeux basés sur les règles du SRD5.

Quel avenir pour Héros & Dragons désormais ?

BBE : Pour être honnêtes, le même que celui sur lequel nous travaillons depuis de longs mois. Maintenant que nous avons lu et testé le jeu boosté par la team Casus, nous sommes persuadés qu’il intéressera de très nombreux joueurs francophones et la liberté du SRD5 nous permettra de continuer de proposer de la création française pour ce système, que ce soient des ajouts de règles, de background ou des aventures, à commencer par exemple par le cadre de jeu dark fantasy de Maxime Chattam.

Quelques remerciements pour finir…

BBE : Nous tenions à remercier particulièrement tous les éditeurs français sans exception, qui étaient sans doute au courant depuis longtemps de la localisation française de D&D ® et qui n’ont pas essayé de tirer la couverture à eux en faisant des effets d’annonces ou en faisant courir des rumeurs pendant toute la période pendant laquelle nous étions tenus au silence. Nous souhaitions donc les remercier de leur professionnalisme.

PS : Stéphane, c’est bon ? On peut mettre en ligne la vidéo de ton interview à Cannes ? ;)

Commentaires 398

Thomas Robert
le 23/03/2017 à 17h36
@BBours Il ne faut pas se leurrer. Même s'il n'y avait pas eu de VF de D&D5, les ventes de H&D n'auraient jamais approché de près ou de loin les ventes potentielles d'une VF. J'ai beau être content du résultat que nous obtenons et de notre travail sur H&D, je ne me fais aucune illusion à ce sujet. Et deux campagnes par an pour du donj', c'est anémique. Ça laisse beaucoup de place pour d'autres choses, contrairement à ce que beaucoup semblent penser (et Laelith en sera le premier exemple).
BBours
le 23/03/2017 à 17h31
@ Tébor Certes ! mais ça ne change rien au niveau de BBE !
Imaginons que WOTC (via GF9) choisisse un autre éditeur pour la VF. On aurait tous râler autant ! Parce que comme d'hab, c'est la stratégie de WOTC qui est de la merde. Tu peux bien imaginer que quand ils ont vu la manière dont se déroulait la campagne de pré-commande pour H&D, ils se sont dit "oh putain, on est occupé de passer à côté de la poule aux oeufs d'or" (attention c'est la VF, je suppose qu'il y a une autre expression en américain pour dire la même chose). Je sais pas ce qu'il en est des autres langues. Mais très clairement, la VF elle était morte pour eux, si BBE sortait sa version de H&D !!
Alors ils ont vendu la VF de l'original à BBE pour toucher un max de royalties et faire ch... les rôlistes français.
Parce qu'une fois vendu les 3 livres de base, BBE va faire quoi avec H&D ? Ils nous ont vendus dans la précommande des tas de trucs pas dégeu, mais face au rouleau-compresseur de 2 campagnes DD5 par an, ça va pas être cadeau de sortir de l'original. Pas que je regrette mon choix de H&D finalement, mais bien que préparer et sortir la VF des produits DD5 qui suivront, ça prend du temps, que BBE n'aura (probablement) pas pour s'occuper de son propre bébé...
Julien Dutel
le 23/03/2017 à 17h22
@BBours : Je ne peux répondre pour BBE. Mais de ce que je sais du processus d'édition, ce n'est pas si simple. Pour faire imprimer un livre, on ne fait pas que contacter l'imprimeur et hop. On réserve des "emplacements" chez lui, longtemps à l'avance. De même, l'économie de l'impression prend certainement en compte la quantité globale de livres à produire : produire en plusieurs fois augmentera le coût de production sur chaque ouvrage. Et quand bien même ils l'accepteraient, il y a peu de chances qu'un emplacement soit ouvert là tout de suite. Ils ont déjà certainement, à cette étape, réservé un emplacement, une date, pour l'impression et ils enverront le tout à la fabrication en même temps comme certainement prévu de longue date.
Thomas Robert
le 23/03/2017 à 17h16
@BBours Ça coûterait beaucoup plus cher en frais d'expédition, mais aussi en imprimerie (parce que ça voudrait dire deux slots réservés, plus des recalibrages de machines, alors qu'avec une maquette et un format uniformisés entre plusieurs ouvrages, tu peux faire de grosses économies à ce niveau). Certains éditeurs se sont coulés eux-mêmes en prenant ce genre d'approche.
Tebor
le 23/03/2017 à 17h14
@Thomas J'étais passé à côté de cette info et elle renforce mon sentiment que les versions localisées étaient prévues depuis longtemps mais qu'ils souhaitaient quelque chose de plus cadré et cohérent via un partenaire assurant la supervision du projet.
Merci pour cette précision smiley
Thomas Robert
le 23/03/2017 à 17h13
@Tebor Je ne sais pas. Il faut se souvenir aussi que pendant la souscription H&D Wizards avait annoncé la nomination d'un directeur marketing Europe. Ça peut correspondre au début du processus comme à son accélération. Seuls les pontes des compagnies impliquées le savent.
BBours
le 23/03/2017 à 17h12
@ julien : non mais on est d'accord globalement.
La seule question qu'il faut se poser pour l'avenir :
vallait-il mieux sortir vite les livres de base de H&D (livre du joueur, celui du meneur et enfin les monstres) rapidement, quitte à faire ensuite un super-pledge avec tout le reste que BBE nous offre, ou faire comme ça s'est passé ? L'avantage de la première méthode est de sortir vite le minimum. L'inconvénient de la 2° c'est que ça prend un temps fou (ok, le processus est long, faut tout vérifier deux fois plutôt qu'une, etc.)...
Et pendant ce temps la VF de DD5 prend tout le monde de vitesse smiley
Perso je pense que BBE pourrait nous offrir un "cadeau" : sortir (et envoyer) rapidement les bouquins de base pour jouer/masteriser (donc pas nécessairement la première campagne parue dans les PDFs), quitte à fignoler le reste qui sortirait un peu plus tard. Ce serait je pense un geste qui tranquilliserait pas mal de gens, qui permettrait de dire "eh oh les gars ! H&D en français est là, on peut jouer" face au rouleau compresseur de WOTC. Bon, ça coûterait un peu plus cher en frais d'expédition (pour BBE), mais le geste, tant commercial que promotionnel, serait un plus apprécié.
Non ?

Tebor
le 23/03/2017 à 17h10
@Rey2726 "En dehors d'un doublon possible, ça ne vous semble pas bizarre que BBE soit contacté Deux jours après le bouclage de H&D ? On peut vérifier quelque part la véracité des faits ou on dit amen à l'information ? J'ai pledgé H&D, je ne regrette pas mais je n'aime pas être pris pour un C... !"
Tu as raison, mieux vaut lire entre les lignes, je suis certain que cette intervention de ta part signifiait que tu avais parfaitement confiance en BBE, que tu avais pleinement mesuré la situation et que surtout, à aucun moment, tu n'envisageais un quelconque complot commercial ourdi pour profiter des souscripteurs H&D et leur crédulité.
Encore une fois, je me répète sûrement, que des gens ait compris qu'il n'y aurait jamais de traduction officielle, je le comprends. Que les gens affirment que c'était annoncé/sous-entendu/implicite ça, non, je ne suis pas d'accord.
@Thomas Prendre en deux mois la décision suite à la parution du SRD de lancer des traductions officielles me paraît trop court comme délai pour WotC. Je pencherai plutôt pour une accélération du processus pendant les mois suivant sa parution, avec notamment la mise en place de la stratégie de Gale Force Nine et le choix des éditeurs locaux. La PP H&D a certainement du orienter leur choix vers BBE, mais faire des versions traduites devaient être dans leurs cartons avant.
Je pense aussi que le refus formulé envers les différents éditeurs s'étant proposés était motivé par cette stratégie d'une entreprise tierce qui superviserait ces localisations.
Thomas Robert
le 23/03/2017 à 16h55
@Tebor et Rey Il faut avouer quand même que nous avons été plusieurs à estimer que si la trad n'avait pas été faite, malgré les tentatives de plusieurs éditeurs pendant des mois, elle ne se ferait pas. Surtout avec la parution d'un SRD quelques semaines plus tôt. Maintenant, en retournant le problème : s'il n'y avait pas eu 500 000 € de levés juste en France pour ce SRD, s'il n'y avait pas eu un éditeur allemand se positionnant par la suite pour la trad de H&D, est-ce qu'il y aurait quand même eu ce deal Wizards - GF9 ? On peut penser que oui, mais on peut aussi en douter. Bref, on ne peut pas remettre en cause l'un sans sérieusement remettre en cause l'autre. Et comme je l'ai dit à de multiples reprises : d'un point de vue d'auteur, s'il y avait eu une VF directe, il n'y aurait jamais eu tout le contenu additionnel francophone. Je veux croire que c'est tant mieux pour les joueurs francophones.
SHASALION
le 23/03/2017 à 16h49
à tebor : Apprends à lire entre les lignes avant de traiter les gens de menteurs ou de malhonnêtes . Sinon, il y a des forums que je peux t'indiquer sur lesquels les gens s'envoient des noms d'oiseaux . Le monde des rôlistes est d'un tout autre niveau, adapte toi ...

Ajouter un commentaire